WE GROW

Votre forum de discussion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lune de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kitcha-chan
Garnement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 457
Age : 18
Passion(s) : : Futiles.
Humeur ? : Je vaincrais. Inclinez-vous !
Date d'inscription : 30/07/2009

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Lune de sang   Sam 3 Avr - 10:50

Titre: Lune de sang
Auteur: kitchalovely (moi)
Style: Action,
aventure, fantastique... je sais pas
Histoire/Résumé: Orianne Chabot
et Frederic Grangy vont se marier. Quelques semaines avant la cérémonie,
Fred s'aperçoit que sa futur femme lui cache des choses... des choses
pas très plaisantes... Ou va t-elle toutes les nuits? Qui est cet homme
qu'elle essaye toujours d'éviter?
Avertissement: Sang... Oui, du sang
à flots...

LUNE DE SANG

Chapitre
1:
La colère d'Orianne (c'est nul comme titre, je sais.)

-
Freed!
Le jeune homme se retourna lentement.
- Oui?
Devant
lui se tenait une femme à la beauté éblouissante. Elle avait de longs
cheveux roux qui descendaient en cascade et des yeux noisettes timides
et profonds.

- Tu, tu... Tu sais, pour la discussion d'hier...
Fred soupira. Il s'en souvenait parfaitement.


Lui et
Orianne s'étaient connus en 5ème, dans une école privée. Ils se
détestaient catégoriquement, sans savoir vraiment pourquoi. Ils
étaient... différents. Orianne était timide et réservée alors que lui
énergique et un peu voyou sur les bords. Ils étaient dans la même
classe. A cette époque, Orianne sortait avec Jérémy, un bel homme plutôt
sérieux. Dès que Fred avait vu cette fille, il avait eu un mauvais
pressentiment. Comme si il ne devait pas s'en approcher. Comme si cette
fille était particulièrement dangereuse. Il s'était éloigné vivement
d'elle et essayait de ne pas la regarder. Surprise, la jeune fille avait
fini par faire de même. Même si ce garçon était beau, très beau...

Plus tard, au lycée, ils étaient allés se parler et finalement, ne
s'étaient plus quittés. A présent, ils vivaient ensemble sous le même
toit dans un petit studio.
Hier, les parents d'Orianne étaient venus
voir les deux amoureux. Ils avaient une allure très stricte et
s'habillaient "à la gentleman" ce qui mettait Frédéric mal à l'aise.
Après le repas - gratin carbonisé que Fred avait préparé lui même-, le
père d'Orianne, Raymond Chabot, avait commencé à parler:

- Vous
avez 19 ans, non?
Bien qu'intimidé, Fred avait confirmé:
-
Oui, c... c'est exact.
Puis il avait baissé la tête et s'était
servi de l'alcool.

- Et vous allez continuer à vivre comme ça?

C'était la mère d'Orianne, Juliette Chabot, qui venait de prendre
la parole. Petite, fluette, elle avait le don d'agacer Frédéric avec sa
voix aigrelette.

- Que veux tu dire, maman? demanda sa fille
en plissant les yeux, inquiète.
Notre... maison à un problème?
-
Non, non..., avait répondu précipitamment sa mère. Mais je
voulait dire: quand allez vous vous marier?
Fred n'aurait jamais
cru entendre ça sortir de la boche des parents d'Orianne, qui étaient
des personnes assez strictes et sévères.
Il faillit s'étrangler avec
son alcool et se mit à tousser violemment. Sa petite amie lui tapa le
dos. Quand sa toux fut calmée, il hurla-probablement sous l'influence du
champagne-:

- NOUS MARIER ?
Les Chabot sursautèrent.
-
Quand on aime quelqu'un, on se marie, non? lui demanda sèchement
Mr. Chabot.

Orianne vint à la rescousse de Fred:
- Ne
t'énerves pas, Papa. Frédéric voulait dire que... On est un peu trop
jeunes, non?
- Il n'y a pas d'âge! s'écria sa mère.
Orianne la
dévisagea. Elle en était sûre, ses parents maniguanceaient quelque
chose.

- Il... faut qu'on réfléchisse, articula t-elle avec
lenteur.
Seuls.
Fred s'était levé, les joues roses:
-
Je ne me marierai jamais contre mon gré! s'écria t-il entre un
hoquet.
Puis voyant l'expression ahurie des parents d'Orianne, il
avait ajouté:

- Et ce ne sera surtout pas VOUS qui me forcerez!
Et
il avait claqué la porte.



Maintenant, il venait de se
lever, un peu confus, avec un effroyable mal de tête. Trop d'alcool,
sûrement. Et Orianne avait commencé:

- Tu sais hier... Mes
parents n'étaient pas supers contents, en fait...
Comme si il s'en
doutait....

- Mais finalement, ils m'ont dit que... c'était
sûrement l'alcool... Et ils sont repartis sans un "au revoir..."

Soudain,
Orianne éclata en sanglots.Fred lui caressa la tête doucement et
plongea ses yeux verts dans les yeux noisettes de sa petite amie.

-
Pour moi, tu seras toujours un trésor très précieux...
Il
embrassa doucement la jeune rousse sur la bouche, et elle essuya
doucement ses larmes.

- Fred, on devrait retourner au boulot, déclara
t-elle gravement.
ça fait presque un an qu'on est pas rentré à
l'université. On a plus d'argent...
Fred éclata de rire et lui
saisit les mains
.
- Jamais l'argent ne nous séparera...

Puis il osa un petit regard vers les... poumons de la jeune fille et
commença à l'embrasser fougueusement.

- Ce n'est pas sérieux...,
lui murmura t-elle entre deux baisers.
Mais il continua. Orianne en
avait les larmes aux yeux. Il prenait toujours tout... pas très au
sérieux. Ce n'était vraiment pas le moment de s'embrasser! Et elle
allait le lui faire comprendre.
Brûlante, douloureuse, la claque
siffla dans l'air et projeta Fred contre le mur, une trace rouge au
front. Il se la frotta:

- Pourquoi? demanda t-il, étonné.
-
PARCE QUE TU NE COMPRENDS JAMAIS RIEN! TU N'ÉCOUTES JAMAIS MES PAROLES!
JE...
Elle s'interrompit. Normalement assez timide, elle était en
pleine éruption. Puis, elle finit sa phrase:

- J'EN AI VRAIMENT
MARRE DE TOI!!!
Puis elle se révéla et sortit dehors en pleurant.
Fred
était déboussolé. Qu'avait-il encore fait? Normalement, Orianne
accueillait volontiers ses baisers mais là... quelque chose clochait.
Il ferma la porte d'entrée restée ouverte, soupira et se plaqua le dos
contre le mur blanc. C'était les parents d'Orianne qui avaient tout
déclenchés. Et si "hier" n'existait plus... Ce serait le bonheur.
Il
se dirigea contre son lit et s'y allongea. Un petit somme ne lui ferait
pas de mal, après tout...
Doucement, il ferma les yeux, espérant
que Orianne reviendrait avant de s'envoler dans le pays des songes...


CHAPITRE
1: Fin


Bon, j'espère que ça vous plait. Je me suis
vraiment donnée à fond, là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitcha-chan
Garnement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 457
Age : 18
Passion(s) : : Futiles.
Humeur ? : Je vaincrais. Inclinez-vous !
Date d'inscription : 30/07/2009

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Lune de sang   Jeu 25 Aoû - 7:15

Vous vous en doutiez, fiction abandonnée... Désolée pour les soucis apportés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lune de sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "le sang des vikings"
» LES BIJOUTIERS DU CLAIR DE LUNE
» Le don du sang de cordon
» Bleu énorme suite à prise de sang
» MA lune de miel du moment...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE GROW :: Multimédia :: vos fictions :: Fictions abandonnées-
Sauter vers: