WE GROW

Votre forum de discussion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tomodachi Power Version 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Arc 1 : Découverte des pouvoirs - partie 5   Mar 2 Juin - 16:10

J'ai de nouveau écouteur ^^ C'est quand même bien pratique vu que les écouteurs de mon PC sont foutus ... Mais chut, c'est un secret, vous êtes pas au courant. Bon alors ... Le chapitre 5 est enfin terminé de réécrire et c'est aussi le dernier chapitre du premier arc (bah vi ... finalement je me suis pris d'un délire et j'ai découpé mon bouquin en arc XD) ... Alors ... sinon, je vous laisse écouter la musique de Kuroshitsuji Parce que je l'adore ^^ Bon et bein, histoire de taper la discut', sachez que j'ai BEAUCOUP de mal avec la fan fic' de Yami no Matsuei donc je promets vraiment pas d'avoir fini à temps, même si je me concentre essanciellement dessus ... parce mine de rien, se mettre dans la peau d'Hisoka est un exercice particulièrement difficile, même quand on est soit même misanthrope ... Et pis c'est super difficile d'exprimer des sentiments amoureux quand on est soit même misan et qu'on y connait rien en amour ... Pour tout ça, je vous en pris, ne m'en voulez pas si il faut attendre mon retour d'Irlande --" Ah ... J'ai reçu ma carte d'assurance maladie ^^

Chapitre 5 :

Tatsuya n’était pas encore remis des aventures de la fête d’hanami … Il était honteux d’avoir abandonné de cette façon ses amis et sa sœur. Il s’était conduit de façon égoïste et avait encore du mal à regarder Suichi en face lorsqu’il était chez lui. Ça ne datait que de la veille mais il ne savait vraiment pas comment gérer la situation … Et l’idée d’avoir des pouvoirs. Il poussa un profond soupire en rangeant ses affaires et ne vit même pas la jeune fille qui courrait à son bureau.

- Idoro-san … Excuses moi de te déranger mais est ce que tu pourrais m’aider à faire l’exercice cinq de mathématique ?

Tatsuya :
Etoo … Si tu veux mais on pourrait le faire demain plutôt Minami-san ?
Haruka :
Ha, bien sur. Tu as l’air fatigué aujourd’hui Idoro … Tu n’as pas très bien dormi cette nuit ? En même temps, c’est normal … Avec le concert d’hier avec Sugihiri-sama … tu devais être excité !
Tatsuya :
Ah … oui … Bien sur …

Il se leva et se dirigea vers la porte de la salle … Non, il n’avait pas été excité, il avait plutôt eu l’impression de s’être fait manipulé depuis le début … Sugihiri-sama … Il allait « travailler » avec lui ? Dans le couloir, un autre garçon vint à sa rencontre. Il avait l’habitude que tous les élèves du collège viennent le voir. Il avait passé sa première année avec d’excellentes notes, était le meilleur élève des deuxièmes années et n’avait aucun problème avec le programme des troisièmes années. Ainsi, il était capable d’aider chaque élève de l’école et on venait souvent lui demander des conseils … Comme ce garçon de première année qui arrivait exténué devant lui.

- J’avais peur que vous soyez déjà parti Idoro-senpai.
Tatsuya :
Tu as eu les résultats du partiel d’anglais Mizuno-kun ?
Mizuno :
Oui ! J’ai eu la meilleure note des premières années ! 79/100 ! C’est entièrement grâce à vous senpai … Vous m’avez redonné confiance en moi !
Tatsuya :
Je n’ai pas fait grand-chose … Tu avais déjà les capacités.

Mizuno n’eut pas le temps de répondre car Tenezuko Tetsuo, le meilleur ami de Tatsuya, arriva à ce moment là en courant, visiblement avec une nouvelle importante.


- Tatsuya ! Michino-sensei veut te parler !
Tatsuya :
Bien … Alors, bonne chance pour la suite Mizuno. Tetsuo, il t’a dit pourquoi il voulait me voir ?
Tetsuo :
Non, il m’a juste dit que tu devais venir vite.

Tatsuya hocha la tête en signe de compréhension. Mais en fait, il ne voyait pas du tout pourquoi le professeur de musique voulait le voir. Etait-ce à propos du 58/100 qu’il avait eu ? Après tout, s’était sa plus mauvaise note de toute l’année, mais le professeur savait qu’il était, à ce moment là, très pris par la préparation du concert d’hanami. Mais quel autre motif pouvait il avoir de le convoquer … Peut être avait il fait quelque chose de mal sans le savoir ... Mais il n’eut pas le temps
de trouver ce qu’il y avait qu’ils étaient déjà arrivés à la salle des professeurs. Quand il fut entré, pensant qu’il avait été convoqué à cause de ses récentes mauvaises notes, se courba immédiatement et s’excusa longuement.


-
Gomen nasai sensei ! Je vous promets de faire plus attention lors du prochain contrôle !
Michino :
De quoi parles tu Idoro ? Ce n’est pas pour te parler de tes notes que je t’ai convoqué aujourd’hui … Je sais que tu étais très occupé avec la préparation du concert, tout comme Tenezuko …
Tatsuya :
Alors pourquoi m’avez-vous demandé de venir ?
Michino :
Parce qu’en temps que professeur de musique, je me voyais mal refusé une demande du grand Sugihiri-sama …

Tatsuya n’en crut pas ses oreilles … Sugihiri-sama ? Sugihiri Masato-sama ? Son idole ? Maintenant qu’il regardait bien, les autres professeur fixait tous un coin de la salle … S’était bel et bien Sugihiri-sama qui était adossé au mur, il le reconnaîtrait même de loin, la nuit et dans le brouillard ! Celui-ci n’était visiblement pas gêné d’avoir tous les regards sur lui et se dirigea vers Tatsuya a qui il serra la main.

- Tatsuya ! Ton concert d’hier était génial ! Tu as une voix magnifique ! Je suis sur que tu seras un chanteur incroyable ! Il va même falloir que je me méfie ! Tu pourrais me faire de l’ombre plus tard !

Que répondre ? Tatsuya n’en savait rien du tout … il était déjà tellement surpris de voir son idole dans la salle des professeurs de son école … Lui répondre ? Il en était totalement incapable !


Masato :
Est-ce que ça te dérangerait si nous continuions la discussion chez toi ?

Tatsuya, toujours ébahit finit par se souvenir de comment on faisait pour parler :

- Ah … Non, il n’y a aucun problème … Ma mère sera ravie de vous accueillir.

Il fit un regard un peu effrayé à son ami qui lui répondit en lui faisant le signe de la victoire. Visiblement, le garçon lui disait qu’il avait gagné un billet pour le monde des stars. C’était aussi, sans doute, l’idée des autres élèves du collège qu’ils croisèrent qui jetait à l’adolescent aux cheveux roses qui se promenait avec une personnalité connue. S’était sans doute aussi l’idée de sa mère qui eu les joues rosies de plaisir lorsque le garçon lui présenta le chanteur … Elle se précipita aussi de préparer un goûté (thé vert et gâteau français) … Et en plein milieu du repas, Suichi manqua d’exploser la chambre rentrant et cria, comme à l’accoutumé :

- Tadaima kaasan !


Elle embrassa sa mère sur la joue et se dirigeait vers son frère lorsqu’elle vit qu’il n’était pas le seul assis à la table … Elle recula d’un pas, les yeux grand comme des soucoupes, mais ce fut la voix de Sho qui fit remarqué à haute voix ce qu’elle avait vu :

- Sugihiri-sama ? C’est le vrai ?

Tout en riant, la mère de Suichi alla déposer une petite bise sur le front de Sho. Il venait tellement souvent chez eux qu’elle en venait souvent à le considérer comme son fils … Et de toute façon, comme elle le faisait souvent remarqué, il ferait probablement un jour parti de la famille vu qu’il se marierait avec la rouquine. Et une fois que le jeune garçon eu dit « bonjour » à la mère de Suichi, il s’agrippa au cou de Tatsuya, qu’il appréciait beaucoup, avant que Suichi ne propose de monter dans sa chambre pour discuter. Ils étaient tous en route mais Shiori Idoro, la mère de Suichi retint un moment Tatsuya et le pria de « surveiller les deux amoureux », ce que l’adolescent promis de faire avant de monter dans la chambre de sa sœur et de s’assoire sur son lit. Suichi fixa un moment Masato puis fut la première à prendre la parole.

-
Pourquoi vous êtes vous occupé de concert hier ? Si vous faites parti des gardiens, ce qui est visiblement le cas, vous auriez pu venir nous aider à sa place …
Masato :
Oui mais Tatsuya avait des choses à mettre au clair après tout … Si j’avais fait le travail à sa place, il n’aurait probablement jamais pris conscience de la situation …

Un silence de mort s’installa dans la chambre puis Suichi repris la parole :

- Au fait, je ne vous ai pas demandé pourquoi vous êtes là Sugihiri-san ?
Masato :
Je suis là sur ordre de Ritsu. Elle m’a demandé de vous transmettre votre prochaine mission, dont nous nous occuperons tous les quatre … Il faut allé chercher le neuvième gardienne qui a enfin été localité … Et il se trouve que c’est une connaissance de Tatsuya. Elle s’appel Minami Haruka.

lire comme un acharn To be continue lire comme un acharn

Résumé du prochain chapitre :
Une fois de plus, Tatsuya s'en veut. Il avait l'une des gardienne devant les yeux et il n'a pas été capable de s'en rendre compte ... Et maintenant, il s'agissait de réussir à convaincre quelqu'un qui ne cois pas à la magie ... rien que ça !

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]


Dernière édition par megamomo le Lun 24 Aoû - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 20
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Mer 3 Juin - 16:36

Alors... J'ai adoré, comme d'habitude en somme, mais un passage m'a particulièrement fait rire "puisqu'il se mariera avec Suichi" XD La mère de Suichi voit déjà loin, dis-donc ! Par contre j'ai été déçue de voir la fin arriver aussi vite O_O C'est une des premières fois qu'un de tes chapitres tienne en un post. Mais bon, je ne vais pas m'en plaindre, c'était rapide à lire au moins ^^

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Mer 3 Juin - 18:20

Ouais, moi aussi je suis assez déçu par la taille du chapitre --" J'avoue que j'avais pas imaginé un truc aussi court --" enfin bon, on dira que c'est parce que je suis pas en forme (en ce moment à la maison, chaque soir le discour S ou ES ... de toute façon on voudra pas de moi en S XD ça règle le problème)

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 20
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Mer 3 Juin - 18:58

Mais en même temps je ne peux pas juger car mes chapitres sont tout aussi courts, et ce plusieurs fois '--

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Mer 3 Juin - 22:03

XD .. Je n'ai rien dit à ce sujet ^.~ Et pis ... t'as vu la taille des chapitres de KK ? (le chap.3 est sorti ^.~) ... Enfin bon ... j'uis un peu déçu sur ce coup mais en même temps, ça dure pas longtemps dans le temps et dans les bouquins y'a parfois des chapitres de une page XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 20
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Jeu 4 Juin - 18:01

Mais ouais, dans certains bouquins que je lis les chapitres font genre... 5 pages. Moi quand j'écris sur OpenOffice ça fait genre 7 ou 8 pages. Pas glorieux mais c'est déjà ça. Etooo... Ah oui, KK ! J'ai pas eu la force de lire, il faut que je m'y mette d'ailleurs...

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Jeu 4 Juin - 18:17

Rohh ... c'est super court pourtant KK ! Je me casse pas le cul pour l'écrire XD C'est une histoire rapide de même pas 5 pages sur word !

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 20
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Ven 5 Juin - 18:10

Maintenant j'ai lu KK, et j'ai bien aimé.
En ce qui concerne la longueur, c'est pas grave, car dans une fic lemon, vaut mieux ne pas s'attarder XD Je plaisante... pas ! Enfin si XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Ven 5 Juin - 19:12

Hé, c'est pas que du lemon XD J'fais pas encore dans le pur lemon non plus XD T'as quoi ... une scène par chapitre, pas plus *sbaf*

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 20
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Dim 7 Juin - 10:46

Bah moi dans ma fic lemon j'en mène pas large ''-- Elles sont pourries mes scènes de lemon ! XD En même temps, c'est pas grave. En fait c'est comme quand toi quand tu rougis quand t'écris le mot "téton", moi j'ose même pas écrire le mot "sexe" XD J'ai écrit organe génital... merdique XD D'ailleurs, j'ai posté le chapitre deux si ça t'intéresse.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Dim 7 Juin - 17:32

Je peux pas m'empêcher de compatire avec les auteurs qui dessinent ce genre de scène XD ... enfin ... j'ai quand même fait plus fort dans le chapitre 3 ^.~ J'étais fier de moi

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 20
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Dim 7 Juin - 18:53

C'est vrai, bravo, tu as écrit le mot sexe XD Non, plus sérieusement... je sais pas mais toi au moins ça fait réaliste... enfin j'en sais rien XD Moi dans mon lemon c'est assez... minimaliste. En même temps c'est pas du hard yuri.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Dim 7 Juin - 21:42

Arrête un peu de t'inquiéter XD .... toi au moins, tu fais pas comme le gars d'un manga qui va sur l'ordinateur de la salle des prof sur un site qui s'appel "la vie palpitante d'un homosexuel" pour savoir comment on fait l'amour XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 20
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Lun 8 Juin - 16:15

N'empêche... tu trouves pas ça bizarre qu'on sache comment les homos "le font" - et même les hétéros d'ailleurs Xd - alors qu'on est des "jeunes" ? Enfin surtout moi XD Bon, toi t'as lu des yaoi, moi aussi, mais jamais de yuri... pourtant on le sait... c'est notre âme de bi certainement ^^

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Lun 8 Juin - 21:00

Hum ... nan, ça me choque pas ... on bosse sur la reproduction en 4e XD pour les homos ... c'est juste que ça me parait logique ...

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Arc 2 : A la recherche des gardiens - partie 1   Lun 24 Aoû - 16:59

C'est bon, j'ai perdu personne en route avec les discussions sur le lemon ? Enfin bon ... Ouais, j'ai réussi à écrire le mot "sexe" ! Je suis trop doué ! *Momo chante* ... Enfin bon ... Quoi qu'il en soit, je pense pas qu'on soit bizarre de savoir comment les mecs le font ... En même temps, y'a pas trente milles solutions je crois *sbaf* ... Mais bon, j'avoue qu'au début je me posais pas mal de question ... Mais les yaois sont tellements généreux qu'ils m'ont tout expliqué ... merci à eux ! Enfin bon ... Vous ai je déjà parlé du magasine Be boy gold ? On a Viewfinder en couverture et il a même un CD drama ... J'ai pleuré de joie quand je l'ai enfin eu dans mon sac plastique ... Même si c'était carément la honte XD ... Etoo ... Ah ! Love prize 4 (le 4e extra de Viewfinder) va visiblement bientôt sortir ... Et la team ne peut plus le traduir à cause de la licence ... Fait chier --" J'vais essayer de voir en anglais, puisque je pourrais pas acheter le magasine - je me vois mal faire croire à la vendeuse que j'ai 18 ans - Mais bon ... Cela mis à part, la vie est belle le ciel et bleu, Yellow, le tome 3, sort dans trois jours et il ne fait plus une chaleur à crever dehors ... Comme quoi ...

Chapitre 7
Tatsuya était en train de se maudire. Il y a quelques minutes à peine, il était encore en train de parler avec Minami Haruka ! Et il n’avait même pas été capable de s’en rendre compte ! En même temps, pour sa propre défense, il était difficile d’imaginer qu’Haruka, la fille la plus timide de sa classe (voir même de toute l’école) puisse être impliqué dans une histoire de monstre et de monde à sauver … n’avait elle pas dit elle-même qu’elle n’avait pas grand-chose à faire du monde qui
l’entourait ? Il soupira tout en continuant à pester contre sa propre bêtise … le fait qu’elle soit comme ça n’avait rien avoir ! Il aurait dû le deviner, un point, c’est tout ! Mais malgré ses pensés, il avait une mission à faire, aussi finit il par suivre Suichi, Sho et Masato qui dévalait les escaliers pendant que sa sœur criait à sa mère qu’ils avaient un truc à faire mais qu’il serait de retour pour le repas du soir, promis, jurée, avant de sortir de la maison sans laisser à Shiori Idoro le temps de répliquer quoi que se soit.
Tatsuya eu un soupir de soulagement … ils avaient au moins de la chance dans leur malheur, c'est-à-dire qu’il savait où elle habitait puisqu’il l’avait, un jour, raccompagné chez elle alors qu’elle se faisait agresser par une bande de brute du collège voisin. Seulement, une fois arrivé, ils furent plus en peine de trouver une raison pour lui parler … il y avait bien le cahier de mathématique que Tatsuya lui avait prêter trois jours plus tôt et qu’il avait oublié de réclamer à l’école mais Masato mis vite les point sur les « i »

- A quatre pour récupérer un cahier ? Sur qu’elle va trouver ça normal !
Suichi : Si vous voyez une autre solution, nous sommes ouverts à toute idée !
Masato : Je pense que c’est l’occasion de tester notre pouvoirs d’invisibilité … en tout cas Mitoreno, Idoro-nee et moi … pendant ce temps, Tatsuya agit comme prévu … on pourra rentrer à quatre sans que ça semble étrange de cette façon.
Suichi : Notre pouvoir de quoi vous avez dit ?
Masato : D’invisibilité … Ritsu-chan ne vous en a pas parlé ?
Sho : Il semblerait qu’elle ait oublié ce détail … mais vous semblez bien la connaître, je me trompe ?
Masato : Il faut dire que je l’ai rencontré lorsque j’avais 15 ans, elle en avait alors 5 à l’époque … nous avons donc eu tout le loisir de devenir amis.

Suichi ouvrit la bouche pour répondre quelque chose (probablement une vacherie sur le fait qu’il semblait la connaître plus qu’un simple ami), mais une forte lumière qui apparut à ce moment l’empêcha de dire quoi que se soit. Une fois la lueur estompée, une jeune fille apparut à sa place, avec un air de jeune fille timide sur le visage … un air qui masquait la réalité puisqu’elle bondit sur Masato dès qu’elle le vit :

- Masato-kun ! Tu m’as manqué ! Pourquoi est ce que tu ne viens pas plus souvent à la maison ?
Masato : Mitsune ? Mais qu’est ce que tu viens faire ici ?!
Mitsune : J’ai un message de ta petite amie …
Masato : Même si je sais que ça ne sert à rien, je voudrais te rappeler que Ritsu-chan n’est pas ma petite amie …
Mitsune : Je ne trouve pas que c’est l’expression que vous avez lorsque vous êtes ensemble … serait on juste en présence d’un amour non partagé ? Pauvre Masato, tu dois avoir le cœur brisé !
Sho : Etoo … Vous n’aviez pas un message pour nous ?
Mitsune : Ah oui ! Heureusement que Sho-kun, contrairement à une autre personne de ma connaissance, a le sens des priorités ! Elle m’a demandé de vous dire de venir avec Haruka dans le petit parc pour combattre Minatsuko …
Suichi : Minatsuko ?
Masato : C’est la gardienne qui a trahi … c’est elle qui a envoyé les monstres nous attaquer hier …
Mitsune : Ah oui … je suis aussi là pour vous apprendre à utiliser le pouvoir d’invisibilité … Ritsu-nee-chan m’a dit que vous alliez probablement en avoir besoin.
Masato : Toujours aussi doué … Tu veux bien bosser maintenant, au lieu de nous regarder comme ça ?
Mitsune : T’es vraiment impossible Masato ! Sous prétexte que t’es plus vieux, t’en profite bien ! Bon alors, écoutez bien et vous n’aurez qu’à le faire chaque fois que vous voulez devenir invisible … mais n’en abusez pas ! Pour commencer, fermez les yeux et pensez très fort que personne ne peut vous voir. Ensuite, lorsque que êtes sur de vous, frappez une fois dans vos mains et expirez très fort …
Suichi : Ouais, un peu comme pour les prières …
Mitsune : … Possible, je connais pas vos religions … Bon bah moi, j’ai fait ce qu’on m’avait demandé et j’ai du boulot au temple !

Avant d’avoir laissé les quatre enfants dire quoi que se soit, elle disparut comme elle était arrivé, laissant à Masato, tout le loisir de pester contre la jeune fille qu’il considérait comme insolente et impossible à vivre. Il fut alors rappelé à l’ordre par Tatsuya qui dit que si Minatsuko attaquait le parc, ils allaient devoir se dépêcher de convaincre Haruka … Masato soupira et suivit les consignes de Mitsune. Au moment où il expira à fond, les adolescents ne le virent plus … visiblement, ça marchait vraiment, aussi Suichi et Sho suivirent, à leur tour, les instructions de la jeune fille puis laissèrent Tatsuya frapper à la porte. Il attendit quelques minutes, écoutant les bruits significatifs d’une personne qui court pour ouvrir la porte. Il se retrouva soudain nez à nez et se prépara à bégayer son excuse lorsque la jeune femme fit un sourire immense qui le mis mal à l’aise.

- Idoro-kun ! Comment vas-tu ? Je suis ravie que tu sois là ! Je ne t’avais pas remercié correctement la dernière fois, lorsque tu as sauvé ma petite Haruka !
Tatsuya : Oh, ça ne sera pas nécessaire … n’importe qui aurait agit de la même manière ! Mais … je souhaiterais juste voir Minami … elle m’a emprunté mon cahier de mathématique et j’ai oublié de le récupérer …
Minami-san : Oh, bien sur, je comprends. Sa chambre est au premier étage, c’est la première porte à gauche … je suis désolé de ne pas t’accompagner mais j’ai un plat sur le feu …

Tatsuya hocha la tête pour dire qu’il comprenait puis se dirigea vers l’escalier, espérant que ses amis n’étaient pas loin derrière lui … Il ne fut pas tellement difficile de trouver la chambre d’Haruka puisqu’il y avait une pancarte avec écrit son nom dessus. Il respira un grand coup, frappa à la porte puis dit d’une voix clair « shitsure shimasu » avant d’entrer dans la pièce.

- Etoo … Minami … je suis désolé de te déranger mais … J’avais besoin de te parler …

Il expira un grand coup pendant que la jeune fille rougissait à l’idée d’être seule dans une chambre avec un garçon … s’était sur ! Elle se faisait des idées sur les raisons pour lesquels Tatsuya était là mais il ne voyait pas comment aborder le sujet ! Mais avant qu’il n’ait eu le temps de dire quoi que se soit, Masato, Sho et Suichi redevinrent visible … Tiens … y avait il une limite dans le temps ? En tout cas, il fallut que Suichi placent ses mains devant la bouche de la jeune fille pour l’empêcher de crier !

Suichi : S’il te plait, calme toi ! Nous avons quelque chose de très sérieux à te dire ! Elle regarda Masato, puis Sho, un instant, comme pour chercher de l’aide puis, voyant qu’elle n’en obtiendrait pas, poussa un profond soupir et repris. Toi … mais aussi nous et d’autres personnes encore … Nous avons été choisis pour sauver le monde …
Haruka : Mais bien sur … Elle eu un grand éclat de rire et regarda la jeune rousse sur un air de défis. Je vous crois, maintenant, dites moi quel était le truc de votre prestation …
Tatsuya : S’il te plait, Minami ! Ce n’est pas une blague, c’est la vérité ! Et plus tu mets de temps à nous croire, plus nous allons avoir du mal à sauver nos amis, qui sont en dangers pendant que tu refuses de nous écouter !

Haruka semblait sur le point de répondre quelque chose mais l’arrivé de Ritsu – qui s’était probablement télétransporté – l’en empêcha. Elle avait perdu l’air calme qu’elle affichait habituellement et semblait particulièrement paniquée, ce qui inquiéta rapidement Masato.

Ritsu : La situation est vraiment critique ! Minatsuko est plus puissante qu’avant et il est probable que, si Minami-san ne nous aide pas, le monde entier sera en danger !
Tatsuya : S’il te plait Minami ! Tu n’as pas besoin de nous croire ! Accepte juste de nous accompagner ! On a vraiment besoin de toi !
Haruka : Mais votre histoire est tellement dingue ! Comment veux tu que je te fasse confiance Idoro ?

Tatsuya ne répondit rien … il ne savait pas du tout quoi répondre. Après tout, il comprenait ce que la jeune fille éprouvait mais ils avaient vraiment besoin d’elle ! Aussi eut il envi de sauter aux bras de Sho lorsqu’il se décida enfin à parler, ayant pris un air plus calme qu’à l’accoutumé et sa voix grave des situations importantes …

- Notre histoire est dingue mais réelle ! Si tu refuses de croire en nous, nos amis mourrons et tu seras un peu responsable … Libre à toi de choisir désormais …


Dernière édition par megamomo le Lun 24 Aoû - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Arc 2 : A la recherche des gardiens - partie 1 *suite*   Lun 24 Aoû - 17:06

Haruka regarda Tatsuya, comme pour voir ce qu’il répondait à ça, et l’adolescent regarda ses pieds, gêné de la situation dans laquelle il se trouvait. Malgré tout, Haruka fini par hocher la tête, les mots que lui avait dit Sho ne lui permettant pas de laissé tombé ces gens, même si ils étaient fous et se moquaient d’elle. Ritsu fit ensuite signe à Suichi qui farfouilla dans la poche de son uniforme à la recherche d’un des pendentifs que lui avait donné Ritsu la veille et le confia ensuite à Haruka en lui expliquant comment il fonctionnait. La collégienne le mit autour de son cou et Ritsu leur expliqua la marche à suivre pour se téléporter avant qu’Haruka et Tatsuya fassent mine de sortir de la maison, ayant une course importante à faire pour le lendemain.

Suichi : Bon … on est là alors qu’est ce qu’il faut faire ?
Ritsu : Essayons déjà de détruire les monstres qui l’accompagnent ! Mitsune, Masato, Rika et moi, nous allons nous charger de Minatsuko.

Suichi s’exécuta et lança un rayon rose dont elle ne connaissait pas l’effet sur un monstre de roche qui n’eut pas l’air d’apprécier. C’est en tout cas qu’elle déduit du coup de point violent qu’elle se prit en plein ventre avant qu’elle ne finisse dans le cours d’eau qui passait dans le parc. Sho, venant à son secours, lança une attaque de couleur bleu mais ce fut un monstre qui avait probablement été un chien dans une autre vie, qui s’énervant pendant que le monstre de pierre se trouvait réduit à l’état de sable. Un violent coup de griffe atteint l’adolescent à la joue et il se demanda pendant un instant si sa joue était toujours là, alors que, pendant ce temps, Satoshi et Keiko, aux prises avec un monstre boueux particulièrement répugnant, avait envi de rendre leur déjeuner en se recevant un jet de bave. Sans vraiment savoir comment, et en fermant les yeux de terreur, Mitsuki lança alors un sort qui gela le monstre sur place et Satoshi se fit un plaisir de le réduire en morceau à l’aide d’un rayon violent.
Haruka, de son côté, ne se sentait pas rassuré alors qu’elle était en face d’un chat géant. Elle avait une peur incontrôlable des chats et ça n’était probablement pas ce gros sac à puce qui allait la calmer. Mais au moment où elle allait recevoir un coup de griffe, Suichi – qui avait réussi à se relever et était sortit de la flotte – s’interposa et reçut l’attaque de plein fouet, soupirant qu’elle ne servirait décidément pas à grand-chose aujourd’hui. Haruka, énervé à l’idée d’avoir été sauvé par quelqu’un d’autre et d’avoir été incapable de se débrouiller seule, décida de faire comme les magical girl dans les séries qu’elle regardait lorsqu’elle était plus jeune et, les mains devant elle, elle ferma les yeux et, d’un rayon orange, elle carbonisa l’animal qui revint à sa forme initial, celle d’un adorable chaton terrorisé par ce qui se passait devant lui. Suichi, en voyant ceci, siffla d’admiration avant de se plaindre que ce « stupide chat » l’avait griffé là où elle était déjà blessée, ce qui n’allait pas facilité la guérison.

Ritsu : Tes monstres ont tous été vaincus Minatsuko ! Tu n’as plus assez de pouvoir pour nous vaincre ! Tu as tout utilisé pour transformer les animaux et les choses en monstre !
Minatsuko : Tu n’as pas besoin de le dire Ritsu ! J’avais remarqué. J’avoue ma défaite mais ne crois pas que j’abandonnerais si facilement !

Tout en disant ça, leur adversaire disparut, laissant place aux commentaires de Suichi, probablement destiné à détendre l’atmosphère, sur la beauté de la jeune fille … Il fallait dire que, même si elle était visiblement décidée à détruire la terre, Minatsuko n’en était pas moins belle avec de longs cheveux bruns qui lui allaient à merveille. Tout en disant cela, la jeune rousse regarda son épaule, là où elle s’était déjà fait attaqué la veille et où le sang commençait à tâcher son uniforme … elle allait devoir inventer une excuse de taille pour expliquer le sang et la coupure, plutôt importante, à la manche … à croire qu’elle avait la poisse ! Mais bon … ils s’en étaient bien sortit et ils avaient réussi à convaincre Haruka de la véracité de leur propos sur la magie. Mais pendant que tout le monde se réjouissait d’avoir vaincu Minatsuko, Suichi se demandait si on ne leur avait pas caché certain détail sur leur ennemie, qui semblait très bien connaître Ritsu …

lire comme un acharn To be continue lire comme un acharn
Dans le prochain chapitre : L'heure est au confidence pour les gardiens et la petite fête organisé en l'honneur d'une chanteuse de la ville s'y prête à merveille. Alors que Tatsuya profite d'être la star d'un soir dans la ville de Sakurajo, Suichi et Masato en profite pour révéler leur passé.

Présentation des personnages principaux *suite*

Minami Haruka : Haruka est âgé de 14 ans et est en deuxième année de collège dans la même école que Tatsuya, même si les deux adolescents ne sont pas dans la même classe. Elle est amoureuse de Tetsuo, le meilleur ami de Tatsuya mais ne sait pas comment le lui dire. Elle est quelqu'un de fier qui n'aime pas devoir demander de l'aide, mais elle est parfois capable de mettre son amour propre de côté, comme avant les examens, où elle va souvent demander de l'aide à Tatsuya. Elle est une élève très moyenne, surtout en mathématique. Elle ne croit pas en la magie et a plus de mal que les autres à croire ce qui lui arrive.

Spoiler:
 

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]


Dernière édition par megamomo le Lun 24 Aoû - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 20
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Lun 24 Aoû - 17:55

J'ai beaucoup aimé ce chapitre, mais un peu moins que les autres XD À vrai dire il y a peu d'action mais bon... on n'y peut rien xD En fait j'ai lu en étant un peu distraite, je dois l'avouer. On me parlait mais j'ai bien tout lu. En tout cas bonne chance et bonne continuation XD Moi je galère avec PM.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Arc 2 : A la recherche des gardiens - partie 2   Mar 25 Aoû - 15:09

Et bein ... Y peut pas y avoir de l'action dans tous les chapitres non plus XD ... Dans celui-ci, y'en a pas du tout. C'est juste une journée "banale" d'adolescent ... Bon ... Y'a pas mal de discussion dans ce petit chapitre et on en apprend plus sur le passé de Masato, celui de Rika et Tatsuya aussi ... Suichi, on connaissait déjà mais voilà la version long ^^ ... Hum ... Merci de m'avoir fait m'inscrire à Rp, il est pas mal et ça m'a permi de trouver des idées pour Hisshi ... Maintenant, je sais à peu près comment je vais faire pour les sentiments de Makoto, du prologue jusqu'à la fin du chapitre 1 ... D'ailleurs, si tu veux un apperçu d'Hisshi, tu devrais lire l'histoire ^^ ça a été un rien galère parce que ma présentation tenait pas en un post mais finalement, tout est bien qui fini bien ... La vie est belle, le ciel est bleu ... J'ai plus rien à dire ... Ah si ! Le CD drama de Viewfinder qu'il y avait dans Be boy gold est magnifique ^^ On a le droit à Asami tout droit sortie de sa douche et à une image d'Akihito ... *bave* ... Le pistolet dans les mains comme ça, ça lui donne un petit côté sexy ^^ Et j'ai toujours trouvé qu'un homme blessé était trois fois plus beau qu'avant ^^ Akihito est mon idéal masculin *sbaf*

Chapitre 7

Nous n’étions seulement qu’à quelques jours de la fête d’Hanami que déjà, la ville de Sakurajo en avait organisé une nouvelle. Mais celle-ci était organisée en l’honneur d’une grande chanteuse, originaire de Sakurajo, qui était morte l’année précédente. Bien sur, les habitants de Sakurajo pouvaient lui rendre honneur à la fête des morts, mais ils avaient trouvé ça mieux de faire une fête, qui aurait lieu le jour de la naissance de la jeune femme, avec pour thème, la musique. Et puis, s’était leur façon de la remercier d’avoir fait connaître la ville de Sakurajo, souvent ignorée. Ainsi, toute la journée (car il n’y avait pas cours ce jour là) avait eu lieu un concours où passaient plusieurs groupes de musique et le meilleur était autorisé à animer la soirée. Et, pour cette première année, les vainqueurs avaient été un groupe de collégiens, déjà bien connu des habitants de la ville, mais aussi de vous, amis lecteurs. Le groupe
Iteshinai ai était d’excellente humeur, en particulier leur chanteur, Tatsuya, qui faisait déjà tourner les têtes des filles, alors que lui-même n’était absolument pas intéressé par ces dernières. D’ailleurs, il y eu un hurlement de jalousie lorsqu’il invita sa sœur sur la scène pour chanter le refrain avec lui, sauf qu’il n’en fut même pas conscient, trop occupé qu’il était à écouter l’accompagnement.
Toute la ville avait l’air transporté par cette fête d’anniversaire, et cela était aussi le cas pour les jeunes filles arrivées ici depuis peu, comme Rika ou Ritsu, et même Mitsune, qui avaient toutes les trois enfilées de magnifiques Yukata. Rika, en particulier, était sublime. Elle avait coiffé ses cheveux en tresses et les avaient attachés comme les poupées de porcelaine, sans compter qu’elle souriait, et s’était probablement la première fois depuis son arrivé en ville. Toute fois, en les voyant dans la foule, tout le groupe commença à s’inquiéter.

Suichi : Que ce passe t’il ? Encore des monstres ?
Ritsu : Ils n’ont pas intérêt à se pointer aujourd’hui ou ils risquent de le regretter toute leur vie … enfin … si on les laisse en vie … Mitsune, Rika et moi, nous nous en chargeront personnellement !

La jeune rousse sourit à cette nouvelle … Au moins, même les trois jeunes filles aimaient s’amuser et, dans un sens, ça la rassurait un peu. Elle regarda de nouveau son frère en train de boire tellement d’eau qu’il aurait pu se noyer dedans et hocha la tête lorsque Mitsuki (qui tirait Keiko par le bras) lui annonça qu’elle et sa sœur allaient à la pêche aux poissons rouges et voulaient aussi essayer de gagner un yoyo. Satoshi ne resta pas longtemps non plus à contempler la scène et se lança dans les jeux de tir pendant que Sakura essayer de choisir quel masque elle allait acheter et Haruka se précipita vers le stand de nourriture lorsqu’elle vit qu’ils vendaient de la barbe à papa et des pommes d’amour. Finalement, les trois jeunes filles de Yukino restèrent seules avec Masato, Sho et Suichi, qui arrêtèrent de se déhancher au rythme de la musique lorsque Suichi commença à poser des questions sur la jeunesse sur Yukino. Rika fut la première, et la seule, à prendre la parole … ce qui était normal lorsque l’on prend en compte le fait que s’était à elle que la roussette posait la question.

- En réalité, je ne suis pas originaire de Yukino … je ne suis même pas vraiment la sœur de Mitsune et Ritsu … Je suis née à une date qui portait malheur dans mon monde et c’est le grand père de Mitsune et Ritsu qui m’a retrouvé, abandonné devant un temple de mon monde alors qu’il était en visite. Il m’a recueillit et m’a élevé de la même façon que ses deux petites filles. Quand j’ai eu six ans, on a compris que je faisais partie des gardiens, ce qui a surpris tous les habitants de Yukino puisque les pouvoirs devaient avoir été enfermé sur la terre. Ce n’est qu’il y a peu que nous avons compris que cela signifiait que nous allions devoir affronter une nouvelle fois … et bien … on a qu’à dire « les forces du mal » … c’est comme ça qu’on dit chez vous non ?

Suichi hocha la tête et Ritsu, qui était alors en pleine discussion avec sa sœur, se retourna en comprenant que c’était terminé et annonça que s’était plus un condensé d’information que la version longue qui était … définitivement trop longue.

Sho : Et Masato-san … Quand est ce qu’il a rencontré Ritsu, Mitsune et Rika ?
Masato : Et bien … ça commence à dater un peu ! J’avais seulement quinze ans à l’époque après tout … J’ai été heurté par une voiture alors que je traversais la rue … Lorsque je me suis réveillé, quelques heures plus tard, j’était sur Yukino … je n’avais pas la moindre idée de ce que je faisais ici, comment j’avais atterrit là ou de l’endroit où j’étais … En fait, il n’y avait que mon esprit qui était là … C’est comme ça que j’ai appris que j’avais des pouvoir. Pour me protéger lors de mon accident, j’ai envoyé mon âme dans un autre monde pour qu’elle ne soit pas blessée, expliqua longuement le chanteur avant de rajouter, devant l’air ahurit des adolescents, Mais je vous rassure, je ne comprend moi-même rien à ce qui s’est passé … Mais on a su que je faisais parti des gardiens seulement au concert de la fête d’hanami … Comme quoi, mieux vaut tard que jamais … Mais … J’ai aussi une question pour Suichi … J’ai entendu par Ritsu, ne lui en veut pas de m’en avoir parlé, elle est comme ça, que Reiko t’avait accusé d’être responsable de la mort de quelqu’un … Je ne comprend pas très bien …
Suichi : Etoo … C’est mon père … Lorsque j’avais huit ans … Mon père m’avait accompagné voir ma mère qui travaillait à Osaka à cette époque et, sur le chemin du retour, nous sommes passés devant un stand de bonbons et j’ai dit que je voulais une sucette, mais mon père à refusé en disant que j’avais été assez gâtée pour la journée. Mais j’ai commencé à pleurer une fois dans la voiture et mon père a été distrait pendant un instant et on a eu un accident … Il n’a pas réussi à esquiver le mur qui était juste devant nous …

Suichi s’arrêta, une boule s’était formée dans sa gorge. Elle faisait de son mieux pour retenir ses larmes mais elle se tourna brusquement vers son petit frère, qui risquait de passer une heure aux toilettes en rentrant vu les litres d’eau qu’il avait bu durant la soirée … D’ailleurs, les autres membres du groupe l’appelait pour continuait le concert et il ne se fit pas prier …

Masato : Seconde question … C’est une impression ou ton frère est incapable d’enchaîner plus de deux chansons avant de boire un litre d’eau ?
Suichi : Ah non … Ce n’est pas une impression … Tatsuya-kun est malade alors normalement, il n’a même pas le droit de chanter pour éviter d’abîmer je ne sais plus quel organe … Au début, il se faisait hurler dessus quand il chantait mais le médecin lui a finalement donné la permission, à condition de boire beaucoup d’eau …

Masato hocha la tête en signe de compréhension puis fixa le jeune garçon qui avait recommencé à chanté puis, sans quitter des yeux l’adolescent sur scène, il repris la parole :

- Mais … À l’époque où ton père est mort … Où était Tatsuya ? Tu n’as pas parlé de lui dans ton histoire …

Suichi étouffa un rire moqueur pendant que Sho soupira en mettant sa main droite sur son front. Un jour, il faudrait qu’il explique à Suichi qu’elle ressemblait plus à Tatsuya qu’elle ne voulait bien l’avouer. Même si il était probable qu’elle ne veuille pas croire ce qu’on lui dirait, au moins, elle ne se moquerait peut être plus des gens qui s’imaginait qu’ils étaient réellement frère et sœur. Malgré tout, en voyant le regard intrigué de Masato, la jeune rousse se décida à expliquer.

- Tatsuya n’était pas encore mon frère à cette époque … Sa mère aussi est morte dans un accident de la route et son père s’est remarié avec ma mère lorsque j’étais au collège …

Masato hocha la tête en signe de compréhension. Décidément, les histoires de la famille Idoro était un peu compliqué à comprendre … Toute fois, si il avait bien compris, Tatsuya n’était que le demi frère de Suichi … Visiblement, il avait toujours autant de mal avec les familles recomposés … c’était d’une difficulté ! L’avantage dans le cas présent étant qu’il n’y avait pas eu de dispute pour savoir qui aurait la garde des enfants.
Suichi fit un grand signe à Sakura qui revenait, en manquant de tomber lorsqu’elle se pris les pieds dans son yukata, un masque qui rappelait un peu celui du gentil yôkai de son dernier achat manga sur la tête. La roussette passa machinalement sa main sur sa joue où la cicatrice la brûlait. Quand elle l’avait vu, sa mère avait insisté pour qu’elle aille voir un médecin, ce qu’elle avait fait le matin même … Il lui était impossible de sentir la coupure à ce moment précis car le médecin lui avait mis un pansement en lui donnant rendez vous la semaine d’après … mais il avait aussi ajouté qu’il n’était pas sur que la marque s’en aille … Quand à son épaule, il était formel … la cicatrice ne partirait pas. Quoi qu’elle fasse, elle garderait toujours un souvenir du premier combat qu’elle avait mené … Génial ! Voilà qui lui remontait le moral, en plus de cette aventure dingue ! Heureusement, son petit frère était là pour qu’elle réussisse à feindre la bonne humeur, malgré tout, puisqu’il avait écrit une chanson juste pour elle … Finalement, cette journée n’était peut être pas complètement gâché si on y réfléchissait bien …

lire comme un acharn To be continue lire comme un acharn
Dans le prochain chapitre : Alors que tout le monde pensait avoir une journée tranquille à l'école, voilà que Minatsuko se montre en plein milieu d'un cours de mathématique de Tatsuya ... Et c'est peut être l'occasion de découvrir un nouveau gardien

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Arc 2 : A la recherche des gardiens - partie 3   Mer 26 Aoû - 21:51

Je me suis remis à Gundam seed ... et je pense que c'est la meilleur idée que j'ai eu de l'année ... En même temps, ce n'est pas bien compliqué d'avoir de meilleurs idées que celle de cette année mais bon ... Je suis donc passé de l'épisode 22 à l'épisode 31 et, hormis de trois larmes à la fin de l'épisode 31 [Aki : Deux trois ?! Mes fesses ! T'étais une fontaine !] [Mako : Bah parlons en de tes fesses justement !] [Asami : Peut on revenir au sujet ? Je m'occupe d'Akihito ...] [Mako : Vas y ... *soupire*] Ces presque dix épisodes ce sont passer sans aucun problème ... j'avais oublié la joie que les séries de Gundam procurait ... C'était tout simplement magnifique ... Mais je me demande COMMENT j'ai pu écouter cette merveille en VERSION FRANCAISE ! Je n'ai jamais vu aucune autre anime aussi mal doublé ! Une véritable horreur ! Les scènes les plus belles gâchés par les voix ... J'ai cru que j'allais m'évanouir en voyant que l'épisode 32 n'était disponible qu'en VF ! (heureusement, j'ai fini par trouver la Vost FR) ... Franchement ... C'est horrible, lamantable, re horrible ... Au passage ... Fley est un salope ! ... Je voulais juste le dire une fois ^^

Chapitre 8 :

Tatsuya poussa un profond soupir en arrivant à l’école … Il aurait préféré resté couché ! Après le concert de la veille, il n’avait qu’une envie … dormir pendant une semaine ! Il avait bossé tellement longtemps sur les chansons qu’il avait du sommeil à rattraper ! Pourtant, à peine était il entré dans de couloir que ceux qui étaient, tout comme lui, en avance, se ruèrent pour le féliciter pour le concours ou pour des informations sur leurs devoirs qu’ils n’avaient pas compris … la routine quoi … Mais à toutes ces personnes désireuses de discuter avec Tatsuya, l’adolescent préférait son meilleur ami de toujours, Tenezuko Tetsuo, membre du groupe du jeune roux. Ce garçon avec les cheveux châtains clairs et les manières parfois un peu hautaines, était dur d’approche mais en réalité, l’une des personnes les plus gentilles du collège … seulement, ses notes étaient toujours catastrophiques et avait l’habitude de s’enflammer pour rien. Il n’aimait pas l’injustice et agissait toujours au quart de tour … Tatsuya s’assit près de l’adolescent qui regardait d’un air perdu son livre de mathématiques et une feuille où seul « TENEZUKO TETSUO – II-C » était écrit. Son ami n’eut nullement besoin de lui poser des questions pour comprendre ce qui lui arrivait et décida d’attaquer directement les sujets qui fâchent, tant qu’ils avaient du temps.

- Alors … Sur quel exos as-tu séché Tetsuo-kun ?
Tetsuo : … T’es peut être pas obligé de le demander de façon si brusque, comme si c’était une évidence que je n’avais pas réussi mon exercice, répondit le jeune garçon d’une voix qui se voulait autoritaire avant de reprendre en voyant que Tatsuya s’apprêtait à répliquer. C’est le numéro 5 … Celui avec le cercle.

Tatsuya étouffa du mieux qu’il pu un petit rire. C’était probablement l’exercice le plus difficile et ça prouvait bien que son ami avait surtout évité au maximum d’ouvrir son cahier de mathématique la veille. Pour les trois autres, ça avait été facile de se débrouiller sans, ils étaient sur des leçons qui dataient un peu, mais celui-ci était directement sur le cours de la semaine … En plus, il détestait la géométrie, aussi était il probable qu’en voyant écrit « problème de géométrie » sur le côté, il avait immédiatement abandonné, sans chercher à en savoir plus sur l’énoncé. Bien sur, toutes ses pensés qui mirent quelques secondes à traverser l’esprit de l’adolescent, il se garda bien de les énoncer à voix haute.

Tatsuya : Je ne vois franchement pas ce qui t’asposé problème … prends ton compas et suis mes instructions … Tout d’abord, trace un cercle de centre O et de rayon [AB] … Non, traces moi le rayon mieux que ça ! Voilà … A, et B … et n’oublis pas d’appeler le centre O ! Comme ça … Bien … Maintenant, tu prends un point au hasard sur C, du moment qu’il n’est pas confondu en A ou en B … Oui, Ici par exemple … Bien. Maintenant, écrit la question et essaye d’y répondre ! « Démontrez que le triangle ABC, inscrit dans le cercle de rayon C, est un triangle rectangle en C. » … Alors … comment fais tu pour démontrer ça ?
Tetsuo : Etoo … Bah, je prends mon équerre non ?
Tatsuya : Mouais … ça pourrait être une solution … Mais la figure ne te sert que d’aide. Tu ne peux pas prendre de mesure dessus, ni rien d’autre. Débrouilles toi avec les propriétés …
Tetsuo : Alors ça … c’est au dessus de mes forces. Je ne sais même pas ce que c’est qu’une propriété.

Tatsuya eu un petit soupire en ouvrant le cahier de son ami à la page de la leçon de la veille, où la propriété en question était écrite de l’écriture un peu maladroite de Tetsuo. Toute fois, elle était lisible et il exhorta son camarade de classe à la l’écrire sous la question de l’exercice, tout en continuant de le surveiller … et il s’en félicita lorsqu’il vit toutes les fautes qu’avaient fait son ami … Tetsuo confondait il vraiment tous les kanji ?

Tatsuya : Non ! Tout d’abord, AB est un segment, pas une droite, donc on l’écrit entre crochet … Ensuite, ici, ça n’est pas ce kanji là, mais celui-ci. Tout en expliquant les différentes erreurs, il ré écrit la propriété, sans faute cette fois, sur un morceau de papier en disant à Tetsuo de la recopier.
Tetsuo : Merci Tatsuya … Heureusement que tu es là. Si j’avais fait la moindre faute, la vielle folle m’aurait retiré des points et j’aurais encore eu une sale note !
Voix : De quelle vielle folle parlez vous Tenezuko ? Votre discussion avec Idoro semble des plus intéressantes. Puis je me joindre à vous ?

Tetsuo se retint de justesse de répondre « dans tes rêves ! » lorsqu’il reconnu la voix de Mineyo-sensei, le professeur de mathématique … il était tellement occupé à faire son exercice qu’il n’avait pas entendu la sonnerie sonner et le professeur entrer … Cette vielle bourrique avait décidément le chic pour le surprendre chaque fois qu’il parlait d’elle !

Tetsuo : Eto … N’allez pas croire que je parlais de vous Sensei ! Vous êtes encore très jeune et bien conservée en plus ! Et, dans la mesure où vous enseignez les mathématiques, je doute que vous soyez folle !

L’adolescent détestait l’injustice et les mensonges, mais pas au point de risquer sa vie en répondant à Mineyo-sensei ! Elle serait bien capable de l’étranglez par surprise … Seulement, elle ne semblait pas désireuse de le laisser en vie …

Mineyo : Ce que vous dites n’est pas très logique mais passons … Je devrais vous retirer les 10 points de l’exercice cinq pour l’avoir fait en classe mais puisque ça pourrait bien être vos seuls points … Quand à vous, Idoro … Vous savez ne devriez pas donner les réponses de cette façon !
Tatsuya : Je ne lui donnais pas les réponses, je l’aidais à comprendre un exercice particulièrement difficile.
Mineyo : Arrêtez de répondre de cette manière insolente ! A votre place ! En vitesse ! Et ne me causez pas plus de problème vous deux ! Qui a eu l’idée de vous mettre à côté ?!

Tatsuya eu un soupir mais ne répondit rien … il n’avait pas envi qu’on lui fasse une leçon de morale parce qu’il n’était pas d’accore … Surtout qu’elle avait prévu une interrogation ce jour là et qu’il n’avait pas envi d’avoir des points en moins à cause d’un mot mal placé … ce que la femme serait bien capable de faire, il n’en doutait pas.
Mineyo-sensei était en train de distribuer les copies d’un contrôle de géométrie lorsqu’on entendit des bruits de côté du stade de football. Sans prendre garde aux avertissements de leur professeur et sans plus s’intéresser au contrôle qu’ils n’avaient pas encore eu l’autorisation de commencer, les élèves se levèrent brusquement pour courir envahir les places de Shimizu Madoka, Tsukishima Chiaki, Takahiro Yuji et Minitsuji Yusuke, qui étaient près des fenêtres. C’était toujours pareil de toute façon en mathématique. Les élèves saisissaient toujours n’importe quel prétexte pour se changer les idées … et, cette fois, ils purent oublier les math très rapidement, en voyant une fille apparaître comme par magie en poursuivant quelque chose d’invisible (un shiki peut être) pendant qu’une autre jeune fille aux cheveux noirs flottaient dans les airs … D’accore … Qui a poussé sur le whisky coca avant de venir à l’école ?
Mais si, pour tout le monde, la scène qui se passait en bas était étrange, elle l’était encore plus pour Tatsuya, qui voyait très clairement ce que Ritsu, car s’était elle, était en train de poursuivre … C’était une sorte d’hybride, à la fois chien, corbeau et … ce corps qui lui permettait de courir vite, ça appartenait à un cheval non ? Mais soudain, l’attention de la classe entière fut retenue par une personne qui venait d’arriver par la grille d’entrée … Il faut dire qu’il n’avait pas l’habitude de voir Sugihiri Masato en train de se battre contre un monstre invisible sur le stade de leur école … contrairement à Tatsuya qui ouvrit la fenêtre et monta sur le rebord avant de défier du regard son professeur avec un air « arrêtes moi si tu peux ». Elle s’apprêtait à l’attraper par la chemise lorsque l’adolescent sauta et se rattrapa à une branche pour ne pas se faire mal, comme le lui avait appris sa sœur … Maintenant il était dans la place, prêt à aider Ritsu, Masato … et probablement aussi Haruka qui, plus posé, devait être en train de profiter de la confusion causé par un humain volant pour quitter la salle sans bruit.

- Et bien Atsuki … Vous séchez les cours ? Plaisanta le rouquin en lançant un rayon violet qui manqua de détruire les buts du terrain en loupant sa cible.
Ritsu : Ce n’est pas vraiment comme si j’avais le choix … Les autres sont en train de s’occuper d’un autre monstre de leur côté … Fait attention à toi, Minatsuko a décidé de nous provoquer, et pour cela, elle n’hésitera pas à détruire tout ce qui vous est chère, à toi comme aux autres ! Méfies toi, tu es aussi quelqu’un d’important pour l’un des gardiens !

Tatsuya ne répondit rien mais ses joues prirent une légère teinte rouge en pensant à l’idée qu’il soit important pour quelqu’un, soudain, une affreuse idée lui effleura l’esprit … Et si l’amour de Tetsuo était partagé ? Ce dont il se doutait depuis longtemps … Alors Tetsuo, son meilleur ami … il était en danger ! Il fallait qu’il le mette à l’abri !

Tatsuya : Il faut que je protège Tetsuo !
Ritsu : Tenezuko Tetsuo ? Tu lui donneras aussi ça, elle tendit à l’adolescent l’un des pendentifs qu’elle avait confié à Suichi lors du premier jour puis continua. Nous venons d’apprendre qu’il faisait aussi parti des gardiens …
Tatsuya : C’est drôle mais ça ne m’étonne même plus, soupira Tatsuya, lassé de cette routine … Pourquoi même l’inattendu ne le surprenait plus ? Il devait vraiment avoir tout vu … ça faisait presque peur.
Haruka : Tu veux bien arrêté de te plaindre un moment ! S’écria Haruka, qui avait enfin réussi à sortir. Et la prochaine fois, tu pourrais éviter de te faire remarquer en sautant du premier étage ! T’as fahi rendre folle Mineyo-sensei !
Voix : Tu veux dire encore plus folle qu’elle l’est déjà, ce qui est un exploit …


Dernière édition par megamomo le Mer 26 Aoû - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Arc 2 : A la recherche des gardiens - partie 3 *suite*   Mer 26 Aoû - 21:58

Sans trop y croire, Tetsuo ferma les yeux et se concentra sur ses mains, ne sachant pas trop si ses pouvoirs magique existait et comment il fonctionnait, mais il fut surpris par la force qui émana de ses mains … Visiblement, il avait réussi à lancer quelque chose et le choc l’envoya dans les buts où le filet l’empêcha d’aller plus loin … Wahou ! Visiblement, ça marchait ! Mais bon … Il avait juste réussi à mettre le monstre en colère et à énerver la jeune fille aux cheveux noirs … Mauvais plan, mauvais ! Heureusement, alors que l’immonde bestiole s’apprêtait à l’attrapait, Tatsuya et Haruka lancèrent une attaque combinée et leur adversaire repris ces trois formes originels … ce coup-ci, s’était des jouets en plastique qui avait servit à faire le monstre …
Mais Tatsuya n’eu pas le temps de reprendre son souffle que Mineyo-sensei accouru vers lui.

- Vous m’avez fait vraiment peur en sautant Idoro … Je suis désolé pour tout … je ne m’étais pas rendu compte que vous faisiez parti des gardiens … J’ai vraiment cru que tu étais mort en sautant !
Ritsu :
Obaasan ! Tu n’avais aucune raison de t’inquiéter. Je t’en ai déjà parlé. Tatsuya est très athlétique ! Ah … Et si tu pouvais effacé ce qui s’est passé de leur mémoire à tous … C’est ta spécialité non ?

La vielle femme hocha la tête pendant que
Tatsuya essayait d’assimiler ce qu’il venait d’apprendre … Son professeur demathématique était … La grand-mère de Ritsu ? C’était vraiment dingue ! Et Tetsuo semblait de son avis lorsque Haruka lui expliqua toute l’histoire …
Mais il n’y avait pas qu’au collège de laville qu’il y a eu de l’animation et le lycée kokoro n’est pas complètementétranger à cette étrange histoire. Revenons au début de la matinée, lorsque Suichi arriva à l’école, vers sept heure et demie, comme à l’accoutumé, en étant sur ses rollers tout en écoutant de la musique, quand Sakura surgit devant elle. Ne s’étant pas attendu à cette apparition subite, la roussette dérapa sur le côté et évita la chute grâce au lampadaire qui se trouvait devant l’école, auquel elle se rattrapa en s’écorchant les mains au passage, alors que Sakura hurlait « Ohayô Su !!! ». Une fois qu’elle eu repris sa respiration, ainsi que son équilibre, la jeune fille roula, suivit de près par son amie, jusqu’au hall du lycée où elle s’assit sur les marches.

Suichi : Ohayo Sakura … Dis moi, depuis quand ton passe temps favoris est il d’essayer de me faire avoir une crise cardiaque ? Elle repris, coupant la jeune fille qui ouvrait la bouche pour formuler un semblant d’excuse. D’où te viens cette énergie ?
Sakura : Etoo … Suichi vit son amie prendre une grande inspiration avant de s’écrier d’une traite, sans s’arrêté et particulièrement vite : JEMESUISDECIDEALEFAIRE !

Suichi profita du confort que lui offraient les escaliers du lycée pour retirer ses chaussures tout en lançant à Sakura un regard d’incompréhension … « le faire » ? Elle ne parlait probablement pas de « ça » puisqu’elle n’avait pas de petit ami … Donc « le faire » ne pouvait signifier qu’une seule et unique chose …

Suichi : Tu as décidé de faire ta déclaration à Tatsuya ?! S’exclama la roussette sans trop y croire … depuis le temps qu’elle était amoureuse du petit frère de son amie, ça n’était pas trop tôt !
Sakura : Cris le plus fort, je crois qu’il y en a qui n’ont pas entendu …
Suichi : J’y crois pas ! Tu vas te déclarer à mon frère ! J’ai crus que tu ne le ferais jamais, avec la fichue timidité !

Sakura ne répondit rien, même en voyantque Suichi ne semblait pas désolé d’avoir hurlé dans le hall de l’école qu’elleaimait un collégien. Elle se contenta de récupérer ses chaussures dans soncasier alors que Suichi, qui avait déjà lassé les siennes, était en train de ranger ses rollers en s’arrangeant pour qu’il ne se casse pas la figure lorsqu’elle rouvrirait la porte. Lorsque les deux furent enfin prêtes, elles se dirigèrent vers leur salle de classe où, seules quelques personnes étaient déjà arrivées et où le calme régnait … enfin presque …

Sho : SHÛ-CHAN !! Tu es en retard !D’habitude j’arrive après toi ! S’écria Sho dès qu’il vit les cheveux rouges de sa petite amie.
Suichi : Désolé Sho-kun … j’ai eu un incident de petit déjeuné. Ma mère a eu une urgence et nous a laissé seule alors j’ai voulu faire du thé et j’ai fahi faire cramer la maison … Mais à part ça, je n’ai pas d’excuse. Tu vas bien ?
Satoshi : Bien sur qu’il va bien … Il va toujours bien … trop bien même ! Il ne peut pas être fatigué, juste une fois ?
Sho : Tu t’es levé du pied gauche ce matin où quoi ? T’es hyper sarcastique, soupira Sho sans se douter qu’il venait de signer son arrêt de mort.
Satoshi : Je me suis pas levé ce matin ! Cria t’il sans se soucier des quelques élèves qui essayaient vaguement de travailler. Je suis tombé du lit ! Et tu sais pourquoi ? Parce que tu n’as rien trouvé de plus intelligent que de m’appeler à CINQ heures du matin !
Sho : Je t’ai déjà dit que j’étais désolé non ? Je me suis endormi avec le téléphone à côté de l’oreiller et j’ai appuyé sur le bis sans le vouloir … mais est ce que s’était réellement une raison pour me rappeler après avoir raccroché ? Ma mère a fahi faire une attaque !

Hormis le délégué des élèves qui semblaient avoir envi de frapper les deux garçons jusqu’à ce qu’ils se taisent enfin, le reste de la classe était en train de rire. Chaque fois, tout le monde se posait à la même question. « Comment ces deux là peuvent être ami alors qu’ils sont si différents » … Surtout qu’ils passaient leur temps à se disputer … Enfin … En tout cas, ce genre de situation arrivaient souvent. Des petites disputes sans aucune conséquence sur leur amitié qui ressemblaient plutôt à un concours pour savoir qui des deux criaient le plus fort et seraient le premier à cour d’argument … Et il était inutile d’être là depuis le début pour s’amuser de cette joute verbale que cassa Mitsuki en entrant bruyamment dans la salle, suivit de près par sa sœur, Ritsu et Rika …

Mitsuki : Ouf ! J’ai bien cru qu’on allait être en retard !
Rika : Je suis vraiment désolé. Si je ne vous avez pas demandé de m’accompagner à la librairie, nous n’aurions pas eu besoin de courir pour arriver à l’heure.
Mitsuki : Au, ne t’en fait pas pour ça ! On en a bien profité aussi. J’ai trouvé plein de livre intéressant et je pense même que je pourrais en acheter un ou deux demain si je pense à rapporter de l’argent.
Keiko : Ne parle pas au pluriel !

Suichi eu un petit sourire moqueur. Elle connaissait bien Keiko et la jeune fille détestait toutes les boutiques dans lesquelles on vendait des livres. D’ailleurs, elle détestait lire et lorsque le professeur de littérature leur donnait un titre à lire, elle se frappait la tête contre le table en disant « pourquoi tant de haine ». En gros, elle était tout le contraire de Sho qui, malgré son attitude de gamin hyper actif, connaissait par cœur tous les grands classiques de la littérature, japonaise ou européenne.
Mais la jeune fille perdit toute envi de rire lorsque le professeur de mathématique entra dans la salle. La roussette détestait les mathématiques ! Et ce, même si le professeur était le père de Satoshi et, de surcroît, quelqu’un de gentil, adorable même, serviable et expliquait très bien ses cours … Après tout, ses qualités, si nombreuses soient elles (et elle ne comptait bien sur pas le fait qu’il était beau comme un dieu, selon les critères de beauté d’une bonne partie de la classe), ça ne l’empêchait pas d’enseigner cette matière du diable ! Celle qui faisait, chaque trimestre, que Suichi se retrouvait aux rattrapages après les examens … Oui, décidément, elle détestait les mathématiques, même si elle adorait le père de Satoshi … enfin, même si elle déclinait chaque fois, de même que chacun des amis de son fils, ses invitations à dîner. Ceux qui avaient eu un jour le malheur de goûter à la cuisine de Shizuma Takahata n’était plus là pour le raconter … ou alors, ils étaient désormais traumatisés à vie. En effet, Shizuma (ou Takahata-sensei) n’avait pas un don pour la cuisine et avait bien du mal à se débrouiller depuis le départ de sa femme. A ce sujet, Satoshi était d’ailleurs bien plus doué que lui, ce qui n’était, avouons le, pas bien difficile. Et le pire, en cours de mathématique, s’était que le professeur la connaissait très bien et ne perdait jamais une occasion de l’envoyer au tableau ou de lancer une petite blague sur sa non compréhension … mais malgré tout cela, Suichi adorait Shizuma … Mais elle aurait préféré qu’il exerce une autre profession et cesse de la tourmenté avec la distributivité !
Elle était justement en train de réfléchir à une idée pour qu’il démissionne lorsqu’un bruit d’explosion se fit entendre dehors. Brusquement, une grande partie de la classe quitta des yeux Shizuma, qui avait pourtant le don de captiver ses élèves (sauf Suichi) et bousculèrent Satoshi, Mitsuki, Fujisaki Minoru, Sho et Suzuki Akane, qui se trouvaient aux places près de fenêtre, afin de voir clairement ce qui se passait. Ritsu, elle, n’eu aucun mal à comprendre que c’était une attaque de Minatsuko et s’éclipsa discrètement pendant que le professeur essayait de regagner l’attention de ses élèves … ce qui était peine perdue.


Dernière édition par megamomo le Mer 26 Aoû - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Arc 2 : A la recherche des gardiens - partie 3 *suite*   Mer 26 Aoû - 22:12

Suichi s’était, elle aussi, collé à la vitre pour voir de quoi il était question mais, contrairement aux autres élèves, elle avait bien compris ce qui était à l’origine de cette énorme détonation. Minatsuko n’était pas venue seule et si Ritsu et elle s’était télétransporté ailleurs, il n’en était pas de même pour le monstre cracheur de feu, qui semblait bien décidé à détruire l’école … et ça, il n’était pas question qu’ils le laissent faire, aussi, après un bref signe de tête, elle se mis d’accore avec Keiko, Mitsuki, Satoshi, Sho, Sakura et Rika. Il fallait le faire partir ailleurs tant qu’il était encore temps ! Et le peu que Suichi avait lu sur les dragons – car ça avait bien l’air d’en être un – ne la rassurait pas le moins du monde … Bien au contraire. Mais Rika était plus terre à terre au niveau des priorités et, dès qu’ils furent tous dehors, elle énonça le gros problème de la situation … Si ils utilisaient leurs pouvoirs maintenant, tout le monde allait les voir, hors c’était sensé être secret …

Suichi : On peut toujours attirer le gros lézard vert ailleurs …

Suichi avait décidé de l’appeler « lézard » car, de cette façon, la grosse bestiole devant leurs yeux lui apparaissait beaucoup moins terrifiante. Car après tout, les lézards ne sont pas dangereux. La seule chose qui puisse faire peur chez eux, c’est qu’ils sont capables d’abandonner un bout de leur corps (leur queux), lorsqu’ils se font attraper … morceau de leur corps qui continuait d’ailleurs à bouger tout seul. Plus écoeurant qu’effrayant en bref.

Keiko : Et tu comptes faire comment pour l’attirer ? Lui montrer une belle et jolie dragonne peut être ?

Suichi fumait intérieurement. Elle n’avait jamais dit que son plan était parfait ! Mais au moins, elle, elle avait eu une idée ! Pas comme « miss casseuse de moral » ! C’était bien jolie de critiquer mais quand on n’aidait pas, on était mal placé pour se plaindre non ?!

Rika : Non, ça n’est pas une mauvaise idée … Si on reste caché ici, à l’abris de regard, et que l’on lui lance une attaque de glace … je pense qu’il devait venir tout seul …

Suichi eu un sourire triomphant … Voilà au moins quelqu’un qui appréciait ses idées à leur juste valeur ! Parce que, hein, s’était une bonne idée quand même de faire dégager le vilain monstre de cet endroit passablement dangereux comme terrain de jeu … Enfin, lorsque l’on fait trois mètres de haut, qu’on a des dents qui font aussi peur que celle qui dinosaure des films et qu’on crache du feu à tout va … Quoi qu’en réalité, s’était plutôt le terrain de jeu qui était en danger, et non le gros lézard de trois mètres de haut qui venait justement de se tourner dans leur direction après que Sho ait lancé une attaque qui ressemblait fort à de la glace bien froide et bien dure … Oups … Son plan n’était peut être pas si bon que ça finalement … Voilà que le vilain lézard les prenait pour son déjeuné (quoi que, vu l’heure, il était plutôt question de « petit » déjeuner … Le terme « petit » allant plus à Sho et Suichi, qui n’était pas particulièrement grand, qu’à Satoshi, qui dépassait toutes la classe de plusieurs centimètres.) … il était peut être temps de passer à la partie « on court jusqu’à un coin plus tranquille sans se faire bouffer avant.
Enfin, la roussette, suivit de ses amis, arrivèrent au parc, qui était toujours vide de passant à cette heure de la journée … Et Suichi comprenait facilement pourquoi. A huit heures, les enfants étaient à l’école, les adultes partaient travailler et les vieux dormaient encore … ça n’était donc pas précisément l’heure rêvé pour la promenade du matin au milieu des bancs blancs et pelouses soigneusement tondues. Mais ils ne pouvaient à courir toute la journée alors ils s’arrêtèrent soudain et Sho ferma les yeux et pria très fort pour qu’il lance une attaque utile … Sauf que ce fut un jet de flamme qui atteint le dragon et, bizarrement, ça n’eut pas l’air de le déranger, bien au contraire.

Rika : Si seulement je me souvenais de ce que ojîsan nous avait appris sur les dragons, ça serait beaucoup plus simple !
Keiko : Oui, bein en tout cas, il est temps de trouver une solution au lieu de se lamenter !

Suichi se retint du mieux qu’elle pu de lui rappeler qu’elle n’avait pas encore eu la moindre idée et, qu’avant de critique les autres, il fallait peut être réfléchir … Et en plus, c’était déjà la seconde fois de la journée qu’elle pensait la même chose ! Preuve irréfutable de sa véracité et que Keiko avait intérêt à se bouger le cul si elle voulait pas finir avec un coup de pied pour la motiver ! Mais Mitsuki intervint avant qu’elle se laisse échapper toute sa colère.


- Ce matin, à la librairie, j’ai lu dans un livre que, lorsqu’on appel les éléments par leur vrai nom, ils peuvent nous venir en aide …
Suichi : Oui … c’est un peu comme les prières shinto ? Si ça fonctionne pareil, je dois pouvoir m’en charger, j’ai l’habitude d’aller visiter les temples …
Mitsuki : Il te faut donc juste les noms … Hum … Je crois que celui du feu c’est un truc du genre Wata truc …
Suichi : Vu la situation, je pense qu’il nous faudrait plutôt le nom de l’air ou de l’eau, pour éteindre cette espèce de briquet géant …
Rika : Désolé … je n’ai jamais été très attentive sur les cours sur les quatre éléments …
Keiko : C’est masanasaki … le nom de l’eau

Les regards se tournèrent brusquement vers l’adolescente rebelle qu’était Keiko. Tous avaient l’air de se poser la même question … « comment quelqu’un comme elle connaît un truc pareil ?! » … Question à laquelle elle répondit en mettant la main dernière sa tête en signe de gêne, probablement d’être brusquement le centre de l’intérêt général …

Keiko : Bah quoi ? C’était dans le bouquin que feuilletait Mitsuki ce matin … Moi aussi il m’arrive de lire vous savez !

La surprise passa lorsque le dragon manqua de brûler les adolescents et Suichi se retourna brusquement … Si ça fonctionnait comme pour ses prières, alors ils étaient sauvés ! Elle poussa un profond soupire pour se donner du courage, ferma les yeux et se courba une fois devant un autel invisible avant de frapper deux fois dans ses mains … « Masanasaki » … s’était le nom de l’eau d’après Keiko … Alors il fallait qu’elle parle en disant « Masanasaki » … Et c’est ce qu’elle fit et, avant qu’elle n’ait eu le temps de se courber une seconde fois, elle sentit une soudaine fraîcheur. Rouvrant brusquement les yeux, elle s’aperçu que le dragon avait disparut et que, à la place, se tenait une flaque d’eau … Elle avait réussi … A cette pensée, ses jambes cessèrent de la porté et elle soupira un vague « merci Masanasaki », histoire de faire les choses bien …
Toute fois, tout n’était pas positif puisque Shizuma, aussi gentil qu’il pouvait être, passa la fin de son cours à leur expliquer qu’ils n’avaient pas à partir comme ça, même sil ils avaient, comme ils l’inventèrent, eu peur pour leur famille, que la détonation ait été causé par une bombe ou quelque chose de plus dangereux …

lire comme un acharn To be continue lire comme un acharn

Dans le prochain chapitre : Alors que les lycéens se disent qu'ils vont enfin pouvoir se reposer après avoir été obligé de faire le ménage dans toutes les salles des premières années, voilà qu'ils apprennent que Minatsuko a enlevé leurs amis collégiens ... Et ça ne plait pas du tout à Suichi qu'on touche à son petit frère ...

Présentation des personnages principaux *Suite*

Tenezuko Tetsuo : C'est le meilleur ami de Tatsuya et guitariste du groupe qu'il a créé. Il est amoureux d'Haruka mais n'ose pas le lui avouer. En effet, même si il parait froid et hautain, il est en réalité quelqu'un de timide. Assez gentil mais difficile d'approche, il n'a pas tellement d'ami à par Tatsuya. Il est très mauvais en mathématique et déteste la géométrie.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 20
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   Jeu 27 Aoû - 15:50

Eh ! Akane Suzuki c'est l'héroïne de ma fic yuri T^T
Sinon j'ai adoré les deux chapitres, en particulier le deuxième ^^ Je me souvenais du passage avec le dragon OoO

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Arc 2 : A la recherche des gardiens - partie 4   Jeu 27 Aoû - 19:32

XD ... Elle existe depuis longtemps Akane-chan ... C'est la journaliste folle qu'il y avait dans angel version 2 ^^ ... Blague à part ... J'ai acheté (et lu) le tome 3 de Yellow ... *encore trauma* ... Je peux pas croire que Kawaii Kei soit à ce point du côté des méchants ... Bon, on s'en doutait carément à la fin du tome deux mais là, on en a eu confirmation ... Et on a presque l'impression que Kei a pris la place "fils adoptif" de Taki ... Fils un peu vieux maintenant vu qu'il a 21 ans xD ... Mais bon ... Je pensais pas que Kei était comme ça ... Il a essayé de tuer Goh ! Pourtant, il est amoureux de lui non ? Et pis je me demande si il parlait pas de Mizuki quand il dit qu'il est sorti avec un type pas cool ... Mais je pense pas vu qu'il considère Mizuki comme une horrible sorcière ... Mais bon ... Voir Kei auprès de Mizuki et l'autre ça a été un choc ... Je veux pas qu'il soit du côté des méchants T^T surtout que je suis persuadé que c'est quelqu'un de bien ! Il aimait Goh ... Et pis il est gentil, j'en suis sur ! Quoi qu'il arrive, je suis sur qu'il ne peux pas continuer comme ça ! Il va revenir !! *Momo s'affole, choqué d'une nouvelle pareil* JE VEUX PAS QUE KEI MEURT !! [Aki : ... Le rapport ?] [Asami : Elle a réfléchis et d'habitude, les méchants meurts à la fin.] ... Et pis de toute façon, même si y meurt pas, il a tué des gens, ou a essayé de les tuer ... Je veux pas non plus qu'il aille en prison ! [Aki : ... Cette fille vit dans la fiction ...]

Chapitre 9 :


Le petit groupe poussa un soupire de soulagement en entendant la sonnerie qui annonçait la fin des cours de la matinée, et avec elle, l’heure d’aller manger … Sans compter que la libération n’était plus très loin ! Et Suichi était ravie de pouvoir manger les bons onigiri de sa mère après le sermon du père de Satoshi, qui s’était terminé par un « je ne vous donne pas de punition cette fois-ci, mais que ça ne se reproduise plus ! Et Satoshi … Tu as encore oublié de ranger ta chambre hier alors que tu avais promis … » Le cours s’était, certes, terminé sur une note plus amusante (sauf pour Satoshi qui avait vu ses joues rougirent pendant que chacun était en train d’imaginer sa chambre) mais ça ne les avait pas empêché de se faire réprimander et, si il savait que Shizuma ne préviendrait pas le directeur pour leur « fuite » durant son cours, il n’était pas sur que d’autres professeurs qui les avaient vu détaler comme des lapins, agiraient de la même façon … Surtout que, d’après Ritsu (qui était finalement revenue), les gens dénués de pouvoir ne peuvent pas voir les monstres … donc aucune chance d’expliquer qu’ils étaient partis sauver le monde … De plus, le fait que chacun était en train de soupçonnait qu’au moins un professeur, si ce n’est plus, finirait par aller voir le proviseur suffisait à saper le moral de chacun des adolescents … C’est pour cela qu’ils ne furent nullement étonné d’entendre une annonce les appeler dans le bureau du directeur … Ce qui n’empêcha pas Sakura de lâcher une phrase toute simple mais qui résumait bien la situation …

Sakura : Alors ce coup-ci … On est vraiment mort !

Et Suichi, ni aucun autre élève de l’école, ne pouvait lui reprochait d’être défaitiste car, comme le pensa la roussette … « Le dragon, à côté du dirlo, c’était de la rigolade » … Ce n’était pas un homme méchant … Le maximum de la punition avec lui était de nettoyer les toilettes de l’école après tout … (ce qui était, tout de même, un peu cruel de sa part) … Mais il avait une façon de vous regarder … Il ne vous jugeait jamais mais lorsqu’il disait « quand je pense à vos pauvres parents … », cela suffisait immédiatement à faire se sentir mal n’importe quel élève … Et cette fois-ci ne dérangea pas à la tradition et lorsqu’il qu’il fit assoire les adolescents – qui se demandait au passage dans quelle salle il avait pu piquer les chaises supplémentaires puisqu’il n’y en avait habituellement que trois dans son bureau – ces derniers se sentirent vraiment gênés …

Rijichou : J’ai entendu parlé par certains professeurs de l’établissement, que vous auriez quitté vos classes durant l’heure de mathématique que vous aviez ce matin ? Je ne vous demanderez pas d’explication, annonça t’il avant de marquer une pause qui provoqua une certaine peur chez la roussette qui n’arrivait déjà plus à soutenir son regard et commença à fixer ses pieds. Toute fois, je ne peux m’empêcher de penser à vos pauvres parents … Eux qui travaille, à la sueur de leur front afin de vous permettre d’étudier, alors que vous … vous quitter un cours de mathématique tranquillement, en profitant d’un incident à l’extérieur de l’école …

La sentence était tombée et l’ambiance était déjà beaucoup plus lourde. Même Satoshi, qui n’avait habituellement pas sa langue dans sa poche, se garda bien de rappeler que le professeur de mathématique était son père et qu’il était bien capable de lui faire les cours à la maison si il en loupait un …

Rijichou : Etrangement, le professeur de mathématique, pourtant le principal intéressé, n’est pas venu me parler de votre « fuite » durant son cours … peut être aura-t-il voulu vous protéger … Quoi qu’il en soit, afin de vous punir, vous serez tous de nettoyage de toutes les classes de premières années ce soir … Vous pouvez disposer …

Quand il disait ça, il ressemblait à un vieux militaire, ce qu’il était probablement vu son âge avancé … Suichi réfléchis … Il y avait quatre classes de première année en comptant la leur … Si ils étaient huit, il pouvait faire des groupes de deux par classe et ils devraient réussir à finir pas trop tard … Tout en pensant à cela, elle se
courba pour dire « au revoir » et s’apprêta à quitter la salle lorsque la voix du directeur se fit de nouveau entendre :

Rijichou : Et si vous ne voulez pas avoir à nettoyer le couloir aussi, je vous conseil de vous attacher les cheveux, Hikari Keiko !

Keiko ne répondit rien mais n’osa pas non avoir la moindre pensée injurieuse pour le directeur. Il réussissait toujours à trouver les mots juste pour nous bouleverser … Rappeler aux élèves que leurs parents font de leur mieux pour eux … Suichi sortit en se disant qu’il savait exactement comment faire prendre conscience de leurs actes aux adolescents … Et si ce qu’il avait dit était douloureux à entendre, elle savait aussi que c’était la vérité … Elle soupira. Depuis son entrée au lycée, elle n’avait été convoquée qu’une fois dans le bureau de directeur avant aujourd’hui, lorsqu’elle avait fait explosé le matériel de chimie à cause d’une fausse manipulation … et il ne l’avait pas réellement grondé, cette incident n’étant pas la faute de Suichi, qui avait versé trop de solution parce que la personne derrière elle l’avait bousculé … Il voulait juste s’assurer qu’elle n’avait rien … Alors, même si elle en avait entendu parlé par d’autre, elle ne se serait jamais doutée qu’un entretient avec le directeur était aussi difficile.

Rika : Avec Ritsu, on a fini le rangement de la classe B … Il ne reste plus que vous …

A l’extérieur de la salle de la classe C, la leur, Satoshi, Sho, Keiko, Mitsuki, Ritsu et Rika regardait Suichi et Sakura qui finissait tout juste de s’occuper de la salle qui leur avait été assigné. Finalement, ils avaient tous réussi à terminer de nettoyer et il n’était que dix-sept heures … On pouvait dire sans se tromper qu’ils avaient plutôt fait du bon boulot. Ils allaient enfin pouvoir rentrer chez eux pour s’occuper de leurs devoirs pour le lendemain. Surtout que le père de Satoshi avait donnait cinq équations à résoudre pour le lendemain et que la roussette n’y comprenait toujours rien ! Alors elle allait rentrer immédiatement et s’y atteler, probablement avec l’aide de son petit frère.
Enfin, ça, s’était sans compter sur l’intervention d’un jeune garçon qui devait avoir une vingtaine d’années et qui bloqua la rue à la petite bande qui semblait pressé de rentrer chez soi. Il s’agissait d’un adolescent – même si vingt était l’âge de la majorité, nombreux étaient ceux qui ne considéraient pas les gens ayant tout juste atteint cet âge comme des adultes – aux cheveux noirs, qui semblaient plutôt lisses et bouclés un peu, probablement à cause de l’humidité – nous n’étions pas très loin de la saison des pluie après tout. Ses yeux étaient bleus comme le ciel un jour ensoleillé et son visage féminin contrastait avec sa dureté de son air … Il donnait l’impression, d’un premier abord, d’être totalement inoffensif, mais si on fixait ses yeux, on se rendait compte qu’il était probablement plus dangereux qu’il en avait l’air … Pourtant, il avait l’air particulièrement banal … Un étudiant normal qui reviendrait de la fac … Si on oubliait de prendre en compte le fait qu’il n’y ait pas de fac dans ce quartier de la petite ville … Il portait un jeans et un tee-shirt blanc, des vêtements typiquement terriens, si bien que si Ritsu n’avait pas eu un sursaut de panique et si Rika n’avait pas murmuré « Takuyanashi » (c’était probablement son nom) d’un air tétanisé, jamais la petite bande ne se serait doutée qu’il venait de Yukino. Toute fois, Ritsu fut la première des deux jeunes sœurs à se remettre et elle interpella l’adolescent avec une voix froide que les lycéens ne lui connaissaient pas.

Ritsu : Et bien … ça faisait longtemps Taku … Je suppose que tu es envoyé par Minatsuko …
Taku : Toujours aussi perspicace … Elle m’envoie vous dire que nous tenons Tatsuya, Haruka et … Qui avait il écrit sur le cahier du troisième déjà ? Hum … Teto … Non ! Tetsuo … Voilà. Elle me fait aussi dire qu’elle vous donne rendez vous à la gare de Takaminatsu, à dix-sept heures quinze …
Suichi : Takaminatsu ? Mais c’est une gare désaffectée ! S’écria la roussette qui n’avait, visiblement pas eu le temps d’assimiler les informations précédentes sur l’enlèvement de son frère. Ce qu’elle se pressa de corriger. Attendez un instant … Je ne vous permet pas de toucher à Tatsuya !

Takuyanashi, si c’était bien son nom, eu un petit rire mauvais en entendant la remarque de la jeune rousse, qui n’avait pas l’air d’avoir pris aux sérieux, ce qui l’énerva assez rapidement, aussi continua t’elle en s’exclamant d’une voix empreint d’une certaine dureté :

Suichi : J’ai dit quelque chose de drôle ?!
Taku : Les humains sont tellement faibles … Il suffis de s’en prendre à quelque chose qui leur ait chère pour qu’il parte au quart de tour … C’est vraiment amusant … Les terriens sont peut être plus intéressant que je ne l’avais pensé …
Suichi : Tu vas arrêter de te foutre ouvertement de ma gueule Takuchimachin ?! On est pas des créatures qu’on observe … En tout cas, j’veux pas me faire mater par un salop à la tête d’ange !
Taku : Mon nom est Takuyanashi, pas Takuchi … Je te conseil de t’en souvenir si tu ne veux pas qu’il t’arrive des bricoles …
Suichi : Parce que tu me menaces en plus ! Tu payes rien pour attendre ! Hurla la roussette en oubliant complètement qu’elle n’était pas seule dans la rue et que ses amis, Keiko en première place, était en train de la regarder bizarrement, tout en étant amusé de sa colère. Elle continuait d’ailleurs de se plaindre lorsque Takuyanashi disparut du paysage … Connard ! Te bars pas en plein milieu d’une discussion, merde !
Sho : Et si tu arrêtais trente secondes les grossièretés Suichi ? Il ne nous reste plus que dix minutes pour arriver à la gare, et c’est mal parti dans ces conditions …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Arc 2 : A la recherche des gardiens - partie 4 *suite*   Jeu 27 Aoû - 19:49

Tout en disant cela, il regarda la petite équipe, et s’attarda un moment sur Suichi, le visage aussi rouge que ses cheveux, les rollers aux pieds, en train de masser son épaule blessé, qui redevenait douloureux … Même si il lui arrivait parfois de se disputer avec Tatsuya, elle n’en était pas moins réellement attachée à son petit frère, et le savoir entre les mains de deux malades qui n’hésiteraient probablement pas à le tuer ne la rassurait vraiment pas … Mais il fallait laisser tomber les états d’âmes si ils voulaient avoir une chance de les sauver, aussi Sho prit il la main de Suichi dans la sienne et décida t’il que, cette fois-ci, se serait lui qui donnerait les ordres … Ainsi, il demanda à tout le monde de courir vers la gare désaffectée … Elle n’était pas très loin du lycée et avait servit, à une époque, de terrain de jeu pour les collégiens qu’ils étaient, comme la plupart des terrains désaffectés de la ville … Aussi, chacune d’entre eux savait où se trouvait cette gare et ils furent assez rapidement arrivés.

Sho : Eto … Avant qu’on rentre, je voulais savoir … Est-ce que l’un d’entre vous à un plan ?
Suichi : On rentre, on crame tout, on récupère Tatsuya et les deux autres et on ressort … ça te va ?

Sho ne répondit rien mais resta tout demême un peu septique vis-à-vis du plan de sa petite amie, contrairement à Satoshi qui le trouvait parfait « pour une fois » … Il avait probablement voulu être gentil mais le rouquin eu l’impression que la jeune fille ne prenait pas très bien la remarque, peut être aussi grâce au regard glaciale qu’elle lança à l’adolescent, qui présageait que c’était une excellente chose qu’il n’y ait pas de couteau dans un coin …
Bien sur, connaître plus de chose sur ce Takuyanashi aurait pu aider les gardiens, mais on ne pouvait pas vraiment dire que l’heure était aux confidences, aussi personne n’osa demander le moindre renseignement à Rika ou Ritsu … Sakura poussa un petit soupire lorsque la petite bande entra dans la gare. Il faisait encore jour dehors, mais ça n’empêchait pas le hall d’être plongé dans l’obscurité … Malgré tout, elle réussi à reconnaître un guichet et en déduit qu’ils étaient dans la salle où on acheter les billets … Brusquement, elle regretta d’avoir toujours été contre la destruction du bâtiment … Elle avait ses souvenirs de quand elle était plus jeune là dedans – lorsqu’elle jouait au train avec ses amis par exemple – mais il avait vraiment quelque chose de lugubre désormais et il lui faisait encore plus peur que ce qu’elle imaginait en train de l’attendre, une fois qu’ils auraient passé les portillons. Elle eu d’ailleurs un petit battement de cœur en passant la machine qui prenait les tickets sans en passer un seul … Quand elle était petite, ça ne lui avait posé aucun problème, mais cette fois, elle avait l’impression de commettre une infraction. Enfin, ils arrivèrent sur le quai qui se situait à l’extérieur. Ici, il y avait de la lumière et ils allaient pouvoir comprendre ce qui se passait … Enfin … Peut être …
Mitsuki sursauta soudain … Elle avait eu l’impression de sentir comme une présence qui serait en train de les suivre. Pourtant, lorsqu’elle se retourna, elle ne vit personne … Par contre, lorsqu’elle cessa son manège, une surprise de taille l’attendait devant elle. Minatsuko était assis sur un des bancs, comme n’importe qui attendant le train et Takuyanashi se tenait devant eux, droit comme un « i » … Suichi fut la première à pendre la parole, probablement trop énervé pour calculer les risques … Certes, ici, il n’y avait personne qui risquait de les remarquer lorsqu’ils utiliseraient leur pouvoir ce qui, la rouquine semblait l’oublier, ne manquerait pas d’arriver, mais cela voulait aussi dire que personne ne leur viendrait en aide …

Suichi : Où est ce que tu as mis mon frère ?! Je te conseil de répondre vite !
Taku : Des menaces ? Cette petite est de plus en plus intéressante … Il fixa un train dans lequel la jeune fille avait souvent joué lorsqu’elle était au collège et la porte du compartiment en bagage s’ouvrit, laissant apparaître Tatsuya, Tetsuo et Haruka, bâillonné, qui semblait assez terrifié par la situation … Comme tu peux le voir, je ne lui ai rien fait … pour le moment …
Suichi : On est venu, comme tu l’as demandé ! S’écria la jeune fille qui, visiblement, s’imaginait qu’il ne lui arriverait rien, même en provoquant un garçon de vingt ans environ qui devait être bien plus fort qu’il en avait l’air. Maintenant, rend le moi !

Takuyanashi explosa de rire et Minatsuko qui, habituellement, ne semblait avoir aucune émotion, eu un petit sourire moqueur en entendant la déclaration de la jeune rousse. Ce fut d’ailleurs elle qui répondit cette fois, en se levant.

Minatsuko : Tu pensais que venir ici suffirait pourqu’on te rende ton adorable petit frère ? Elle appuya sur le mot « adorable », comme si ce seul mot pouvait, à lui seul, énerver la roussette encore plus, ce qui eu visiblement de l’effet, puis elle s’approcha de l’adolescent qui semblait avoir envi de s’enfuir aussi loin que ses jambes le lui permettaient … ce qui était, malheureusement pour lui, impossible. Que tu es naïve … On a tout notre temps ! On pourrait abîmer son mignon petit visage par exemple … Qu’en dis tu ?

Pour toute réponse, les poings de Suichi se serrèrent encore plus et, si elle n’avait pas eu autant envi de tuer toutes les personnes présentes, elle se serait peut être félicité de ne pas se ronger les ongles, qui, un peu plus long, lui aurait probablement lacéré la peau. Malgré tout, elle n’avança pas d’un pas et ne répondit rien à la femme aux cheveux noirs qui continuait à la provoquer en caressant la joue de son frère, qui semblait avoir de plus en plus peur. Elle avait envi d’agir, mais le minuscule grain de raison qu’il lui restait lui disait de ne rien faire … Tant qu’elle tenait Tatsuya, elle ne pouvait pas agir selon son bon vouloir.

Minatsuko : Tu ne réponds rien ? Est-ce que je dois prendre ça pour un « oui » ?
Suichi : Si tu touches à un seul cheveu de Tatsuya, je te garantis que je te le ferais payer tellement fort que tu ne reviendras plus jamais sur cette planète, ou même dans cette galaxie !
Taku : Oui … J’avoue que je la préfère comme ça que comme le petit roux qui se cache derrière elle … N’est ce pas … Mitoreno-ôtoto

Sho, pour seule réaction, fixa son ennemi, visiblement ébahi. Il avait appelé Tatsuya, Tetsuo et Haruka par leur prénom parce qu’ils les avaient trouvé dans leurs affaires et, visiblement, il ne connaissait pas celui des autres gardiens, Rika mise à part, probablement … Pourtant, il l’avait appelé « Mitoreno » … Et en plus, il avait ajouté « ôtoto » … se qui laissait sous entendre qu’il le connaissait un peu … En tout cas, assez pour savoir qu’il n’était pas fils unique … Ou alors …

Taku : Et bien Mitoreno-ôtoto … Par la peine de faire cette tête ! Je vais répondre tout de suite à ta question, ça t’évitera d’avoir à la poser … Oui, j’ai connu ton frère …

Suichi regarda Sho qui semblait perdre tout le self-contrôle dont il avait l’habitude de faire preuve … En même temps, cela ne l’étonnait pas vraiment. Mitoreno Yuki, le frère de Sho, avait disparut depuis plusieurs années et il restait un sujet sensible dans sa famille. Lorsque quelqu’un évoqué, même un instant, son nom, l’ambiance se refroidissait toujours immédiatement et Sho trouvait une raison pour quitter la salle.

Taku : Mais oui ! Tu sais, ton frère … Yuki … Cet enfoiré qui a complètement gâché toute la vie de Minatsuko !
Sho : Ne parle pas de mon frère comme ça !
Taku : Hum … J’en avait entendu parlé … Je pense que c’est cela qu’on appel le « brother complex » … Je suis désolé de te casser ton idole, Mitoreno-ôtoto, mais ton frère n’était peut être pas celui qui tu pensais …
Sho : Je t’ai déjà dit d’arrêter de parler de mon frère comme ça !

Sans préambule, Sho se jeta surTakuyanashi qui, contrairement à la plupart des spectateurs, ne semblait guèresurpris de la scène. Il attrapa le poignet du rouquin qui tenta de se débattre mais se fit facilement envoyé valser par son adversaire sur le chemin de fer. Les cailloux qui s’y trouvaient et les railles rouillés le blessèrent à de nombreux endroit, et la chemise de son uniforme était désormais couverte de poussière, mais il ne semblait même pas le réaliser et il recommença sa manœuvre mais fut repoussé, cette fois, par un champ de force auquel il se heurta en voulant balancer un coup de poing à son adversaire … Mais pouvait on réellement appeler ça un adversaire puisqu’il semblait être le seul à se battre

Taku : Pitoyable … Regarde toi ! Tu crois vraiment que tu peux m’atteindre en étant plein de haine ? Tu n’as pas été capable de tourner le dos au passé et tu crois encore pouvoir me vaincre ?!
Sho : La ferme !

Toutes fois, les paroles de Takuyanashi semblaient avoir réussi à affecter l’adolescent qui, cette fois, ne se jeta pas sur son adversaire. Minatsuko s’était écarté de Tatsuya et Suichi saisit l’occasion. Il était temps de prendre la relève ! Elle se redressa et s’interposa entre Sho et Takuyanashi, qui semblait désireux d’asséner le coup de grâce à son adversaire, déjà au sol.

Suichi : Inutile de continuer cette bataille ! Profiter ainsi de la faiblesse des gens … Tu es méprisable !
Taku : Cela m’importe peu ! Trouver une solution pour gagner, n’importe laquelle … C’est ça, être le plus fort ! Peu importe le mal que tu fais sur ton passage ! Tu es stupide de croire qu’il est possible de gagner sans blesser les gens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tomodachi Power Version 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tomodachi Power Version 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE GROW :: Multimédia :: vos fictions-
Sauter vers: