WE GROW

Votre forum de discussion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Suki-- ni kyuuka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Suki-- ni kyuuka   Jeu 26 Fév - 18:33

Bonjour les gens ... j'avais promis ma nouvelle petite histoire non ? Et bien chose promise, chose dû vous ne croyez pas. Pour le titre, non ça ne parle pas d'amour, d'où les petits "--" après le mot "suki". "suki--" signifie ski et "kyuuka" correspond à la fois à vacances et congé ^^ Donc le titre est "vacances à la neige". Bref, voilà une petite histoire qui m'a été inspiré par mes propres vacances à la neige et que j'ai à peine commencé mais qui durera 9 chapitres + un extra, de longueur inégal. Dedans, vous retrouverez bien sur Suichi, Sakura, Sho, qui avait pris quelques mois de repos, c'est pourquoi ils se sont longtemps absenté, mais aussi Mizuki, Makoto ... mais malheureusement pas Akira dans la mesure où il n'est pas en 1er année ... c'est bête non XD
En bref, cette histoire est une sorte de cross over entre TP et RJ ^^
Tiens au fait ... *cris du coeur* J'sais pas si vous vous en souvenez mais l'an dernier, j'ai eu une période de stress durant laquelle je cherchais fébrilement un manga yaoi que j'avais "lu" en VA sur youtube et que je voulais retrouver ... c'est chose fait ^^ Il s'appel Honey boys spiral et c'est d'Haruka Minami ... j'uis vraiment rassuré de le trouvé, mais vu que c'est de Minami-senpai, je sens les scènes perverses XD

Titre : Suki-- ni kyuuka
Statut : complet (9/9)
Résumé : La classe C de première année du lycée Shiori part trois jours à Hokkaido. Trois jours sur les pistes de ski, bref, trois jours pour s'amuser entre amis. Seulement, trois jours, c'est à la fois trop court et trop long. Si certain déprime de quitter les gens qui leurs sont chères pendant si longtemps, d'autre aimerez voir ces jours durer à l'infinie. Et en trois jours, il peut s'en passer des choses !
Avis : Une histoire toute simple sur des aventures de lycéen banal. En trois jours, c'est connu, on a le temps de faire plein de chose. Tomber amoureux, se déclarer, avoir le coeur brisé, avoir son premier baiser ... et oui, trois jours, ça peut vraiment durer longtemps ! Certaines personnes comme Makoto, voudrais que ces jours passent rapidement afin de pouvoir rentrer auprès de ceux qu'ils aiment, d'autre comme Mizuki, qui n'adresse plus la parole à ses parents, voit en ces trois jours un moment de répis.
Suki-- ni kyuuka, c'est une histoire calme dont le seul but est de raconter les journées de lycéen qui voient tous les choses d'une manière différente.
Format : L'histoire est divisée en neuf chapitres qui peuvent aussi être divisé en plusieurs partis. Normalement, l'histoire est vue à travers les yeux de Suichi mais parfois, on voit à travers ceux d'autre personnage. Donc chaque fois qu'on aura la vision de quelqu'un d'autre, son nom sera écrit en gras. Le nom des chapitres sera précédé de la date où se passe l'action, comme mon histoire de la JE sur OW
Liste et état des chapitres :
1) 18 Février : préparation [Terminé] - sortie le 8-03
2) 19 Février : Le départ [terminé] - Sortie le 1-04
3)19 Février : Le voyage [terminé] - sortie le 4 - 05
4) 19 Février : Répartition [terminé] - sortie le 6 - 06
5) 20 Février : Sur les pistes (1) [terminé] - sortie le 8 - 07
6) 20 Février : Sur les pistes (2) [terminé] - sortie le 17 - 08
7) 20 Février :
Soirée crêpe [terminé] - sortie le 4 - 09
8) 21 Février :
La piste noir [terminé] - sortie le 4 - 10
9) 22 Février : Journée de repos [terminé] - sortie le 3 - 11
Extra) 23 Février : On rentre [terminé] - sortie le 5 - 12
Extra) Ichigo ga suki : chapitre 1 [en cours] - sortie courant 2010



_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]


Dernière édition par megamomo le Ven 4 Déc - 23:56, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Banana007
Modératrice
Modératrice


Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 22
Passion(s) : : je suis autiste
Humeur ? : cramoisie
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Jeu 26 Fév - 20:47

Bien bien une histoire comment dire... Reposante xD ?? Et je vois que tu as déjà le plan de tes chapitres OoO" Incroyable !

_________________

[list]


Aya & Mew[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://someonetoldmethis.tumblr.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Jeu 26 Fév - 21:19

A part pour les histoires longues comme TP, SG ... le plan des chapitres est la première chose que je fais, ça me permet de savoir où je vais ^^ ... enfin bon ... la fiction de Mars quoi XD ... c'est vrai que si ça continue, chaque mois j'vais en faire une nouvelle xD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Chapitre 1, partie 1   Dim 8 Mar - 22:43

Pff ... s'était plus difficile que ce à quoi je m'étais attendu ... décrire uniquement les sentiments des personnages ... je n'ai pas tellement l'habitude, je suis plus surnaturelle moi XD Enfin bon ... un premier chapitre dont je ne suis pas peu fière, surtout qu'il a été fait en une semaine ^.~ Et j'ai une super copine qui va venir passer les vacances de paques à la maison, alors ne vous étonnez pas si je ne passe pas pendant la première semaine ^.~ On risque d'être super occupé. A part ça, j'ai terminé Code blue ... Yamapi a vraiment la classe dedant ! "Mesu kudasai" ... hein ?! Tu veux encore lui couper le bras ? Mais c'est ta passion de demander un scalpel ? XD Enfin bon ... "Qu'est ce qu'un excellent médecin ?" J'ai adoré ce passage mais c'est triste que, même à la fin, sa grand mère ne se souvienne pas de lui.

Chapitre 1 : 18 Fevrier, préparation

- Les enfants, n’oubliez pas que demain, le rendez vous est à six heures quarante devant l’école. N’arrivez pas en retard !
- HAI SENSEI !

Tous les élèves avaient hurlé d’une même voix avant de se lever. C’était enfin la fin des cours et toute la journée, ils avaient dû contenir leur joie … Demain, ils partaient tous trois jours en classe de neige ! Bien sur, devoir se lever à six heures un samedi matin, ça ne faisait pas plaisir à tout le monde, mais après, ils auraient trois jours tranquille. Seul Matsuhiko Nao, qui détestait le froid, faisait légèrement la tête en pensant à ces journées de « vacances » à Hokkaido et même Yamashiro Tamaki, le garçon le plus sérieux de la classe, se pressa hors de la salle sans écouter ce que Miyazawa Irie, la responsable de la classe, s’époumonait à dire … « saluer le professeur avant de sortir ! » et implorait l’aide de Yokoyama Suichi, la présidente du conseil des élèves, qui s’en fichait pas mal. Hana Sakura, sa meilleure amie et secrétaire du conseil, marchait à ses côtés en lui rappelant qu’il y avait une réunion ce soir là et qu’elle ne devait pas essayer de se défiler une fois de plus. En effet, Suichi était devenue présidente sans vraiment le désirer et essayer toujours de partir sans prendre compte de ses responsabilités.
Finalement, elle se rendit dans la salle du conseil, poussé par Sakura qui ne voulait pas être, une fois de plus, tenu pour responsable, où l’attendait déjà Yoshida Miyuki, la trésorière, Takamura Mizuno, le vice président, et plusieurs autre personne.

- Et bien Yokoyama, tu ne t’es pas enfuit cette fois, ironisa Miyuki en sortant un cahier.
- Ce genre de comportement est plutôt rare venant de toi, soupira Mizuno en attendant qu’elle s’assoit pour crier victoire.
- C’est bon, j’ai séché une ou de fois, on va pas en faire en maladie, soupira la fillette en s’installa sur une des chaises. Et on fait vite, j’ai mes valises à préparer pour demain.
- Yokoyama-san devrait penser un peu plus au conseil des étudiants … je pense, bredouilla d’une petite voix Mikimoto Ayumi, chargé des plus petites tâches au sein du conseil et qui vénérait presque Suichi la plupart du temps.

- Hum … soupira Suichi en laissant tomber sa tête dans les papiers qu’elle aurait dû traiter depuis une semaine. Je suppose qu’Ayumi-chan a raison … Mais quitte à me faire réprimander, je préfère que ça soit par elle que par Mizuno ou Miyuki.
- Yokoyama ! Se révolta le vice président en se levant. Bien que vous soyez la présidente du conseil,
vous devriez respecter un peu vos aînés ! Yoshida-senpai est en troisième année et je suis moi-même en seconde an …
- Oui … en fait c’est plutôt ça qui te dérange Mizuno-kun, ris la jeune fille tout en se dirigeant vers la
porte. Tu ne veux pas que j’oublis que tu es plus âgés que moi. Seulement, les problèmes de hiérarchie, moi, je m’en fiche ! Mata ne !

Suichi quitta la salle de cette façon et la tasse que tenait la trésorière dans sa main se brisa contre le sol après que celle-ci l’ait jeté de rage. Les réunions finissaient toujours mal quand la rouquine était dans la pièce ! Qu’est ce qu’elle faisait au poste de présidente ? Poste qu’elle convoitait depuis son entré au lycée ! Tous ces efforts brisés juste parce que cette gamine était populaire au sein de l’école … et pourquoi ? Parce qu’elle était sympathique, amusante, intelligente et sportive … pourquoi fallait il qu’elle ait toutes ces qualités aussi ?! Comment, à la place de Miyuki, pouvait on ne pas être jalouse ?
Sakura se courba pour s’excuser du comportement de son amie et quitta la salle à son tour avant de se courber une nouvelle fois. En courant, elle réussi à rattraper Suichi qui se trouvait devant l’école. Elle fixait la salle de conseil en la pointant du doigt, tel un pistolet et quand Sakura fut à sa hauteur, elle murmura « bang ». C’était son tic à elle, quand quelque chose l’énervait, sa façon de montrer qu’elle avait gagné … son arme personnelle.

- Suichi, tu as beaucoup énervé Yoshida-senpai et Takamura-senpai, une fois de plus. Il serait temps quand tu arrêtes de les provoquer.
- Je sais … mais les gens comme eux, je ne les supporte pas ! C’est plus fort que moi, je ne peux pas les afficher !

Sakura soupira mais retrouva le sourire en voyant Sasaki Ayumu, un garçon de leur classe qui, malgré son faible gabarit, était le champion de saut en hauteur de l’école s’approcha d’elles deux. Elle aimait bien Ayumu … s’était un garçon gentil et courageux, qui les considérait comme des grandes sœurs. Pour Sakura qui avait elle-même une grande sœur – ainsi qu’une petite – aimait discuter avec Ayumu … qui lui n’avait pas tellement de famille. Ses parents étaient sans arrêt absents et il était souvent seul à la maison. En temps normal, il ne parlait pas beaucoup mais quand il était avec les deux filles, il pouvait discuter pendant des heures.

- Sakura-nee-chan, Suichi-nee-chan, pour demain, les autres m’ont dit de vous prévenir d’apporter de quoi manger dans le bus. Je crois qu’ils ont l’intention de faire la fête …
- Pourquoi ne nous l’ont-ils pas demandé eux même ? Demanda Suichi en devinant la réponse.
- Ils disent qu’ils ont peur de s’approcher de Suichi-nee-chan et que si ils le font, les troisièmes années vont encore les embêter.
- Mais toi, les troisièmes années ne te font rien j’espère, continua la roussette en fixant l’adolescent.
- Ils ont essayé une fois mais Satoshi-nii m’a protégé et depuis, ils ne font plus rien.

Suichi sourit en imaginant Takahashi Satoshi, le champion de karaté du lycée, venir protéger le petit Ayumu contre une bande de troisième année … et surtout, elle ne pouvait jamais s’empêcher de sourire en entendant Ayumu appeler le garçon « Satoshi-nii ». Sans le vouloir, Satoshi s’était retrouvé à jouer les grands frères du première année le plus adorable … et qu’il ne voyait pas du tout comme un petit frère.

- Quand même … pauvre Satoshi … ça fait un peu pitié de voir qu’Ayumu-kun ne comprend pas ses
sentiments, pouffa Sakura lorsqu’elles se retrouvèrent seules
- On te demande pas ton avis Hana, la réprimanda une voix masculine à la sortie de l’école.
- Quand on parle du loup … souria la roussette en voyant Satoshi accompagné de son meilleur ami, Mitoreno Sho, le petit ami de Suichi, venir à leur rencontre.
- Qu’est ce que tu fais là ? Demanda Sakura en regardant Sho courir vers son amie.
- J’attends qu’Ayu-kun ait fini son club.
- Oh … tu l’attends même à la fin de son club, remarqua la rouquine en caressant les cheveux de Sho qui s’était agrippé à elle. Comme tu es dévoué … c’est trop mignon …

Satoshi la laissa parler, sachant bien que, même si elle se moquait, elle était heureuse qu’Ayumu ait trouvé quelqu’un qui le protège quand il se faisait attaquer et embêter par des élèves plus âgés, ce qui lui arrivait fréquemment. Elle fit au revoir de la main à Satoshi et se dirigea vers chez elle, après avoir dit « bye bye » à Sakura qui n’habitait pas dans le même quartier, suivit de près par Sho qui vivait tout près de sa maison.
A peine arrivé, elle jeta son sac dans l’entré et retira ses chaussures pour enfiler une paire de chaussons blancs, cadeau de son petit frère, Tatsuya, pour son anniversaire. Le garçon l’accueilli quelques minutes plus tard avec un tablier autour du cou. Comme chaque jour, s’était lui qui faisait la cuisine. C’était la passion et il aimait essayer de nouvelle recette chaque soir … s’était comme ça depuis le départ de son père pour la Grande Bretagne car sa mère, infirmière dans le seul hôpital de la ville, rentrait rarement le soir.

- Aujourd’hui se sera nouille onee-chan. J’ai commencé à te sortir des vêtements d’hivers pour ton voyage de demain mais si tu pouvais continuer seule, ça m’arrangerait … je préfère surveiller la cuisson de près.

Suichi acquiesça et se dirigea vers sa chambre, où étaient déjà sorti une grande valise et plusieurs pulls chauds. La jeune fille s’assit son lit et resta un moment sans rien faire. Elle était vraiment ravie de partir quelques jours à la neige, mais cela voulait dire laisser seul son petit frère pendant tout ce temps. Bien sur, il était capable de se débrouiller, mais tout de même … Elle était un peu inquiète.

Makoto

Mimomiya Makoto soupira, assis sur le lit pendant Tekemoto Akira, élève en troisième année dans le même lycée, vidait les placards afin de « l’aider » à préparer son sac.

- Akira-kun, je pars seulement trois jours, pas pendant un mois !
- On ne sait jamais ce qui peut arriver ! Tu peux rester bloqué dans la neige et rester là bas plus longtemps !
- C’est hors de question ! J’voulais déjà pas y aller à ce voyage … C’est toi qui m’a dit « allez, ça va être amusant » …
- Avoue que tu avais quand même envi d’y aller.

Makoto se tue … il n’avait pas envi d’avouer une chose pareil, s’était une question d’honneur. Il s’allongea sur le lit et soupira de nouveau. Il lui avait fallut une semaine pour obtenir l’autorisation parentale. Il vivait chez Akira, qui en plus d’être son colocataire était son petit ami, comme un squatteur depuis un an et ne rentrait jamais chez lui … il avait été obligé de retourner dans cette maison qu’il détestait juste pour avoir le droit de faire le voyage et il s’était senti vraiment minable quand il s’était retrouvé devant son père … l’homme qui détestait le plus au monde.
Akira compris ce qui tourmentait son ami et arrêta de bourrer la valise pour s’assoire près de lui et il lui caressa les cheveux en lui disant que s’était entièrement la faute de son père si il était parti et qu’il n’avait donc pas à avoir honte. Tout en installant sa tête sur les cuisses d’Akira, Makoto répliqua que son père n’avait pas arrêté de le rabaisser tout en signant les papiers.

- C’est ça qui te gêne en fait, non ?
- Un peu …

Makoto ne dit plus rien après ça. Il préférait mourir que de dire à son senpai que la véritable raison pour laquelle il ne voulait pas faire le voyage était qu’il ne voulait pas le quitter … s’était vraiment trop ridicule de dire une chose pareil. Il retira alors sa tête des cuisses du jeune japonais et vida entièrement la valise pour la refaire proprement. Il partait trois jours donc il avait besoin de trois pentalong et de trois tee-shirts … pour ce qui était des pulls, il se sentirait plus rassuré avec quatre polaires, il risquait de faire froid là bas. Il en choisit donc trois qui lui semblaient bien chaudes et, pour le quatrième, opta pour un vieux pull en laine que lui avait offert la mère d’Akira pour son anniversaire de l’année précédente. Il le rangea à son tour dans la valise avec une pointe de regret … il n’avait pas pris un centimètre depuis qu’on le lui avait donné. Il choisis ensuite méticuleusement le pyjama qu’il prendrait … il avait l’habitude de porter celui avec des ours lorsqu’il était avec Akira mais … s’était un peu ridicule non ? Qu’est ce qu’il pouvait choisir à la place ? Il n’allait pas dormir en caleçon quand même ! Voyant son embarras, Akira rigola de bon cœur et lui proposa de lui en prêter un à lui. Makoto accepta avec joie … il serait probablement bien trop grand mais avoir quelque chose à Akira le rassurait déjà un peu … Il réfléchis un moment … qu’est ce qu’il pouvait bien avoir oublié … Ces sous vêtements bien sur ! Il se frappa la tête, surpris de sa propre bêtise et courut les chercher.

- Tu vois, ma valise est faite et elle est bien moins grosse que quand c’est toi qui t’en charges.
- J’admets que tu es un maître pour ce sujet … Tu mérites une récompense.

Akira prit la tête de Makoto entre ses deux mains et regarda le visage du jeune garçon rougir en se retint de rire en l’embrassant … il était vraiment trop mignon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: chapitre 1, partie 2   Dim 8 Mar - 22:50

Mayuko

Sawamura Mayuko refit l’inventaire de ce qu’elle avait mis dans son sac pour la cinquantième fois alors que son père lui hurlait que si elle n’allait pas se coucher rapidement, elle serait incapable de se lever le lendemain. De toute façon, elle était incapable de dormir. Trois jours et trois nuits avec le reste de la classe, s’était son rêve qui devenait réalité ! S’était elle qui était à l’origine de ce voyage. Bien que timide et réservé, elle avait toujours rêvé d’un projet comme ça, afin de faire des souvenirs avec sa classe … la classe C était très soudée et Mayuko allait partir en Chine l’année suivante et ne voulait pas quitter les autres sans avoir fait un voyage avec eux. Elle avait donc surmonté sa timidité et était allée voir le directeur pour ui faire part de son projet … qui avait été immédiatement accepté. La classe C était la meilleure de toutes les premières années et les professeurs avaient trouvé que ça pourrait être une bonne idée de récompense … ainsi, la proposition avait réussi à devenir réelle et la jeune fille avait été ravie de l’apprendre … mais maintenant … elle se sentait un peu gênée à l’idée de partir trois jours avec les autres … certes, ils l’avaient tous remercié pour cette idée mais peut être qu’ils allaient lui faire la tête … en plus, Mimomiya Makoto n’avait pas eu l’air emballé par le voyage … elle aurait pourtant lui faire plaisir au moins une fois avant son départ … Elle aimait beaucoup le jeune garçon mais n’avais jamais osé lui parler, comme la plupart des filles de la classe. Makoto était toujours entouré des plus beau garçon de l’école, à savoir Ayasumi Mizuki, Miyagi Yoshiki, Takashi Megumu, Yoshizawa Shûichi, Tekemoto Akira … et même le professeur de littérature, Tashimoto Arumi … ça en imposait un peu et même si il était très sympa, on évitait de l’approcher, gêné par la lueur de star autour de lui … ouai … s’était quand même dommage parce que Makoto était vraiment adorable, avec sa petite tête qui rougissait constamment et son air timide dès qu’il n’était plus avec Akira … qu’est ce qui pouvait bien les lier d’ailleurs tous les deux ? Tout le monde savait qu’il vivait ensemble mais on ne savait pas qu’elle sorte de relation ils avaient … mais en tout cas, ils étaient presque toujours ensemble.
Mayuko le niait toujours quand ces amis le lui disait, mais peut être était elle un peu amoureuse du jeune garçon … il faut dire que son air européen, avec ses cheveux blonds et ses yeux verts, lui plaisait beaucoup … On disait qu’il tenait de sa mère, une française … Quelqu’un avait un jour tenté d’expliquer à la jeune fille la situation familiale de Makoto, mais ça avait été peine perdu … s’était super compliqué ces histoires de famille ! De toute façon, ça n’était pas tellement important … Elle l’aimait comme il était de toute façon, peut importe sa famille, s’était de l’individu qu’elle était amoureuse. Tout en pensant à Makoto, elle pris l’ours en peluche avec lequel elle dormait chaque soir et s’allongea sur son lit.

Mizuki

Ayasumi Mizuki n’en pouvait plus d’entendre ses parents se disputer. Il venait à peine de raccrocher le téléphone que déjà, il n’entendait plus que leurs cris. Il aurait vraiment aimé passer plus de temps à discuter ave Tashimoto Arumi, son professeur de littérature … tous les deux sortaient ensemble depuis bientôt un mois mais il devait faire attention à ce que personne ne le découvre, aussi ne pouvait il se téléphoner que le soir et cette situation agacée un peu Mizuki qui enviait souvent Mimomiya Makoto, son meilleur ami, qui vivait avec la personne qu’il aimait … parfois, lui aussi avait envi de quitter sa maison et de s’installer chez Tashimoto-sensei. Il ne supporter plus ses parents ! Si ils ne s’entendaient pas, ils n’avaient qu’à ne plus vivre ensemble, s’était logique non ? Alors pourquoi s’accrochait il à ne pas se séparer et à continuer d’hurler chaque jour un peu plus fort ? Pour Mizuki, ce voyage était inespéré. S’était l’occasion de faire un break, de ne plus les entendre pendant trois jours … peut être que ça leur permettrait de réfléchir et qu’ils seraient de nouveau calme à son retour …

« Ouais enfin … faut pas trop rêver non plus »

Pensa le jeune garçon tout en regardant la photo de Tashimoto-sensei qu’il avait sur son portable. Il lui avait fallut longtemps pour convaincre son professeur de se laisser prendre, déjà parce qu’il avait peur que quelqu’un tombe dessus et surtout car il détestait les photos … mais Mizuki avait plus d’un tour dans son sac et avait fini par l’avoir … et maintenant, il ne se lassait jamais de la regarder. Cette photo, s’était son trésor et il ne laissait plus personne toucher son téléphone … il avait trop peur que quelqu’un supprime la photo par inadvertance. … s’était stupide, mais s’était comme ça.
Mizuki, qui s’était allongé dans son lit, soupira et se releva pour vérifier une nouvelle fois sa valise. Ça ne servait à rien, mais ça l’occupait, puisque, de toute façon, il ne parviendrait pas à trouver le sommeil avant que ses parents aient arrêté d’hurler … et il y en avait encore probablement pour quelques heures … jusqu’à trois ou quatre heures du moyen en général … s’était navrant de voir des adultes « responsables » se disputer de cette façon. Il avait vraiment honte pour eux. Vers une heure trente, il en eu marre d’entendre les cris et ouvrit sa fenêtre. Il avait découvert au début du mois qu’il pouvait très facilement accéder au toit en passant par la fenêtre de sa chambre et depuis, il s’y réfugiait chaque fois qu’il y avait un problème. Il faisait un peu frais mais il s’y sentait bien. Il repensa au voyage … pendant trois jours et trois nuits il allait pouvoir dormir sans être obligé de supporter les cris de sa mère et de son père … et surtout, il allait pouvoir être avec Tashimoto-sensei autant qu’il voulait. Justement … pourquoi ne pas l’appeler ? Il savait qu’il ne dormait pas et il avait vraiment besoin de parler avec quelqu’un !

Kaito

Nishimura Kaito était complètement passionné par sa série et n’écoutait même pas son frère qui l’exhortait d’aller le coucher. Il avait découvert ce drama à peine quelque jour avant mais tout son argent de poche y était passé. Il savait qu’il était considéré comme l’otaku de l’école mais il n’en avait pas honte. Oui, il aimait les mangas, les animes et les dramas, et alors ? S’était normal non ? Son grand frère était mangaka, il nageait donc en pleine culture depuis qu’il était petit ! Mais il n’avait jamais regardé un drama aussi bien ! Une série sur les médecins … s’était vraiment réussie, même si il se sentait parfois très mal, aussi bien pour les patients que pour les médecins. Lui qui ne voulait jamais mettre un pied à l’hôpital, voilà ce qu’il fallait pour le réconcilier ! Désormais il se sentait à appeler chaque fois qu’il se sentirait vraiment malade. Sa haine des hôpitaux remontaient à très longtemps … à l’époque du bac à sable, quand il était encore ami avec Yokoyama Suichi. Cette fille était l’idole de la classe mais lui ne la supportait pas. Il la considérait toujours responsable de la mort de sa meilleure amie, Nanatsuchi Nayuki. Elle était présente quand elle avait un accident et elle n’avait rien fait pour la sauver ! Pourquoi avait il fallut que ça soit Nayuki qui meurt et pas Suichi ? Il ne comprenait pas ! Suichi avait toujours eu une belle vie et pourtant, elle avait échappé à la mort alors que Nayuki qui était née avec une maladie incurable était passé sous les roues de la voiture ! « Kaito-kun, tu sais, elle serait morte dans la semaine quoi qu’il arrive. » « Tu ne devrais pas prendre Suichi comme exutoire … elle aussi elle souffre de la perte de sa meilleure amie tu sais. » « N’embête pas Yokoyama pour le moment, elle est encore en train de faire le deuil de son père et de sa cousine » … « Pourquoi est ce que vous la protégez tous ? C’est entièrement sa faute ! Si elle n’avait pas été là, Nayuki serait toujours en vie ! » … mais le pire pour lui avait été de revoir Suichi, un mois plus tard. Il avait entendu dire qu’après l’accident, elle avait refusé de sortir de chez elle et en effet, il ne l’avait pas vu à la garderie pendant longtemps … en fait, elle n’y était plus jamais retournée … et la seule chose qu’elle a trouvée à dire quand elle l’avait revu, ça avait été qu’elle lui adresse la parole. « Je suis vraiment désolé pour ce qui est arrivé à Nayuki … je suis désolé, tout est entièrement ma faute … » … pourquoi avait il fallut qu’elle l’admette ? Pourquoi avait il fallut qu’elle s’excuse ? Si elle l’avait ignoré, il aurait pu
l’accuser ! Seulement, elle regrettait se qui s’était passé …
Après cette aventure, Kaito s’était intéressé aux mangas et ne lisait à présent plus que ça. Finalement, il était devenu ce qu’il était maintenant. Mais il était déjà deux heures du matin et il risquait d’être très fatigué le lendemain si il n’allait pas se coucher maintenant … En même temps, il pourrait toujours dormir pendant le trajet. Si il avait bien compris, ils allaient prendre le car … il y en avait bien pour cinq ou six heures … voir peut être même plus ! Il aurait le temps de faire plein de chose. Il avait pris son lecteur de DVD et la fin de son drama … il n’aurait qu’à continuer tranquillement le lendemain … tout était finalement tellement simple qu’il avait envi de rire de la peur qu’il avait eu au début. Il soupira et s’avachi sur son lit en répondant que, s’était bon, il allait dormir, pas la peine d’hurler. Depuis le départ des ses parents en Chine pour le travail, le frère aîné, Yuto, s’occupait seul de ses cinq petits frères en plus de son travaille de mangaka et ce n’était pas toujours facile.
Kaito s’en voulait malgré tout un peu de parler toujours aussi durement à son frère … il savait que Yuto faisait de son mieux pour eux et qu’il se privait et passait des nuits blanches à travailler sur ces œuvres … lorsqu’il s’en voulait vraiment, comme maintenant, il ne résistait jamais longtemps. Deux minutes plus tard il était dans la chambre que Yuto partageait avec Yusuke, le plus jeune des frères, qu’il avait transformé en atelier.

Tomoki

Yamashita Tomoki dormait paisiblement, sa valise posée dans l’entré et toutes ces affaires prêtes depuis plusieurs jours. De toute la classe, il était la personne la plus organisée. Dans son sac, tout était toujours bien rangé, ses cahiers étaient incroyablement propre si bien que s’était toujours à lui qu’on venait demander de l’aide quand on avait mal suivit, bref, pour la plupart, s’était un garçon parfait, une personne que confiance à qui on pouvait tout expliquer. Mais en vérité, Tomoki se serait volontiers passé de cette pub gratuite qui ne lui permettait pas de s’approcher de Yokoyama Suichi. Les autres avaient de supers excuses … « Tu voudrais bien m’aider à m’améliorer en sport ? » « J’ai besoin d’aide pour l’anglais, j’arrive pas à comprendre le dernier cours » « Tu peux me prêter ton japonais, je n’ai pas bien copier la fin du cours » … mais Tomoki était considéré comme parfait et, de ce fait, n’avait aucun moyen de s’approcher d’elle … même si elle ne se serait probablement pas intéressé à lui puisqu’elle était déjà avec Mitoreno Sho … Contrairement à la plupart des garçons de la classe, Tomoki n’avait rien contre le jeune garçon … il avait réussi à sortir avec Suichi parce qu’il était la seule personne qui la comprenait vraiment, il ne servait à rien de l’envier, mais comment faire comprendre ça aux autres ? Tomoki cherchait toujours la solution, après plusieurs mois de reflexion.
Oui, franchement, quand on regardait Tomoki, on ne voyait rien à lui reprocher. Il avait toujours été élevé dans le respect qu’il avait reproduit et était bon dans toutes les matières … mais parfois, il avait vraiment envi d’avoir exprès de mauvaises notes pour que les gens ne le voient plus de la même manière … pour que les gens s’intéressent à lui pour ce qu’il est et pas pour les notes qu’il a. Décidément, certaine chose était incroyablement plus difficile que de faire plaisir à tout le monde … comme quoi, il était plus simple d’être la personne que les autres voulaient que l’on soit plutôt que d’être celui qui nous plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: chapitre 1, partie 3   Dim 8 Mar - 22:58

Ayumi

- C’est bon, maman ! Tu vas arrêter d’essayer de contrôler ma vie ? J’y peux rien si le voyage tombe maintenant !
- Ne me parle pas comme ça Ayumi ! Reviens ici tout de suite … Ayumi !

C’était trop tard et la mère d’Ashizawa Ayumi était déjà en train de parler dans le vide. Sa fille avait claqué la porte et était partie, son sac sur l’épaule, dormir chez la première personne qui serait d’accord pour l’héberger. La personne qui habitait le plus près était Mimomiya Makoto mais elle ne lui adressait jamais la parole et en plus, elle risquait de le déranger … il était avec Tekemoto Akira non ? Ce garçon de troisième et lui formaient un couple plus mignon qu’il n’y semblait quand on y pensait mais Akira était connu pour être un véritable pervers aussi personne n’osait parler à Makoto de sa relation avec lui. Quand à Ayumi … elle avait eu une bonne relation avec le garçon quand il avait été transféré dans sa classe … ça devait probablement être à cause de ces côtés garçons manqués qu’il ne l’avait pas traité comme les autres filles … Makoto avait peur des filles et n’osait même pas s’en approcher mais il était devenu assez ami avec Ayumi … mais la jeune fille avait coupé tout contact après être passé chez lui un jour où il avait été malade. Elle s’était donnée du mal pour rassembler tous les jours de la journée, elle qui habituellement ne suivait pas en classe, et était allé jusqu’à la grande maison dans laquelle il habitait encore à l’époque. C’était il y a très longtemps maintenant qu’elle y pensait … ils étaient encore au collège … Elle avait sonné, particulièrement intimidée, et bizarrement, s’était lui qui était venu lui ouvrir. Il semblait essoufflé et dès qu’il fut au niveau du portail, il lui avait pris la main et avait commencé à courir dans la rue.

- Merci, tu m’as sauvé, avait il dit quand ils arrivèrent à un point éloigné de chez lui
- Qu’est ce que tu veux dire ?
- Tu as distrait mon père exactement au bon moment … j’ai pu sortir pendant la demi seconde où il a regardé ailleurs.
- Mais tu n’es pas censé être malade ? C’est ce que le professeur a dit …
- ça, c’est l’excuse de mon père … sa femme c’est énervée et m’a blessé à la joue … il ne voulait pas avoir à l’expliquer alors il a inventé cette histoire.

Après avoir entendu ça, Ayumi avait regardé la joue du garçon … il y avait un pansement qui, bien qu’ayant été, vraisemblablement, changé il y a peu de temps, était rouge sang … en voyant sa, elle tendit les feuilles de cours à son ami et s’enfuit en courant pendant qu’une voiture noir venait récupérer Makoto. Après ça, elle ne lui avait plus jamais adressé la parole, probablement parce que, s’était retrouvé impuissante à ce moment là, elle avait peur que le garçon la déteste … mais voilà qu’elle passait devant l’appartement où il vivait à présent … ses pas l’y avait conduit malgré elle … peut être voulait elle se faire pardonner … mais il était trois heures du matin et tout le monde devait dormir … elle n’avait plus qu’à rester quelque part pour passer la nuit. Pourquoi pas a l’école ?

- Akira-kun, ici, regarde … Ashizawa-chan !!! Qu’est ce que tu fais dehors à cette heure-ci ?
- Cris moins fort Makoto ! Si tu déranges les voisins, on va avoir des problèmes avec le propriétaire !

Elle leva les yeux vers une fenêtre éclairée où deux garçons étaient en train de l’inviter à monter … peut être que finalement, la soirée ne finissait pas si mal que ça … la dispute avec sa mère n’était pas si mal tombé …

Masato

Aizawa Masato tenait fortement son téléphone dans sa main en traînant dans la ville de Sakurajo. Il vivait seul avec son père qui était médecin et lorsqu’il était de garde, il restait dehors assez tard. Masato n’aimait pas être seul chez lui, cela lui rappelait trop les moments qu’il passait avec sa mère … elle était encore là quelques années auparavant et brusquement, elle avait annoncé qu’elle souhaitait divorcer … que s’était trop dure pour elle de vivre avec un mari constamment absent … Masato avait été vraiment triste de cette séparation et avait beaucoup pleuré et en même temps, il en voulait à sa mère ! Elle avait décidé de quitter son père alors que celui-ci faisait de son mieux pour sauver des vies … et elle était partie au moment le plus difficile pour lui … Au moment de l’accident de bus qui avait tué le père de Yokoyama Suichi, une de ses camarades de classe. Ça avait été la première fois que son père s’était retrouvé impuissant … il se souvenait qu’il n’était pas rentré pendant plusieurs jours après ça … Le pire pour lui avait été d’avoir échoué devant Yokoyama Shiori, la mère de Suichi qui était, ce jour là, l’infirmière chargée de l’aider. Bien que la
jeune femme ne lui en avait jamais voulu, il s’était toujours senti responsable … et ce soir encore, en regardant le ciel, Masato ne pouvait s’empêcher de penser au visage décomposé par les larmes qu’avaient Suichi lorsqu’il l’avait croisé, ce jour là, à l’hôpital. Maintenant, tout été rentré dans l’ordre … la mère de Suichi était remariée et la jeune fille avait séché ses pleurs … mais Masato ne pouvait oublier ce jour … Même après l’accident, Suichi avait continué à lui parler comme avant et Masato lui avait demandé une fois … « comment fais tu pour ne pas m’en vouloir alors que mon papa a tué le tien ? » Il se souvenait encore de la réponse mature que lui avait donné la jeune fille … « Il n’a pas tué mon père, il n’a pas pu le sauver … mais grâce à lui, moi, je suis encore en vie et j’ai pu lui dire au revoir une dernière fois. Les médecins ne peuvent pas sauver tout le monde, et même quand ils les sauvent, la seule chose qu’ils peuvent faire, c’est rallonger leur vie » … elle avait raison … il murmura cette phrase à mis voix et remis son sac de voyage, qu’il avait soigneusement préparé avant de sortir, convenablement sur son épaule pour prendre le chemin de l’hôpital. Ce soir, son père et la mère de Suichi était de garde … les connaissant, ils avaient probablement été tellement absorbés par leur travaille qu’ils en avaient oublié de manger. Masato avait pris avec lui deux bento … son père crierait forcément un peu en voyant qu’il était sortit dehors à cette heure, mais il finirait par le prendre dans ses bras en lui disant « merci beaucoup », comme chaque fois.

Misaki


Hanabi Misaki soupira … il était seulement quatre heures du matin et son chat était déjà en train de lui lécher le visage … parfois, il se demandait pourquoi qu’il aimait autant cet animal mais très vite, il ne lui en voulu plus … s’était le jour J, le grand départ ! Il caressa Tama et se leva … après tout, il n’était jamais trop tôt pour ce préparer. Il vivait seul avec Tama dans un petit studio depuis qu’il avait décidé de devenir indépendant. Ses parents lui envoyaient chaque mois l’argent pour le loyer mais s’était la seule chose qu’ils faisaient. Pour payer ses cours et son repas, Misaki se débrouiller seul, s’était comme ça qu’il avait décidé avec ses parents. A vrai dire, ils avaient d’abord pensé qu’il ne tiendrait pas deux jours mais cela faisait deux ans que Misaki travaillait dans un konvini et qu’il ne les appelait que le week end, aussi avaient ils décidé d’arrêter de s’inquiéter et de respecter son choix … et ça, Misaki en était ravi ! Il soupira en versant ses croquettes favorites à Tama … il ne devait pas oublier de le déposer chez la voisine avant de partir. Dans l’entré, son sac à roulette bleu dans lequel était rangé toutes ces affaires prenaient un peu de place mais lui rappelait qu’il allait passé trois jours de rêves. Il sourit et fouilla les placards pour se préparer un chocolat chaud … déjà le soleil était en train de se lever.

To be continue

Note : Bah ... comme vous pouvez le remarquer, cette histoire est battit sur une tout autre structure que d'habitude ... ça peut être un peu étrange mais moi, je trouve ça mieux pour ce genre de fiction ^.~ Personnellement, je n'ai fait qu'un voyage scolaire et je n'en ai pas un souvenir merveilleux ... l'hôtel où on est descendu avait une nourriture infecte et il y avait une trace de sang sur les dras de ma copine ... sans compter que l'eau des douches (communes) étaient froides --" Enfin bon ... s'était pas vraiment un hôtel mais une auberge de jeunesse, ça explique peut être. Mais malgré ma mauvaise expérience, je vais tout faire pour vous donner un contre-rendu détaillé des aventures de la classe de 1ère année.
Vous remarquerez aussi que chaque personnage évoqué pour la première fois est nommé avec son nom complet ... je trouve ça plus professionnel ^.~ Sinon, pour info, je pense faire la liste de la classe avec la répartition des chambres d'ici le prochain chapitre.
Dans la partie sur Kaito, la série que regarde Kaito est code blue ^.~


_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Lun 9 Mar - 15:31

WOUAH J'ADORE ! C'est vrai que ce formatage de texte est très bien lui aussi, mais je préfère "l'habituel". T'aurais dû préciser pour CERTAINS MEMBRES qu'il y a du shonen ai XD D'ailleurs c'est un doux mélange entre du shonen ai et du sensei n'est-ce pas ? En tout cas j'adore ! J'aime aussi le fait qu'on retrouve Satoshi et Ayumu en tant que couple (en tout cas Satoshi aime Ayumu) car j'adore ce couple. J'adore aussi Suichi, Sakura et Sho, les habitués XD Et Akira et Makoto aussi je les adore >< J'les aime tous !! XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Banana007
Modératrice
Modératrice


Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 22
Passion(s) : : je suis autiste
Humeur ? : cramoisie
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 15 Mar - 0:02

Mon dieu, les chapitres que j'attendais avec tant d'impatience, je ne les lis que deux semaines après ? Aaah shame on me !!! XD Suichi qui prend son poste de présidente tellement au sérieux xD

_________________

[list]


Aya & Mew[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://someonetoldmethis.tumblr.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 15 Mar - 16:06

Et oui ... bien que mon idée depuis le début était de faire de Suichi la présidente du conseil des élèves, le fait qu'elle devait combattre les méchants ou participait à plusieurs club rendait la chose difficile ... mais j'ai finalement fait que Shû la présidente que je voulais ... complètement "j'm'en foutiste" :-p J'aime bien cette Suichi ^.~ On dirait que rien ne l'atteind et elle n'a pas peur de répondre aux autres .. fight !
Pour le chapitre deux, faudra attendre encore un peu :-p

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]


Dernière édition par megamomo le Lun 11 Avr - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 15 Mar - 16:19

Je me réjouis alors !
Moi, la suite d'Evolution arrive à grands pas ^^

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: chapitre 2, partie 1   Mer 1 Avr - 19:10

Encore une fois, s'était chaud --" Je suis en train de faire la fan fiction sur Ai ore donc le prochain chapitre ne viendra pas avant le mois prochain ... de toute façon, il vous suffis de regarder le premier post, j'ai mis la date de sortie. Ensuite ... j'ai terminé Viewfinder ... (savez vous que viewfinder est le terme utilisé pour appeler ... je sais pas si c'est pas l'objectif de l'appareil photo) j'ai jamais autant pleuré en téléchargent un manga ... j'ai tellement pleuré que je suis mort de honte --" Pleurer comme ça pour un chapitre ... mais en même temps, c'était vraiment bien ! Je continue de préférer Gravi mais j'ai vraiment aimé finder ... Mais vous savez ce qui m'a le plus plu ? Pour une fois, j'ai aimé une série vraiment pour elle et pas principalement pour ses personnages ... mais j'adore les fan fic de finder ^^ (note, Viewfinder est aussi appelé "finder série", c'est pour ça que j'utilise le terme "finder" pour en parler)
Note --> Quand Makoto parle à Arumi, il utilise son nom quand ils sont en relation "prof-élève" et son prénom quand ils sont en relation "amis"

Chapitre 2 : 19 Février, départ

C’était enfin le grand jour … le rendez vous était prévu à six heures quarante mais à six heures, Suichi était encore calmement dans son lit, malgré les remontrances de son frère qui lui disait de se presser. Aller vite ? A quoi ça servait ? De toute façon, au pire, elle serait en retard, elle n’en mourrait pas. La rouquine était quelqu’un qui n’aimait pas faire d’effort le matin. Elle était sportive, sympathique, compréhensive et appréciée de tous, mais franchement pas du matin. Il n’y avait rien qu’elle détestait plus qu’être réveillé par son réveil ou pas un rayon de soleil qui aurait pénétré dans la chambre de façon abusive, malgré les rideaux blues aux fenêtres. Elle se décida finalement à ce lever lorsqu’on frappa à la porte. S’était probablement Sho qui venait la cherchait. Elle avait déjà préparé son uniforme qui était soigneusement posé sur son bureau … elle en avait pour cinq minutes, à peine. En bas, Tatsuya s’activait en cuisine et proposait à Sho de boire une tasse de chocolat avant de partir … elle dévala les escaliers quatre à quatre, sa valise faisait un bruit horrible … elle n’aimait pas se lever mais le chocolat chaud, par contre, elle adorait.

- Ohayô tout le monde ! Comment ça va aujourd’hui ?
- Onee-chan, t’es pitoyable ! Tu t’es pas coiffé et t’as de la bave au coin de la bouche. Tu n’as pas honte de montrer ça à Sho-senpai ?
- Ne t’en fait pas Tatsuya … ta sœur est toujours aussi belle, même à moitié endormie. Mais faudra quand même se dépêcher si on ne veut pas être en retard.
- Okay !

Etrangement, dans la bouche de Sho, « se dépêcher » n’avait pas l’air si terrible. En trois minutes, elle eu fini son petit déjeuné. Elle vérifia encore une fois si elle avait bien son baladeur CD puis enfila ses chaussures. Elle n’avait pas l’habitude de se rendre à l’école à pied, préférant le roller, mais aujourd’hui, s’était une exception … elle ne pouvait pas les prendre avec elle. Tatsuya sortit son vélo du garage et annonça qu’il allait les accompagner en expliquant qu’il avait des courses à faire pour le repas du soir … c’est vrai que ce soir là, Shiori n’était pas de garde et ils seraient donc tous les deux à la maison … Tatsuya avait probablement envi de faire un super dîné pour fêter ça … car ce n’était pas si fréquent.
De la maison des Yokoyama, il fallait seulement quinze minutes pour arriver au lycée. Ils avaient donc largement le temps d’être à l’heure, même en marchant tranquillement … mais Tatsuya semblait prendre un malin plaisir à partir devant, obligeant les deux amoureux à lui courir après pour ne pas être à la traîne. C’était sa jalousie qui lui donnait envi de constamment les embêter quand il les voyait tous les deux. Tatsuya fait preuve d’un léger sister complex qui était responsable de bien des moqueries de la part de son meilleur ami, Tenezuko Tetsuo, mais il était en plus amoureux d’Hana Sakura, la meilleure amie de sa sœur, ce qui n’était pas toujours quelque chose qu’il gérait très bien, aussi était il souvent jaloux dès qu’il voyait un couple dans la rue. Suichi était ainsi obligée de subir les coups bas de son petit frère qui lui proposait de faire un choix pour avoir la paix : l’aider avec Sakura ou se séparer de Sho … bien sur, il n’avait jamais mis la rouquine au courant, aussi pouvait il attendre bien longtemps avant qu’elle ne comprenne ce qu’il attendait d’elle.
A ce rythme de course forcé par le collégien, c’est à six heures trente que Suichi et Sho arrivèrent. A leur grand étonnement, ils constatèrent que malgré l’heure incroyablement tôt, tout le monde paraissait parfaitement réveillé, surtout Tashimura Haruka qui pleurait toutes les larmes de son corps dans les bras de son père, à moitié endormis et encore en chemise de nuit, il avait probablement été traîné de force, en disant qu’elle n’allait pas le revoir pendant trois jours. Suichi n’avait pas ce genre de problème puisque sa mère ne rentrait que très rarement le soir … elle était généralement seule avec son frère alors cela ne lui faisait plus rien de lui dire au revoir pendant plusieurs jours … mais en
regardant Haruka, elle ne pu s’empêcher d’être un peu jalouse. Elle aussi elle aurait bien aimé pouvoir dire une dernière fois « au revoir » à sa mère, avant son départ.
Le car était déjà là et la roussette décida de monter dedans afin de pouvoir prendre les places au fond, où on pouvait se mettre à cinq. De toute façon, rien ne la retenait dehors, à part son petit frère qui lui embrassa la joue avant de rentrer se recoucher.

Makoto

- Debout tout le monde ! Makoto, arrêtes de traîner au lit ! Ashizawa, on se lève ! Je sais qu’on est juste à côté de l’école mais si vous êtes en retard, j’y suis pour rien !

Makoto ouvrit péniblement les yeux en sentant l’odeur de chocolat … Akira détestait pourtant tout ce qui était sucrée … est ce que, par hasard, il aurait fait ça … pour lui ? Il se redressa brusquement sur le futon à cette idée et vit le visage souriant de son amant juste devant lui, lui dire en riant « tu es vraiment mignon quand tu dors ». Chaque matin, s’était la même comédie. Makoto n’était franchement pas un lève tôt contrairement à Akira qui lui, tout en se couchant tard, était toujours en forme. En même temps, Makoto avait une excuse … il était souvent fatigué, soit à cause de leurs ébats de la veille – voyons, on ne dit pas ça dans une histoire pour jeune fille ! – ou encore par l’écriture du chapitre x du roman à succès qu’il avait bien du mal à terminer dans les temps. Et oui ! En plus de son travail de lycéen, Makoto était un jeune auteur assez connu pour ses nombreuses histoires mettant en scène des personnages mystérieux, inspiré de ses connaissances. Il y avait bien sur Akira, qui tenait un rôle essentiel, mais aussi Mizuki, son grand ami, et Shinichi, le frère jumeau de son amant … c’était principalement pour ses personnages si réalistes et complexe à la fois que Makoto était célèbre et beaucoup des élèves de la classe en parlait, sans savoir qui se cachait derrière le pseudo « Sakurato Aoi »

- Doucement le matin Akira-kun. Je te rappelle que nous ne sommes pas seul.

En effet, Ashizawa Ayumi était juste devant la porte de la chambre que partageaient les deux garçons mais ne fit aucun commentaire, à part un « bonjour » retentissant. Makoto était heureux de pouvoir discuter normalement avec elle. Ils avaient été très bons amis à une époque mais Ayumi ne lui avait plus parlé au bout d’un moment et l’adolescent en avait été très affecté. Mais maintenant, tout semblait allait pour le mieux … il s’assit à la table de la cuisine, en face de sa camarade, et regarda d’un œil suspicieux le bol de riz qu’il avait devant lui … depuis quand Akira se mettait il à la cuisine ? Chocolat, petit déjeuné … autant de signe qui trahissait l’envi d’Akira de faire plaisir à son jeune amant … et l’intéressé n’allait pas se priver pour en profiter. Ça n’était pas tous les jours comme ça. Il y avait des jours où ils s’insultaient et le blondinet avait même une fois quitté la maison … avant de se rendre compter que le seul endroit où il se sentait bien, s’était dans les bras d’Akira-kun.

- Et bien, et bien, sourit sa camarade de classe en voyant le lycéen jeter un regard vers son aîné. Je suis désolée de vous déranger alors que vous semblez avoir plein de chose à faire.

Contrairement à Akira qui prit immédiatement une couleur écrevisse, Makoto ne compris pas tout de suite les sous entendus. Dès qu’il se rendit compte de ce que la jeune fille voulait dire, il balbutia, rougit et s’exclama :

- C’est pas du tout ce à quoi tu penses !

Pendant que son amie éclatait de rire en voyant la tête gênée du jeune garçon qui tentait péniblement de se justifier. Même sans Akira, le voyage allait peut être l’amuser finalement …


Dernière édition par megamomo le Dim 3 Mai - 14:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: chapitre 2, partie 2   Mer 1 Avr - 19:14

Yuko

Sawari Yuki boucla sa valise en un soupire. Elle était sur d’avoir oublié quelque chose ! Sa mère l’avait pourtant avertie ! « Essaye de t’y prendre à l’avance pour une fois » … s’était plus fort qu’elle, elle ne pouvait pas s’empêcher de toujours tout faire à la dernière minute. Tout en faisant rouler le sac sur les dalles de l’immeuble – veillant malgré tout à ne pas réveiller les voisins encore endormis – elle refit, mentalement, la liste de tout ce qu’elle avait pris. Des chaussettes, des pulls, un anorak, des tee-shirt, une jupe, une combinaison de ski … avait elle pensé à son pyjama ? Oui, elle avait le souvenir d’avoir glissé le rose dans son sac … et son ours en peluche ? Elle n’avait pas pu s’empêcher de le glisser dans le sac à dos qui contenait ses affaires pour prendre des notes. Elle allait pouvoir passer plusieurs jours avec Yokoyama Suichi.
Yuko n’était pas quelqu’un de prétentieuse … elle était même du genre discrète, n’aimant pas se faire remarquer, mais elle vouait une sorte d’admiration à Suichi. Elle était belle, forte, courageuse, intelligente … la preuve ! Elle avait été élue présidente du conseil des élèves alors qu’elle n’était qu’en première année ! C’était une grande première dans l’histoire de l’école ! Mais elle n’en faisait jamais toute une histoire et elle avait su rester la même, sans jamais prendre la grosse tête. Au fond, elle était comme tous les autres élèves … elle se mettait parfois, même souvent, en colère mais Yuko ne pouvait pas s’empêcher de vouloir lui plaire … d’essayer d’être amie avec elle. Mais elle était bien trop timide pour le lui demander ! Alors elle faisait quelques efforts pour mieux travailler en classe, afin qu’elle la félicite, elle participait activement en cours de sport et essayait de paraître gentille, mignonne … mais Suichi continuait à passer devant elle sans lui adresser la parole. Peut être la détestait elle ! Cette idée lui faisait mal au cœur … pourquoi la roussette était gentille avec tout le monde et l’ignorait ? Elle poussa un soupire et traversa la première rue qui menait à son école.

Mari

Mimura Mari aurait probablement hurlé de joie si il n’avait pas eu peur de réveiller Takie Yuki qui dormait à côté de lui. Il était quand même un peu triste de laisser Yuki tout seul, mais le garçon et lui n’étai pas dans la même classe … ils n’étaient même pas dans la même école ! Cette pensée ramena Mari à la réalité. Il était déjà six heures dix et il était encore en pyjama dans la chambre de Yuki, à l’internat d’art dramatique de l’école. Il connaissait bien le camarade de chambre de son petit ami aussi, quand il lui avait demandé si il pouvait passer la nuit ici, Tamura Mashiro avait immédiatement accepté. Toute fois, même si il aurait aimé resté un peu plus allongé, il allait finir par être en retard au rendez vous si il ne se levait pas ! C’est donc péniblement qu’il retira son pyjama pour enfiler son uniforme puis attrapa sa valise avant de sortir discrètement par la fenêtre, après avoir laissé un mot sur le bureau de Yuki … « je reviendrais vite ».
Quand il pensait à sa situation actuelle, Mari avait toujours beaucoup de mal à y croire … il y a quelque mois, il était encore à critiquer l’orientation sexuelle de Mimomiya Makoto, et voilà qu’à présent, il sortait lui-même avec un garçon … en fait, même lorsqu’il insultait Makoto il était déjà avec Yuki … sauf qu’il ne savait pas encore que s’était un homme … Une fois le choc initial passé, il avait fini par s’y habituer mais s’était tout de même toujours difficile pour lui de comprendre comment Makoto lui avait pardonné aussi facilement toutes les horreurs qu’il lui avait dit auparavant … C’était vraiment un garçon étrange … S’était peut être pour ça qu’il aimait bien être seul … Tout en poussant un soupire, Mari passa la grille de l’internat qui ouvrait très tôt et pris le chemin de son école.

Arumi

Tashimoto Arumi bâilla un grand coup tout en cochant sur la liste le nom de Mimura Mari qui venait d’arriver. Avec lui, la moitié de la classe était arrivée mais il n’y avait aucune trace d’Ayasumi Mizuki … il commençait à être vraiment inquiet de son absence e n’écouta même pas Tsuzuki-sensei qui le réprimandait froidement, comme chaque fois qu’il avait passé la nuit au téléphone avec son élève et qu’il tombait de fatigue … et comme chaque fois, son comportement agacé Arumi. Il n’était plus un enfant, il était tout à fait capable de savoir quand
il n’avait pas assez dormis, ce qui n’était pas le cas ici ! Et même si il était fatigué, il pourrait très bien se reposer dans le car, durant le voyage. De toute façon, ils en avaient pour au mois six heures de route, il pourrait bien dormir une heure ou deux …
Arumi regarda sa montre après avoir coché les quelques élèves qui venaient d’arriver en groupe … Il était six heures trente … Dans dix minutes, ils allaient partir et Mizuki n’était toujours pas là … qu’est ce qui avait bien pu le retarder ? Il était pourtant le genre de personne à arriver à un rendez vous avec une demi-heure d’avance, et Arumi était bien placé pour le savoir puisqu’il était déjà sorti avec lui une dizaine de fois. Soudain, alors qu’il était plongé dans ses pensés, il vit Mimomiya Makoto arriver. Makoto était non seulement la seule personne au courant de sa liaison avec Mizuki, mais aussi le meilleur ami de ce dernier … si il avait eu un problème, il était probable que le jeune garçon le sache … seulement, il était venu avec Tekemoto Akira – ce qui lui semblait logique – mais aussi avec Ashizawa Ayumi, devant qui il ne pouvait pas décemment parlé de ses inquiétudes … Heureusement, après s’être fait noté présente, elle rejoignit son groupe d’amie composé Sawamura Mayuko, Miyazawa Irie et Tashimizu Kaori.

- Makoto, interpella t’il alors qu’il se dirigeait vers Takashi Megumu.
- Que ce passe t’il Tashimoto ? Demanda alors le petit blond en se rendant compte que son professeur n’allait probablement pas lui poser une question sur le temps qu’il faisait.
- Est-ce que … Mizuki-kun t’a appelé ? Finit il par dire en baissant la tête vers ses chaussures. Parce qu’il n’est toujours pas là alors que nous allons bientôt partir alors je me demandais …
- Arumi, l’interrompis son élève en souriant. Si Mizuki avait eu un problème, il t’aurait appelé tout de suite … tu n’as pas à t’affoler, il va surment arrivé. Je te laisse, j’ai promis à Akira de rester avec lui jusqu’au départ …
- Tu as promis ou c’est toi qui voulais ? Ironisa le professeur qui connaissait bien Makoto.

Celui-ci se contenta de tirer la langue et courut rejoindre son amant qui discutait activement avec Yoshizawa Shûichi, son meilleur ami et l’amoureux de Megumu. Arumi ne put s’empêcher de glousser en voyant le petit groupe … ils étaient vraiment très soudés … s’était vraiment rare de voir des gens qui s’entendent aussi bien mais assister à ce genre de chose, ça donnait une raison à la profession d’Arumi. Il avait voulu être professeur pour se rapprocher des jeunes, pour pouvoir les aider car, quand lui avait été au lycée, les espérances que ses parents avaient placées en lui l’avaient longuement tourmenté et il voulait éviter que ça arrive à d’autres enfants … mais il n’aurait jamais imaginé tomber amoureux d’un de ses étudiants.
Mais Makoto avait raison … Mizuki avait dit qu’il viendrait alors il n’avait qu’à lui faire confiance. C’était ça aussi l’amour … non ?


Dernière édition par megamomo le Dim 3 Mai - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: chapitre 2, partie 3   Mer 1 Avr - 19:22

Mizuki

- Itekimasu !!

Il n’y eu aucune réponse … non pas que Ayasumi Mizuki en attendait une mais il aurait espéré que les insultes se seraient tues au moins quelques secondes … le temps de lui dire "au revoir", "à dans trois jours", "tu vas nous manquer" … mais il n’y eu rien de tout ça. Seulement une vague d’injure en plus hurlée par son père. Il soupira … il n’y avait rien à attendre de ses parents de toute façon. Il passait leur temps à se crier dessus sans se soucier de lui et après, ils s’étonnaient quand le jeune garçon découchait pour allait dormir chez son professeur de littérature. Quand il était avec Tashimoto Arumi, il n’y avait jamais un mot plus haut que l’autre … il était toujours très calme et il écoutait tout ce qu’il avait à dire sans le couper, même quand il explosait de rire à la fin en disant qu’il ne pensait pas que son petit protégé avait autant d’imagination. Mizuki aimait vraiment son professeur et il aimait tout autant discuter avec lui … mais la veille, ils avaient peut être parlé un peu trop longtemps. En tout cas, Mizuki ne s’était pas réveillé en entendant la sonnerie de son téléphone et avait dû partir en précipitation en se rendant compte qu’il n’avait plus que dix minutes devant lui … il avait même été forcé de sauter le petit déjeuné.
Tout en regrettant de ne pas avoir pris un sac à roulette, Mizuki commença à courir dans la rue encore sombre et inanimé tout en composant le numéro de téléphone de Tashimoto. Tel qu’il le connaissait, il était probablement mort d’inquiétude en train d’imaginer le pire … il fallait qu’il le rassure avant d’arriver, même si cela ne prendrait que trois ou quatre minutes grand maximum, sa maison n’étant pas loin de l’école. Tashimoto répondit à la première sonnerie, ce qui confirma la théorie du jeune garçon … il était mort de trouille !

- Mizuki ! Hurla t’il dans le combiné en oubliant complètement d’être discret – si bien que Mizuki le soupçonna même de s’être éclipsé dans un coin pour qu’on ne l’entende pas. Où est ce que tu es ? Pourquoi n’es tu pas encore arrivé ? Tu as eu un accident ?
- Nan, répondit le garçon entre deux respirations, continuant sa course effrénée. J’ai juste eu une panne d’oreiller … je me suis probablement couché trop tard hier … je compte sur toi pour me garder une bonne place dans le car, je suis sur que tu peux faire ça en temps que professeur.

Sans attendre la réponse de Tashimoto, il raccrocha et remis correctement la lanière de son sac qui commençait à tomber de son épaule. C’était vraiment la galère de courir aussi vite avec un sac aussi gros … surtout quand on n’était pas encore très bien réveillé, ce qui était le cas du jeune garçon qui ne devait le fait de rester éveiller qu’au froid glacial qu’il faisait dehors. Quel pouvait bien être la température ? -3 ? -5 ? En tout cas, c’était un temps à rester sagement sous la couette plutôt que de se précipiter dehors pour aller à Hokkaido, où il gelait encore plus !
Il pensait à ça, mais en réalité, il était plutôt pressé d’y être … il voulait y être le plus vite possible ! Il devait courir pour arriver à temps … il l’avait promis à Tashimoto ! Mizuki poussa un long soupir de soulagement en apercevant l’école … le car était encore là, il était à l’heure. Mizuki repris son souffle comme il pouvait pendant que Makoto applaudissait sa prestation … arrivé à l’école en six minutes, s’était son nouveau record ! Mizuki se félicita soudain de faire partie du club d’athlétisme et de suivre régulièrement les entraînements, contrairement à d’autre membres qui ne faisant que glandouiller, assis sur le pierre. Il détestait ce genre de personne ! Alors que certain ce tuait à la tâche, eux, ils regardaient, applaudissant quand, fatigué des quarante minutes de course intensive, quelqu’un s’écroulait sur le terrain … Il avait même manqué d’être renvoyé temporairement un jour pour avoir frappé un groupe de ces crétins qui riaient en matant Mishimoto Kazuya, une jeune fille de sa classe qui venait de rejoindre le club. Mizuki se souvenait encore de la colère qu’il avait eue ce jour là. Il avait commencé à ce battre avec les quatre deuxièmes années puis un professeur était arrivé … sans Tashimoto, il se serait probablement retrouvé avec son nom d’inscrit sur le tableau des élèves renvoyés …

- Yo, Mizuki, l’héla le professeur dès que les élèves commencèrent à monter dans le car. J’ai fait comme tu m’as demandé … tu as une place attitré dans le car … ça te va si c’est à côté de moi ?

Pendant un instant, Mizuki n’en crus pas ses yeux … avait il bien vu ce qu’il avait cru voir ? Les joues de son professeur de litérature avaient elles vraiment viré au rouge quand il avait dit ça ? C’était trop mignon ! Tashimoto le faisait exprès, s’était forcé … il ne pouvait pas être aussi adorable pour de vrai … quoi que …

- Ça me va très bien sensei, répondit le jeune garçon avec un sourire.
- Alors monte vite … j’ai inventé une excuse auprès de Mizuno-sensei … il te placera directement quand tu monteras … A tout à l’heure.

Non … Mizuki n’avait pas rêvé … le professeur avait vraiment perdu son assurance légendaire pendant un court moment … Kawaii !

Kazuya

Mishimoto Kazuya poussa un soupire de soulagement en voyant Ayasumi Mizuki arriver en courant. C’était une jeune fille habituellement timide et, lorsqu’elle avait été transféré en été, Mizuki avait été la première personne à lui parler … c’était lui qui lui avait proposé de rejoindre le club d’athlétisme, dont elle était maintenant un des membres les plus motivés, quand il avait vu qu’elle courait incroyablement vite et il l’avait aussi défendu des deuxièmes années qui avaient tenté de la regarder ce changer … Dès lors, elle était tombée amoureuse du garçon … mais lui passait tout son temps plongé dans un bouquin, à discuter avec le professeur de litérature ou encore avec Mimomiya Makoto … Makoto … elle aimait autant Mizuki qu’elle détestait ce garçon … pourquoi était il aussi froid avec tout le monde ? Il n’avait pas besoin d’esquiver les autres quand même ! S’était quoi cette habitude de manger sur le toit de l’école pour être seul – avec certains troisièmes années, Takashi Megumu et Mizuki. Et surtout, pourquoi était il si près de Mizuki ?! Les deux garçons traînaient toujours ensemble et Makoto attendait même qu’il ai fini son club pour rentre … ils sortaient ensemble ou quoi ?! Ne pas en savoir plus sur ce gamin, Kazuya ne le supportait pas ! Mais ce qu’elle aimait encore moins, s’était que LUI, en sache plus sur Mizuki qu’elle !

- Makoto ? Avait répondu Mizuki quand Kazuya lui avait demandé sa relation avec le petit blond. C’est mon meilleur ami. On se connaît depuis qu’il est arrivé dans la ville c'est-à-dire … deuxième année de collège.
- Et vous étiez toujours ensemble ? Avait alors questionné Kazuya, intrigué de leur relation.
- En fait, au début non … la seule personne qui parlait à Makoto au début, s’était Ashizawa … mais lorsqu’ils ont arrêté de ce parler, ça m’a fait de la peine de le voir toujours seul dans son coin alors je suis allé lui parler. Mais ça n’a pas été facile ! C’est quelqu’un de difficile d’approche mais je suis sur que vous pourriez être amis !

Être amis ? Lui et elle ? S’était tout simplement impossible. De toute façon, Makoto ne parlait pas aux filles et quand l’une d’entre osait s’approcher de lui, il ne répondait que par monosyllabe – ce qui était, de toute façon, le cas avec tout le monde. Mizuki avait beau dire que s’était qu’il avait peur des filles, il ressemblait plutôt à un gros misogyne ! Mais quand elle le regardait là, avec le troisième année qui, d’après les rumeurs, était son petit ami … elle avait presque envi de croire qu’il avait bon fond. Mais seulement « presque » !
Elle soupira et monta dans le car après Mizuki … elle avait bien l’intention de s’assoire à côté de lui mais quand elle lui demanda, ce fut Mizuno-sensei qui répondit à sa place.

- Ayasumi est facilement malade en car donc il va s’assoire à côté de Tashimoto-sensei …

Tout en se dirigeant vers Kusanagi Naomi, l’une de ses seules amies, elle soupira … encore raté.

To be continue

Note : J'avais vraiment la flemme de bosser sur ce chapitre mais j'ai été heureux de faire intervenir le personnage d'Arumi dans un autre contexte que "on me parle, je répond" ... habituellement, il est uniquement évoqué. Là, il a momentanément la vedette. J'ai beaucoup de personnage parce qu'il a beau être prof, il est avant tout un être humain comme un autre qui aime un lycéen et qui n'en a pas honte, qui est timide en amour mais n'ose pas le montrer ... c'est vraiment quelqu'un de bien et j'aimerais vraiment qu'un prof comme lui existe.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]


Dernière édition par megamomo le Dim 3 Mai - 14:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 13:33

Premièrement je ne savais pas qu'Arumi était un prénom masculin et que Kazuya était un prénom féminin XD Je suis une perdue du japonais. Enfin bref, j'ai enfin fini de lire ce deuxième chapitre! Ca faisait longtemps XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 14:31

Dans ce cas là, je suis ravie de t'avoir instruit deux trois trucs XD ... Et puis tu le finis juste à tant puisque dans une semaine c'est la suite ^^ Tu en as de la chance ! (vi, la suite est pour le 4 Mais ... Et ensuite ça sera 6 Juin ... Un chapitre par mois :p

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 14:35

Purée, tu as de la chance de t'organiser comme ça.. Moi j'fais quand j'ai envie... ou quand je trouve que 3 mois, c'est un peu long entre les chapitres XD Sinon, Kazuya est VRAIMENT un prénom de fille ? Oo Zarb XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 14:52

Moi j'étais pareil mais maintenant que j'ai un téléphone avec agenda, j'en profite XD ... Pour ce qui est de Kazuya ... Et bien, d'après mes sources (XD), c'est un prénom à la fois féminin et masculin ... J'ai plusieurs Yaoi avec un garçon qui s'appel Kazuya mais c'est aussi le nom de l'amie d'Hijiri dans Yami no Matsuei ... Donc logiquement, c'est mixte.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 15:57

Comme Yuki quoi ^^
Sinon... comment t'as trouvé ADDLEC ? Si tu as lu tu peux poster un commentaire ? Mici.
Bon, moi aussi j'adore les voyages scolaires. D'ailleurs dans Power Midori ils vont en faire un de deux semaines ^^

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 16:49

Nan, j'ai pas eu le temps de lire --" Entre mon BL game et la fic' lemon, j'ai pas eu le temps --"

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 17:47

Ah zut alors XD Sinon, j'ai lu ta fic lemon... moi c'est plutôt le mot lécher qui me fait virer à l'écarlate XD Pour ceux qui lisent, ne vous imaginez pas trop de trucs, il ne... laissez tomber XD
Bon, stoping le HS èwé

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 18:58

Nan, nan, continuons un peu le HS ^^ Bah ... De toute façon, faut bien s'occuper le temps que je mette d'autre chapitre ^^

XD c'est vrai que moi aussi ça m'a fait virer à l'écarlate --" La scène avec Akira et Makoto dans la cabine, j'y ai pensé en repensant à Gakuen heaven ... Keita se fait enfermer dans un local, Hide vient l'aider et, alors qu'il s'était blessé au coude, il lui lèche le bras ... La petite tête qu'il fait Keita ... Kawaii ! ça donne envi de se jeter dessus *sbaf* ... Bon alors, ça allait le lemon ? Pas trop hard à ton gout XD Toi, je t'imagines très mal lire Viewfinder XD En tout cas, probablement pas avant ta majorité XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 19:06

Meuh non, Viewfinder je lirai genre à ton âge, mais pô à dix-huit ans XD
Mais pour l'instant dans ta fic lemon y'avait pas encore TROP de lemon... mais au niveau du lécher je parlais pas du moment de la cabine... je parlais plutôt du moment dans la chambre, d'ailleurs le mot téton apparaît LÀ XD Mais sinon... pourquoi tu m'imagines mal lire Viewfinder ?! Tant que c'est des dessins j'm'en fous XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 19:23

J'avais deviné que s'était dans la chambre, mais j'aime bien le passage dans la cabine *sbaf* J'aime bien aussi Akira qui retire tranquillement le pentalong de Makoto "qu'est ce que tu fous enfoiré" XD et finalement, il réussi à le lui retirer en plus --"

Ah ouais ? ça te dérange pas si c'est des dessins ? Moi c'est plutôt le contraire --" Les dessins, c'est plus dans l'action, surtout qu'Akihito n'est pas du genre à garder ses petits cris pour lui *sbaf* ... bon bah finalement, lit Viewfinder quand tu veux XD ... Mais attention ... Le premier chapitre est vraiment chaud (même pour moi !) ... C'est du SM quand même --" Enfin ... De toute façon, tu n'as pas encore mon âge alors tu as le temps xD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 19:45

DU SM ?! Ouh là, moi de toutes façons j'ai dit que j'allais commencer par Smile! ... donc voilà XD Après on fait comme on veut ;P Bon. Sinon tu crois pas que si on veut garder notre place il vaudrait mieux arrêter le HS ? XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Dim 26 Avr - 19:49

Toute façon, personne vient jamais voir les histoires XD ... Vivi, du SM ... Et pis Asami s'en donne à coeur joie en plus --" Pauvre Aki --" Mais, ouais, Smile ! c'est un bon manga pour commencer le yaoi ^^
Bon, vais dodoter ^^ (après avoir joué un peu à mon jeu ^^)

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suki-- ni kyuuka   Aujourd'hui à 22:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Suki-- ni kyuuka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Macaroni gratiné à la viande de sukie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE GROW :: Multimédia :: vos fictions :: Fiction terminée-
Sauter vers: