WE GROW

Votre forum de discussion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fille que je dois choisir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kitcha-chan
Garnement


Féminin
Nombre de messages : 457
Age : 18
Passion(s) : : Futiles.
Humeur ? : Je vaincrais. Inclinez-vous !
Date d'inscription : 30/07/2009

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: La fille que je dois choisir   Mar 20 Avr - 6:38

LA FILLE QUE JE DOIS
CHOISIR



Eh, eh !! Encore moi !! C’est parti pour une fic’débile, débile, débile !!! (comme d’hab., d’ailleurs)


Auteur : Moi.
Genre : Je sais pas vraiment, en fait…
Bon, une histoire où une fille aime des filles, ça vous va ?
Pour : Euh… les plus de dix ans, on va dire…
Avertissement : Des filles aiment une fille… Y’en a qui sont dégoûtés par ça, je sais. Mais ça donne des bons sujetsde fics et des histoires plus romantiques ; donc, fic déconseillée aux dégoûtés du sujet.





Le résumé :

Hikasha, 14 ans, est connue dans l’institut Gohanku pour son insolence, son mauvais caractère et sa désobéissance. Elle exaspère les professeurs, c’est un cas catastrophique, inimaginable. Déjà renvoyée de deux écoles différentes, on la menace de la renvoyer de Gohanku et en plus de l’envoyer en maison d’éducation.


Mais ce comportement ne serait pas pour cacher quelque chose ? Un secret ?
Hikasha s’obstine aussi, à son âge, de trouver quelqu'un… qui l’aimerait. Un amoureux. Vu sa réputation de racaille,personne ne l’approche. Elle s’imagine donc un plan fou et les profs pètent les plombs, l’envoyant vraiment à la maison d’éducation. Elle y rencontre trois filles, qui vont essayer de nouer les liens avec elle. Elles deviendront même plus que des amies… et l’aideront à changer.

Personnages :

Hikasha Noritami :

14 ans. Brunette rebelle et obstinée. Signe du scorpion.
Yeux verts foncés, elle s’habille dans des tenues non réglementaires plutôt
sombres. Grognon, râleuse et sensible, mais elle peut se montrer créative. Elle
déteste tout ce qui se lie aux animaux et à la nature. Renfermée sur elle-même,
il est souvent dur de deviner ses pensées.


Nimiko Fakiwara :


15 ans et demi. Yeux bizarrement orangeâtres et bruns en
même temps. Signe du sagittaire. Cheveux bouclés dorés très longs, presque
toujours détachés. Grosse poitrine (désolée pour la précision !!).
Poétique, détachée, grave et très protectrice de l’environnement. La seule à
pouvoir faire parler Hikasha quand celle-ci ne le veut pas. S’habille plutôt en
blanc ou en argentés.

Nako


14 ans. Gaie, solaire, joyeuse et ouverte au monde. Signe
des poissons. Cheveux bleus (c’est quoi,
ça !!) et yeux tout aussi bleus. Elle adore le bleu et ne s’habille
pratiquement qu’avec cette couleur (elle est aussi fan de violet). Elle ne
supporte pas de rester seule pendant un moment et dès qu’elle s‘attache à
quelqu’un, cest pour la vie ! Curieuse.



Félicie Bonport, ou
Hikio


13 ans. Sensible, timide, émotive et réservée, elle n’aime
pas se montrer en public. Signe des gémeaux. Excellente élève qui ne s’énerve
(presque) jamais. Cheveux noirs de jais plutôt longs et yeux bruns foncés,
foncés, foncés !! D’origine française, on l’a rebaptisée au Japon (ce nom
est difficile à prononcer chez eux, je crois), ce qui lui plait autant.
Studieuse et toujours prête à rendre service. Elle n’a pas du tout d’accent.





CHAPITRES A
PREVOIR :


- Prologue : La rebelle de l’institut Gohanku. ( prévu
le 21. 04. 10)( en cours)
- Chapitre 1 : Le Renvoi, ou si ont est prévenu, il vaut mieux faire attention. ( date de sortie
à confirmer. )
- Chapitre 2: Plus d'école, ou l'internat, c'est un peu la liberté. ( date à confirmer, tite aussi.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: La fille que je dois choisir   Mar 20 Avr - 22:15

Hum ... je pense que je vais suivre cette histoire ... C'est sympa de voir que Ray-chan et moi ne sommes pas les seules à nous mettre aux histoires mettant en scène des relations homosexuelles ^^
C'est Ray-chan qui va être contente de voir du shojo ai ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Kitcha-chan
Garnement


Féminin
Nombre de messages : 457
Age : 18
Passion(s) : : Futiles.
Humeur ? : Je vaincrais. Inclinez-vous !
Date d'inscription : 30/07/2009

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: La fille que je dois choisir   Mer 21 Avr - 6:50

Merci, c'est très gentil à toi d'être venue voir ma fic!!^^



Comme promis
voilà le prologue :





Prologue


La rebelle de l’institut Gohanku.





Hikasha était une rebelle. Et on ne pouvait rien dire d’autre. Elle était populaire de partout. Dans toutes les écoles, son nom courait fréquemment sur les lèvres de toutes et de tous. Même les professeurs faisaient courir des rumeurs, le plus discrètement possible. Tout le monde la connaissait, telle qu’on la décrivait :froide, obstinée, désobéissante etimpolie. Les élèves de l’institut Gohanku se vantait beaucoup d’avoir la chance de l’avoir dans leur école. En effet, la brunette avait déjà était renvoyée de deux écoles, mais ça ne lui suffisait pas. Elle n’avait pas comprit la leçon.
Et risquait bien d’être encore renvoyée d’un établissement ! Les professeurs soupiraient quand on leur parlait d’elle. C’était une fille des plus populaire
de la ville. Et ils en avaient vraiment ras-le-bol. Elle ne rendait jamais ses
devoirs, n’obéissait à rien même sous peine de sanction. Elle ne faisait pas
ses heures de colle, séchait parfois les cours. Bref, elle était… différente
des autres. Elle allait même jusqu’à terroriser les élèves pour son propre
plaisir. C’en était assez. Ça ne pouvait plus continuer comme ça.


Aujourd’hui, comme
tous les matins, la jeune fille entrait dans l’école en prenant l’air le plus
ténébreux du monde. Aussitôt, tout le monde s’écartait de son passage, et même
la Gardienne - la seule femme de nettoyage de l’institut- reculait un peu en
tremblant.


Même si les trois
mètres autour d’elle étaient vides, on l’épiait. Derrière les arbres, les
poubelles, les grillages et les murs, on espionnait Hikasha. Mais elle le
savait parfaitement. Et ne disait rien. Cela faisait partie des règles « être
populaire en terrorisant les autres même si ils nous épient quand on a le dos
tourné. »


La brune aimait
bien qu’il n’y ait personne aux alentours. C’était plaisant. Calme. Paisible.
Et elle se mettait à bouillonner si on la dérangeait. Elle s’était tracée un
périmètre de sécurité autour d’elle. Elle avait son banc, son arbre,
son coin. Comme si c’était une star. Particulièrement agressive, quand
même.


Manque de chance.
Aujourd’hui, une petite fille toute mignonne, blonde, les cheveux tressés,
parcourrait la cour pour distribuer des papiers pour « on ne sait quelle
association de protection de la nature. » Pouah ! Hikasha détestait
ça. Raison de plus pour la mettre en colère de bon matin.


La brune s’assit
sur un banc ( son banc) et attendit. Elle savait que la petite viendrait vers
elle. Et là, elle lui ferait regretter pour l’avoir trop abordée. La japonaise
ferma les yeux et attendit. Elle avait eu raison. Quelques minutes plus tard,
une voix la tira d’un petit somme qu’elle était en train de commencer
paisiblement.


- Ta robe est tachée, lâcha la petite blonde,
insouciante. Et ce n’est pas la tenue réglementaire.


Aah, parfait. Elle mordait à l’hameçon. Prudente, la
brune jeta un coup d’œil à sa robe de gothique déchirée. Elle était
effectivement maculée de brun. Elle décida de ne rien répondre.


- Je distribue des affiches. C’est pour protéger le nature, précisa
l’enfant d’un air naturel. Tout le monde y a droit. Ce n’est pas bien de
polluer ! Tiens.


La blonde lui jeta une feuille qui atterrit sur la jupe
de la jeune fille. Qui craqua. Son teint devint rouge de colère, ses mains se
crispèrent.

-
Qu’est-ce que tu as ? T’es
malade ? lui demanda la petite fille, curieuse.

- Non mais qu’est-ce que tu fais ?
Tu sais à qui tu parles ?

La brune se leva. Même avec les genoux tous bruns, elle
abordait un aspect terrifiant.

- Je suis Hikasha Noritami. Tâche de t’en souvenir.

Et, avec une violence inouïe, elle gifla la blonde qui
tremblait de terreur. Elle éclata en sanglots et tomba au sol avec un bruit
mou, ses feuilles s’éparpillant partout autour d’elle. Elle supplia Hikasha,
tremblotante.

- Ne… me tuez pas !!!
- Mm, lui répondit la brute. Si
tu avais été un peu plus âgée, genre 13 ou 14 ans, tu aurais eu plus mal. Là,
je vois que tu n »en as qu’onze, ou douze… Okay, je t’épargne. Mais ne
m’approche plus, compris ?

La petite fille approuva en pleurant de plus belle, puis
se releva à toute vitesse et courut se cacher dans la vaste cour peuplée
d’arbre.
Avec un sourire
triomphal, Hikasha palpa le liquide brun. C’était… humide. Liquide. Et ça
sentait quelque chose. Elle examina ses mains couvertes… de peinture. D’où
venait cette peinture, encore toute fraîche ?Hikasha se retourna et
remarqua une pancarte, dans son dos, sur le banc :

Peinture fraîche. Ne pas toucher.

En jurant, elle se dirigea vers la salle de géographie, la
sonnerie venant de sonner. Elle aurait tout son temps. Deux heures de
géographie. De quoi somnoler ou se mettre à embêter ses profs…
Poussant les élèves de sa classe, elle entra la première. Au tableau, leur professeur avait écrit : Correction de votre devoir maison. Ha ha ! Dans sa tête
venait de fleurir une idée parfaite pour harceler son professeur.
Lentement, elle se dirigea vers le bureau du professeur , le pas lourd. Elle était effrayante. Pendant que les autres prenaient place, elle était bien au centre, à côté du maître. Elle donnait à tout le monde l’impression qu’elle dominait la classe. Elle savoura un instant ce moment, puis se pencha sur le bureau.


- Monsieur ? demanda t-elle, assez polie pour
l’instant.

Le vieil homme ne répondit pas. Il était assez concentré
et corrigeait des copies à toute allure. Pour une fois, elle le plaignait. Mais
il ne fallait pas montrer sa pitié à l’ennemi ; elle se durcit alors et
reprit :

-Je n’ai pas fait mon devoir, professeur.
Je ne l’ai pas amené.



- Je sais. C’est très facile à
deviner…

Étonnée par sa réaction, la jeune fille fut d’abord
déstabilisée. Puis, elle s’interrogea : que fabriquaient les
professeurs ?Il ne lui mit même pas un seul mot et l’envoya à sa place.
En s’asseyant,
elle remarqua que le prof l’ignorait complètement. Mais qu’avait-elle donc fait
de m…, non, que manigançait-il ? Il avait un plan. Elle le devinait.
Peut-être avait-il changé, mais elle aussi. Elle allait changer. Et elle prit une grande décision.
Une décision un peu folle, mais possible.


En tout cas, ce
qui s’était passé là, c’était la vie que menait Hikasha à l’institut Gohanku.


J’admets que c’est court et plutôt « fade » et
« bas » mais ce n’est qu’un prologue ! (je ne savais pas trop
quoi mettre dedans !) Mais bon, j’ai fait vers les 82 lignes alors je
pense que ça va…XD
Je vous promets de faire mieux pour e premier chapitre!!


Dernière édition par kitchalovely le Jeu 22 Avr - 6:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: La fille que je dois choisir   Mer 21 Avr - 19:15

Un prologue n'est pas obligé d'être long, c'est même plutôt court normalement ... Sinon, c'est sympa mais il faudrait juste que tu fasses quelques choses pour la mise en page (c'est un problème fréquent quand on copier depuis word) parce que c'est compliqué à lire ...

Bonne chance pour le premier chapitre, je l'attendrais pour me prononcer ...

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Kitcha-chan
Garnement


Féminin
Nombre de messages : 457
Age : 18
Passion(s) : : Futiles.
Humeur ? : Je vaincrais. Inclinez-vous !
Date d'inscription : 30/07/2009

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: La fille que je dois choisir   Ven 23 Avr - 6:44

Chapitre 1 :



Le Renvoi,ou si on est prévenu, il vaut mieux faire attention.

« Il faut que je me trouve un petit ami. »
Telle était la phrase que c’était mise Hikasha en tête depuis le cours de géographie. Elle était obsédée par cette envie alléchante. Elle voulait un petit ami, donc elle en aurait un. Impérativement.
Et elle était prête à tout tenter. Même l’impossible.
Elle entra en trombe dans la cour de récréation et se dirigea vers les toilettes des filles à la vitesse grand V. Pour que personne ne la dérange, elle plaça la poubelle
contre la porte. Puis se retourna. Et s’examina dans un miroir.
Plutôt fine, les cheveux bruns légèrement ondulés, les yeux bruns flamboyant, elle aurait fait craquer tous les garçons de Gohanku si elle l’aurait voulu. De taille moyenne, le visage bien taillée et les dents parfaitement égalisées, c’était une vraie bombe. Mais personne n’osait sortir avec elle. Trop cruelle, elle repoussait
tous les garçons, uns à uns. En fait, personne, même les filles, n’osait lui
adresser la parole. Elle avait fixé des barrières invisible autour d’elle, mais
même si elles étaient les fruit de son imagination, elle avait l’impression que
les autres élèves les voyaient clairement… si ils étaient avertis, bien sûr.
Elle s’attaqua d’abord à ses cheveux. Ils étaient coiffés, et on ne pouvait pas dire mieux.
Elle passa la main sur sa tête trois fois de suite. Quelque chose lui manquait,
oui, mais quoi ? Soudain, elle se souvint. C’était ses rubans de soie qui
lui servait à se nouer les cheveux. Elle avait oublié de les mettre. Elle jura
de toutes ses forces, maudissant son oubli.


- Criiik…

Hikasha se retourna violemment. Une porte des cabinets s’était ouverte. Personne dedans. La jeune fille y entra et aperçut deux rubans sur le sol. Une autre fille les avait sûrement oublié ici. Elle se pencha et les ramassa. Ils étaient de deux couleurs différentes : un rose et un noir. Tant pis. Elle noua ses cheveux.
Ensuite, le visage. Fin, ses yeux bruns s’accordant parfaitement avec sa chevelure, c’était une belle fille. Son regard descendit un peu plus bas… la poitrine.
Elle passa un petit moment dessus. Bien que ses seins étaient assez gros, on pouvait trouver beaucoup mieux chez certaines autres filles. Et, ça lui coûtait de l’admettre, mais elle les jalousait, les maudissait.
Discrètement, elle mena une opération-rembourrage qui fut terminée en trois minutes. Maintenant venait le problème de sa robe tachée. Elle fouilla dans son sac et trouva son uniforme.
Avec regret, elle l’enfila donc à la place de sa super robe de gothique. Voilà.
Maintenant, elle était parfaite. Il fallait juste qu’elle joue le jeu.
Elle renversa la poubelle d’un coup de pied et ouvrit la porte. Elle déboucha indifféremment dans la cour de récréation, peuplée d’arbres et d’élèves. Aussitôt, tout le monde s’écarta un peu d’elle. Elle tourna la tête de tous les cotés. Elle devait repérer un garçon. Assez beau. Populaire. Un peu comme elle.
Hikasha ne savait pas que ça ne se faisait pas. Qu’on ne choisissait pas comme ça, au hasard. Il fallait être amoureuse de son prétendant. Sinon, cela ne servait à rien.
Strictement rien.
Son regard tomba sur un grand blond aux yeux bleus. Beau, il était entouré de filles toutes rouges qui discutaient avec lui. Il répondait en riant ou en souriant. Paaarfait.
C’était celui-là qu’il lui fallait. Sa future proie.
D’un pas souple et discret, elle se rapprocha de lui, pour qu’il ne l’entende pas. Mais une des filles la repéra, tapota l’épaule d’une autre, et elles s’enfuirent rapidement.
Le garçon se mit à fixer Hikasha, tout en sueur.

- Je… Je ne… vous ai rien fait !

Ah, il la vouvoyait. Son plan allait se trouver plus facile que prévu. Elle avança encore en souriant. Le garçon ne s’enfuit pas, et resta cloué sur place sous l’effet de la peur.

- Mais je sais, susurra t-elle, souriant de plus belle.
Je ne veux pas te faire de mal.

Il n’avait pas l’air de la croire, car il recula d’un pas. Hikasha essaya de se faire la plus charmeuse possible. Ça allait lui coûter beaucoup, mais peut importe, tant que son rêve serait réalisé !

- Quel est ton nom ? demanda t-elle avec douceur, ce
qui ne lui ressemblait pas du tout.

Par peur qu’elle n’utilise la violence, le beau blond préféra répondre :

- Y… Yoko, mademoiselle…
- Tu peux me tutoyer, tu sais, répondit-elle en fronçant
les sourcils.

Pour lui, « tu peux me tutoyer » venant de la bouche d’Hikasha Noritami était l’équivalent de « tu dois me tutoyer impérativement sous peine de mort ».
La jeune brune inspira profondément puis se lança :

- Je… suis belle pour toi ?
- Oh oui, vraim… je veux dire, bien sûr.

Même si n’importe qui l’aurait dit, il avait quand même était franc. Il trouvait la jeune fille très belle.

- Donc, il est possible que tu sois amoureux de moi ? continua
t-elle.
- Euh… C’est possible, en effet… Qui ne le serait pas ?

Bon sang, mais dans quel pétrin s’était-il fourré, encore ?

- Tu… veux sortir avec moi ? l’interrogea la jeune
brunette, souriante.

C’était vraiment le jour de chance de Yoko. Il n’aurait jamais imaginé que Hikasha Noritami lui fasse une déclaration !
Pour lui c’était un phénomène… inimaginable.

- Oui, murmura t-il, en rougissant.
- Donc, tu vas m’attendre à onze heures dans la salle
informatique, d’accord ?
- La sa… Mais c’est interdit.

Puis il se rappela qu’il parlait à une rebelle obstinée.
Il avait parlé un tout petit peu trop vite, sous l’effet de la surprise.

- Tu-m’attendras-dans-la-salle, articula t-elle en le
foudroyant du regard. Compris ?
- Oui !

Ce fut la sonnerie de dix heures et demie qui interrompit leur discussion. Avec un sourire, Yoko courut à toute vitesse vers ses amis.
Quand ils allaient apprendre !
Hikasha soupira et croisa les bras, satisfaite. L’affaire était presque dans le sac. Il fallait juste qu’elle le force un peu à faire quelques petites choses, et tout était
réglé. Elle ne s’ennuierait presque plus.

***




Onze heures moins quart. La jeune fille avait séché le cours d’arts plastiques pour être en avance d’une demi-heure.
La salle d’informatique était une pièce blanche, éclairée, qui contenait au moins vingt ordinateurs. C’était là où se déroulaient les cours de technologie. Mais
le professeur était absent toute la semaine, et Hikasha avait dérobé la clef.
La salle était également munie de deux confortables fauteuils et d’un distributeur
de boissons. L’endroit idéal.
La brunette alla acheter une boisson. Le distributeur étant plutôt vieux, elle n’avait pas un vaste choix : Cappuccino, Coca Cola, eau minérale ou chocolat chaud. Elle se servit un Coca Cola en canette et tomba mollement sur le fauteuil. Si sa vie aurait été plus distrayante, elle n’aurait pas adopté ce mauvais caractère. Car, au fond d’elle, elle n’était pas vraiment comme ça… Pas du tout, même.
Elle but un peu puis déposa la canette sur une table toute proche. Et s’assoupit
un peu.



- Euuuh, Hikasha ?

En grommelant, la jeune fille ouvrit les yeux et regarda autour d’elle. Yoko était assis à ses côtés et lui tenait timidement la main.

- Ah, alors, te voilà…
- Oui, je suis sorti en retard…
- Mpf…

Là, la jeune fille n’avait qu’une idée en tête :dormir. Alors, elle espérait que son plan génialissime n’allait pas tomber à l’eau, car elle avait les paupières atrocement lourdes.

- Tu sais, je…, commença t-elle, je… ne crois pas que
je t’aime. Je fais ça juste pour le plaisir, pour m’amuser…
- De quoi ? demanda le garçon, étonné.
- En plus, continua t-elle sans se soucier de sa
remarque, c’est pas très gentil, pardon. Et tu sais, là, je suis en train
de te dévoiler mon autre caractère, le vrai…
- Mais qu’est-ce que tu racontes ? s’écria t-il,
oubliant à qui il parlait.

Il y eut un moment de silence. Hikasha se releva et demanda au garçon :

- Tu m’aimes, non ?
- Euh, oui… ?
- Moi, non. Je veux juste m’amuser. Maintenant, si tu
m’aimes, embrasse moi.

Le garçon la dévisagea, éberlué.

- Mais… C’est pas du tout comme ça que ça se passe !
- EMBRASSE MOI !!! hurla la jeune fille, retrouvant sa brutalité. Pourquoi
tu ne m’obéis pas ? Tu veux que je te rappelle qui je suis, hein ?
Hein ?

Yoko ne répondit pas et se releva. À toute vitesse, il sortit du local en claquant la porte, effrayé.
La jeune fille se tint la tête entre les mains. Elle était folle. Folle d’essayer d’aimer
quelqu’un qui ne lui plaisait pas… décidément, elle avait un problème avec les
garçons. Les filles, ça allait encore. Elle se demandait si elle pouvait se
mettre à aimer une fille, quand la porte se rouvrit. Le directeur apparut
derrière, les mains sur les hanches avec un air triomphal.

- Ha ha ! Prise sur le fait ! Vous allez vous
expliquer dans mon bureau, mademoiselle !

Les yeux d’Hikasha se mirent à briller. Ses dents se serrèrent. Et elle retrouva son aspect terrifiant.
En le suivant en traînant de pieds jusqu’à son bureau, elle constata que Yoko l’avait trahi. Ah, le… ! Elle s’occuperait de lui plus tard.
Le directeur ouvrit la porte et la laissa entrer avant lui. Elle avait les yeux fixés sur le sol. Quand elle releva la tête, elle aperçut que tous les enseignants qu’elle
avait ou avait eu se tenaient devant elle ! Son actuelle professeur de mathématiques l’invita à s’asseoir sur une chaise.

- Je voudrais parler à tous les enseignants, déclara
Hikasha en serrant les dents. Aujourd’hui, j’ai trouvé que les profs
étaient bizarre avec moi. Normalement, je les exaspère. Mais là, ils se sont
montrés indifférent à mon égard. Pourquoi ?!
- Ah, vous avez bien vu, alors, lui répondit le directeur, souriant cruellement. En fait, nous voulions que vous tombiez dans un piège que toute l’équipe enseignante vous a tendu : comme nous faisions « ceux qui n’ont rien vus », nous voulions que vous en profitiez, que vous fassiez le plus de bêtises possible.
- Mais pourquoi, espèces de… de lâches ! s’écria la
jeune fille, impolie. Qu’est-ce que vous me voul… Que voulez vous faire
avec moi ?
- Eh bien, continua la professeure d’arts plastiques de
l’année dernière, nous voulions vous prendre la main dans le sac, en
flagrant délit pour… vous renvoyer de notre institut. Nous en avons plus
qu’assez de vous ! Vous souillez la réputation de Gohanku !
- Renvoyée ? Bof, lâcha mollement Hikasha, plaçant
les pieds sur la table. Je l’ai déjà été deux fois, et, croyez moi, je
n’étais pas triste du tout, si c’est votre but...
- Mais pas que ça, enchaîna le prof de sport, un air
cruel dans la voix. Nous allons vous mettre en pension.

La jeune fille resta stupéfiée. En pension ! Mais ils n’avaient pas le droit !

- Mes parents, commença t-elle, agressive.
- … sont avertis. Nous leur avons téléphoné, même si ils
étaient aux états- Unis pour leur indiquer que cous êtes entrée dans une salle
par infraction et que vous avez essayé de violer un…
- VIOLER ? Vous savez ce que vous dites ? hurla
t-elle, rageuse. J’ai voulu l’embrasser, c’est tout ! Bandes de
paranos !
- Peut importe, coupa le directeur, lui saisissant le
bras. Vous allez partir tout de suite. Un autocar vous attend, en bas.
- Lâchez-moi, gros balourd ! protesta t-elle.

Mais il ignora ses remarques et serra de plus en plus fort. Il l’amena de force jusqu’à une rue qui bordait l’école.

- Votre prof d’histoire va vous accompagner.

Au bord du trottoir l’attendait un car violet. Le directeur la lâcha et lui tendit un papier, que Hikasha avait déjà vu deux fois.

- Oui, je vais signer le contrat de mon renvoi, soupira
t-elle en prenant le stylo qu’il lui tendait.

Puis elle pénétra dans le car, suivant Mr. Kijuhi, professeur d’histoire de 3ème. En riant, elle agita le bras en direction du directeur.

- Ciao ! Au plaisir de ne plus JAMAIS vous revoir !

Et elle disparut à travers la porte. Le car était vaste et il n’y avait
personne. Elle se plaça dans le fond, et le professeur, méfiant, sur un siège
devant elle.
Le car démarra.
Elle commença à interroger Mr. Kijuhi, pour l’embarrasser et pour récolter plus
d’informations.

- Combien d’heures de trajet ?
- Une.
- Où se situe l’institut ?
- Vers la mer.
- Son nom ?
- Vous verrez. Et parlez un peu moins vite, s’il vous plait.
- Qui-le-fréquente ? reprit Hikasha, lentement.
- Des filles.
- Pas de garçons ?
- Non…


La jeune fille commença à s’interroger. On pouvait vraiment aimer des filles en étant une fille sois même ?Elle savait que oui, mais pouvait-elle se risquer… à le faire ? Mmm, elle n’avait jamais renoncé à rien. C’était une idée… tentante.
Remarquant son silence après sa foule de questions, Mr. Kijuhi demanda :

- Un problème, mademoiselle ?
- Oh, non…, répondit-elle d’un ton sombre. Je crois
juste que j’ai oublié ma robe de gothique dans les toilettes.





Donc, voilà votre premier chapitre^^ ! j’ai compté… 188
lignes ! ( c’est une occupation pour moi.) Nettement plus long… et (sans
me vanter) un peu mieux. Bon, rendez-vous prochainement pour le chapitre
2 !^^






















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitcha-chan
Garnement


Féminin
Nombre de messages : 457
Age : 18
Passion(s) : : Futiles.
Humeur ? : Je vaincrais. Inclinez-vous !
Date d'inscription : 30/07/2009

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: La fille que je dois choisir   Jeu 25 Aoû - 7:14

La fiction est annulée (encore pardddooooon >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fille que je dois choisir   Aujourd'hui à 13:56

Revenir en haut Aller en bas
 
La fille que je dois choisir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» besoin d'aide pour choisir une poussette double
» Dois-je arrêter d'allaiter?
» aidez moi pour choisir le matelas de ma puce!!! svp!!
» il y a trop de fdt MAC, lequel choisir ??
» Pffff...quel siège auto choisir???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE GROW :: Multimédia :: vos fictions :: Fictions abandonnées-
Sauter vers: