WE GROW

Votre forum de discussion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Suki-- ni kyuuka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 17 Aoû - 23:29

Makoto

Tashimoto Arumi avait finalement fini par utiliser le télésiège pour rejoindre Mizuki, Makoto et Megumu, qui commençaient vraiment à s’ennuyer, assis dans la neige froide. A cette pensée, Makoto soupirait. Mais à quoi pensait il donc ? La neige était toujours froide de toute façon, alors il n’avait pas besoin de le préciser. Comment ça s’appeler déjà ce genre de chose ? Un pléonasme non ? Quoi qu’il en soit, ça n’était pas vraiment le genre de tournure qu’un écrivain reconnu était sensé utiliser … Et depuis que Makoto avait commencé à écrire, il faisait attention à tout ce qu’il disait, toutes ses pensés et aussi ce qui se passait autour de lui. Il avait besoin de se renseigner sur tout, de façon à ce que ses personnages soient le plus réel possible et utilisent des mots que des adolescents étaient habitués à utiliser. Bien sur, à cause de cette façon qu’il avait de toujours tout analyser, il était devenu encore plus taciturne, mais lui s’en fichait complètement. La seule chose qui importait à Makoto dans la vie, s’était de pouvoir toujours rester près d’Akira, et, aux dernières nouvelles, Akira n’étaient pas près de le virer de chez lui, s’était même tout le contraire. Mais là, pour le moment, il lui manquait. Surtout qu’habituellement, le Dimanche, ils avaient tous les deux l’habitude de passer la journée ensemble. Que se soit pour aller faire les courses ou tout simplement regarder les vitrines sans même entrer dans les magasins, ce qui leur importait était simplement d’être ensemble. Bien sur, à cause de l’agoraphobie aigu de Makoto, il fallait éviter les endroits où il y avait trop de monde mais, ce détail mis à part, ils se fichaient de l’endroit où ils allaient …

« On dirait une réplique de conte de fée … tout à fait le genre de phrase que j’utiliserais dans un roman à l’eau de rose pour lycéenne », pensa l’adolescent en faisait attention à la plaque de verglas qui avait bien manqué de provoquer la chute d’Arumi. Il n’arrivait pas à croire que ce genre de chose puisse exister en dehors des mangas. Bien sur, il avait entendu beaucoup de fille le dire … « je pourrais aller n’importe où du moment qu’il est là » … Mais avant de rencontrer Akira et de vivre avec lui, il n’aurait jamais cru que ce genre de sentiment existe réellement. En même temps, lorsqu’il avait commencé à vivre chez Akira, il avait tendance à n’éprouvait aucun sentiment, si bien qu’il ressemblait souvent à une coquille vide. Surtout après qu’Ashizawa Ayumi ait arrêté de le fréquenter. Mais de toute façon, à cette époque, personne ne se serait inquiété de cette absence de sentiment puisque personne n’approchait jamais Makoto. Il portait toujours des bandages et des marques de coups, si bien que les rumeurs allaient bon train et qu’il faisait peur à l’école entière … dommage que personne n’ait jamais su la vérité … il aurait peut être pu faire coffrer son imbécile de père pour violence … Mais bon … si il avait raconté la vérité, on l’aurait probablement accusé de dire ça pour attirer l’attention. Après tout, les adultes étaient tous persuadés que s’était à ça que servaient tous ces bleus qu’il avait sur le corps. Un professeur le lui avait même dit une fois … « Mimomiya, tu sais, si tu veux qu’on s’occupe de toi, il y a d’autre moyen que de te faire mal … ». A ce moment là, il aurait voulu répondre qu’il n’y était pour rien, mais il avait été tellement choqué par l’idée même que les professeurs puissent penser une chose pareil qu’il était resté la bouche ouverte, sans rien répliquer et sans réagir au « Tu pourrais au moins dire quelque chose » de son professeur … Oui … Quand on y réfléchissait, il était possible qu’il ait eu une enfance douloureuse … peut être même un début d’adolescence douloureuse aussi … Mais il n’avait jamais été du genre à se plaindre à cause de ça. Pourtant, il n’était pas quelqu’un de particulièrement courageux. Mais il ne voulait pas donner à son père la fierté de lui hurler dessus en disant « arrêtes un peu de te plaindre de ta situation et occupes toi des autres ! Tu es vraiment égoïste ! » … Non … Il ne voulait pas donner à son père la joie de le traiter d’égoïste … En fait, son enfance, s’était une sorte de course poursuite contre son père … Celui qui disait ce que l’autre ne voulait pas entendre avait perdu ou plutôt … celui qui donnait à l’autre une raison de dire ce que vous ne vouliez pas entendre avait perdu. Et Makoto avait finalement été plutôt doué à ce jeu là … Mais il avait finalement perdu en quittant la maison pour vivre avec Akira, laissant son père dire à tout le monde qu’il n’était qu’un fils indigne …
Mais Makoto devait décidémentêtre bien masochiste pour repenser à tout cela alors qu’il était entouré de ses amis et qu’il s’amusait, pour la première fois, dans la neige. Surtout qu’il ne se débrouillait pas trop mal sur des skis finalement … Il avait eu peur de se casser la figure mais il avait assez vite compris comment il fallait faire, même si il était pas encore capable de faire comme Kikuri Michiru, c'est-à-dire skier à l’envers. D’ailleurs, l’idée ne l’effleura même pas. Après tout, lui n’avait pas de photo à prendre des gens qui se trouvaient derrière lui et, de toute façon, il n’y avait personne derrière lui … a part un homme qui devait avoir une quarantaine d’années et qui était descendu du télésiège un peu après Arumi …

- Bon Makoto ! Accélères le mouvement si tu ne veux pas qu’on te laisse seul ici !

Makoto hocha la tête devant l’insistance de Mizuki. Si il était sur d’une chose, c’est qu’il ne voulait plus être seul !

Mizuki

Mizuki était aux anges. On était Dimanche et il était avec son professeur de littérature. Bon, bien sur, il ne pouvait toujours pas se tenir la main, mais s’était la première fois qu’il pouvait s’afficher dehors avec lui. Et même si il ne le montrait jamais, pouvoir passer du temps avec Arumi, dans la rue, au restaurant … c’était important. La seule chose qu’il voulait, s’était rester avec lui, bien sur mais … il était parfois un peu lassé de la cuisine maison que préparait chaque fois Arumi. Bien sur, il savait qu’ils ne pouvaient pas se voir dehors à cause de leur position. Si jamais leur relation venait à être su dans l’école, Arumi se ferait renvoyer, voir pire, et ça, il ne voulait pas que ça arrive. Il n’avait pas envi que la personne qu’il aime perde son droit d’exercer, pour lequel il avait tellement travaillé ! Et ça, il ne voulait pas en être responsable, parce qu’il savait à quel point s’était important pour Arumi. En fait, quand il y réfléchissait, il se rendait compte que toute sa vie tournait autour d’Arumi … Il se conduisait toujours de façon à ce que ça plaise à Arumi, qui, de son côté, faisait la même chose. Il était déjà sorti avec plusieurs filles avant (il était même allé plus loin que sortir avec certaines), mais il n’avait jamais fait attention à ce qu’elle pouvait éprouver. Bon, bien sur, à cette époque, il se conduisait comme un salop, mais malgré tout, le fait qu’il ait changé, n’était ce pas la preuve qu’il aimait vraiment Arumi ?
Mizuki secoua la tête de droite à gauche pour chasser cette idée. Des phrases comme ça, même dans les romans de Makoto, on ne les voyait pas. Il savait qu’il aimait vraiment son professeur de littérature ! Il n’avait pas besoin de discussion psychologique sur le fait qu’il avait changé parce qu’il aimait Arumi ! Il en était conscient ! Oui, il avait arrêté de sortir avec plusieurs filles en même temps parce qu’il aimait Arumi … et qu’il aimait uniquement Arumi. C’était comme ça, il n’y avait même pas besoin de discuter à propos de ça ! C’était comme ça, voilà ! Et d’ailleurs … pourquoi est ce qu’il était en train d’y penser ? Il devrait plutôt se concentrer sur la neige ! Après tout, Arumi avait fahi tomber en glissant sur une plaque de verglas, et si il ne voulait pas que ça lui arrive, il avait intérêt à faire attention !

- Makoto se débrouille bien, lui confia son professeur en se rapprochant de lui.

A cette remarque, Mizuki se retourna pour voir son ami. Il était loin derrière eux, il prenait tout son temps, mais il n’était pas encore tombé une seule fois, contrairement à Arumi, Megumu et Mizuki, qui enchaînaient les chutes depuis qu’ils étaient sur les pistes. C’était vrai qu’il se débrouillait bien, même si ça n’était pas un spectacle qu’on regardait pour le plaisir plus de quelques minutes et il était tenté de demander à Makoto si il ne voulait pas de l’aide pour aller plus rapidement … ce qui aurait, de toute façon, été complètement inutile puisque Makoto ne demandait jamais d’aide, sauf pour la correction de ses livres, dont il ne pouvait pas s’occuper seul. De même, il n’acceptait jamais d’aide, même pour réviser les leçons avant un contrôle. Il restait calme et disait, tout simplement « merci beaucoup mais je pense être capable de m’en charger seul. » … comme le disait toujours Akira son comportement, ça n’était pas mignon du tout …

- Il a quand même l’air de galérer un peu, soupira alors Mizuki en se doutant qu’Arumi attendait une réponse.
- Tu as raison … ça donne envi de l’aider, mais Makoto préfère encore arriver en bas demain matin que d’être aider … il est comme ça.

Mizuki hocha la tête … oui, Makoto était comme ça. Il était dans son caractère de toujours se débrouiller seul, même si la situation était désespérée. Il n’aimait pas avoir besoin d’aide, il soupirait toujours profondément lorsqu’on lui en proposait … il était tout simplement insupportable, et le pire, c’était qu’Akira disait toujours qu’il aimait ce côté-là de sa personnalité … un peu casse-cou, comme Kikuri Michiru, qu’il passait son temps à critiquer mais que, malgré les menaces qu’il avait proféré à son insu, jamais il ne frappait …

- Je le trouve vraiment mignon comme ça, affirma alors Mizuki et souriant.

Et sans prêter attention au mouvement de protestation de son amant, il décida de continuer sa descente.

Nao

Matsuhiko Nao remonta encore un peu la fermeture éclaire de sa troisième veste en se demanda pour la quinzième fois de la matinée ce qu’elle faisait là, en haut de ces pistes froides. Elle ne trouva pas la force, une fois de plus, de s’élancer sur les pistes, comme l’avait fait tous les autres élèves (elle était d’ailleurs monté sur les pistes après tout le monde, y compris les professeurs, et seulement parce qu’elle n’aimait pas le gaspillage et qu’elle trouvait stupide d’avoir un passe pour monter si elle ne l’utilisait pas.), malgré les dix fois où elle s’était dit « j’y vais ! » … pourtant, elle savait que plus vite elle commencerait sa descente et plus vite elle serait en bas, assise à un café, avec un thé bien chaud entre les mains … et pourquoi pas plutôt un chocolat ? Elle avait vu un petit restaurant qui en faisait … Et puis … elle pourrait même se laisser aller et prendre aussi des ramen ! Elle avait vu un vendeur lorsqu’elle était sortie de l’hôtel, contre son gré. Sauf que voilà … Elle ne savait pas skier et elle n’avait pas envi de tomber dans la neige ! La neige, c’est super froid et elle n’avait VRAIMENT pas envi de tomber dedans ! C’était le bon plan pour choquer une grippe, ou peut être même pire ! Et comment est ce qu’elle ferait si elle tombait malade ? Est-ce qu’ils avaient tous les médicaments nécessaires ici ?
Après deux secondes de réflexions, elle admis que s’était une stupide inquiétude. Lorsqu’il y avait Tashimoto-sensei, il y avait forcément une trousse de secours pas loin, ainsi qu’un téléphone près à appeler les urgences … il suffisait de voir la vitesse à laquelle il était rentré, la veille, en sachant que Kikuri Michiru était malade ! Tashimoto-sensei était un grand stressé … il aimait vraiment tous ces élèves et vivait dans la peur qu’il leur arrive quelque chose … C’était pour ça que, même si ses élèves se plaignaient parfois des devoirs compliqués qu’il donnait, ça ne durait jamais vraiment longtemps. On n’arrivait jamais à lui en vouloir vraiment et il ne s’énervait jamais réellement, si bien que parfois, certains élèves en profitait … Quand on lui demandait pourquoi il avait voulu être prof, il répondait qu’il aimait beaucoup les enfants (il y en avait même eu qui avait fait des blagues sur le fait qu’ils étaient louches … que des imbéciles) mais pourtant, tout le monde savait qu’il était célibataire et n’avait pas d’enfant … Tout le monde le savait parce que quelqu’un avait entendu le professeur de mathématique lui en parlait. Il lui demandait pourquoi un homme aussi beau et aussi gentil était encore seul … et Tashimoto avait répondu qu’il ne s’intéressait pas à ce genre de chose … quel homme bizarre décidément … Mais c’était parce qu’il n’avait pas la même façon de penser que les autres professeurs que tout le monde l’adorait !
Elle regarda de nouveau la grande piste blanche et hésita à se lancer. En même temps, elle ne pouvait pas rester ici, même si il était probable que quelqu’un finirait bien pour s’apercevoir de son absence … Quoi que … Et si tout le monde s’imaginait qu’elle était déjà rentrée ? Oui, mais sa voisine de chambre réaliserait bien qu’elle n’est pas là … mais elle ne voulait pas embêter tout le monde à cause de ses problèmes personnelles – à savoir le froid – alors il allait bien falloir qu’elle se lance, à un moment ou à un autre … Elle soupira … Qu’est ce qui lui avait pris de monter là haut ? En plus, il commençait à y avoir une sacrée couche de brouillard et la neige avait recommencé à tomber ! C’était bien sa veine ! Dans quelques minutes, elle ne pourrait même plus voir plus loin que le bout de son nez ! Voilà qui allait rendre la descente encore plus facile qu’elle ne l’était déjà ! Elle était vraiment dans la merde, jusqu’au cou ! Comment allait elle se sortir de cette histoire … ou plutôt, comment allait elle réussir à descendre jusqu’en bas pour retrouver les autres, l’hôtel et la cheminée ? Surtout qu’un menu crêpe avait été décidé pour le soir même ! Et elle voulait absolument y goûter !

- Matsuhiko ? C’est toi ?

Une voix parvint à Nao alors qu’elle avait perdu tout espoir de s’en sortir … une voix claire un sur d’elle qui ressemblait un peu à une voix d’enfant. Elle ne tarda pas à voir la personne à qui appartenait cette voix, qui ne semblait pas du tout inquiet … Kikuri Michiru …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 17 Aoû - 23:35

- Je suis remonté pour voir si il n’y avait personne de coincer en haut des pistes … Je vais t’accompagner jusqu’en bas, tu n’as pas à avoir peur … et je ne te demande même pas de photo ! Essaye juste de tenir mon écharpe …

Elle remarqua alors le morceau
de l’écharpe que Michiru lui tendait, l’autre bout ayant été attaché à son poignet droit pour être sur qu’il ne le lâche pas … Habituellement, Michiru ne lui aurait pas paru la personne la plus sur mais là … il n’y avait que lui et en plus, il était habitué à toutes les situations alors elle pouvait lui faire confiance. Elle attrapa alors le morceau d’écharpe qu’il lui tendait et hocha la tête.

Michiru

Michiru vérifia si son appareil photo était bien accroché autour de son cou puis regarda la piste de ski. Il était remonté en disant qu’il s’occuperait de voir si Matsuhiko Nao n’était pas coincé quelque part – puisqu’elle était la seule à ne pas être redescendu – mais il n’avait encore jamais fait de ski sous autant de neige et on voyait à peine la piste ! Dans de telle condition climatique, il fallait absolument prendre la piste verte, et c’est ce qu’il dit à la jeune fille qui avait l’air terrifié par la situation, et il l’a comprenait.

- Bon … on va descendre tout doucement d’accore … surtout, tu ne t’en fais pas et tu restes près de moi … Je te promet pas qu’on va arriver en bas en un seul morceau mais en tout cas, je vais tout faire pour ! En plus, si il nous arrive quelque chose, je n’ose même pas imaginer la tête de Tashimoto-sensei … Il risque d’être traumatisé à vie.

L’adolescent eu un petit rire nerveux. Il savait que ça n’était peut être pas une bonne chose à faire que de dire à Nao qu’il pensait qu’il ne s’en sortirait pas mais il était quelqu’un d’honnête et il ne voulait pas lui mentir. En même temps, Michiru était plus sur de lui qu’il n’en avait l’air. Il s’était déjà retrouvé dans des situations pires que ça après tout, alors ça n’était pas une petite tempête de neige qui allait lui faire peur … quoi que … Entre être bloqué sur une montagne pendant une tempête de neige et être poursuivit par une bande de vieux yakuza, il préférait la seconde option … peut être aussi parce qu’il avait plus l’habitude d’être dans ce genre de situation.
Il poussa un profond soupire et se lança sur la piste, en espérant que Nao allait le suivre et éviterait de rester apathique là haut, sinon, il serait remonté pour rien. Il se disait qu’ils pourraient aussi retirer leurs skis et descendre la piste à pied, mais ça n’était probablement pas plus prudent vu la couche de poudreuse, et en plus, s’était des skis de location et si ils les perdaient, ça allait coûter très chère ! Alors il avait choisi la solution la plus dangereuse peut être, mais qui ne risquait pas de provoquer d’autre dommage qu’une jambe ou un bras casser, et ça, Michiru avait déjà connu pire.
C’est à ce moment qu’il sentit un poids sur sa main où il avait attaché son écharpe, signe que Nao était tombée où s’était arrêtée, en tout cas, il fut emporté en arrière et tomba lourdement sur le sol. Il n’était pas très gros – c’était même l’un des plus petits gabarit de l’école – aussi ne pouvait il rien contre la force d’attraction terrestre et il fut obligé de se massa la tête, qui avait frappé trop fort … En remettant sa main devant ces yeux, il remarqua que ses gants blancs étaient un peu rouge et retint un « putain je saigne » … pas la peine d’affoler Nao plus qu’elle ne l’était déjà … Même si la blessure qu’il s’était fait en heurtant une pierre – il fut tout de même ravi de ne pas s’être cogné plus fort – lui faisait un peu peur, il l’oublia vite et se tira jusqu’à Nao qui s’était cassé la figure en beauté dans la poudreuse.

- Matsuhiko, ça va ? Tu t’es fait mal en tombant ?
- Hum … gémit la jeune fille en tentant de se relever. Je crois que ça va … la neige a amorti ma chute.

Michiru avait envi de se dire
« pourquoi elle n’a pas fait la même chose avec moi » mais se retint à temps et se contenta de sourire. Même si il avait un peu mal à la tête, il était sincèrement heureux que la jeune fille qu’il était venu aider n’ait rien. Il se releva, tant bien que mal, et tendit sa main à la jeune fille qui n’avait pas encore réussi à se remettre debout, avant de vérifier si son appareil photo n’avait rien … Visiblement, il n’avait aucun dommage mais il s’assurerait plus en détail une fois arrivé dans la chambre à l’hôtel.
Ils avaient déjà beaucoup descendu et un panneau qu’ils croisèrent sur la route leur informa qu’il n’avait plus que quelques mètres avant d’arriver en bas de la piste et, hormis la blessure au crâne de Michiru, qui avait déjà séché, il n’y avait eu aucun problème … Et ce fut avec un grand soupire de soulagement qu’il retira le nœud qu’il avait fait à son écharpe en rejoignant les autres. Tashimoto-sensei semblait soulagé et serra les deux enfants dans ses bras avant de proposer à tout le monde de renter à l’hôtel.

- Je crois qu’on a eu la dose de sensation forte pour la journée alors dépêchons nous de renter au chaud avant de cette tempête ne dégénèrent !

Michiru, de son côté, faisait un sourire encore plus éclatant que d’habitude. Pour une fois, on ne le regardait pas bizarrement après qu’il ait fait quelque chose de dangereux … Ce coup ci, s’était un héro !

Fin du chapitre

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 18 Aoû - 9:35

Bon, je n'ai pas lu le chapitre 6 mais j'ai fini le chapitre 5. Très bon chapitre, mais comme tu le dis, avec beaucoup de Michiru ... Moi je veux revoir Suichi ! T^T XD J'l'aime bien Suichi :')

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 18 Aoû - 10:39

La Suichi, on en parle pas tellement en fait ... A part que c'est la seule qui n'a pas son nom en haut quand on commence à parler d'elle ... Au passage, c'est aussi elle qui commence chaque chapitre XD ... J'ai fini le pensionnat Jigoku ... *a encore du mal à s'en remettre* ... C'est toujours aussi bizarre de finir une histoire je crois XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 18 Aoû - 12:19

Ouais, moi j'les finis jamais les miennes, d'où ma surcharge horrible de travail stress à mort

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 18 Aoû - 15:01

Par contre, si j'ai fini le chapitre 7 de SK (j'ai pris un peu d'avance pendant les vacances), je pense que j'aurais du mal à finir le chapitre 8 si je commence pas immédiatement --" Donc je pense que je vais m'y mettre rapidement ... Mais peut être que pour le chapitre 9 (le dernier non ? Ou avant dernier), je vais prendre un mois de vacances, donc il ne sortira pas en Novembre mais en decembre ... Je suis désolé pour ce contre temps, mais j'ai besoin d'un temps et j'aimerais bien faire une pause de SK en Septemble-Octobre ... Septembre à cause de la rentrée et Octobre ... Et puis, parce que je sens que je vais en avoir besoin. Mais je ne suis pas encore sur, ça reste à vérifier ... Pour Ichigo ga suki j'avais prévu de finir le premier chapitre, qui devait servir d'extra, pour la fin du mois, mais j'ai perdu le manuscrit originale alors j'ai un peu la haine --"

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 18 Aoû - 19:01

Je t'ai trouvé une raison pour octobre ; c'est mon anniversaire XD C'est un événement surimportant ! XD
Bref, te presse surtout pas ! XD J'ai toujours pas fini (même commencé) de lire le chapitre 6, donc... je suis pas doué quand même XD J'vais imprimer ça, je pense.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 18 Aoû - 19:09

XD ... En fait, j'essaye de sortir au moins un chapitre par mois c'est pour ça ^^ Mais pour le journal de Makoto (je pense que je le mettrais sur SnKK tout à l'heure) j'essayerais de mettre chaque semaine.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 18 Aoû - 20:35

Difficile, le défi d'un "chapitre par semaine" ! ' _ _

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mer 19 Aoû - 0:28

ouais mes les chapitres font même pas une page word ... C'est juste un journal intime en fait, donc ça va. De temps en temps c'est deux lignes XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mer 19 Aoû - 8:03

Ah ouais effectivement x)
Quant à moi, j'ai lu cette nuit le chapitre 6 de SK. J'ai adoré ! J'étais contente de revoir notre ptit couple Ayu-Sato. J'adore Satoshi décidemment. En yaoi ou en pas yaoi xD J'ai beaucoup aimé le chapitre de sauvetage avec Michiru... Wouah, trop courageux ! *-* XD Et aussi j'ai adoré le "putain je saigne" xD J'étais morte de rire. Et enfin, très bon chapitre en général, avec une jolie fin ^^

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mer 19 Aoû - 8:11

Michiru est amusant je trouve ^^ J'éprouve presque autant de plaisir à mettre en scène ce personnage que Makoto ou Mizuki. Mais en ce moment, j'ai du mal avec la Suichi ... Mais bon ... Pour le chapitre 8, je suis assez fier du passage avec Suichi ^^ En fait, maintenant, j'essaye de tenir une page par personnage ... Comme ça j'en met 7 et ça fait sept pages par chapitre ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mer 19 Aoû - 13:59

Moi j'essaie toujours de m'en tenir à 7 pages, mais c'est pas toujours facile '--
Par exemple avec Evolution je galère un peu mais pour ce chapitre j'aimerais me surpasser et peut-être dépacer les dix pages ! *-*

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mer 19 Aoû - 16:30

Bah, c'est toujours un peu galère pour moi aussi, je te rassure ...

Oh ... Ray-chan, tu devineras jamais ... J'ai un CD drama de Viewfinder !! C'est trop mega génial super cool ! Bon, pour le moment, il explique un peu toute l'histoire (j'ai entendu "scoop" et "Yamane Ayano") mais je suis trop ravie !! Ah ... Y'a un chat XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 23 Aoû - 19:03

Atta... tu me l'avais déjà dit que t'avais ce CD non ? Avec parfois les "itai!" XD Et les bruits de coups de poing, de coups de feu... ou alors j'ai rêvé ???

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 23 Aoû - 19:14

Nan, celui dont tu parles c'est celui qui raconte les chapitres You're my love prize in viewfinder, fixer et body chase ... Celui que j'ai est sorti il y a peu et c'est un cadeau dans le magasin be boy gold ... Dedans, y'a pas vraiment d'histoire ... C'est la BD du charactère book donc Akihito suis Asami toute la journée ... Mais je préféré les voix du premiers CD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 23 Aoû - 19:35

Ah ok ^^
Bon bah... moi je vais sous la douche hein ''--
Sinon, sur SK... j'ai plus rien à dire ._.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Ven 4 Sep - 19:22

On se rapproche décidément de plus en plus de la fin ... Alors ... Chapitre particulièrement ... raté ? En fait, je sais même plus comment je m'en suis occupé xD J'aime bien le passage dans les sources chaudes et Makoto qui s'habille tout mouillé ^^ ça fait kawaii ^^ Sinon, le reste, j'ai plus d'avis, je ne m'en souviens plus du tout --" ... Cela mis à part, la rentrée, c'est de la merde, j'ai envi de sauter par la fenêtre chaque jour et je me dis dans ma tête "et encore, c'est juste le début" ... Que du bonheur quoi XD ... Mais bon ... Ce soir, ça va déjà mieux ... A part que je me suis fait piqué par une guêpe et que ça fait TROP SUPER mal ... Demain j'ai pas cours et ça fait du bien de plus avoir cours le Samedi, vous n'imaginez pas ^^ Même si j'ai cours le mercredi jusqu'à 18h T^T Finalement, je vais peut être sauter pas la fenêtre quand même ... Ah oui ... Je vous conseil de mater 07 Ghost, un anime tout ce qu'il y a de génial ^^ L'histoire est prenante, le personnage principal mignon et on a l'un des personnages principaux qui meurt dans les dix premiers épisodes ... J'ai beaucoup pleuré ... Seul truc que j'ai pas compris ... Quand Teito est avec ses menottes au début ... Ils auraient quand même pu lui proposer de les lui retirer --" Au début, j'ai pensé qu'il allait passer la série entière avec des menottes aux mains et aux pieds --" ça doit pas être pratique XD Ah ! Et il a de beaux yeux verts ^^

Chapitre 7 : 20 Février, soirée crêpe

Suichi remonta dans sa chambre dès son arrivé à l’hôtel. La neige qui s’était collé à ses cheveux et à ses vêtements à chacune de ses chutes avaient maintenant fondu, ce qui rendait ses vêtements humides … Et comme si cela ne suffisait pas, le vent de la tempête de neige lui donnait froid un peu partout où elle avait été mouillé ... Aussi ne rêvait elle plus que d’une chose : prendre une bonne douche chaude ! Peut être même pourrait elle profiter les sources chaudes dont leurs professeurs leur avaient parlé ! Oui ! C’était une bonne idée ! Elle avait justement apporté un Yukata dans ses affaires, alors, pourquoi ne pas profiter de la chaleur d’une source chaude ? Sans compter que ça lui éviterait probablement une bonne pneumonie, qu’elle ne tarderait pas à avoir si elle restait dans cette tenue plus longtemps. Sans attendre l’arrivé de Sakura, elle entra dans la salle de bain et se déshabilla avant de se sécher rapidement. Elle était en train d’enfiler un pentalong en tissus fin lorsque Sakura. Elle attacha alors rapidement le noeud qui servait à serrer son pentalong et ouvrit sa valise pour chercher son yukata, ainsi qu’une autre serviette, sous le regard étonné de sa camarade de chambre à qui elle ne tarda pas de donner une explication :

- Sakura, ça te dirait qu’on aille profiter des sources chaudes qu’ils ont dans l’hôtel ? On pourrait se réchauffer un peu et plus ça nous détendra avant le repas … Surtout qu’avec cette tempête de neige, on va avoir besoin de chaleur !
- Oui mais … Tu ne penses pas que la source sera fermée avec le temps qu’il fait ? Demanda la jeune fille en se demanda à quoi servirait la source chaude si la neige tombait dans l’eau.
- Non, j’ai regardé sur un plan, expliqua la rouquine en lançant une serviette jaune sur le lit. Elle est à l’intérieur alors il n’y a pas le moindre problème.

Tout en disant ça, elle se retourna vers l’adolescente qui accepta, alors, sa proposition. Sakura n’avait même pas pris la peine d’entrer dans la salle de bain et s’était changée directement dans la chambre, sans s’occuper du fait que la jeune fille pouvait la voir. Très rapidement, elle se retrouva avec juste une culotte bleu avec des petits ours dessus et un soutient gorge vert pomme, qui n’allait pas du tout ensemble. Suichi soupira en sortant, afin, son yukata à bleu de son sac … Sakura ne changerait décidément jamais ! Elle avait de la chance d’être tombée sur sa meilleure amie et pas une parfaite inconnue (même si il n’y avait pas réellement de « parfaite inconnue » dans leur classe) puisqu’elle était du genre à se changer sans s’occuper des gens qu’il y avait autour d’elle … C’était d’ailleurs une des choses qui la rendait aussi amusante … Elle se fichait de tout et agissait un peu à l’instinct … Ou était elle tout simplement stupide ? En tout cas, elle avait toujours du mal à croire que cette petite fille qui avait tendance à ne pas se préoccuper du regard des autres étaient aussi celle qui la ramenait à l’ordre lorsqu’elle séchait les réunions du comité.
Sakura, de son côté, ne semblait guère gênée d’être observée par sa camarade de chambre et était en train d’enfiler un short dont Suichi ne comprenait absolument pas pourquoi elle l’avait pris avec elle. En même temps, lorsqu’elles étaient sur les pistes, il ne lui avait pas semblé de Sakura ait froid … Peut être que son amie résistait bien aux températures froides … Elle avait vécu à Hokkaido pendant un an après tout, alors c’était bien possible. Enfin, Sakura sembla prête à accompagner son amie. Elle tenait dans ses bras une serviette bleu clair que Suichi lui avait offerte lorsqu’elles étaient encore en primaire, ainsi qu’un vieux Yukata de la même couleur que son soutien gorge, et cela n’aurait pas étonné la rouquine d’apprendre qu’il avait, un jour, appartenu à la grand-mère de Sakura, dont la jeune fille semblait avoir hérité cette manière de vivre dans un monde un peu à part. Tout en pensant à cela, Suichi réfléchit un moment, tout en se dirigeant vers la salle, au rez de chausser, où était censé se trouver les sources chaudes, à la famille de son amie. Sakura avait vécu à Hokkaido jusqu’à ses sept ans, année où elle a rencontré Suichi pour la première fois. La rouquine savait aussi qu’elle avec sa grand-mère, sa mère et qu’elle avait deux sœurs. Une qui était plus grand et vivait à en moment en Amérique, s’appelait Miyuki … Sa plus jeune sœur avait l’âge du petit frère de Suichi et son nom était Myoko … Elle savait aussi que ses parents étaient divorcés … Elle soupira à pensant à une telle situation familiale. Elle avait connu Miyuki et la jeune fille aidait beaucoup sa mère lorsqu’elle était encore là, aussi, la famille avait un peu de mal à gérer son départ …

- Shû !!! La dernière à l’eau est une limace des neiges ! Plaisanta Sakura en se plantant devant la porte de la source chaude.

Makoto

Makoto avait eu la même idée que Suichi lorsqu’il était rentré et Mizuki, Megumu et lui se regardaient désormais en essayant de faire abstraction de Michiru, qui gardait son appareil photo avec lui, même lorsqu’il allait dans ses sources chaudes. Les trois garçons espéraient qu’il allait vite renoncer à son progrès de les prendre en photo dans la source chaude. Après tout, chacun des garçons, moins pudique que les filles qui prenaient leurs serviettes même dans l’eau, étaient totalement nus et n’avait pas particulièrement envi de commencer une carrière de mannequin pour des pornos gays … Surtout Megumu ! Makoto soupira en mettant sa main devant son visage lorsque l’objectif de Michiru se pointa sur lui. Décidément, ce garçon était une véritable plaie ! Il était toujours à courir partout, à faire n’importe quoi, à chercher le danger … Mais pourtant, Makoto n’arrivait jamais à lui mettre un bon vieux crocher du gauche. Il se contentait de souhaiter qu’il arrête ses bêtises et, parfois, qu’il meurt dans d’atroce souffrance. Outre le fait que, malgré son côté masochiste, Michiru était quelqu’un de très attachant, l’adolescent se dit que la raison était peut être qu’il lui rappelait ses premières années, à l’époque où sa mère était encore en vie. Jusqu’à ses quatre ans, lui aussi était du genre à faire n’importe quoi, sans penser à conséquence … Puis sa mère était morte et son père avait pris sur lui pour s’occuper de « son fils ». C’était à partir de ce moment que le lycéen avait commencé à se fermer aux autres. La mort de sa mère l’avait beaucoup affecté et il avait commencé à avoir peur de s’attacher aux gens … Ou plutôt, peur de perdre les gens auxquels ils s’attachaient … Ashizawa Ayumi était le parfait exemple de ce qu’il redoutait le plus.
Makoto renonça soudain à l’idée qui lui avait, un moment, effleuré la tête … Non, décidément, balancer Michiru à l’autre bout de la pièce pour qu’il reste dans les vapes au moins jusqu’au moment où il enfilerait son Yukata marron … Celui qu’Akira avait, fourbement, rangé dans sa valise alors qu’il avait le dos tourné … Finalement, ça n’était pas si mal en fait … Il n’y avait rien de tel qu’un bon bain chaud et un yukata lorsqu’on revenait d’une journée éprouvante, cela était bien connu ! Non pas que cette journée l’ait fatigué … Le problème venait surtout du fait que, depuis qu’il était arrivé à l’hôtel, il ne cessait d’éternuer et Michiru lui avait, plusieurs fois, fait remarqué, qu’il avait le nez un peu rouge … Le petit blond n’avait jamais supporté les températures extrêmes, aussi bien trop chaude que trop froide … Et visiblement, il ne lui avait pas fallut longtemps avant d’attraper un rhume. « Saloperie de neige » ne pu t’il s’empêcher de penser tout en plongeant son corps dans l’eau jusqu’au menton. Tomber malade maintenant, ça n’était vraiment pas sa veine ! Ici, il y avait Arumi et, même si il l’appréciait vraiment, il allait forcément vouloir lui donner des médicaments … Hors, si il y avait bien une chose que Makoto détestait plus que la foule … C’était les médicaments ! Makoto maudissait leur inventeur et lui promettait, chaque fois qu’il était contraint d’en prendre, de lui faire subir les pires tortures de cette terre. Mais en même temps … Arumi n’avait probablement pas pris de médicaments contre le rhume dans ses valises, aussi, il avait encore une faible chance de s’en sortir sans devoir avaler une de ces poudres répugnantes … Car, de toute façon, Makoto ne savait pas avaler les comprimés, alors les médicaments qu’on lui donnait, après l’avoir attrapé et attaché pour qu’il arrête de se débattre, était obligatoirement en poudre, sinon il ne pouvait pas les prendre … Après, les deux fois où il s’était retrouvé à l’hôpital, les médecins n’y étaient pas allé par quatre chemins et lui avaient carrément fait une piqûre … Après, les médoc’ entraient dans son sang par un truc qui s’appelait … Une intraveineuse ? Le jeune métisse n’en était plus tout à fait sure et de toute façon, il s’en fichait ! Il détestait ces machins, quel que soit leur nom !

- Makoto, tu veux bien sortir un peu ta tête de l’eau que je puisse prendre une photo ?!
- Mais bien sur … Et tu veux peut être que je pose aussi, pendant que tu y es ! Un truc bien sexy ! Je pose pas pour les photos pornos, baka !

Parfois, lorsqu’il était avec Michiru, il avait un peu honte de sa faiblesse. Les deux adolescents n’étaient pas solidement battit mais Makoto avait une connaissance des art martiaux qui lui aurait facilement permis de faire taire Michiru … Pourtant, lorsqu’il était près de lui, bien qu’il veille le faire taire, bien qu’il lui arrivait de souhaiter qu’il se casse la figure dans les escaliers … Finalement, il était incapable de lui faire le moindre mal … Et puis … Il ne connaissait bien de Michiru. Sa famille, sa vie … Pour être devenu ce qu’il était maintenant … Qu’est ce qu’il avait bien pu traverser ?
Tout en pensant à cela, et en oubliant soudain la présence de l’appareil photo, qui n’hésiterait pas à prendre de jolis clichés, Makoto sorti de la source comme on sort d’une piscine et, sans se soucier un seul moment du fait qu’il était nu et des regards que sa peau laiteuse semblaient susciter, il quitta la pièce pour aller enfiler son yukata … Il avait décidément vraiment besoin de vacances et il se promis d’en demander à son éditeur, une fois son projet terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Ven 4 Sep - 19:34

Kuro

Takamura Kuro ne pu s’empêcher de quitter Miyagi Izumi du regard lorsqu’il vit Mimomiya Makoto entrait dans la salle où se tenait plus de la moitié de la classe, car elle était la seule avec un feu de cheminé qui ne soit pas à côté d’une porte et, de ce fait, était capable de les réchauffer. Il fallait dire qu’il n’était pas le seul à avoir tourné la tête à l’arrivé du jeune blond et il ne savait pas si la raison était qu’il ne passait pas inaperçu (il n’y avait pas des centaines de japonais androgyne aux cheveux blonds et aux yeux verts rubis), qu’il était particulièrement rare de le voir entrer de son propre chef dans une pièce aussi remplis ou parce qu’il portait un ravissant yukata marron, qui faisait ressortir son côté féminin, qui était encore mouillé. Il venait probablement de prendre une douche, ou revenait des sources chaudes, car il avait de l’eau qui dégoulinait de ses cheveux blonds … Et il était difficile de ne pas trouver une telle image particulièrement sexy. Il essuya d’un revers de manche une goutte qui venait de couler sur son front avant de s’installer devant le feu, si une chaise que personne n’avait encore réquisitionné, sans s’occuper des regards qui étaient fixés sur lui ou du fait qu’il n’avait pas pris le temps de se sécher. Quel que soit l’endroit d’où il revenait, en tout cas, il avait dû s’y passer quelque chose car il semblait plutôt en colère … Mais, peut être était ce qu’il était fatigué ou peut être était ce seulement la chaleur de la pièce, mais l’adolescent s’endormis rapidement, la tête appuyée contre le bord du fauteuil. Kuro le quitta brusquement du regard.
Il recommença alors à observer Izumi, tout en remettant correctement ses écouteurs sur ses oreilles pour profiter pleinement de la musique de Jpop qui passait en ce moment sur son Ipod qui lui avait coûté tout son salaire de libraire. Car, même si il avait l’air un peu brute et réfractaire au travail, il avait un petit baitô dans une librairie de son quartier, où il se rendait chaque soir après les cours. Il n’aimait pas particulièrement les livres, mais aimait beaucoup l’ambiance de ce petit magasin où il ne passait, habituellement, que des habitués. Au moins, il y avait un endroit où on ne le regardait pas bizarrement, comme si il était sur le point de casser la figure à quelqu’un chaque fois qu’il arrivait quelque chose … Tout le monde le connaissait et semblait l’apprécier … En tout cas, on avait pas peur de lui poser des questions. C’était d’ailleurs là bas qu’il avait rencontré pour la première fois Izumi, qui s’y rendait chaque semaine pour voir les nouveautés … Ils étaient en troisième année de collège lorsqu’il l’avait vu pour la première fois, et il en était tombé amoureux au fil de l’année … Aussi, quel n’avait pas été sa surprise en voyant qu’ils étaient, non seulement dans le même lycée, mais aussi dans la même classe, à la rentré d’Avril ! C’était aussi dans cette libraire qu’il avait parlé pour la première fois à Makoto, ce qui expliquait peut être pourquoi il l’avait fixé à son entré dans la pièce. Il n’était jamais seul et venait chaque week-end pour acheter des livres … Il apportait aussi parfois des bouquins au patron de Kuro. Il s’agissait toujours des mêmes, c’était d’ailleurs des livres qui étaient vendus dans la boutique, aussi l’adolescent avait commencé à s’y intéresser au milieu de l’année précédente. Les livres étaient tous de Sakurato Aoi, une écrivain très en vogue depuis environ deux ans et qui était, d’après une rumeur, encore très jeune. La seule différence des volumes vendus par Iyashiwa-san (il s’agissait du patron de Kuro) et ceux que Makoto apportait, était la petite signature sur la première page, suivit d’un dessin en style manga … Une dédicace de l’auteur elle-même !
Mais malgré la popularité de la jeune femme, Kuro n’avait jamais essayé d’en savoir plus. Peut être que Makoto connaissait un peu Sakurato Aoi, quoi qu’il en soit, tout cela n’était pas ses affaires et il n’avait pas envi de s’en mêler … S’occuper d’une telle histoire ne constituerait qu’une perte de temps, et cette affaire ne l’intéressait d’ailleurs pas plus que ça … Après tout, que pourrait il faire d’une information pareil, lui qui n’était pas fan des ragots ?
Il cessa soudain de penser à cela lorsque Izumi se dirigea vers la cheminé. Visiblement, il recommençait à avoir froid … Kuro aurait tellement aimé osé s’approcher de lui et lui donner une veste … Mais Izumi ne semblait pas l’apprécier, alors il se contentait toujours de le regarder de loin, en silence, comme si de rien était … Il était comme ça. Son regard parcouru le lycéen de haut en bas … Il était en train de passer une main dans ses cheveux noirs qui lui tombaient toujours devant les yeux et qu’il était forcé d’attacher pendant les contrôles. Pendant qu’il laissait sécher sa combinaison de ski verte pomme, il avait enfiler un jeans noir et un tee-shirt gris à manche longue, par-dessus lequel il avait rapidement rajouté un gros gilet bleu … Visiblement coordonner les couleurs n’étaient pas une passion et il avait probablement juste pris les premiers vêtements qui lui étaient tombés sous la main. Il était vraiment mignon, en train d’essayer de se réchauffer un peu. Mais il cessa brusquement de le reluquer en silence en entendant Kikuri Michiru arrivait … Si il voulait éviter d’être pris en photo, il valait mieux qu’il retourne dans sa chambre tant qu’il en avait encore le temps … C'est-à-dire avant que Michiru n’arrive à sa hauteur !

Michiru

Michiru n’accorda même pas un regard aux personnes présentes dans la salle. Il n’était pas venu prendre des photos, il était juste venu s’excuser auprès de Makoto … C’était il une première pour lui, qui avait l’habitude d’agir comme bon lui semblait. Il n’avait probablement jamais demandé « pardon » avant aujourd’hui … Il avait tendance à se moquer de ce que les autres attendaient de lui et, après tout, si il les décevait, ce n’était pas sa faute mais la leur, la eux, qui avaient trop attendu de lui ! Pourtant, cette fois, il était conscient d’être allé un peu trop loin avec les photos dans les sources chaudes et il se rendait bien compte que Makoto avait raison d’être énervé après lui. Il avait un petit ami et il n’avait probablement pas envi que tout le monde puisse voir son corps dans ces conditions … D’ailleurs, Michiru avait remarqué qu’outre sa peau très pâle, Makoto avait des marques à certains endroits, qui n’avait probablement pas été provoqué par un amant qui avait oublié que les cours de sport existaient. Des cicatrices qui devaient remonté à trois ou quatre ans, mais qui, pourtant, était encore bien visible … Oui … Il devait y avoir des choses sur Makoto qu’il ignorait et que l’adolescent n’était pas désireux que l’on découvre …
Mais maintenant qu’il était dans la salle, il ne savait pas trop comment s’y prendre. Et puis surtout, il ne savait pas si Makoto accepterait qu’il lui adresse la parole où si il partirait sans rien dire … Il ne savait pas non plus comment on devait s’excuser dans ce genre de cas. Devait il se courber à 90° comme il voyait parfois des gens de la classe le faire après s’être endormis pendant un cours ? Devait si bredouillait qu’il ne recommencerait plus jamais ? Non … Il ne pouvait pas faire une chose pareil parce qu’il se connaissait … Il était sur que si, un autre jour, il en avait l’occasion, il la saisirait et reprendrait des photos du lycéen … Mais il ne pouvait pas s’empêcher d’embêter Makoto. Il était tellement étrange, à s’isoler des autres … Bien sur, Michiru n’aimait pas non plus quand il y avait trop de monde mais, hormis le fait qu’on le traitait de masochiste, il était plutôt apprécié dans la classe. Makoto ne semblait même pas s’intéresser à ce que les autres pensaient de lui et restait toujours dans son coin, avec les stars des troisièmes années, Ayasumi Mizuki, Takashi Megumu et le professeur de litérature. Il était vraiment particulier et Michiru mourait d’envi de comprendre ce qui l’avait rendu comme ça et pourquoi il lui semblait toujours que l’adolescent cachait quelque chose de triste … Et ce soir, il avait eu l’impression d’en entrevoir un bout en voyant les cicatrices qu’il avait sur son torse. Peut être s’était il fait kidnapper quand il était petit, ou peut être était il juste maladroit. Il avait aussi une autre idée mais elle le terrifiait trop pour qu’il ne puisse que l’imaginer un instant … Parce que si Makoto avait été frappé par ses parents quand il était plus jeune, ça expliquait tellement de chose, comme le fait qu’il vive avec ce troisième année ou la haine qu’il vouait à l’ensemble de la famille Mimomiya … Mais en même temps … Des parents qui maltraitent leurs enfants, s’étaient vraiment trop dure à imaginer, même pour lui, et il se sentait mal pour Makoto rien qu’en y pensant.
Il poussa un profond soupire et ce remis à réfléchir à sa façon dont on devait s’excuser dans ce genre de circonstance … Il aurait bien demandé de l’aide mais Michiru était comme ça … Il se débrouillait toujours seul, refusait tout assistance et était persuadé de pouvoir toujours régler tous ses problèmes tout seul … La cicatrice qu’il avait au bras droit aurait pourtant dû lui rappeler qu’il ne
pouvait pas toujours s’en sortir sans aide ! Après tout, ce jour là, il avait bien fahi y passer ! Mais il n’avait visiblement pas retenu la leçon et continuait de foncer en solo … Peut être qu’en fait, il attendait qu’un jour, un groupe soit plus fort que lui et qu’il y passe … Peut être voulait il juste se tester … Lui-même n’en avait aucune idée … Il ne s’était d’ailleurs jamais posé la question du « pourquoi » et s’était contenté de dire « je n’aime pas demander de l’aide » … C’est tellement plus simple lorsqu’on ne veut pas d’explication ! Il n’avait décidément jamais retenu les leçons de la vie ! Il s’approcha de Makoto sans savoir ce qu’il allait
dire.

- Eto … Makoto … Pour tout à l’heure, je sais que je n’aurais pas dû … Je ne peux pas te promettre que je ne recommencerait pas, je me connais et je ne tiendrais pas parole … Mais … Je suis désolé !

Il se courba et regarda ses pieds pendant plusieurs secondes avant d’entendre un petit bruit qui lui fit relevé la tête … Makoto riait ? Alors ça lui arrivait à lui aussi de
réagir comme un être humain normal ? En tout cas, ça le rendait encore plus mignon … Et il semblait apprécier la franchise du futur photographe car, même si il dû tendre l’oreille pour l’entendre, Michiru était sur que Makoto avait dit « merci » !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Ven 4 Sep - 19:42

Mizuki

Mizuki n’avait pas vraiment réagit au brusque départ de Makoto. Il avait l’habitude que celui-ci agisse comme il le sentait et le comportement de Michiru l’avait visiblement énervé … Il se contenta dons de sortir à son tour et de s’essuyer un long moment. Contrairement à Makoto, qui ne s’inquiétait jamais de ce que l’on pouvait dire sur lui, Mizuki n’avait pas envi qu’on le voit encore mouillé et dégoulinant d’eau … Sans compter que c’était le meilleur moyen pour attraper une pneumonie ou tout simplement un rhume … Quoi qu’il ne pu s’empêcher de penser que la perspective d’avoir un rhume pouvait être une bonne chose puisque Arumi ne s’occuperait que de lui jusqu’à son rétablissement et cela n’étonnerait personne … Tout en pensant cela, il soupira et enfila un pentalong très fin qui ne le protègerait probablement pas du froid si il s’avisait de sortir, ainsi qu’une petite veste faite dans la même matière. Il s’agissait de vêtement chinois, souvenir d’une époque où ses parents avaient encore le temps de s’occuper de lui, et lui rapportaient parfois des souvenirs de leurs voyages d’affaire. Une époque lointaine et décidément révolue. Lorsqu’il avait essayé de les appeler, la veille, au lieu d’être autour du téléphone pour attendre son coup de fil, comme l’avait fait les parents de Megumu, il avait eu l’impression de les déranger durant quelque chose d’important et qui devait probablement être une règlement de compte … « Un de plus », manqua t’il de penser tout haut …
Mais il avait à présent d’autre chose à penser que ses malheurs personnels. Il alla retrouver Makoto dans une sorte de petit salon, où l’adolescent semblait avoir retrouvé son expression impassible. Il portait un yukata marron qui avait probablement été enfilé à la va vite et était mouillé à plusieurs endroits. Il eu envi de rire en voyant son ami dans un tel état. Certes, la chaleur du feu et de la pièce avait, en grande partie, réussi à le sécher, mais l’eau continuait de couler de ses cheveux et il ne sembla même pas s’en rendre compte. Il connaissait Makoto et se doutait que, si il avait été avec Akira, le petit ami de son camarade lui aurait fait la morale pendant un long moment tout en lui frictionnant les cheveux jusqu’à ce qu’ils arrêtent, au moins, de goutter ainsi sur ses épaules. Peut être qu’en ce moment, ce qu’il pouvait faire pour rendre Makoto heureux, c’était agir comme Akira l’aurait fait …
Il prit la serviette qu’il avait posée sur ses épaules et la posa sur la tête du petit blond qui lui jeta un coup d’œil étonné. Visiblement, il venait de se reconnecter à la réalité. Pas trop tôt !

- Non mais vraiment ! Le sermonna Mizuki tout en mettant sa main derrière sa tête dans l’espoir de se donner de la contenance. A quoi tu penses Makoto ! Tu vas attraper froid si tu ne te sèches pas complètement, et ça sera moi qui me ferais gronder par Akira ! Je te rappel qu’il m’a confier de te surveiller !

Makoto ne répondit rien mais Mizuki cru voir apparaître sur ses lèvres, juste l’espace d’un instant, un sourire reconnaissant. Il avait probablement chasser un moment l’image d’Akira de son esprit … De mémoire, c’était la première fois que ces deux là étaient séparés aussi longtemps. Makoto et Akira vivaient ensembles, passaient les fêtes ensembles … Il était considéré par la famille Tekemoto comme un membre à part entière et était invité aussi souvent que le véritable membre de la famille Tekemoto. Partir aussi longtemps … Makoto ne devait pas avoir l’habitude … Il se demandait aussi si ce n’était pas dû au fait qu’Akira avait tendance à toujours le garder près de lui … Peut être qu’il y avait une sorte de dépendance maintenant, et qui marchait dans les deux sens … Quoi qu’il en soit, le petit blond lui faisait de la peine. Il savait que lorsqu’il se leva, s’était pour retourner dans la chambre et travailler sur le manuscrit de Ichigo ga suki, mais ça ne l’empêcha pas de le prendre par la main pour le conduire dans la salle où, dans moins de dix minutes, aurait lieux le repas. Déjà, plusieurs personnes de l’hôtel et deux ou trois élèves de l’école, étaient installés. Mais il y avait aussi du sucre, de la confiture … Autant d’ingrédient qu’ils pourraient rajouter sur leurs « crêpes ». Mizuki se faisait toujours lui-même la cuisine, depuis qu’il avait dix ans en tout cas … Aussi se préparait il, la plupart du temps, essentiellement des plats faciles … Riz blanc, Yakitori, nouilles instantanés ou Soba … autant de plat qu’il avait la certitude de réussir … Par contre, les crêpes … Il n’en avait jamais goûté …

Yuri

Tamagoto Yuri jeta un coup d’œil inquiet à la crêpe qu’un serveur, un jeune homme d’une vingtaine d’années, à l’air absolument charmant, hormis le fait qu’il y apportait un plat bizarre, lui avait servit. Qu’est ce que ça pouvait bien être que ça ? D’après les professeurs de la classe de première année, les français aimaient bien en manger et il s’agissait d’une recette bretonne … Savoir où était la Bretagne ne rassura pas plus Yuri qui continuait d’observer son plat avec appréhension. Ce bidule plat et rond qu’elle avait dans son assiette lui paraissait étrange et elle ne savait pas si elle ne risquait pas une intoxication alimentaire en mangeant ça ! Terrifiée, elle jeta un regard à Miyazawa Irie. La jeune déléguée avait probablement décidé de donner l’exemple et, bien qu’elle puisse lire un brin de peur de l’inconnu sur son visage, Yuri vit son amie attraper le pot de confiture qui était le plus proche d’elle et commença à tartiner la pâte qu’on lui avait apporté, avec l’air le plus calme qu’elle arrivait à faire dans cette situation. La connaissant, Yuri ne doutait pas qu’Irie avait lu de nombreuse chose sur la façon dont il fallait manger ce plat, il n’empêche qu’en la voyant plier sa crêpe, elle la trouva un peu bizarre. Après tout, depuis le début, elle avait essayé de se rassurer en se disant que c’était comme un Okonomiyaki, en moins épais … Mais on ne pliait pas un Okonomiyaki …
Yuri vit la déléguée prendre un couteau et une fourchette, et elle remarqua au passage que, contrairement à elle, Irie semblait savoir sans servir, et lorsqu’elle s’apprêta à mettre le morceau qu’elle avait coupé dans la bouche, la jeune fille attrapa le sucre qui se trouvait à côté d’elle … Elle ne voulait pas que son amie soit la seule à risquer sa vie ! C’était ce qu’elle s’était dit en commençant à sepoudrer sa crêpe de cristaux blancs, un peu comme la neige … Et en mangeant une première bouchée, elle eu la surprise de sa vie … C’était bon ! Sérieusement ! Elle avait eu vraiment peur, avait frôlé la crise cardiaque mais désormais, elle était pleinement rassurée … Elle repris maladroitement ses couverts et en coupa un autre morceau, cette fois ci imité par plus de la moitié des élèves … Visiblement, en mangeant, elle avait réussi à convaincre tout le monde qu’il n’y avait rien de dangereux dans ce plat, sauf peut être la peur de l’inconnue … D’ailleurs, elle s’aperçut très vite qu’à part Hanabi Misaki, qui regardait toujours son assiette avec un mou de dégoût, et Mimomiya Makoto, qui s’était endormis, la tête dans la crêpe qu’on lui avait servit, tout le monde avait commencé à manger, sans plus aucune crainte ! En fait, une grande partie de la classe semblait même trouvé ça bon et en redemandèrent … Mizuki, qui était assis entre Makoto et Tashimoto-sensei, était en train de manger sa troisième lorsque le petit blond entrouvrit les yeux pour murmurer un faible « j’ai faim » avant de se rendormir aussitôt, ce qui fit rire toute la table, y compris ceux qui n’était pas du lycée mais seulement d’autre client de l’hôtel, sauf Tashimoto qui se leva, secoua l’adolescent un moment et le raccompagna dans sa chambre … Irie non plus n’avait pas ris, mais Irie ne riait pas souvent, au grand malheur de Yuri, qui aurait aimé la voir plus joyeuse …
Tashimoto revint, à peine cinq minutes plus tard, en soupirant … Visiblement, il avait dû batailler pour que Makoto ne se cogne pas contre les murs en avançant, et ne s’endorme pas debout dans les escaliers … Décidément, même ce garçon, pourtant si sérieux, pouvait devenir un phénomène de cirque … Mais très vite, cela n’intéressa plus Yuri, qui reporta ses yeux sur son amie, qui buvait tranquillement un verre de jus de fruits qu’elle s’était servit … Elle n’avait pas décroché un mot de la soirée … Peut être était elle en colère contre elle, bien que la jeune fille aurait bien été incapable d’en expliquer la raison. Et puis, au moment de retourner dans les chambres, Yuri se retourna vers son amie :

- Au fait … Merci d’avoir mangé avant moi tout à l’heure … Je voulais essayé de rassurer les autres, mais j’avais plus envi de vomir qu’autre chose … Tu m’as sauvé !

Les joues d'Irie rougirent de plaisir, mais elle ne trouva rien à répondre … En fait, peut être qu’Irie était tout simplement maladroite pour ses démonstrations d’affection …

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 7 Sep - 17:06

Wow... j'ai trop aimé ce chapitre ! ^^ Rien que le nom du chapitre m'a plu ; Soirée crêpe... à chaque camp de ski que je fais, on a droit à une soirée raclette ! Un truc bien suisse... si seulement on pouvait faire une soirée crêpe, comme eux... ah... Enfin bref. Makoto dans les sources chaudes, ça m'a bien fait rire XD Quant à Yuri et Irie... hum hum... un couple yuri ? XD Je sais, je vois le yaoi et le yuri partout, mais bon... c'est pas ma faute é//è

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Sam 19 Sep - 20:52

Citation :
à chaque camp de ski que
je fais, on a droit à une soirée raclette
Quand je vais au ski, on a une soirée crêpe, une soirée raclette et une soirée fondue XD C'est un rituel, chaque année chez mes grands parents.

Citation :
Makoto dans les sources chaudes, ça m'a bien fait rire
J'avoue ^^ C'est un truc à refaire ... J'adore le petit Mako décidément ^^

Citation :
Quant à
Yuri et Irie... hum hum... un couple yuri ?
Fufu ... Pourquoi pas après tout ^^

Citation :
Je sais, je vois le yaoi
et le yuri partout
Je te rassure t'es pas la seule ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 21 Sep - 4:51

J'ai pensé que je n'étais pas la seule XD
Etooo... complètement HS mais... vous mangez de la raclette et de la fondue ? T^T Mais c'est SUISSE ça ! *n'est pas sûre de ce qu'elle avance* Enfin... je crois... en tout la fondue ça l'est, j'en suis sûre à 100% ^^ (on a fait une éval d'une heure sur "l'histoire de la fondue"... je bavais d'envie ''--)

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 21 Sep - 16:44

Et vi ^^ Je mange suisse quand je vais chez mes grands parents ... Et on mange du fromage suisse aussi *sbaf* ... J'ai un blocage sur Hisshi en ce moment --" ça craint un max XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 21 Sep - 18:07

OoO Quels fromages ? Quels fromages ? (chuis spécialiste en fromages suisses ET français ^^) XD
Moi je bloque sur la fic HP et sur Hakumei Ryoku ''--

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Aujourd'hui à 22:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Suki-- ni kyuuka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Macaroni gratiné à la viande de sukie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE GROW :: Multimédia :: vos fictions :: Fiction terminée-
Sauter vers: