WE GROW

Votre forum de discussion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Suki-- ni kyuuka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Sam 23 Mai - 9:21

Oho! Figure-toi que j'ai bien vérifié que Satoshi et Ayumu étaient dans la même chambre... et j'y ai trouvé mon bonheur XD Ils sont dans la même chambre-euh ! xD *fan du couple Sato-Ayu* Bon, euh... j'ai pas réussi à tout suivre non plus XD Car c'est compliqué... Moi aussi je crois que je vais faire un plan de classe XD Mais non en fait je ne pense pas... c'est trop compliqué XD Comme garçon dans la classe d'Ichigo, pour l'instant y'a que Hajime... et je sais même pas si c'est son nom de famille ou prénom... aide-moi ! XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 24 Mai - 15:55

Tu vas peut être pas me croire mais j'avais fait un plan avec les chambres ... Seulement, photofiltre à eu un bug et j'ai pas eu le temps d'enregistrer T^T

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Sam 6 Juin - 17:52

Yooo les gens ! J'uis désolé mais le chapitre de ce mois si est pitoyable --" j'étais à court d'inspiration et pis j'ai perdu toute motivation ... Espérons que le CD drama de Viewfinder soit assez motivant pour le prochain chapitre xD ... Lundi prochain (dans une semaine), je prends l'avion ... Si je reviens pas, regardez les info, si vous entendez parler d'un crash, c'est que je serais mort, si on en parle pas ... c'est que j'aurais trouvé un beau japonais en Irlande qui m'aura ramené dans son pays ... Dans les deux cas, vous ne me manquerez pas *sbaf* ... Alors ... J'uis crevé alors on va passer au chapitre si vous voulez bien ^^ J'ai un problème de mise en page, je m'en excuse --"


Chapitre 4 : 19 Février, répartition

Suichi laissa tombé la lecture d’Ayasumi Mizuki pour regarder par la fenêtre. Il ne neigeait quasiment jamais à Sakurajo et elle était toute emballée d’en voir pour la première fois. Dehors, le paysage était complètement blanc et elle se précipita vers Kikuri Michiru pour qu’il prenne une photo. Elle savait qu’il ne sortait jamais sans son magnifique appareil qui lui avait coûté plusieurs années d’économies et de petit boulot et qu’il adorait s’en servir … Il n’y avait même pas une chance sur dix pour qu’il refuse de lui photographier le paysage de dehors. Elle le remercia quand il lui promis de la lui donner à son retour puis alla réveiller Sho, toujours endormis. Cette fois, il fallait absolument qu’il voie ça ! C’était tout simplement magnifique. Le petit roux ouvrit péniblement les yeux …
Suichi était encore sous lecharme du paysage quand elle descendit du car. Bien sur, le regard de Mimomiya Makoto ne lui échappa pas. Il pouvait faire le dur comme il voulait et donnait l’impression qu’il n’éprouvait aucun sentiment mais il ressemblait à un enfant devant une sucette. Cette fois, ce fut Sho qui courut voir Michiru – tout en s’étalant dans la neige froide. Lui aussi avait vu Makoto et il était conscient que s’était quelque chose qu’on ne reverrait pas souvent et donc, qu’il fallait capturer ! Michiru avait visiblement eu la même idée puisqu’il venait de ressortir son coûteux appareil … ce qui n’échappa pas à Makoto. Toute fois, si il jeta un regard noir à Michiru, il ne répondit rien, comme à son habitude. Décidément, l’apathie de ce garçon était parfois bien difficile à comprendre. Quoi que … pouvait on vraiment appeler ça de « l’apathie » ? Il réagissait, c’était juste qu’il ne montrait pas ses sentiments aux gens avec lesquels il n’était pas intime. Suichi poussa un profond soupire et pris Sho par le bras. Il était temps d’aller voir avec qui elle allait partager sa chambre.
L’hôtel dans lequel la classe était reçue était particulièrement accueillant et on en oubliait vite la froide température qui régnait dehors. Ici, les gens étaient chaleureux et dans l’entrée, un grand feu de cheminer était allumé. Suichi eut un petit sourire en voyant Matsuhiko Nao se précipiter près de la source de chaleur tout en passant sa main dans ses cheveux pour retirer la neige. Elle fut toute fois obligée de s’en éloigner quand Tashimoto-sensei commença à faire l’appel avant de répartir les élèves dans les chambres qui leur avait été assignées. En entendant qu’elle partagerait la sienne avec Sakura, Suichi eu un cri de victoire. Comme toujours, les deux inséparables pourraient rester ensemble. Et elle était soulagée de ne pas devoir dormir avec l’une des filles bizarres qui lui tournaient autour à longueur de journée.

- Sakura, tu viens, on va voir à quoi ça ressemble ?
- Les filles au troisième étage, les garçons au deuxième … Les garçons ont l’interdiction de monté chez les filles. Si il y a un quelconque problèmes, Mizuno-sensei et moi-même seront dans la chambre 206. Si vous vous sentez malade, Tsuzuki-sensei est dans la chambre 208. N’hésitez pas à venir la déranger.

En entendant ça, la rouquine se retourna pour savoir si s’était une blague où si le professeur était sérieux … Visiblement, il n’avait pas dit ça pour plaisanter et semblait particulièrement remonté contre la jeune femme qui le regardait avec des yeux plein de colère. Elle savait qu’il y avait de l’électricité dans l’air entre ces deux là, mais elle n’avait jamais su pourquoi (bien que se doutant que le côté mère poule de l’infirmière devait parfois déranger Tashimoto-sensei qui, étant le plus jeune professeur de l’école, n’était déjà pas à son avantage. Elle décida de ne plus y penser, même si la situation était plutôt amusante, et courut jusqu’au troisième étage pour découvrir comment était sa chambre.

Arumi

Le jeune professeur avait lancé sa remarque d’une voix plus froide qu’à l’ordinaire et ne s’était pas préoccupé du regard noir que lui avait lancé Tsuzuki-sensei. Cette femme était bien gentille, mais il lui était impossible de la supporter. Chaque fois, elle venait dans son bureau et pendant une heure, elle lui faisait la morale sur le fait qu’Ayasumi Mizuki venait chaque jour passer la pause déjeuné dans son bureau. Bien sur, il s’était chaque fois retenu de dire que s’était normal qu’il traîne souvent avec Mizuki car il sortait ensemble. Ensuite, elle lui reprochait son côté laxiste avec les élèves et estimait qu’en temps que professeur principale de classe C, il devait faire quelque chose vis-à-vis de la relation entre Mimomiya Makoto et Tekemoto Akira … Qu’est ce que s’était que cette farce pourrit ? Elle avait quelque chose contre les gays ? Pas de chance, il l’était lui-même, sauf que s’était aussi une chose qu’elle n’avait pas à savoir.
Arumi poussa un soupire d’exaspérement et suivit le flux d’élèves qui montaient s’installer pendant que Tsuzuki-sensei et Mizuno-sensei discutaient avec le patron de l’hôtel. Décidément, pourquoi fallait il qu’il soit devenu adulte aussi vite ? Enfant, il ne rêvait que d’être capable de vivre seul, et maintenant, il désirait redevenir adolescent. La vie était décidément mal faite ! Maintenant, il était capable de se rendre compte de tout ce qu’il avait loupé quand il était jeune … l’amour, l’amitié … tout ça, il ne les avait pas connu avant longtemps. Il était quelqu’un de solitaire et personne ne lui parlait. Avec le temps, il avait réussi à aller vers les autres, mais il se rendait compte qu’il avait tous gâché en refusant de faire le premier pas … ainsi que le second.
Sa tête lui faisait mal … Heureusement, il était arrivé à sa chambre, il allait pouvoir se reposer, enfin. Il posa sa valise et ne pris même pas le temps de retirer ses chaussures. Il se posa sur l’un des deux lits de la chambre et ferma les yeux. Pourquoi était il tombé amoureux de Mizuki déjà ? Il était un de ses élèves, et en plus s’était encore un enfant … Il savait qu’il faisait une bêtise en l’aimant alors pourquoi ? Oh, bien sur, il aurait dû profiter de ses « vacances » pour courir s’amuser dans la neige, mais il n’avait pas la tête à ça. Cette question le tourmentait depuis déjà quelques jours … S’était stupide, mais il n’arrivait pas à la chasser de sa tête …
Quelqu’un frappa à la porte. Probablement un garçon qui n’était pas content parce que son copain lui avait pris la couverture … Mais non … Quand il ouvrit la porte, se fut sur Mizuki qu’il tomba … Mizuki et Makoto qui lui proposèrent de les accompagner faire un tour dans la ville enneigée … Mizuki souriait comme à son habitude … Maintenant, Arumi se souvenait … il était tombé amoureux de son sourire …

- Bon, alors on fait la course … le premier dehors a gagné ?

Izumi

Miyagi Izumi poussa un soupir de soulagement lorsqu’il apprit qu’il ne partagerait pas sa chambre avec Takamura Kuro. En effet, le jeune garçon étant quelqu’un d’assez efféminé, il lui arrivait souvent de recevoir des propositions peu catholiques – même si il ne l’était pas lui-même – de la part de certains garçons et Kuro était celui qui revenait à la charge le plus souvent. Presque tous les jours pour être honnête ! Même dans le bus … le karaoké organisé par Mimomiya Makoto lui avait sauvé la vie puisqu’il s’était retrouvé assis côté de lui. Car en plus, Izumi n’avait pas vraiment d’ami dans la classe. Ho, bien sur, il lui arrivait de discuter avec l’un ou l’autre de ses camarades, mais ça s’arrêtait là … tout en pensant à sa solitude, il posa son sac sur le lit recouvert de dras bleu. Tashimoto-sensei avait dit qu’il serait avec Takashi Megumu … un ami de Mimomiya Makoto … même Makoto, pourtant réputé pour être misanthrope et taciturne, réussissait à avoir des amis … et d’ailleurs, une grande partie de la classe l’appréciait pour son calme légendaire et son côté mystérieux. Bien sur, il était bien moins célèbre dans l’école qu Yokoyama Suichi, mais ça ne l’empêchait pas d’être la mascotte des troisièmes années.
Il s’allongea sur le lit, regardant Megumu, qui venait d’entrer, ouvrir sa valise pour ranger ses affaires. Pour deux jours, il aurait pu les laisser dans sa valise … Il ne savait pas grand-chose sur Megumu – et c’était comme ça pou une grande partie des élèves de la classe – mais il le trouvait sympathique. Il savait qu’il était l’ami d’enfance de Yoshizawa Shûichi qui, si il avait été moins laxiste aurait pu, comme Yokoyama Suichi, prétendre au titre de président du conseil des élèves. Il savait aussi qu’il était toujours avec Makoto mais qu’il était moins intime avec lui que ne l’était Ayasumi Mizuki. Il savait qu’il était très intelligent et assez malin, mais surtout, il savait que quand il était en colère, il valait mieux l’éviter. C’était en cela qu’il ressemblait le plus à Makoto. Il n’avait eu qu’une seule fois l’occasion de voir le petit blond en colère et il avait souhaité ce jour là ne plus jamais le revoir. C’était l’année précédente. Il avait appris en sortant de l’école que des garçons avaient blessé Tekemoto Akira. Ce jour là, il avait bien fahi les tuer et, si il n’avait pas passé quelques semaines à l’hôpital avec une côte cassée et de multiples blessures, il aurait probablement été renvoyé. Toute la classe d’Izumi était passé le voir et s’était promis de ne jamais toucher à son petit ami. A l’époque déjà, il était quelqu’un qui semblait froid, mais personne n’aurait pensé qu’il était capable de telles actions …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Sam 6 Juin - 18:04

Izumi repensait souvent à cette journée. Le petit blond savait probablement qu’il n’était pas assez fort pour battre la bande qui s’en était pris à Akira … L’adolescent ne pouvait pas s’empêcher de penser que même Makoto, qui semblait pourtant encore plus chétif que lui, avait plus de courage. Izumi ne cessait de se remettre en question, et s’était d’autant plus le cas depuis qu’il était entré au lycée. Il poussa un nouveau soupir qui sembla irriter Megumu.

- Qu’est ce qui t’arrive pour soupirer
comme ça Miyagi
- Ah … Izumi balbutia un instant. Il ne pouvait pas avouer ses pensées tout de même … Quoi que … non, c’était impossible.
- Si tu veux pas répondre, je vais pas te forcer …
Il tourna les talons et enfila une veste avant de remettre ses chaussures … Visiblement, il avait l’intention de sortir …

- Makoto et Mizuki-kun veulent faire un tour dehors avec Tashimoto-sensei … Si tu veux venir, tu es le bienvenue …

Izumi ne répondit rien mais fit un sourire qui en disait gros sur ce qu’il était en train de penser … Il courut chercher son mentaux et pris ses bottes qui étaient facile à mettre … « Les voyage, s’était l’occasion de se faire des amis » disait souvent son professeur d’anglais …

Michiru
Kikuri Michiru s’était contenté de poser sa valise avant de sortir dehors mitrailler tout ce qu’il trouvait. Depuis assez longtemps déjà, il souhaitait devenir photographe … mais pas simplement photographier les stars ou les mannequins, ça, s’était passablement ennuyeux. Michiru, comme il l’avait déjà prouvé de nombreuse fois et comme le lui rappelait à chaque instant les cicatrices qu’il avait sur presque tout le corps, aimait le danger. Il n’y avait pas de situation plus intéressante que celle dont il n’était pas sur de sortir vivant. Il avait pris en photo des affaires louches entre des bandes de Miyashoro, une ville qui n’était pas très loin de Sakurajo. Il s’était fait tabassé de nombreuse fois, avait passé la moitié de sa première année de collège à l’hôpital … mais rien ne l’avait jamais arrêté. Peut être qu’il était simplement masochiste, comme le lui faisait souvent remarquer ses amis en se moquant de lui, ou peut être était il juste un adepte des sensations fortes, comme les types qui faisaient du parapente. Sauf que lui, au lieu d’essayer de voler, il se mettait dans des situations dangereuses de plein grès.
« Kikuri est bizarre » « C’est pas normal un comportement pareil » « Tu n’en a pas marre de mettre ta vie en danger, et en même temps celle des gens qui t’entour ? » « Tu serais pas suicidaire ? » … Ces phrases, il les entendait à longueur de journée. Les filles de l’école, ses amis, même sa famille … Tous pensaient qu’il était bizarre. Mais ça, Michiru s’en fichait. Il avait décidé de vivre comme ça, et personne ne pourrait lui faire changer de façon de vivre ! Il poussa un soupire et s’allongea dans la neige en prenant une photo du ciel par la même occasion. Un voyage à Hokkaido … il avait été emballé quand on lui en avait parlé. Hokkaido était grand et il trouverait probablement un scoop qui pourrait l’aider à se payer un appareil encore mieux ! Il en avait trouvé un qui semblait pas mal. Il y avait aussi le petit numérique de base qu’il y avait dans chaque famille qui l’intéressait bien. Ça pouvait être utile dans le cas où il voudrait passer inaperçu. Quoi de plus banal qu’un ado mitraillant tout ce qui passe à la hauteur de son objectif avec son nouvel appareil … Sauf bien sur que, maintenant, toutes les bandes peu recommandable connaissait Michiru … difficile, dans ses conditions, de ne pas se faire remarquer.
Une quinte de toux pris le jeune garçon qui se redressa. Et voilà que ça le reprenait. Il avait beau dire que tout allait bien, il n’était pas stupide au point de ne pas se rendre compte qu’il était malade. Mais il n’aimait pas les médecins alors il refusait de se faire consulter et persistait à dire qu’il allait très bien. Et ça n’était pas ici qu’il allait admettre que ça n’allait pas ! Il sortit son baladeur et mis une musique au hasard avant de se relever pour recommencer à prendre des photos. Ils avaient quartier libre jusqu’à dix neuf heures, heures à laquelle tout le monde irait aux sources chaudes … voilà encore une idée qui branchait bien l’adolescent. Les sources chaudes, y’a rien de mieux quand on est malade … la chaleur était la seule chose qui lui faisait oublier le mal de crâne persistant depuis une semaine. Ah … il n’était visiblement pas le seul qui avait décidé de sortir prendre l’air … Voilà Mimomiya Makoto, avec son éternel air « la vie est pourrit mais c’est comme ça alors gère et ferme là », Ayasumi Mizuki, le p’tit gars mignon qui était toujours collé aux basques de Makoto et du professeur de littérature, Tashimoto Arumi-sensei, le fidèle professeur de littérature dont nous parlions avant, Takashi Megumu qui avait l’air d’avoir écrit sur la figure « Qu’est ce que je peux m’ennuyer » et aussi Miyagi Izumi. Autant pour les quatre premiers il pouvait comprendre, ils étaient toujours ensemble, avec Yoshizawa Shûichi et Tekemoto Akira, mais pour Izumi … habituellement, il préférait rester seul. Bah … au fond, s’était bien qu’il se soit trouvé des amis … Même si ça n’était que pour aujourd’hui … Parce qu’il lui faisait vraiment pitié ce gamin, avec son air de jeune fille innocente. Le problème, s’était que Michiru ne regardait les gens qu’à travers son objectif … c’était peut être juste une forme de timidité mais ça l’empêchait souvent de se rapprocher des autres. Il fut pris d’une nouvelle quinte de toux et décida de rentrer un moment pour se réchauffer.

Kuro

Takamura Kuro s’était retrouvé tout seul dans sa chambre. Etant un nombre impaire dans la classe, s’était normal que ça arrive et ça ne le dérangeait pas. Non, ce qui le dérangeait s’était que ça soit quelqu’un d’autre qui soit avec Miyagi Izumi. Il mis cette pensée de côté et alla faire un tour dehors. Déjà, les élèves étaient en train de courir partout en se lançant des boules de neige. Kuro avait l’impression d’être redevenu un gamin, quand il gambadait dans la neige à Sapporo … Parce que Kuro était originaire d’Hokkaido ! Donc il était un peu comme chez lui ici … bien sur, ça n’était pas la ville où il avait vécu mais une station de ski, mais ça n’était pas si mal et ça lui plaisait bien de pouvoir retrouver la neige qui lui avait manqué pendant si longtemps.
Malgré tout, il se contenta de s’assoire sur une pierre et regarda les autres s’amuser. Oh, ça n’était pas qu’il avait peur d’être malade ou qu’il se sentait trop vieux pour ces jeux de gamin ! Non, il voulait respirer l’air pur de la campagne. Du coin de l’œil, il regardait aussi Kikuri Michiru qui venait de ressortir … pourquoi traînait il dehors alors qu’il avait la grippe ou une autre maladie bizarre depuis presque une semaine ? Il devrait rester au chaud et pas sortir dans le seul but de prendre des photos. Pourtant, Kuro ne pensait pas comme les autres. Quand il entendait dire que Michiru était un imbécile de mettre sa vie en danger, il n’était pas d’accore. Il trouvait que s’était un acte irresponsable mais courageux. Probablement que le jeune photographe voulait prouver qu’il existait à travers ses « exploits », mais cette fois, s’était inutile de sortir. En même temps, il n’avait jamais compris l’attachement que ce petit garçon – Michiru était quand même le garçon le plus petit de la classe après Makoto et Mizuki – portait à la photographie. Si s’était si important pour lui, il devait bien y avoir une raison … Et s’était son choix, il n’avait pas à lui en parler …
Ouais … S’était surtout un prétexte pour ne pas lui adresser la parole. Kuro avait beau avoir une réputation de dur à cuir, il n’arrivait jamais à faire le premier pas pour aller vers les autres, sauf quand il s’agissait du mignon petit Izumi. Il aimait beaucoup Izumi et s’était la seule chose qui le poussait à lui parler ! Décidément, qui aurait crus qu’un fier à bras comme lui était en fait un grand timide ?

Ryoko

Minetsuko Ryoko était allongée sur son lit et regarder son « amie », Matsuhiko Nao qui tentait de se réchauffer. Enfin … Si tenter que l’on puisse appeler ça « une amie ». Ryoko était le genre de fille gentille avec tout le monde, et cela n’avait pas échappé à Nao. Depuis quelque temps, elle était devenue encore plus distante vis-à-vis de Ryoko … probablement avait elle compris que la jeune fille restait avec elle essentiellement par pitié. Ryoko avait un peu du mal à l’avouer, mais s’était ça. Elle ne pouvait pas laisser seul quelqu’un qui n’avait personne sur qui compter et s’était uniquement pour ça qu’elle restait avec la jeune frileuse … Elle poussa un soupire et recoiffa ses longs cheveux châtains clairs dans le but de les attacher. Quelle coiffure allait elle bien pouvoir se faire ? Elle aurait volontiers opté pour des tresses mais s’était quelque chose de long à faire et elle était pressée de sortir s’amuser dehors avec les autres … Quitte à laisser Nao à l’intérieur !
Elle se décida finalement pour deux couettes qu’elle eu rapidement terminé puis qu’elle enfila un manteau, ainsi que ses bottes, avant de sortir. Si Ryoko était parfois considérée, à raison, comme la richarde de la classe, elle était plus souvent vue comme la plus jolie fille de l’école … malheureusement, elle passait assez souvent après Yokoyama Suichi, ce qui avait le don de la vexer … mais elle était obligée de l’avouer, Suichi était quelqu’un d’exceptionnelle.

« Celui qui a dit qu’un génie ne l’était pas dans une seule matière avait fichtrement raison ! Par contre, les mathématiques, c’est probablement différent "


Dernière édition par megamomo le Sam 6 Juin - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Sam 6 Juin - 18:09

Pensa Ryoko en sortant dans le « jardin » de l’hôtel où avait commencé une bataille de boule de neige. Elle observa tout ce qui se déroulait autour d’elle … Takamura Kuro, comme d’habitude, à l’écart en train d’observer … les garçons en train de fabriquer des tranchés afin de se protéger des attaques de l’armée féminine … Kikuri Michiru avec son fidèle appareil photo, qui était pris d’une nouvelle quinte de toux. Ça lui arrivait assez souvent ces derniers temps et il était inutile d’être médecin pour savoir de Michiru était malade. Elle connaissait le caractère du jeune garçon, à savoir qu’il aimait le danger, mais elle se doutait que le danger qu’il aimait n’était pas d’attraper une pneumonie ou une autre maladie louche !

- Kikuri-kun, tu ne crois pas que tu devrais rentrer ?
- Boucle là Minetsuko ! Répondit l’adolescent en prenant une nouvelle photo. Y’en a marre de toi et de tes aires parfaits ! T’es pas ma mère !

Le combat de boules de neige qui avait lieu à côté cessa aussitôt. Ryoko était tétanisée. Jamais encore on avait eu à son égard, des paroles aussi dures. Bien sur, elle savait que Michiru n’avait aucun tact, mais de là à sortir une chose pareille … Alors qu’elle voulait juste l’aider ! Elle sentit une violente colère monter en elle et elle ne put rapidement plus la réprimer … sa main finie sur la joue de Michiru sans qu’elle ne s’en rende compte.

Makoto

Makoto ressemblait à un gamin de cinq ans ! C’était bien la première fois qu’il était dans un tel état alors qu’Akira n’était pas là. Il avait beau venir d’une famille aisée, n’étant considéré comme le fils du maître de la maison que lorsque que ça arrangeait ce dernier, il n’avait guère reçu que des claques de la part de son père … et n’avait jamais voyagé. C’était non seulement la première fois qu’il quittait la ville mais aussi la première fois qu’il voyait de la neige, aussi ne pouvait il pas s’empêcher de courir un peu partout … S’était tellement magnifique ! Tout le paysage était blanc, comme une toile avant que l’artiste ne l’ait peinte … ce paysage … Makoto avait l’impression qu’il pouvait tout lui arriver. Pour un jeune auteur comme lui, cette blancheur représentait plus qu’un paysage enneigé. C’était la création de quelque chose de nouveau …
Il ferma les yeux un instant … il avait besoin de se calmer, n’étant pas habituer à avoir autant de sentiments en même temps dans son cœur. Il avait eu la même réaction la première fois qu’il s’était retrouvé dans le lit d’Akira et quand Akira lui avait fait sa déclaration (quoi que, dans l’ordre, ce fût le contraire). Aujourd’hui encore, il avait les joues rougies mais cette fois, s’était essentiellement à cause du froid qui régnait dehors … Il avait beau s’être couvert, il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir froid. Il fallait dire aussi qu’il était habitué à la température de Sakurajo, nettement plus chaude. Mais pour le moment, il ne rêvait que de venir ici avec Akira et se fichait pas mal du froid qui engourdissait ses membres ou du fait qu’ils avaient fait plus de deux kilomètres … il ne s’était d’ailleurs même pas aperçut que Mizuki était sur le dos d’Arumi. Le professeur de littérature avait commencé à le porter dix minutes plus tôt, quand il avait vu qu’il semblait ne plus en pouvoir de marcher …
La sonnerie du téléphone d’Arumi ramena le petit blond à la réalité … c’était vrai … il allait bientôt falloir rentrer … Et en plus, il s’était laissé emporter par ses sentiments alors qu’il y avait Miyagi Izumi … Voilà qui rendait la situation encore plus gênante que si quelqu’un était tombé sur son manuscrit …

- On va devoir rentrer les enfants. Kikuri a eu une poussée de fièvre après s’être battu avec Minetsuko. Et en plus, c’est bientôt l’heure de manger.

Mizuki

Le retour fut plus rapide que l’allé, surtout que Makoto n’était, cette fois, pas en train de s’extasier devant chaque bâtiment ou chaque flocon de neige lui tombant sur le nez. Mizuki était plutôt inquiet pour l’état de santé de Kikuri Michiru. Oh, bien sur, il était tout le temps en train de se fourrer dans le pétrin alors il était presque impossible de le plaindre quand il lui arrivait des bricoles, mais malgré cela, il était quelqu’un de sympathique. Et puis il n’était pas méchant, il avait juste une passion peu recommandable pour le danger … Et la photographie puisque s’était cette dernière qui lui provoquait des ennuis le plus souvent. Par contre, il y avait quelque chose qui l’étonnait dans ce qu’avait dit Arumi. Il serrait battu avec Minetsuko Ryoko … personne ne se battait jamais avec Minetsuko Ryoko ! Elle était riche, de bonne famille et son père avait les moyens de vous rendre la vie impossible. Frapper une fille pareil, il n’y avait bien que Michiru qui en était capable ...

- Est-ce qu’un médecin c’est occupé de l’ausculté ? Demanda son amant à l’infirmière.
- Oui … Il est passé il y a quelques minutes et les comprimés que je lui ai donnés commencent à agir. D’après ses camarades, il était déjà malade avant le départ.

Le regard perplexe d’Arumi n’échappa pas à Mizuki. Visiblement, cette situation ne lui plaisait guère. En même temps, s’était normal. Il était responsable des élèves alors, si il arrivait quelque chose à Michiru, s’était sa tête qui allait tomber. C’était exactement comme dans leur relation. Ils étaient ensemble et ils s’aimaient de tout leur cœur, mais si jamais quelqu’un venait à l’apprendre, toute la faute serait pour Arumi. Quand il avait réalisé ça, Mizuki avait essayé de s’éloigner de son professeur mais il n’avait pas pu … Pourtant, parfois, il s’en voulait vraiment de mettre son professeur dans une telle situation.
Il quitta la chambre 203 et rejoignit la sienne, où était déjà Makoto. Il aurait dû s’en douter puisque son
ami était atteint d’agoraphobie aigu … il ne supportait que difficilement d’être en présence de plus de douze personnes et généralement, ne tenait pas plus de cinq minutes à une fête … ça promettait d’être amusant sur les pistes de ski, avec tous ces gens. On allait pouvoir jouer à « combien de temps va mettre Makoto avant d’aller se réfugier dans un coin isolé » … c’était l’un des jeux préférés des garçons de la classe, mais personne ne le lui avait jamais dit … Il faisait trop peur. Malgré tout, ça n’empêchait pas l’adolescent d’être au courant. S’était Mizuki qui lui en avait parlé, et le petit blond ne l’avait pas trop mal pris. Après tout, sa misanthropie et son agoraphobie étaient tellement incroyables que même lui était d’accore sur un point … il valait mieux en rire qu’en pleurer.
Pour le moment, Makoto était allongé sur le lit qu’il avait choisi et … écrivait sur un ordinateur portable ? Il devait probablement être en train de travailler sur la suite de son roman. Il avait eu presque une semaine de blocage dessus alors maintenant que les idées étaient revenus, il n’arrêtait pas de griffonner sur tout ce qui lui passait sous la main … Arumi avait eu raison quand il lui avait dit qu’il avait juste besoin de faire une pause …

Misaki

Hanabi Misaki dévisagea d’un air inquiet le repas qui leur avait été servis. Pour ce menu « découverte du monde », on avait décidé de leur faire découvrir une spécialité mexicaine … le chili con carne … autant dire qu’il ne se sentait pas très rassuré … et ce même si tout le monde mangeait sans tomber dans le coma profond … Même Michiru, pourtant difficile au niveau nourriture (l’aspect bizarre du plat qu’on leur avait servit devait lui sembler à danger digne de lui). Il voyait bien que certains élèves lui lançaient des regards d’encouragement mais s’était au dessus de ses forces de manger ça … Mais il allait bien falloir … Vivant seul, la seule nourriture que Misaki était habitué à manger était la sienne … et cela se résumait souvent à des nouilles instantanés. Il regarda de nouveau son repas (comment ça s’appelait déjà ?) et ferma les yeux en goûtant une petite bouchée … S’était pas si mauvais finalement … Il se sentait un peu rassuré de voir qu’il était toujours en vie après sa dégustation et, au moins, il aurait
quelque chose à raconter à Tama en rentrant.

:méga bisous: Fin du chapitre :méga bisous:
Et encore une fois, désolé pour la mise en page --"

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Jeu 11 Juin - 15:49

Franchement j'ai eu l'impression de lire un chapitre d'un livre d'un grand écrivain ! C'est tellement bien écrit ! J'en ai marre XD J'ai pas un super bon style d'écriture comme le tien et ni un vocabulaire exceptionnel... enfin bref. Michiru me fait beaucoup penser à toi, avec son aversion pour les médecins et sa passion pour la photographie. Par contre j'suis totalement paumée au niveau des persos XD Makoto c'est lui l'écrivain ? J'ai cru que c'était Misaki ou Mizuki... j'ai un blocage. En même temps, c'est toi qui sais xD
Pour résumer, encore une fois très bon chapitre, mes félicitations ^^ xD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Jeu 11 Juin - 18:10

Trop de compliment va me faire prendre le melon XD J'uis pas pro, écrire est mon passe temps, pas ma profession ^.~ ... Enfin ... merci quand même, ça fait toujours plaisir à lire ^^
C'est vrai que je me suis servi de moi pour le personnage de Michiru (je l'adore ce petit gars ... j'dois être un peu narcissique XD) ... j'ai fait un mixe entre moi et Aki ... mais bon, comme on partage me même amour de la photo ... ça se voit pas forcément XD ... mais l'amour du danger, c'est Aki.
Sinon ... c'est bien Mako l'écrivain (mais l'prof Tachi est écrivain dans les t'ite histoires et Mizuki veut l'être dans les petites histoires aussi, ça explique peut être la confusion) ... mais Mizuki donne comme prétexte qu'il veut être écrivain pour passer plus de temps avec le prof de lit. ^^ Ah, l'amour, quand tu nous tiens ... "ça colle comme un vieux malabar mastiqué" XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Jeu 11 Juin - 19:10

J'aime pas l'amour... ça c'est ma phrase type ^^
Etooo... Ah ouais je me disais bien que tu ne m'avais jamais dis que tu aimais le danger. C'était parce que c'était Akihito! - si Aki est Akihito mais j'ai bien l'impression.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 28 Juin - 22:11

Hum ... j'ai rien contre le danger non plus XD Je suis bien rentré illégalement dans une école primaire (enfin, dans la cours de récré) en Irlande XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 29 Juin - 9:53

Ouais, c'est super dangereux une école primaire... En même temps ça l'aurait été si y'avait eu moi xD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 29 Juin - 21:43

L'école non ... la police, oui XD Au fait ... je viens de me rendre compte ... j'espère que t'as pas eu de confusion quand je parlais de Mizuki et du prof de lit. ... j'parlais du prof de littérature hein ...

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 29 Juin - 22:10

Ah non j'ai fait aucune confusion xD
Par contre tu pourrais te mettre carrément en ligne sur meebo car sinon on va jamais réussir à se causer ''--

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 29 Juin - 23:58

Sorry, j'ai pas vu ton message avant et j'osais pas me mettre en ligne parce que tu-sais-qui était aussi là --"

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 30 Juin - 7:46

C'est pas grave, c'était juste que c'était un peu le bordel xD Ce soir t'essaieras de te mettre en ligne ? Enfin bon. À ce soir peut-être ^^'

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 30 Juin - 11:59

Ouais, ce soir, je me met en ligne promis ^^ Parce qu'on a même pas pu parler --"

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 30 Juin - 14:32

Ouais, ils sont pas malins chez meebo... Si on n'est pas en ligne on peut pas parler... C'est con, non ? xD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 30 Juin - 15:15

Ouais --" J'me met en ligne, dit moi quand t'es là ^^

J'uis en plein dans l'écriture du chapitre 5 ... par contre, pour le 6 faudra probablement attendre un moi parce que je suis pas sur d'avoir internet en Août donc, si j'ai pas, je poste fin Août et vous aurait le 7 peu de temps après (j'sais pas si vous avez remarqué mais c'est toujours au début du mois XD)

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 30 Juin - 16:27

Quant à mes fictions, là n'est pas le sujet mais je fais ma pub xD En ce moment il y a des courtes nouvelles, qui sont dans la partie Fictions, je ne sais pas si tu les as lues ? Et pis j'attends aussi que tu lises MAC et PM je crois.
Là j'suis pas encore connectée car j'suis encore au travail de ma mère ''--

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 30 Juin - 16:49

Y me semble que j'ai lu PM ... enfin bon XD ... Faut que je me mette à la lecture pendant les vacances --" désolé, avec la JE ...

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 30 Juin - 17:06

Je te comprends, jeune jedi xD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mar 30 Juin - 19:13

Fait attention à pas passer du mauvais côté de la force, Padawan Ray-chan ^^

Allez, on se remet un peu à l'écriture du prochain chapitre ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mer 8 Juil - 19:45

Yo ! C'est encore moi les gens, et même si je pars demain à l'heure à laquelle j'ai l'habitude de me réveiller, je suis de super humeur ^^ Et prêt à vous offrir le chapitre 5, comme je vous l'avez promis ... enfin, je crois que je l'avais promis ... Je suis plus sur de moi pour le coup --" Enfin ... là, tout de suite maintenant, j'ai la dalle ! Et je vais péter la figure (soyons polis) de mégavidéo ! Pourquoi faut que j'attende 54 min après avoir regardé 72min de vidéo ? Hein ?! Pourquoi ?! Je veux la suite de Gossip girl T^T Je veux voir le mignon petit Eric (à propos ... on nous dit pas si, finalement, il a cassé avec son deuxième petit copain ... celui qui avait une aventure avec son entraineur ...) ... Je veux voir Eric T^T Ah oui, j'oublis ... un chapitre assez centré sur le personnage de Michiru ... je crois que je vais lui faire une histoire perso ... ou alors il va devenir un personnage de Finder no kunou ... je vais voir ...

Chapitre 5 : 20 Février, sur les pistes (partie 1) :


Le soleil qui avait réussi à percer à travers les nuages réveilla Suichi qui ne pu retenir un petit gémissement plaintif. Elle n’avait pas envi de se lever … pas maintenant. Elle avait encore sommeil et voulait dormir pour rattraper le fait qu’elle se soit couchée si tard la veille. En effet, elle avait discuté avec Sakura jusqu’à trois heures du matin et un regard au réveil à côté du lit lui permis de voir qu’il était seulement sept heures … elle n’avait pas son compte d’heure de dodo, comme elle le disait elle-même à sa mère lorsque cette dernière venait la réveiller le matin. Mais il avait été prévu de prendre le petit déjeuné dans le réfectoire de l’hôtel à 7h30 et le temps de s’habiller, il lui faudrait bien une demi-heure … Et en plus, Sakura était déjà levée, d’après le bruit d’eau qui coule qui s’échappait de la salle de bain de la chambre … Se rendant compte que, dès que la jeune fille serait sortie, elle allait probablement tout mettre en œuvre pour faire sortir Suichi de son lit, la roussette poussa un profond soupir et se tira de sous la couette avant de chercher dans sa valise une tenue approprié aux activités de la journée, à savoir, ski. Elle n’avait jamais fait de ski mais elle se doutait bien que, si elle tombait dans la neige, ça allait être froid, aussi enfila t’elle un pentalong d’hivers par-dessus lequel elle rajouta une combinaison de ski ayant appartenu à son beau père, le père de son petit frère. Ça faisait très masculin, mais avec ça, elle était sur de ne pas avoir froid, et c’était ce qui était le plus important !
La porte de la salle de bain s’ouvrit dans un fracas. Suichi était tellement occupée à chercher sa deuxième chausse qu’elle n’avait même pas entendu le bruit de la douche qui s’était arrêté et la violence avec laquelle Sakura avait ouvert la port l’avait fait sursauté et elle manqua de faire une crise cardiaque. Elle se retourna pour se plaindre et vit le visage souriant de Sakura, visiblement heureuse de son petit effet … s’était rare que la jeune fille se permette ce genre de familiarité, même avec sa meilleure amie, dans la mesure où elle venait d’une famille où, jamais, au grand jamais, on ne se serait permis ce genre de chose. Pour se conduire de cette façon, elle devait probablement être d’excellente humeur et Suichi ne se sentait pas de lui saper le moral en la grondant … même si elle avait probablement réveillé Minetsuko Ryoko et Matsuhiko Nao, qui était dans la chambre d’à côté … quoi que … Il était probablement que Ryoko était déjà réveillée depuis longtemps vu le personnage – rien que pour se faire ses tresses, elle devait passer un quart d’heure pour éviter que le moindre cheveux ne dépasse – et Nao s’était sûrement réveillée aux aurores pour se couvrir assez pour partir au Groenland.

- Ohayô Sakura … tu as l’air en forme aujourd’hui, se contenta finalement de dire Suichi à la jeune fille qui s’empara d’une bouteille d’eau posé sur la table de nuit afin d’en boire une gorgée. Tu n’as pas vu assez d’eau sous la douche ? Tu as encore besoin d’en boire ?
- Prendre une douche me donne toujours soif Suichi, tu le sais non ? Demanda Sakura sans attendre de réponse.

La roussette hocha la tête et regarda le réveil chat posé à côté du lit de son amie … Déjà sept heures trente … autrement dit, il était l’heure de descendre prendre le petit déjeuné … Quand on y réfléchissait bien … partir sur les pistes à huit heures étaient en fait une bonne idée car cela éviter le chahut aux télésièges et permettaient de profiter des pistes plus longtemps. Mais malgré tout, même si elle savait que l’air froid allait la réveiller, elle ne pouvait pas s’empêcher d’être fatiguée.

Arumi

Arumi se traînait dans la neige avec des envis de meurtre ! Il s’était couché tard, étant allé discuter avec Makoto et Mizuki la veille, et on l’avait réveillé à six heures
du matin pour aller acheter les forfaits de télésièges … un pour chaque enfant ! Si Mizuno était réveillé, il aurait pu le faire lui-même au lieu de le forcer à sortir ! Il aurait préféré dormir jusqu’à midi plutôt que se lever avant le soleil pour affronter le froid … et Mizuno avait beau lui avoir dit que c’était « pour ses élèves chéris », il n’en avait rien à cirer ! S’était toujours pareil quand il y avait des corvées à faire, on les lui refilait toujours ! Mais même si il s’énervait à chaque fois, finalement, il finissait toujours par accepter bien gentiment de s’en charger et il savait que la raison pour laquelle tout le monde était toujours à l’utiliser était tout simplement qu’il était beaucoup trop facile à avoir … Vraiment crétin … Même si Mizuki disait toujours que s’était un comportement normal et adorable et que grâce à ça, son « professeur chéri accédait toujours à toutes ces requêtes », y compris quand il s’agissait de l’héberger pendant une nuit à la suite d’une dispute familiale, ce qui pouvait être dangereux pour son professeur.


- Sensei, comme vous devez aimer vos élèves pour vous lever d’aussi bonne heure …

Arumi se retourna brusquement en entendant cette voix et son regard se porta sur son interlocuteur … si il n’était pas persuadé qu’il était encore en train de dormir, il dirait que cette personne devant lui était Mizuki … mais il était encore dans sa chambre non ?

- Etoo … ça va Arumi ? Je t’ai choqué ? Désolé … Quand j’ai vu par la fenêtre que tu étais sorti, j’ai eu envi de te rejoindre … pour qu’on profite un peu de l’air frais ensemble … Et puis … loin des autres aussi. Parce que quand on est là bas, je ne peux pas être aussi proche d’Arumi que je le désirerais …

Arumi ne répondit rien mais dû faire un effort surhumain pour empêcher ses joues de virer à l’écarlate. Après tout, s’était lui le plus âgé alors il fallait qu’il se montre mature, pas qu’il rougisse pour un rien … Même si, pour cela, il fallait qu’il se contrôle un maximum et qu’il avait l’impression de mentir à la personne qu’il aimait le plus …

- C’est gentil de ta part Mizuki … tu veux qu’on fasse un tour avant de rentrer ? On a un peu de temps devant nous.

Le sourire de Mizuki fut une réponse suffisante à la question du professeur qui lui prit la main sans vérifier si il y avait du monde aux alentours. Pour Arumi, que Mizuki soit heureux était suffisant, le reste, il avait tendance à ne rien en avoir à faire dès que son petit élève était là …

Il avait toujours vécu seul, même quand il était au lycée. En troisième année de collège, ses parents – ou plutôt sa mère et son amant puisque son père s’était tiré quelque mois auparavant – avaient appris qu’il ne s’intéressait pas aux filles et cela avait provoqué tellement de bruit qu’il avait lui-même décidé de partir. Il était allé vivre chez Mizuno, qui était déjà son ami à l’époque, durant un an où il a travaillé dur afin d’être capable de se payer un appartement. Après avoir aménager dans l’espèce de trou à rats où il habite toujours, il est resté seul … il n’a jamais eu ni amant chez qui aller, ni ami pour lui rendre visite. C’était peut être pour ça qu’à ses yeux, la présence de Mizuki était si importante … tellement importante que même le faite d’être particulièrement naïf ne le dérangeait plus …

Makoto

Makoto fut un peu surpris d’être réveillé alors que le soleil n’était pas encore levé. Il avait passé une bonne partie de la nuit avec Mizuki et Arumi, à travailler sur ce qu’il y avait à corriger dans le manuscrit qu’il avait passé à Mizuki dans le car. Et même lorsque Arumi fut rentré dans sa chambre, Makoto avait continué à travailler sur la suite qu’il n’avait pas encore mise au propre. Aussi, quand son camarade de chambre le réveilla en se tapant contre le lit, il eu presque envi de commettre un meurtre tellement il était fatigué … même si il se calma rapidement en apprenant la raison de ce départ précipité. Le second réflexe de Makoto (le premier étant de se passer le visage sous l’eau pour reprendre ses esprits) fut de se ruer sur son téléphone pour voir si Akira lui avait envoyé des messages durant la nuit … mais il n’y en avait aucun autre que celui qu’il avait lu en allant se coucher la veille, à savoir « oyasumi nasai » … bonne nuit … Après un profond soupire de lassitude, Makoto composa le numéro de son amant … oh, vu l’heure, il était probable qu’il allait le réveiller mais toute personne connaissant un peu Makoto savait que Makoto se fichait pas mal de déranger les gens … Il n’était pas misanthrope pour rien ! Mais Akira ne devait pas dormir puisqu’il répondit dès la première sonnerie.

- Hello Mako … On t’a jamais appris à ne pas téléphoner chez les gens le matin ? J’aurais pu dormir …
- Tu ne dormais pas puisque tu dit « j’aurais pu » … donc tout va bien.
- Ce que tu peux être froid avec ton petit ami Makoto-kun …
- …
- Désolé Mako … Je sais que tu n’as pas l’habitude qu’on se parle au téléphone, tu dois pas savoir comment agir quoi dire …
- … Désolé d’appeler tôt mais j’avais envi de t’entendre … tu me manques …
- C’est pareil pour moi mais tu rentreras bientôt … Alors … C’est comment là bas ? Il y a de la neige ? Vous allez skier ? Tu es avec qui dans la chambre ?
- C’est tout blanc … et je partage ma chambre avec Mizuki … mais il est sorti …

Akira répondit aux réponses de Makoto par de nouvelles questions … en réalité, savoir tout ça ne l’intéressait pas particulièrement mais s’était le seul moyen qu’il avait trouvé pour entretenir la conversation avec son amoureux … chose particulièrement difficile étant donné que Makoto était plutôt taciturne. Mais au bout d’une demi-heure, ils finirent par raccroché, quelqu’un était en train de frapper avec force à la porte de Makoto … ça n’était probablement pas Mizuki puisqu’il était sorti et que ça n’était pas son genre de violenter une pauvre porte mais il ne pensait pas que ça puisse être un professeur … sinon, il y aurait eu le fidèle « debout tout le monde » qu’il n’avait jamais entendu en personne (chez lui, on criait juste « Makoto, réveilles toi espèce de bon à rien » et Akira le réveillait en l’embrassant la plupart du temps) mais qu’il avait déjà vu dans certain drama qu’il regardait … Il fini par se lever, remarquant brusquement qu’il portait toujours le pyjama trop grand d’Akira sur lui, et ouvrit la porte, un rien excédé.
Droit comme un « i », un appareil photo autour du cou, Kikuri Michiru avait l’air d’allé beaucoup mieux que la veille … les médicaments qu’on lui avait forcé à prendre avait peut être fait effet finalement … si on ne prenait pas en compte la rougeur de ses joues qui démontrait que, malgré les apparences, il avait encore un peu de fièvre … qu’est ce qu’il venait faire ici ? Et surtout, pour quoi est ce que sa saloperie de viseur était pointée sur lui ? Il n’eut pas le temps de réfléchir que déjà, un flash l’obligea a fermer les yeux … Michiru n’était donc pas seulement masochiste mais aussi suicidaire alors ? Ou bien il ne savait pas qu’il était très mauvais d’énerver Makoto … au choix … Mais il expliqua trop rapidement son geste et le petit blond n’eut pas le temps de l’égorger.

- Mizuno-sensei m’a demandé de faire des photos de tout le monde pendant le séjour … après, je les développerais et vous pourrez choisir celle que vous voulez … Je te laisse maintenant, j’ai du travail !

Makoto regarda un instant l’adolescent partir comme un fou vers la porte d’en face … il était peut être guéri mais il devait avoir du temps à perdre pour faire ce genre de chose … parce que prendre les autres élèves en pyjama n’était pas vraiment en activité répandu … Malgré tout ce qu’il pensait de la bêtise du jeune garçon, Makoto ne dit rien à voix haute et décida de rentrer dans sa chambre pour se changer … de toute façon, le jour où Michiru réfléchirait avant d’agir n’était pas pour tout de suite …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mer 8 Juil - 19:57

Michiru

Peu après être passé dans la chambre de Mimomiya Makoto, Kikuri Michiru poussa un soupir de soulagement en voyant qu’il avait fait le tour du dortoir des garçons – et en sachant qu’il n’avait pas le droit de monter à l’étage des filles. Il manquait juste une photo d’Ayasumi Mizuki mais il l’avait vu sortir tôt et il n’était pas encore rentré. Il adorait prendre des photos et voir ces condisciples en pyjama (surtout Makoto et son pyjama trois fois trop grand ou Miyagi Izumi qui portait un pyjama avec des ours) mais courir dans tous les sens pour échapper à ceux qui le menaçait de l’enterrer vivant si il montrait la photo à qui que se soit. En même temps, il avait l’habitude de courir pour sauver sa peau, sauf que d’habitude, il se sentait beaucoup mieux, il n’avait pas de fièvre et respirait normalement … mais il était hors de question qui avoue à qui que se soit qu’il était encore malade ! Sinon, il allait devoir passer la journée au lit alors que tout le monde s’amusait sur les pistes … enfin … peut être pas tout le monde vu la tête que tirait Matsuhiko Nao qui avait enfiler sur une sur les autres plusieurs épaisseurs … visiblement, elle avait déjà froid et n’était pas tellement emballé par cette journée de ski, contrairement à Michiru qui risquait de ne pas y aller si Tashimoto-sensei, qui avait un radar pour ce genre de chose, ne le regardait pas de trop près ou décidait qu’un nez qui coule était un danger potentiel … Oh, il ne critiquait pas Tashimoto-sensei … en plus d’être le plus jeune des profs, il était aussi le plus sympa, seulement, parfois, il était un peu dur. Il avait entendu dire que son petit frère était mort d’une maladie ressemblant à la grippe et qu’à cause de ça, il était toujours surprotecteur dès que quelqu’un était un rien malade mais vu comment il se comportait, ce n’était pas étonnant qu’il n’ait toujours pas de copine. Quoi que, sur le sujet, il n’était pas le mieux placé pour parler, n’ayant pas non plus de copine … Enfin … il en avait eu une mais elle l’avait quitté en disant qu’elle ne sortait pas avec les masochistes suicidaires qui, en plus de toute cela, refusait tout contacte avec elle … Bon, s’était vrai qu’il était mêlé à une affaire pas très clair à cette époque – hum … si il se souvenait bien, il s’était même fait tabassé et la police s’était incrustée dans son affaire et avait récupérer toutes les photos du gang qu’il avait pris en risquant sa vie – et qu’il n’avait jamais voulu, ne serait ce que l’embrasser, mais s’était pas une raison pour lui mettre une claque devant toute la classe … d’abord, qu’est ce qu’elle était venue faire dans sa classe ?! Elle était en troisième année !
Michiru soupira en regardant la salle à manger déjà pleine de monde … il avait probablement bien cherché ce râteau monumental, mais il n’était pas le seul coupable dans cette affaire … cette fille n’était pas tout à fait clean non plus ! Elle le critiquait mais elle ne se gênait pas pour sortir avec un autre mec en même temps ! D’ailleurs, s’était pour ça qu’il se souvenait être sur une affaire louche … parce que le type qui l’avait tapé – pour ne pas dire « qui s’était déchaîné sur lui jusqu’à ce que Michiru, pourtant costaud, est presque envi de mourir » – était l’autre copain de cette fille (il avait oublié son nom, même si il lui arrivait encore de la croiser dans un couloir) … et qu’il était surtout le chef de la bande dont il s’occupait à ce moment et que cette fille ne sortait avec lui que pour le faire changer de cible (et probablement pour s’amuser un peu … mais ça, elle n’en avait pas eu l’occasion, Michiru étant plus intéressé par ses photos que par le sexe … il ne se souvenait même plus pourquoi il s’était mis avec elle). Ouais … finalement, ça n’était pas plus mal que cette histoire se soit finie …

- Kikuri, t’as l’intention de glander encore longtemps ? Le petit dej’ est servi !

Megumu

Takashi Megumu s’assit entre Miyagi Izumi, qui le suivait partout, tel un petit chien, depuis qu’ils s’étaient retrouvés dans la même chambre, et Mimomiya Makoto. En entendant quelqu’un crier à Kikuri Michiru de venir à table, il retint une pulsion meurtrière … Oh, oui, il aimait beaucoup Michiru, comme tout le monde en fait – il était stupide et agissait toujours sans penser aux conséquences, mais il était trop adorable pour qu’on puisse le détester … un peu comme Makoto en fait – mais quand il frappait à la porte alors que le soleil était à peine levé, il avait vraiment envi de le balancer dans la mer du Japon après lui avoir coulé du ciment sur les pieds … C’était vraiment impossible d’agir de façon aussi bête que ce garçon … bon, en même temps, il était un habitué des crétineries mais ça ne changeait rien aux problèmes … on ne réveil pas les gens qui désirent dormir ! Sauf Yoshizawa Shûichi, avec qui il entretenait une relation parfois ambiguë, qui le réveillait chaque matin aux aurores en lui passant un coup de téléphone … mais lui, s’était pour qu’il soit à l’heure à l’école, car Megumu n’aimait pas tellement ce lever le matin et il ne pouvait pas compter sur sa mère pour le réveiller avant de partir travailler … le matin, elle était bien trop occupé pour avoir le temps de s’attarder sur le petit dernier. Entre les leçons à faire réviser à son frère qui retentait d’entrer à la fac cette année et qui travaillait 23h/24, la sœur aînée qui, à 23 ans, habitait encore à la maison et avait la fâcheuse tendance de ramener ses différents petits amis à la maison, ce qui énervait tout la famille, ce que sa mère essayait de lui faire comprendre, et la plus jeune sœur, un an de plus de Megumu, qui avait, au début de l’année, raccourcie sa jupe pour la faire arriver au niveau de la culotte et se maquillait chaque jour, même si cela était interdit au lycée … pas étonnant que sa mère n’ait pas le temps de s’occuper de lui et Megumu ne lui en voulait pas pour ça – par contre, il s’imaginait souvent des tortures à infliger à sa sœur aînée lorsque celle-ci passait la nuit à dire « je t’aime », « tu es le plus beau » et autre simagrée qui lui donnait la nausée !
Si Megumu n’était pas aussi associable que Makoto – lui n’était même plus au rang de l’associable … il n’adressait la parole aux gens (Akira, Mizuki, Arumi, Megumu et Shûichi mis à part) seulement si ils lui avaient posé une question vraiment importante ou si il avait envi de les reprendre sur les raisonnements, sur leurs agissements … bref, pour les engueler – il n’en était pas moins l’un des moins bavards de la classe. Il ne parlait que très peu aux autres élèves, trouvant souvent leur propos sans intérêt, et préférant rester dans son coin, en retrait et à écouter ce qui se disait … par contre, il était toujours au courant de tout ! A croire qu’il avait un radar à info, ce qui n’était que peu probable mais que Makoto s’était amusé à imaginer un jour, alors qu’il s’ennuyait et qu’il n’avait plus d’idée pour son manuscrit. De toute façon, en règle général, Megumu était très discret … là par exemple, tout le monde était en train de parler tellement fort qu’on ne s’entendait plus et personne ne faisait attention à lui, qui était pourtant en train de fini le riz qui était sur la table. Ça paressait souvent irréaliste mais en fait, Megumu aimait bien cette transparence … ce qui expliquer probablement pourquoi il était toujours de mauvaise humeur lorsque Shûichi venait dans le salle de classe et commençait à le prendre dans ses bras ! Dans la mesure où la popularité de Shûichi était presque égal à celle de Yokoyama Suichi, il devenait soudain difficile de passer inaperçu … et ça n’était pas toujours drôle … et le fait qu’il n’aime pas lorsque Shûichi le prenait dans ses bras n’avait rien à voir avec le fait que, dans ses moments là, son cœur battait plus vite, il en était sur !

Mizuki

Les professeurs avaient été clair … le ski n’était pas obligatoire mais il était interdit de rester enfermer dans sa chambre d’hôtel car ils n’étaient pas venu pour ça … Mizuki comprenait que les professeurs soient aussi stricts … après tout, il n’étaitque trois pour s’occuper d’une classe qui avait parfois tendance à avoir un comportement bizarre et étrange … et surtout, une classe où tous les élèves avaient un tempérament différent mais parfois explosif. Et puis de toute façon, Mizuki était toujours d’accore avec Arumi et ne cherchait pas à savoir pourquoi il agissait comme ça. Si les autres élèves le critiquaient parfois, Mizuki comprenait toujours sa façon de faire. Arumi était un homme droit et, lorsqu’il arrivait quelque chose, il réagissait assez souvent sur un coup de tête. C’était ça qui le rendait si adorable … et ça aussi qui faisait que Mizuki l’aimait autant, son professeur de littérature. Toujours en train de s’inquiéter pour les autre … il était probablement un homme trop gentil … Et il le montrait particulièrement avec Mizuki …

- Allez les enfants, maintenant que vous avez loué vos skis, direction les pistes !

Mizuki fut sorti de ses pensés par l’homme qui les occupait … en combinaison bleu, Arumi était vraiment très beau, même si il s’était bien gardé de le lui dire. Il se dirigea vers la sortie de la boutique de location avec les autres élèves, pendant que le vendeur essayait de ce remettre de ce qui venait probablement d’être la meilleure visite de son métier. Tous les élèves avaient finalement décidé de faire un tour sur les pistes, et ils avaient même réussi à convaincre Matsuhiko Nao … même si Mizuki soupçonnait une histoire de chantage depuis qu’il appris que s’était Kikuri Michiru qui avait réussi à la décrocher de devant la cheminer. Il était un habitué de ce genre de procédé après tout … mais en même temps, tout ce déroulait bien et personne, pas même Miyazawa Irie n’osait pas gâcher ce moment où tout le monde s’amusait tellement … la preuve, elle n’avait rien dit au petit déjeuné lorsque les garçons lui avaient pris son livre en disant qu’il n’était plus l’heure de lire mais de manger … elle était peut être devenue plus douche … ou elle avait tout simplement envi de passer un bon moment elle aussi … ce qui était probablement la solution la plus probable, et aussi la moins effrayante ! Imaginer une Irie toujours gentille, ne s’énervant plus et ne réprimandant plus personne … Même ceux qui détestaient son côté autoritaire seraient d’accore pour dire qu’il leur manquerait si il n’existait plus.
Mais là n’était pas la question … pour le moment, Mizuki, qui ne s’était jamais retrouvé dans un endroit où on pouvait skier avant aujourd’hui, se demandait comme il allait faire pour éviter de se casser la figure et surtout, comment il impressionnerait Arumi pour le rendre encore plus amoureux de lui … si c’était possible, bien sur … Parce qu’il n’avait jamais skier alors qu’Arumi lui avait confier une fois aller à la montagne une fois par an … peut être qu’il n’arriverait pas à le rendre plus amoureux … Mais bon … ils avaient prévu de se retrouver en haut du remonte pente (avec Makoto et Megumu bien sur) pour éviter d’attirer les soupçons sur eux … Après tout, il y avait déjà des rumeurs qui circulaient à propos du fait que Mizuki passait son temps dans la salle de littérature …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Mer 8 Juil - 20:09

Kaito

Alors ça, Nishimura Kaito avait du mal à y croire … Finalement abandonner son ordinateur, ses dramas, ses animes et ses mangas en cours, une fois de temps en temps, s’était une bonne idée ! Bon, bien sur, s’était bientôt la convention de manga à laquelle il allait tous les ans, donc il n’en serait pas privé très longtemps, mais bon … il s’amusait bien en fait ! Il avait même réussi à se faire un « ami » … enfin, ça n’était pas vraiment un ami mais disons qu’au moins, il n’était plus tout seul. Il restait avec Kikuri Michiru, avec qui il partageait la chambre, qui lui avait proposé de l’aider pour le « reportage », à prendre les élèves en photo … il lui avait même prêté un petit appareil numérique, qu’il avait pris soin de mettre autour de son coup grâce au bidule noir qui le permettait (Michiru lui en avait dit le nom mais il l’avait déjà oublié ou plutôt, il n’y avait pas fait très attention, occupé qu’il était à regarder l’objet qui lui avait été confié).
Toute fois, une fois arrivé en haut du télésiège, Kaito pris peur … Il tenait à peine debout sur des rollers ou sur un skate, alors sur des ski … ça risquait d’être un massacre ! Et, même si Michiru était considéré comme masochiste, il était sur qu’il n’avait pas envi de tombé au fond d’un ravin, poussé par une manœuvre maladroite de l’otaku.

- Etoo … Tu sais Kikuri-kun … je sais pas si c’est une bonne idée que je reste avec toi … je risque de te faire tombé et de casser ton appareil photo …
- T’en fais pas pour mon appareil. Il est anti-choc … Vu le prix que je l’ai acheté, je peux te garantir qu’il est de bonne qualité ! Quand à celui que j’ai moi … vu tout ce que je lui fais vivre, je te garantis que c’est pas une chute dans la neige qui le tuera … Makoto ! J’avais justement besoin de te parler !

Kaito allait répondre quelque chose à la déclaration de Michiru mais celui-ci s’était déjà détourné et s’intéressé maintenant à Mimomiya Makoto, dont il avait besoin de l’aide quelque minutes, pour demander un conseil sur quel fonction de l’appareil photo était il plus avantageuse de prendre. Bien sur, il était probable qu’il le sache déjà, mais Kaito avait remarqué depuis longtemps que Michiru saisissait toutes les occasions possibles pour parler à Makoto. Il était amoureux ou pas ? Non … s’était impossible puisque Michiru lui-même disait toujours qu’il ne voulait pas tomber amoureux parce que dans son métier (il parlait de la photographie ou de la traque des yakuza ?), s’était trop dangereux … Mais il avait remarqué qu’il n’y avait que Makoto et Ayasumi Mizuki que Michiru appelait par leur prénom … Il les considérait comme des amis ? Bah … en même temps, Michiru, bien que légèrement fêlé, était un garçon bien et il n’y avait dans la classe, que très peu de monde disant qu’ils le détestaient vraiment …

- Désolé de t’avoir laissé tombé … On commence par une piste verte si t’es pas à l’aise sur tes ski, ça te dit ? En plus, je suis sur que c’est sur celle là qu’on croisera le plus de monde à prendre en photo !
- Kikuri-kun … pourquoi est ce que tu restes avec moi ? Parce que t’as besoin de quelqu’un pour prendre des photos ? Ou parce qu’on est dans la même chambre ? Parce que si c’est ça, t’en fait pas … je peux me débrouiller seul …
- Pourquoi je … Hum … bonne question, répondit Michiru en avançant un peu sur vers la piste verte. Je suppose que ça doit être que j’ai envi d’être avec toi, tout simplement !

Kaito l’avait déjà remarqué … le sourire de Michiru était très beau … si il y avait bien une chose à photographier, s’était son visage souriant … mais il savait que jamais Michiru n’accepterait. Il le disait souvent à l’école. Il préférait prendre les photos qu’être dessus … Il regarda Michiru prendre une photo de Ashizawa Ayumi, qui venait de descendre du télésiège tout en avançant. Il avait refusé de prendre des bâtons afin d’être plus à l’aise avec son appareil et Kaito était obligé d’admettre qu’il l’admirait un peu … il n’y connaissait rien, mais il savait que faire du ski avec les bâtons étaient plus simple, alors s’en priver pour prendre de belle photo … Michiru devait vraiment aimé la photographie … c’est ce qu’il lui dit et ce à quoi Michiru, tout en skiant à l’envers pour prendre une photo de Kaito, répondit :

- Je pourrais dire la même chose de toi … toi aussi tu dois vraiment aimé les mangas pour accepter qu’on te regarde bizarrement à cause de ça … La photo, c’est la seule chose que je sache faire, et ça m’amuse de risquait gros en prenant des photos de deal louche …

Il avait encore sourit en parlant … Ne pouvant résisté, Kaito pressa sur le bouton qui, selon les explications de Michiru, prenait les photos … c’était la première qu’il prenait et s’était le visage souriant de Michiru … Ayumi, qui s’était relevé après une chute, s’approcha en riant à la tête de l’adolescent … il avait l’air à la fois dépité d’avoir été pris en photo et amusé d’une nouvelle expérience … Finalement, si … on pouvait peut être parler d’ami …

Ayumi

Kikuri Michiru ressemblait à un enfant à qui on venait, pour la première fois, de donner une douche … son éternel appareil autour du cou, il n’avait pas l’air en colère … juste surpris … il fallait dire que Nishimura Kaito avait bien saisi son occasion pour prendre la photo … Si Michiru, à cause de son amour du danger, faisait un peu peur aux filles de la classe, elles étaient toutes en admiration devant son visage souriant. Sans compter que Michiru ressemblait un peu à une fille, sur le physique. Il avait un visage fin et androgyne, qui le rendait encore plus beau … Enfin, il fallait admettre qu’Ashizawa Ayumi n’avait jamais eu le loisir de voir le visage de Michiru autrement de couvert de pansement et de cicatrices. Chutes, coups, il n’arrêtait pas de se blesser, ou de se faire blesser … mais si ça lui plaisait comme vie, après tout …

- Ashizawa ! Tu veux faire la piste verte ou la bleu ?

Sawamura Mayuko et Yamashita Tomoki, avec qui elle avait accepté de passé la journée, venait de l’interpeller … Ah oui … c’est vrai qu’ils étaient juste derrière elle dans le télésiège … Pourquoi est ce que ça la surprenait ? Elle était tellement occupée à regarder le visage surpris de Michiru … Qui s’était empressé de recommencer à mitrailler dès qu’il avait vu les deux adolescents arrivés derrière lui.

- Wahou, tu te débrouilles bien Kikuri-kun ! Fit remarqué Tomoki en arrivant à sa hauteur.

C’était vrai qu’il était doué … Dans la classe, il n’y avait probablement que lui qui était capable de skier à l’envers … et puis peut être aussi Suichi, qui était naturellement douée en tout … Mais pourquoi est ce qu’elle commençait à s’intéresser à lui ?

- C’est l’amour, se fit entendre une voix près de son oreille. Qu’est ce que s’était ? Sa conscience ? Elle se retourna brusquement en son tête frappa violement le menton de Makoto qui était juste derrière elle … Elle savait qu’il était petit, mais quand même … il faisait une tête de moins qu’elle en fait !

- Makoto ! C’est pas drôle du tout !
- Oui, tu as raison … Mais je me suis dit que s’était le seul moyen de te réveiller pour que tu débarrasses le plancher avec tes petits amis …

Depuis le jour où elle avait dormi chez lui, Makoto se montrait plus ouvert avec elle … en tout cas assez ouvert pour une faire une « blague » pareil … Elle hocha les épaules et proposa de prendre la piste verte … Michiru et Kaito décidèrent de partir aussi pour prendre d’autre photo … et pour apprendre à Kaito à skier … Makoto racontait des bêtises, ça n’était pas l’amour !

Fin du chapitre


Yo ... Bon bah ... en guise de cloture, je voulais juste ajouter un petit détail ... la raison pour laquelle on parle autant de Michiru à la fin de sa chapitre a un but ... Bon, et aussi parce que j'étais submergé par mon amour pour le personnage, je l'avoue ... mais dans cette fin, je voulais montrer que Michiru, malgré les sales rumeurs qui courent sur lui (masochiste, avec des liens avec la mafia ...) est un garçonc particulièrement aimé dans la classe ^^ Je ne l'ai peut être pas bien fait ressortir mais je voulais aussi montré qu'il était un peu surprotégé, peut être à cause de sa façon de se fourrer toujours dans les ennuis ... ça ne ressort pas très bien parce qu'Arumi a toujours l'air très inquiet mais lorsque Michiru pense qu'il doit l'éviter avant qu'il le prive de ski, ça sous entendait plus ou moins qu'Arumi a tendance à s'inquiéter plus pour lui que pou les autres. Il est donc un peu surprotégé par Arumi, mais pas seulement puisque Makoto menace plusieurs fois de le tuer mais finalement, il ne s'énerve jamais vraiment contre lui ... En fait, Michiru est probablement le personnage le plus protégé de toute la classe ^^ Mais j'essayerais de faire ressortir ça dans les autres chapitres ^^
Nooooooooooon! J'adore les nouveaux smiley poireaux !!!
Edit du 02/08/2009 (Joyeux niversaire Emma-Akira) ... Je posterais le prochain chapitre à mon retour ... Désolé pour ceux qui attendaient (pourquoi je vois personne ? Je vais me vexer !!)
super honte meuuhh

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 17 Aoû - 23:23

Décidément, j'adore le CD drama de Viewfinder Nooooooooooon! La voix d'Aki est tout simplement sublime, même si j'ai un peu de mal avec voix d'Asa [Aki : Fait gaffe, il est pas loin ...] ... Enfin, malgré tout, j'aimerais bien avoir une version animé XD Parce que je trouve qu'avec les voix, on a plus de sentiments, c'est tout simplement magnifique mais je suis sur qu'en couleur et animé, avec les voix en plus, ça sera vraiment sublime ^^ Je veux voir Aki version Anime T^T Tiens, d'ailleurs, j'ai passé mes vacances à décalquer le petit Aki et je suis plutôt fier de moi !

Chapitre 6 : 20 Février, sur les pistes (partie 2) :


L’air froid faisait trembler Suichi. Elle venait de se casser la figure en beauté et, la tête dans la neige, elle tenta de se relever, aidé de Mitoreno Sho, pendant que Sakura allait chercher l’un de ses ski qui s’était décroché lors de sa chute. Elle eu un soupire de soulagement lorsque, une fois sur ses pieds, elle réalisa qu’elle était encore en un seul morceau. Pendant un instant, elle avait cru qu’elle s’était cassé tous les os du corps entier, même si – si il avait été là – Makoto lui aurait dit qu’il y avait tellement d’os dans le corps que s’était impossible. Elle était encore en vie, voilà qui était une excellente nouvelle … mais malgré tout, elle était obligée d’admettre que le ski était beaucoup plus compliqué que ce qu’elle avait toujours cru ! Douée en roller, elle s’était imaginée qu’elle n’aurait aucun problème pour skier comme un professionnel … elle était bien loin de la vérité, comme le montrait la dixième gamelle en moins de quinze minutes.

- Tu vas bien Shû ? Tu est sur que tu ne veux pas terminer à pieds ? Lui demanda Sho, commençant à être un peu inquiet de l’état de sa petite amie.
- Hors de question ! Répliqua Suichi en remettant le vilain ski qui avait continué de dévaler la piste dans sa propriétaire. J’ai bien l’intention d’y arriver avant la fin du séjour alors peu importe que je rentre après la tombée de la nuit mais en tout cas, je descendrais jusqu’au bout !

Si les groupies de la rouquine avaient été là, on aurait alors entendu un « kyaaaa ! » collectif. En effet, sa persévérance était probablement l’un des traits de caractère qui plaisait le plus chez les filles qui lui tournées autour. Car, si Suichi avait l’habitude de sécher les réunions du conseil des étudiants, elle n’abandonnait jamais quelque chose une fois qu’elle l’avait commencé. Que se soit un exercice de mathématique (que qui, généralement, prenait assez longtemps) ou une partie de jeu vidéo. Il était d’ailleurs probable que se soit ce trait de caractère qui fasse de la jeune fille ce qu’elle était, c'est-à-dire la meilleure de sa classe en sport – sauf pour les art martiaux où Mimomiya Makoto mettait facilement la pâté à n’importe qui et qui pouvait se montrer vraiment effrayant lorsqu’il était énervé.
Suichi regarda le reste de la piste en se disant que, finalement, commencer par une piste bleu, ça n’avait peut être pas été le meilleur choix de sa vie. Ça n’était pas tellement que s’était difficile mais … s’était déjà bien en pente et les plaques verglas étaient monnaies courante ! C’était d’ailleurs généralement elle qui était responsable des chutes de la jeune fille. Malgré tout, elle se remonta le moral en ce disant qu’elle n’était pas la plus stupide de la classe puisqu’elle avait vu Kusanagi Naomi, suivit de près par Mashimoto Kazuya, dévaler la piste en criant à qui veut l’entendre (et il était préférable de l’écouter vu la situation) : « dégager le passage ! J’ai pas trouvé les freins » … d’ailleurs, le bruit de chute dans la poudreuse quelques minutes plus tard témoigna du fait qu’elle avait, finalement, trouvé un moyen de s’arrêter, même si ça n’était pas celui qu’on aimait utilisé et celui pratiqué par les plus grand skieur. Le deuxième détail qui remonta le moral à la jeune rousse, s’était que, d’après les panneaux, elle n’avait plus que quelques mètres avant de rejoindre la piste verte. Elle pourrait alors obliquer et finir sa descente sur une surface plus praticable, où en tout cas, plus facile à pratiquer … et sans plaque de gèle tous les deux centimètres !

- Bon … S’exclama la jeune fille tellement fort qu’elle manqua de faire tomber Sakura qui ne s’y attendait pas, je crois qu’il est temps de reprendre la route si nous voulons arriver avant demain matin, qu’en pensez vous ?

Ses deux amis hochèrent la tête en signe de consentement et ils recommencèrent leur descente. Même si elle ne l’aurait jamais avoué, Suichi était un peu jalouse de la simplicité avec laquelle Sho et Sakura avaient appris à glisser sur la neige. Il n’avait déjà plus aucune difficulté alors qu’elle n’arrivait toujours pas à tenir debout plus de quelques minutes ! Mais enfin, voilà que la piste verte était en vue … elle allait peut être s’en sortir en vie finalement …

Satoshi

- Satoshi-nii … je ne suis pas sur que ça soit une bonne idée de prendre par là … tu ne tiens même pas sur tes skis …
- Ne t’en fait pas Ayu-Ayu ! Le meilleur moyen d’apprendre, c’est de faire directement les pistes difficile … Et puis, tu es avec moi donc je dois te protéger !

Même si il disait ça, Takahata Satoshi était conscient qu’il avait fait une bêtise en prenant la piste noire … que lui-même se casse la figure dans un ravin, ça ne lui faisait ni chaud ni froid, mais si s’était à Sasaki Ayumu que ça devait arriver … surtout que, comme Ayumu l’avait relevé, il avait beaucoup de mal à tenir sur ses skis, contrairement au petit garçon qui semblait très bien se débrouiller, à sa grande surprise. Il avait voulu faire son malin mais finalement, il se retrouvait dans une situation peu enviable et était mort de peur à l’idée qu’il arrive quoi que se soit à son protégé. Si jamais Ayumu se blessait en tombant dans la neige, il ne se le pardonnerait pas, même si pour le moment, l’adolescent l’attendait plusieurs mètres plus bas, assis sur la souche d’un arbre, visiblement inquiet pour son « grand frère ».
Si ses souvenirs étaient bons, il était tombé amoureux d’Ayumu en première année de collège. Il était arrivé d’Osaka en milieu d’année et avait vite était choisis comme « souffre douleur attitré », à cause de son accent et de son visage féminin … c’est comme ça que les plus crétins de la classe avaient abandonné leurs attaques incessantes contre Kikuri Michiru, qui n’en avait de toute façon rien à faire (il se contentait toujours de répondre que les vieux Yakuza qui lui courait après pour les photos étaient plus inquiétant qu’une bande de gamin de 13 ans, désireux de faire la loi), et avait commencé à embêté Ayumu. Il n’avait pas fallu longtemps pour que Satoshi se retrouve mêler à cette histoire. Il était déjà, à cette époque, le meilleur ami de Mitoreno Sho, et ainsi quelqu’un de proche de Yokoyama Suichi … et si il y avait une chose que Suichi ne supportait pas, s’était rester sans rien faire pendant que les autres avaient des problèmes. Ainsi avait elle mêlé Satoshi à une bagarre contre la bande de crétin. Après cela, Ayumu était resté attaché à Satoshi et avait commencé à l’appeler « grand frère ». Dans cette situation, il n’avait pas fallu longtemps pour que Satoshi ne tombe amoureux du jeune adolescent au visage d’ange et au regard perdu dans le vague.
Aussi avait il passé tout le reste de sa première année collège à essayer de faire sourire Ayumu, ce qu’il avait finalement réussi à faire au prix d’immense effort et après lui avoir hurlé dessus … Le pire, c’était que son première sourire ne lui avait même pas été adressé ! Il avait été pour Suichi, qui avait retrouvé sa carte d’étudiant dans laquelle il gardait une photo très précieuse que Satoshi n’avait jamais réussi à voir … visiblement, s’était quelque chose d’interdit … probablement la photo de la personne dont il était amoureux, donc probablement pas une photo de lui … rien que d’y penser, Satoshi était déprimé …

- Satoshi-nii !! Est-ce que ça va ?

Satoshi mangeait de la neige …
il n’y avait pas tellement d’autre expression qui pouvait illustrer ce qui était en train de se passer. Il était tombé, la tête la première dans la poudreuse. L’avantage dans cette situation, s’était qu’Ayumu ne voyait pas son visage enflammé. C’était pareil à chaque fois qu’il se souvenait de cette année là … Pourtant, il n’avait pas de raison de rougir, alors pourquoi est ce que ça le mettait dans un état pareil ? Quoi qu’il en soit, lorsqu’il sortit la tête de la neige, il frappa son front très fort contre le menton d’Ayumu qui avait abandonné ses skis contre la souche et était venu en courant pour voir si il allait bien, comme en témoignait ses vêtements qui s’était couvert de neige lorsqu’il était tombé (vous avez déjà essayé de courir avec des chaussures de ski ?!). Satoshi ne savait pas sur quoi se concentrer en premier … Sa tête douloureuse ou le sentiments de joie qu’Ayumu se soit inquiété pour lui. Mais ce fut finalement la troisième option qui l’emporta lorsqu’il vit la neige se tacher de rouge là où Ayumu avait toussé.

- Qu’est ce qui t’arrive Ayu-Ayu ? Tu t’es fait mal ? Tu saignes …
- Ah, ça … répondit le jeune garçon, qui était parfois beaucoup plus mature qu’il en avait l’air, ça n’est rien. Je me suis un peu coupé à la langue mais rien d’inquiétant. Ça va cicatriser tout seul !

Le sourire dont il gratifia
Satoshi eu finalement raison de lui et l’adolescent pris la grande décision de continuer à descendre la piste à pied pour éviter d’avoir un accident. Normalement, on pouvait rejoindre la piste bleu en continuant tout droit …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Aujourd'hui à 22:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Suki-- ni kyuuka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Macaroni gratiné à la viande de sukie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE GROW :: Multimédia :: vos fictions :: Fiction terminée-
Sauter vers: