WE GROW

Votre forum de discussion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au-delà de l'arc-en-ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Au-delà de l'arc-en-ciel   Sam 30 Aoû - 21:12

Bon, puisque l'ancien sujet a mystérieusement disparu, je vais devoir refaire le sujet -___- Enfin bon, je mets le premier et le deuxième chapitre.

Chapitre 1 : De retour au théâtre

Je poussai la lourde porte du bâtiment ancien qui m'avait servit, autrefois, de lieu pour danser. Là où j'avais fait mon dernier spectacle qui mettait en scène des enfants, et quelques adultes pour jouer la sorcière, et les personnages de la ferme. Le spectacle en question avait été le Magicien d'Oz. Aujourd'hui, j'avais 17 ans et j'habitais déjà dans un H.L.M. au centre du Japon avec trois autres amis. Je travaillais en tant que secrétaire et costumière. Mais... Ce n'est pas mon vrai métier. En dehors de ça, je suis écrivain, j'ai déjà sorti un livre il y a un an, et là j'en écrit un qui se nomme "La petite fille vêtue de noir." Je vis avec Ayame, ma meilleure amie, Hideaki, mon meilleur ami et Yuki, une travestie qui est aussi une de mes amies. Le pauvre Hideaki habite seul au milieu de trois filles... Mais Yuki est déguisée est garçon, donc rien ne l'empêche de le considérer comme tel. Yuki a toujours voulu être un garçon, elle adore le football, mais elle n'est pas la seule. Moi aussi, j'adore le football. C'est d'ailleurs mon sport favori, pareil pour Hideaki. Ayame préfère le tennis et le judo. On s'entend très bien tous les quatre. Ayame est avocate, Yuki est animatrice télé et Hideaki est vétérinaire. Yuki présente souvent les émissions sportives, elle est la plus âgée, elle a vingt et un ans. Au fait, si cela ne vous dérange pas, je dirais "il" pour parler de Yuki, ce sera plus simple. Ah mais ! J'ai oublié de me présenter. Je suis Akane Rinsa, et je suis venue ici pour retrouver mes amis. C'est l'anniversaire d'Ayame, et je suis encore en retard. J'ai ce don, d'arriver en retard constament. Je crois que je pourrais arriver en retard à mon propre enterrement, même si ce n'est pas possible. Arrivée dans une des loges que j'ai pu réserver in extremis, j'éteignis la lumière et m'écriai-je :

-
Joyeux anniversaire, Ayame-san !
- Rinsa, Rinsa, Rinsa... Toujours en retard, soupira Hideaki
- Gomen Hideaki. Il y avait des embouteillages, dis-je en bafouillant
- Akane, tu n'as même pas le permis de conduire ! Et rallume la lumière, s'il te plaît, me dit Yuki en riant

J'éxecuta son ordre et vit leurs vêtements... Ils étaient tous bien habillés, sauf moi. Je n'avais mis qu'un long pull avec un legging. Ayame avait dix-huit ans et je n'avais vraiment pas fait d'efforts. Yuki portait une belle chemise blanche rayée rouge avec un jean noir. Il avait une cravate bleue marine et ses cheveux châtains était bien coiffés. Hideaki portait un pull marine très joli que j'adorais et un short usé. Malgré le style un peu vieillot, cela lui allait bien et c'était un peu la "mode". Quant à Ayame, elle avait un tee-shirt rose pâle et une jupe longue et violette. Ses cheveux avaient poussés depuis le temps, et elle avait maigri. Les cadeaux d'Hideaki et de Yuki étaient entassés plus loin, et je répérai le gâteau caché derrière une chaise. On reconnaissait bien le sens de l'ordre d'Hideaki, c'est-à-dire aucun. Pour un vétérinaire, il n'était pas vraiment organisé. Moi, comme cadeau, j'avais amené uniquement un DVD de son manga préféré, Ozia. C'était une version secondaire du magicien d'Oz. L'écrivain de cet animé était très imaginatif, il avait reprit toute l'histoire du magicien d'Oz et l'avait modernisé. Ayame aimait vraiment ce manga, et m'avait tellement parlé de ce DVD que je ne pouvais m'empêcher de le lui offrir. En parlant d'elle, en ce moment, elle était en pleine discution avec Yuki et Hideaki commençait à me parler.


- Alors, tu lui as acheté quoi ? me chuchota-t-il.
- Le DVD d'Ozia, pourquoi ? lui répondis-je
- Pour savoir si on n'avait pas acheté la même chose, pardi ! Moi c'est une tortue... Squiz est mort y'a pas longtemps, donc je lui en offre une des miennes, m'expliqua-t-il

Hideaki était vraiment gentil.... J'aurai bien aimé qu'il ait été aussi gentil avec moi quand on était enfants. Il n'avait jamais fait vraiment attention à moi, mais je m'en fichait. Après avoir encore un petit peu parlé avec Hideaki, on se mêla à la discution des deux filles et puis fut venu le temps du gâteau. Chacun en prit un petit bout, Ayame fut la plus gourmande, elle avait bien raison puisque c'était son anniversaire. Après, les cadeaux arrivèrent et elle fut contente d'avoir enfin son dvd d'Ozia, une nouvelle tortue et... Que lui avait offert Yuki ? C'était bizarre. Il avait fait une espèce de création en terre glaise qui n'était pas très ressemblante puisque c'était censé être Ayame. Tout le monde éclata de rire et Yuki rougit comme une tomate.


- Ma pauvre Yuki... commençai-je
- MON pauvre Yuki, corrigea l'intéressé
- Ah oui, pardon. Mon pauvre Yuki, tu sais très bien que tu n'est pas très agile des tes dix doigts, lui rappelai-je
-
Je sais, mais j'ai voulu faire un effort pour une fois. Rien ne vaut une création qui vient du coeur ! dit très justement Yuki

La fête se termina en rires et en discussions. Il était bientôt l'heure de l'émission de Yuki et nous étions en train de se préparer à aller au studio d'enregistrement.

Chapitre 2 : Le renvoi de Yuki


Ce qui était drôle chez Yuki, c'est qu'il détestait avouer qu'il était en réalité une fille. Les seules personnes le sachant étaient sa famille, et nous. Même son directeur ne le savait pas. Yuki, dans son enfance, avait toujours été très masculine. Il a toujours voulu être un garçon. Adulte, il a enfin pu réaliser son rêve. Par contre, il était célibataire car Yuki aimait les hommes, mais il n'osait pas aller draguer des hommes sous sa "forme" masculine. Ce n'était pas facile pour lui, mais il se débrouillait facilement. Nous arrivions bientôt au studio d'enregistrement de Yuki. Celui-ci marchait à mes côtés... Il m'aimait bien. C'est moi qui l'avait présenté à mes amis quand nous étions enfants. Au départ, Ayame semblait perplexe à l'idée de l'appeler "il" alors que c'était une fille, mais c'était celle qui s'était le plus vite habituée. Même si j'ai pu le montrer tout à l'heure, je ne suis pas celle qui fait le plus de gaffes au niveau de "la façon de l'appeler"... Eh non, c'est Hideaki. Il parle toujours de Yuki en tant que fille, et nous sommes toujours obligés de le corriger. Quand nous sommes en société, Ayame et moi lui chochotons toujours avant qu'il parle de Yuki : "n'oublie pas, c'est IL". Une gaffe arrivait vite. Enfin bon, je m'égare, là. La porte du studio était juste face à nous, et Yuki ouvrit la porte pour nous laisser passer en murmurant avec un sourire complice "honneur au dames". Et quand Hideaki voulu passer, Yuki entra sans tenir la porte à "fermeture automatique" en répétant Honneur aux dames. Hideaki grogna, comme souvent puis rouvrit la porte en courant pour nous rattraper. Nous parlions dans le couloir long qui menait au studio.


- Hideaki... Où vais-je mettre ta tortue ? On n'a pas la place à la maison, se lamentait Ayame
- Ayame... Réfléchis un peu. Tu sais très bien où tu vas la mettre ! répondit Hideaki
- Ah, j'ai trouvé... dis-je avec un ton enthousiaste
-
Akane, si tu ne le dis pas, je te prive de console ! me dit Ayame en me taquinant
- NOOOOOOON !!!

Yuki, Hideaki et moi avons crié en même temps. Nous trois aimons les jeux vidéos, et Ayame se retrouvait souvent seule dans son coin à la maison. Elle préférait l'ordinateur, elle. Je savais très bien où ce malin d'Hideaki allait mettre la tortue... Dans sa chambre. Je savais qu'il n'arrivera pas à se séparer de sa petite tortue chérie, comme il l'appelait. C'était presque trop beau pour être vrai, quand il m'a dit qu'il avait offert une de ses tortues à Ayame. Je réfléchis deux secondes à ce que j'allais faire... Soit je disais à Ayame qu'Hideaki voulait mettre sa tortue dans sa chambre et Hideaki me tuait, soit je ne le disais pas à Ayame et elle allait me priver de console. Mais ce n'était pas le moment de penser à ça, car le patron de Yuki s'approchait de nous. Son père et sa mère étaient derrière lui. La mère de Yuki était tellement belle ; c'était une femme blonde, avec des cheveux très courts. Ses yeux verts brillaient de larmes de joie, mais aussi d'angoisse. Quant au père de Yuki, il regardait sa fille... son fils... Bref, peu importe, avec amour et bienveillance. Il était brun, élancé et avait des yeux noirs. Le directeur de Yuki le regardait droit dans les yeux, et les siens lançaient des éclairs.


- Hikari Yuki ! Vous n'avez pas quelque chose à m'expliquer, jeune fille ? beugla le directeur
- Mais voyons, koushou... Je suis un homme ! menti Yuki, embarrassé
- Ne jouez pas à ça avec moi, Hikari. Vos parents m'ont tout dit, dit sévèrement le directeur
-
Papa ! Maman ! Comment avez-vous osé ? commençait à s'énerver Yuki
- Désolés, mon fils... Ma fille... Euh..., bafouillait son père
- Mon FILS. Je suis un garçon ! insistait Yuki
- Yuki-cha... Yuki-kun, tu es une fille, mais tu es travestie, dit calmement sa mère
- Kaasan, laisse tomber... Tu ne peux pas comprendre, fit Yuki, prêt à se retourner
-
Ceci dit, Hikari, vous êtes renvoyé ! ordonna le directeur, catégorique
-
Mais vous n'avez pas le droit ! Ce n'est pas car Yuki est en fait une fille qu'il n'a pas le droit d'animer des émissions ! Ca existe, l'égalité des sexes ! dis-je, frustrée
-
Ahahahahahah... Tu crois me faire peur, fillette ? Tu n'es même pas adulte, me répondit le directeur, pendant que je fronçais les sourcils
- Eh, je vous interdit de lui parler comme ça ! En plus, elle a raison ! Yuki doit rester ici, femme ou homme ! renforça Hideaki

Le directeur ne répondit pas et tourna les talons. Hideaki, Ayame et moi laissâmes Yuki et ses parents ensemble, car ils ne s'étaient pas vus depuis très longtemps. Hideaki parlait avec Ayame de sa tortue, qui, contrairement à l'ancienne tortue d'Ayame, Squiz, était une tortue de terre. Squiz avait été une brave tortue de mer... Malgré son obésité. Je me demandai comment Ayame allait se débrouiller avec sa nouvelle tortue, et comment elle allait mettre son vivarium autre part que dans la chambre d'Hideaki... Quel malin ! Cependant, en ce moment, il y avait un problème beaucoup plus grave. Yuki avait été renvoyé tout simplement car il était en réalité une femme. Cet homme était vraiment un sexiste, pensai-je... En y réfléchissant, dans sa boîte de télévision, il n'y avait que des hommes qui travaillaient. Yuki avait été la première femme à travailler ici. Après que Yuki ait dit au revoir à ses parents, il nous rejoignit. Il ne semblait ni triste, ni choqué d'avoir été renvoyé. Mais bon, il ne montrait pas ses sentiments. Il annonça d'un ton neutre "Eh bien, il va falloir que je me trouve du travail..."


- Mais, Yuki-kun ! Tu viens d'être renvoyé parce que tu es en réalité une femme, et tu n'es pas triste ?! s'étonna Ayame
-
Ayame, ce qui m'inquiète le plus, c'est que peut-être qu'il va raconter tout à toute la production... fit Yuki, d'un air désemparé.
-
Oh mince... je n'y avais pas pensé... dit Hideaki en se mordant la lèvre
- Yuki, il ne faut pas t'inquiéter. Ce directeur méprise tellement les femmes qu'il ne va même pas en parler, fis-je, quasiment sûre de moi

Yuki souria. Il sembla tout à coup rassuré. Il rejeta ses cheveux bruns mi-longs en arrière et s'approcha de la sortie, se retournant une dernière fois pour dire au revoir à ses parents. Il leur en voulait un peu de l'avoir fait perdre son travail, mais il ne perdait jamais espoir. Il y avait tout de même une chose qui l'embêtait ; pourquoi l'avaient-ils vendu ? Ses parents avaient toujours "assumé" le fait que Yuki se travestisse, d'ailleurs il n'y avait aucune raison de lui en vouloir. Alors pourquoi ? Pourquoi les parents de Yuki avaient donc dit à son directeur qu'il était une fille... Peut-être ne pensaient-ils pas qu'il allait le renvoyer mais ses parents ne semblaient pas coupables quand il avait été renvoyé. Au contraire, ils semblaient trouver ça naturel. Yuki allait les appeler ce soir. Mais avant tout, il devait se rendre à une agence de métiers. Il ne savait pas vraiment ce qui lui plaisait, car s'il faisait son émission de télé, c'était juste pour gagner de l'argent. Je courus pour le rattraper et posai ma main sur son épaule.

-
Yuki-kun, si tu ne trouves pas vite un travail, on te prêtera de l'argent en cas de besoin.
- Ca va, Akane, je me débrouille. J'ai déjà fait quelques économies d'argent... me rassura-t-il
-
YUKI-CH.. Euh, kun ! Je sais quel métier tu pourrais faire ! hurla Hideaki, arrivant en courant
-
Quoi donc ? demanda Yuki, curieux
-
Vendeur chez Virtual Games ! Tu adores les jeux vidéo, tu t'y connais super bien, et tu sais bien vendre les choses, alors ce boulot est fait pour toi ! proposa Hideaki en arrivant

Yuki sourit. Visiblement, cette idée lui plaisait. C'est vrai que je vois bien Yuki en vendeur... Ca lui irait bien. Et surtout chez Virtual Games ! Virtual Games était le magasin de jeux vidéo le plus grand et le plus avantageux de la ville. Tous les vendeurs devenaient testeurs de jeux vidéo pour mieux les vendre, c'est pourquoi il n'y avait qu'un nombre restreint de membres. Cependant, dans ce magasin, il y avait tous les jeux vidéo sur toutes les plateformes. Il y avait aussi pleins de produits dérivés, et on pouvait vendre nos anciens jeux vidéos. Yuki, Hideaki et moi-même allons souvent là-bas pour "faire le plein", laissant Ayame toute seule à la maison. Quand on parle de jeux vidéo, tous les trois, on la laisse tomber considérablement. Mais, comme compromis, elle fait de l'ordinateur en cachette en piquant celui d'Hideaki. À nous quatre, nous sommes vraiment fous. Et plus on est de fous, plus on rit. Maintenant, alors que nous sommes sur le chemin de la maison, nous parlons du prochain travail de Yuki.


- Il n'y a plus qu'à espérer qu'il y ait de la place ! annonça Ayame
-
Et y'a peu de chances pour ça... grogna Hideaki
-
Hideaki, c'est pas comme ça que tu vas encourager Yuki ! m'exclamai-je

Yuki leva la main pour dire que ça ne faisait rien. Dès demain, il allait se présenter à Virtual Games, et il en était déjà tout excité. J'espère de tout mon coeur qu'il va être prit, et que son travail lui plaira.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Banana007
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 23
Passion(s) : : je suis autiste
Humeur ? : cramoisie
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Sam 30 Aoû - 21:22

XDDD Ma fille... Mon fils ! Agréable à lire, j'aime bien C:

_________________

[list]


Aya & Mew[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://someonetoldmethis.tumblr.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Sam 30 Aoû - 21:54

"Elle ... enfin il" ... ça me fait penser au résumé de Kashimashi avec les "elle (il) se demande alors" ^^ Il faut savoir que Kashimashi raconte l'histoire d'un garçon qui se retrouve transformé en fille [Hazumu : Et c'est pas facile -_-" mes parents sont impossibles !] [Yasuna : C'est vrai ça ! Quel pervers ton père !]
Très bon chapitre mais, comme je te l'ai dit quel sexiste ... va ramper en enfers ducon !!

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Sam 30 Aoû - 21:58

Mais t'inquiète, je vais lui faire un traitement de qualité... ehehehe... Ce dirlo va souffrir ^^

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Sam 25 Avr - 23:30

Note de l'auteur: RE ! Je suis de retour sur ADDLEC, ça faisait longtemps ! Bon, désolée pour le double post mais sur les fictions y'a le droit, alors j'm'en balle XD Aujourd'hui j'ai passé une très bonne journée en compagnie de ma meilleure amie, je suis passée niveau 24 sur Dofus - on est ravi pour moi =D - Et... c'est tout XD Ah oui ! J'adore ADDLEC, finalement. Au début, je me suis dit que cette fic n'allait pas tenir le coup très longtemps, mais on en est au troisième chapitre ! Wouah, c'est vachement beaucoup U_U XD Mais le chapitre quatre est déjà dans ma tête, y'a plus qu'à poser ça sur papier. Bon, je vous laisse avec ce 3ème chapitre, j'ai nommé VIRTUAL GAMES! XD

Chapitre 3 : Virtual Games


Ca y est, aujourd'hui c'est le grand jour. Hideaki, Yuki et moi partons chez Virtual Games pour que le jeune présentateur télé se trouve un travail. Heureusement pour lui, il n'aimait pas vraiment ce travail. S'il était déçu par la perte de son travail, ce n'était pas parce que c'était vraiment un rêve de passer à la télé, mais car c'était son gagne-pain. Enfin, là une nouvelle vie commençait s'il était accepté à Virtual Games. Surtout pour nous trois... À vrai dire, Hideaki et moi serons bien entendus heureux pour Yuki s'il réussit, mais aussi pour nos besoins personnels. En effet, puisque chaque soir les vendeurs pouvaient prendre au maximum 3 jeux vidéo pour les tester, et qu'on était trois adorateurs de jeux vidéo, Hideaki, Yuki et moi allons devenir les plus grands testeurs de jeux vidéo de la ville ! Quelle chance nous avons là. Je regarde mes deux amis... eux aussi avaient le sourire au lèvres. Pourtant je sens que Yuki est légèrement tendu. Le chemin vers Virtual Games n'est pas trop long depuis la maison, mais tellement nous sommes réjouis qu'il nous paraît faisant plus d'un kilomètre. Enfin nous voilà arrivés. Yuki pousse le premier la lourde porte du magasin et...


- Kawaii !! je m'écrie
- Quoi Akane ? Y'a rien de mignon ! a tout de suite dit Hideaki
- Hideaki, tu es aveugle. Regarde la figurine de Luma ! J'adore les Lumas !
- Tant mieux pour toi, Rinsa. Moi, je préfère les... Oh !

Je n'ai jamais su ce qu'Hideaki préférait, mais de qu'il venait de voir semblait l'intéresser beaucoup plus. En effet, une jolie jeune fille faisant du cosplay de la princesse Peach venait de passer devant lui. Je soupirai. La princesse Peach m'avait toujours exaspéré avec ces "Sweat !" ou autres phrases dites avec une voix criarde. Mais cette fille semblait cacher sous sa panoplie minable un physique... avantageux et un joli minois. Hideaki me regarde, et je lui souris. Le jeune rouquin s'avance vers la fille, qui s'intéressait à des jeux vidéo de dragues étrangement déconseillés aux moins de dix-huit ans. Je me retourne vers Yuki pour lui parler mais il a disparu. Je le cherche du regard dans toute la boutique avant de le retrouver du côté des jeux de combats. Je le rejoins en lui tapant sur l'épaule.


- Yuki-kun, il faudrait que tu te présentes au bureau.
- Oui, tu as raison. Etooo... que fait Hideaki ?

Je regarde en direction de ce dernier.... et de sa princesse. Cette dernière s'était intéressée aux mangas hentai que je la vis. Il était temps d'intervenir ! Hideaki la trouvait belle, mais elle paraissait plutôt louche. J'arrive vers Hideaki, le prends par le bras et dis d'un ton de chochotte :


- Tu viens chériiii, j'ai peur du côté des jeux vidéo d'horreuuuurs !

Hideaki jette un clin d'oeil à la jeune fille avant de s'en aller. Il me regarde avec une sorte d'interrogation.

-
Aki-kun ! Ca se voit que tu n'es pas doué... Cette fille est louche !
- On dirait que quelqu'un est jalouse...
- Damare ! Elle regardait d'un oeil pervers les mangas hentai.
- En plus elle adore les yuri...
- Comment tu sais ?
- Elle lisait un hentai yuri.
- Ah ouais d'accord.... bon, j'ai rien contre le yuri, mais contre le hentai...

En attendant, la fille en question continuait de lire des mangas... louches. Effectivement, Virtual Games est non seulement - et en grande partie - un magasin de jeux vidéo mais aussi de mangas. On y trouve également de nombreux goodies de jeux vidéo et de mangas. Ma figurine préférée reste celle de Haruhi Suzumiya en Bunny Girl, la fameuse. Mais dans ce magasin, quand on y va, on ne traîne uniquement dans les rayons jeux vidéo. Hideaki et moi dévalons à présent les rayons des jeux vidéo violents et cherchons les bureaux principaux. Yuki s'y trouvait déjà et nous voulions écouter l'entretien d'embauche. Hideaki a le regard inquiet. Je peux ressentir ce qu'il se passe en lui. Si Yuki n'est pas embauché, il n'aura plus de travail. Car rien d'autre ne l'intéresse. Nous lui avions proposé de lui prêter de l'argent mais il a refusé catégoriquement. Hideaki, tout comme moi, se fait du souci. Énormément de souci. Mais nous avons confiance en notre "Yuki national" comme on l'appelle si souvent. Il a assez de qualités pour convaincre le directeur du magasin. Hideaki et moi arrivons dans les bureaux. D'interminables couloirs où les murs sont recouverts des affiches des derniers jeux vidéo sortis et des consoles allant avec, une odeur du pain toast du matin et une moquette grise visiblement nettoyée tous les jours. Nous ne savions pas que les bureaux de Virtual Games s'étendaient à ce point ! C'était le paradis. Nous nous mîmes à chercher le bureau du directeur. Nous passons devant le panneau d'affichage, et en parcourant ce qui était marqué dessus, mon coeur s'emplit de joie.

Nous recherchons un/une employé(e), entre 19 et 30 ans, passionné de jeux vidéo et/ou de mangas. Se présenter au bureau d'embauche.



Yuki avait toutes ses chances d'être pris ! Il avait 21 ans, et était passionné et de jeux vidéo et de mangas ! C'était le job rêvé pour lui ! Hideaki sautillait presque sur place. Il cherchait des yeux le bureau d'embauche. Après quelques minutes de déambulation dans les couloirs, nous trouvâmes la porte du bureau. À travers la vitre opaque, nous vîmes l'ombre filliforme de Yuki et une autre ombre. Plus grande, plus... féminine. Le directeur serait-il en réalité une directrice ? Je colle mon nez contre la fille et entraperçois de longs cheveux qui descendaient jusqu'aux épaules. Soit c'était une femme - ce qui me plairaît beaucoup - soit c'était un homme aux cheveux longs. Hideaki et moi avons voté pour la première option, qui s'avérait être la meilleure. Nous ne pûmes entendre l'entretien d'embauche de Yuki, malheureusement, mais quelques minutes plus tard, la porte s'ouvrit en nous faisant sursauter. Yuki avait les lèvres qui n'arrivaient pas à cacher un petit sourire en coin. Derrière lui, une femme, grande, brune. Elle était d'une beauté et d'une élégance telles que l'on pouvait croire qu'elle sortait d'un vieux film de nobles des anciens temps. Elle avait donc une grande classe. Son air sérieux ne correspondait pas du tout à l'univers des jeux vidéo, à un point où je me suis demandé si ces bureaux étaient bien ceux de Virtual Games. Ce qui m'a fait dire le contraire, c'est le panneau d'affichage de tout à l'heure. À ma grande surprise, la femme me tendit sa main. Je la serrai.

- Vous êtes une amie de Hikari Yuki, n'est-ce pas ? Enchantée, je suis Hanazono Kaoiri, directrice de Virtual Games.
-
Etooo.... enchantée, moi je suis Rinsa Akane, dis-je après quelques secondes où ma bouche resta bée bêtement
- Quant à moi, je m'appelle Katano Hideaki ! Un autre ami de Yuki, s'enquit Hideaki
- En tout cas, je peux vous dire que votre ami fera un employé très efficace... commença Kaoiri
- Ne ?! Ca veut dire que Yuki est accepté ?! me suis-je écrié
- Exactement.

Je m'écriai que c'était génial et sautai au cou de Yuki. Celui-ci me frotta la tête, comme un père le fait à son fils, en général. Hideaki lui donna une tape dans le dos en disant de son habituelle voix traînante : "Bravo, vieux". Yuki s'empressa d'ajouter que Kaoiri savait qu'il était une femme, et que cela ne la dérangeait pas. Yuki était donc la seule fille qui travaillait chez Virtual Games. Comme ça, si un parent cherche un jeu pour sa fille, Yuki saura l'aider sans problème. Mais, si ça ne vous dérange pas, je vais continuer de l'appeler "il", déjà sous sa demande, et aussi car - maintenant - je suis presque habituée à l'appeler de façon masculine. Et dieu merci, Kaoiri l'avait accepté tel qu'il était... bon, en même temps, Kaoiri est elle-même une femme, donc c'était un peu normal. En repensant au renvoi d'hier de Yuki, je peste encore contre son ancien patron machiste.... mais, attendez... Yuki ne devait-il pas appeler ses parents hier ? Oh, peut-être qu'il l'a fait. Enfin bref... on peut dire que Yuki a de la chance. Se faire renvoyer hier et re-travailler dès demain, c'était un vrai cadeau ! En parlant de cadeau, puisque j'ai pu louer une salle pour l'anniversaire d'Ayame, je pourrai certainement le faire pour réaliser une fête en l'honneur du nouveau travail de Yuki-kun ! Je vais le demander à mon patron aujourd'hui.
Sur le chemin du retour, Yuki nous expliqua ce qu'il allait faire chez Virtual Games. Son rôle était de pouvoir conseiller les acheteurs, et leur vendre au mieux le produit pour les inciter à acheter, sans les harceler bien évidemment. Mais pour pouvoir conseiller les tout derniers jeux vidéo, il fallait les tester avant ! Et c'est là que ça devenait intéressant pour nous. Comme je l'ai dit avant, le vendeur peut prendre 3 jeux par soirée chez lui. Hideaki a une Playstation, Yuki une XBox et moi une Wii. Nous pouvons donc chacun prendre un jeu sur chaque console, et le tour était joué ! Hideaki tendit sa main en avant, la paume vers le ciel. Je regardai Yuki, et tous deux ensemble, nous tapèrent la main d'Hideaki en s'écriant :


- À nous l'ère des jeux vidéo modernes !

Avant de tous éclater de rire. Il ne restait plus qu'à l'annoncer à Ayame. Cette dernière, quand nous sommes rentrés, était encore sur l'ordinateur d'Hideaki. Quand la porte de l'appartement s'ouvrit, elle pivota sur la chaise tournante en notre direction. Son visage s'éclaira en voyant notre air joyeux. Yuki lui raconta tout l'entretien d'embauche, la directrice, son rôle dans le magasin, les 3 jeux vidéo par soir, etc... Mine de rien, la journée n'était pas finie pour nous quatre. Moi, je devais aller demander à mon chef l'autorisation de louer une salle pour une petite fête à quatre. Hideaki remplaçait son patron l'après-midi dans le cabinet vétérinaire, Ayame avait un cas à régler et Yuki... Yuki devait jouer à un jeu vidéo. Il ne commençait que demain son nouveau travail. Quelle chance ! Mais bon, secrétaire et costumière dans un théâtre ce n'était pas mortel non plus.... ah, d'ailleurs, je devrais penser à continuer mon livre, ce soir. En revanche je plains Ayame, être avocate cela ne devait pas être facile tous les jours ! Moi, je ne pourrais jamais défendre la cause de quelqu'un qui est véritablement coupable... mais ça rapporte gros. Bon, l'argent ne fait pas le bonheur... mais un petit peu quand même on va dire !
Avant de partir pour le théâtre, je demande quand même à Yuki s'il a pensé à appeler ses parents, hier. Il réfléchit un instant puis me dit que finalement, il ne leur en voulait pas, car il avait tout de suite trouvé un travail. Je lui souris. Il avait raison, il ne faut jamais aller trop vite...
Ca y est, il est tard ! Enfin, tard du point de vue d'Ayame. Pour Yuki et moi, ce n'est jamais trop tard ! Franchement, 1 heure du matin, ce n'est pas VRAIMENT tard... enfin si, juste à peine. Le reste de ma journée, je l'ai passé à dessiner de nouveaux costumes pour les danseurs et comédiens. J'ai réussi à décrocher l'autorisation de mon chef pour la fête de demain soir - ou devrais-je dire ce soir, puisqu'il est minuit passé. Hideaki a soigné deux chiens, cet après-midi, mais a euthanasié un chat. Je l'admire toujours dans son travail d'euthanasie, car même si c'est pour abréger les douleurs d'un animal, je n'arriverais pas à lui ôter la vie. C'est plus fort que moi. Quant à Ayame, elle a enfin régler la cause d'un innocent qu'on croyait coupable. La journée a donc été bonne, même pour Yuki qui a fini son jeu. "Après tout, il fallait que je finisse ce jeu si je veux en essayer d'autres demain !" disait-il. Mouais, maintenant il a des arguments, ce malin ! Même à 1 heure du matin, il joue encore... cette fois sur internet, dans un jeu en ligne. Moi, j'écris mon livre. Décidément, cette "petit fille vêtue de noir" est intéressante à mettre en mouvement mais pour trouver les mots justes, ce n'est pas toujours facile ! J'ai à côté de moi deux dictionnaires, un livre de conjugaison et un livre de règles de grammaire. J'avais de bonnes notes dans ma scolarité, mais je préfère toujours être absolument sûre de ce que j'écris... surtout en conjugaison, je suis vraiment nulle. Ou pas nulle, mais... moins douée qu'en vocabulaire on va dire. Bon, allez, j'écris encore trente minutes, et j'arrête.


- Rinsa ! Rinsa ! AKA-CHAN !
- Hein ? Quoi ? Kestudis ? Kité ? dis-je d'une voix fatiguée
- Je suis Ayame, ta meilleure amie, tu te souviens ? Ayame appelle Akane, je répète, Ayame appelle Akane...
- Quoi ?! Je me suis endormie sur mon livre ?
- On dirait bien... Qu'est-ce que je te disais quand je disais qu'il était tard ?!
- Bah oui mais je travaillais, MOI !
- C'est très malin de travailler jusqu'à 2 heures du mat' quand on sait qu'on se lève à huit heures le lendemain pour aller bosser ! Il est 8h30 alors grouille-toi ! Yuki est déjà chez Virtual Games, Hideaki à son cabinet, quant à moi... et bah, j'ai congé aujourd'hui.

En entendant cela, je me lève et cours à la salle de bain. Me brossant les cheveux à la vitesse de l'éclair et en enfilant un t-shirt long en même temps sans prendre le temps de me laver les dents, j'enfile un jean et je saute dans mes baskets. Au moment de partir, Ayame me retint par l'épaule. Je me retourne et elle me dit "Tu as oublié la casquette !"... Je lui souris, la lui prend des mains et m'en vais. Finalement, avec un peu de chance, je n'aurai qu'une heure de retard !
Fin du chapitre !

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Dim 26 Avr - 19:18

Je n'ai pas eu le temps de terminer mais bon ... Jv'ais faire la critique de ce que j'ai lu ^^

Citation :
cette fille semblait cacher sous sa panoplie minable un physique... avantageux et un joli minois.
XD ... J'espère pour elle qu'elle n'en a pas seulement dans le soutiens gorge et aussi dans la tête parce que sinon, elle risquait d'être bien malheureuse dans la vie XD Quoi que ... Elle peut toujours travailler dans un bar à hotesse ... ou comme geisha ... *se prend un panneau illicite* J'aime bien la "Jolie minois" ^^ C'est rarement utiliser mais c'est une belle formule, bien trouvé.

Citation :
Ah ouais d'accord.... bon
On dirait pas prof de SVT XD J'trouve la structure un peu maladroite mais je vois pas trop ce qu'on peut dire d'autre --"

Citation :
Ma figurine préférée reste celle de Haruhi Suzumiya en Bunny Girl,
Laquelle XD Y'a celle où elle a sa guitare, celle où elle nous montre ses jolies jambes *sbaf* ... J'adore la référance à Haruhi Suzumiya qui fait très otaku ^^ Une fois de plus, très bien trouvé.

Citation :
Soit c'était une femme - ce qui me plairaît beaucoup
XD Virerait elle bi ? *sbaf*

Citation :
soit c'était un homme aux cheveux longs
Rahh ! Feilong, le retour bis ... L'homme efféminé aux cheveux longs et bien coiffé ... Désolé, j'ai les hommes aux cheveux long en horreur depuis Viewfinder XD


_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Dim 26 Avr - 19:43

J'ai pas bien compris ton histoire de "Ah ouais d'accord... bon" XD Mais sinon, la fille déguisée en princesse Peach bah justement... elle fait un peu SM /SBAF/ NAN ! PAS SM ! XD Mais elle est louche XD Elle s'est fait refaire les seins ._. [Reflux: On est vachement ravi de le savoir] Ah ouais ? Alors pourquoi t'as une goutte de sang sous le nez ?
Sinon, non, Akane n'est pour l'instant pas bi XD Mais si elle dit "ce qui me plairaît beaucoup" c'est car elle veut prouver que y'a pas que les mecs qui jouent aux jeux vidéo.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Dim 26 Avr - 19:53

Citation :
J'ai pas bien compris ton histoire de "Ah ouais d'accord... bon" XD
Ma prof de SVT dit "bon, ok, ah, d'accord" au moins dix fois par cours, donc ça m'y a fait penser xD ... Et l'autre partie s'était que "Ah ouais d'accord" ça fait un peu maladroit comme formulation, mais je vois pas vraiment ce qu'on peut dire d'autre à la place ^^

Citation :
elle fait un peu SM
Oula ... Elle veut que je lui donne le numéro d'Asami ? Il est gay mais bon, j'pense qu'il sera quand même d'accore pour m'amuser un peu ... *se prend un panneau illicite*

Citation :
Sinon, non, Akane n'est pour l'instant pas bi XD
Mais si elle dit "ce qui me plairaît beaucoup" c'est car elle veut
prouver que y'a pas que les mecs qui jouent aux jeux vidéo.
Ah ok ^^ Mon esprit pervers, yaoiisé et yuriisé a tout de suite vu du louche --" Sorry XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Dim 26 Avr - 20:13

Roh mais de toutes façons, étant donné qu'Akane c'est moi, y'a pas de problèmes pour qu'elle soit bi... au contraire, j'aimerais ça ! /SBAF/ Okay... Bon. Sinon pour le légendaire "Ah ouais d'accord", c'est car puisque, justement, Akane EST moi, et bah elle utilise le même langage que moi XD Et encore, là c'est gentil, car si c'était vraiment moi ça serait plutôt :

- Ah ouais d'accord, trop fort mec... Bon, c'est cool pour toi, mais j't'en veux pas.

Ca veut RIEN dire, mais je parle tout le temps comme ça XD
Et hop, on se retape un HS comme sur SK XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Lun 27 Avr - 19:40

Mais nan, c'est pas un HS puisque c'est ma critique du chapitre ^^ Faut que je le finisse d'ailleurs mais là, faut que je finisse ma rédac' aussi --" ça m'apprendra à m'y prendre au dernier moment XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Mar 28 Avr - 9:18

J'ai lu les trois chapitres en entier et j'ai A-DO-RE!
Il y'a -certes- certains passages où il y'a quelques fautes de coordination des temps des verbes mais, c'est très très rare. Et miracle, aucune faute d'orthographe! Bravo à toi Cornelia-Witch!
Je ne peux m'empêcher de le dire mais: J'attends le prochain chapitre avec impatience.
PS: J'espère -un jour- lire "La petite fille vêtue de noir".
Revenir en haut Aller en bas
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Mer 29 Avr - 10:41

WHL, merci pour tes commentaires. Oui, pour les fautes de coordination, c'est vrai, car mon plus gros problème... c'est que je sais pas quel temps utiliser XD Etoo... La petite fille vêtue de noir, je l'écris vraiment, mais je ne compte pas le mettre sur le forum... déjà pask' elle meurt XD Mais si - plus tard - je la publie, ce sera la dernière des séries des "Mitsune Ao" ^^
Momo: Pour le HS, je parlais du truc du langage XD Mais c'est vrai que c'était pas un HS... au fait, tu as fini de lire le chapitre ? ^^'

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Mer 29 Avr - 12:32

Nan, désolé --" J'reviens du cross est c'est la grosse galère --" J'essayerais de lire ce soir où demain ^^ (Vi, on a pas cours vendredi donc j'ai du temps jeudi soir pour une fois ^^) J'te ferais la suite de la critique ^^ J'aime bien faire avec les citations, c'est amusant ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Mer 29 Avr - 18:39

Oui, je trouve ça marrant aussi les citations. Hey ! Moi aussi j'ai pas cours vendredi ! C'est la fête du travail, normal. Donc j'vais rester seule toute la journée, et j'aurai ENFIN un prétexte pour ne pas aller à la danse.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Mer 29 Avr - 20:28

T'aurais au moins pu donner ton avis sur ma fic >.< Venir dire que t'as pas de cours vendredi et te la ramener après en disant d'arrêter le HS sans donner ton avis sur les chapitres, c'est gonflé.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Jeu 30 Avr - 12:46

Tu ne vas pas t'énerver pour si peu Cornelia-Witch.
Je pense moi aussi que ce que tu as fait Scarlet est assez gonflé. Mais, bon! Il faut savoir pardonner dans la vie.
Yuki-cha... euh...pardon...Yuki-Kun va t-il bien se débrouiller en tant que vendeur de jeux vidéos? Encore merci!
Revenir en haut Aller en bas
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Jeu 30 Avr - 14:56

Bah je m'énerve pas mais j'suis admin je te rappelle.. alors si je dis ça, c'est pas pour mes intérêts personnels mais pour mettre en action mes fonctions d'admin ^^
Ensuite, pour Yuki... bah vouais, on peut dire qu'il va bien se débrouiller XD Ca ça se voit que c'était la question faite exprès pour pas faire du HS XD Mais ça part d'un bon sentiment. De toutes façons, j'imagine très bien Yuki en vendeur ! Et en présentateur télé XD Il est tout aussi mignon en garçon qu'en fille... mais c'est la même image.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Jeu 30 Avr - 20:05

Citation :
Moi aussi, je n'ai pas de cours le Vendredi. C'est le 1 Mai, c'est normal. /SBAF/
Bon, arrêtons de HSer. A quand le prochain chapitre?
Message supprimé ... pour les raisons exprimés par Ray-chan XD C'est vrai que t'aurais pu faire une remarque parce qu'il me semble avoir même fait un coup de gueule parce que j'en avais marre de ce genre de chose --" J'aime les messages constructifs où les discutions intéressante (oui, notre discussion sur le lemon est TRES intéressante et pas du tout hors sujet) ... De plus, le 8 mai est férié mais j'ai cours quand même, merci de me le rappeler --"

Sinon ... J'ai terminé ! Suite de la critique ^^
Citation :
- Ne ?! Ca veut dire que Yuki est accepté ?! me suis-je écrié
XD ... Pour quelqu'un qui était presque sur que Yuki-kun serait pris, la réponse est un peu étonné ... C'est du Ray-chan tout craché de réagir comme ça ^^

Citation :
Celui-ci me
frotta la tête, comme un père le fait à son fils, en général.
XD On transforme Akane en garçon pendant un instant ... un rêve de tout garçon manqué. Le syndrôme "je te prend pour un chat" frappe même dans les fic' de Ray-chan XD C'est pareil avec Akira et Makoto ... et que je te frotte la tête en public comme si t'étais un chat bien docile XD ça me rappel parmi eux aussi XD (cf tome ... 18 je crois) ... Sano fait toujours ça à Mizuki ^^
Citation :
mais,
attendez... Yuki ne devait-il pas appeler ses parents hier ? Oh,
peut-être qu'il l'a fait.
Souvenir, souvenir ... ça fait très "oups, il me semble que j'ai oublié un détail dans le chapitre précédent" et ça rappel bien que le narrateur fait parti intégrante de l'histoire avec son côté distrait, ses petites manies de parole ^^ (t'es pas obligé de comprendre)

Citation :
Hideaki a une Playstation, Yuki une XBox et moi une Wii.
Nan, nan, nan ... c'est un PS2 qu'il faut, pour jouer au jeu de drague XD

Citation :
Nous
pouvons donc chacun prendre un jeu sur chaque console, et le tour était
joué
!
Le rêve de tout otaku comme moi --" Mais en même temps, en une soiré, t'as pas le temps de finir le jeu de la drague avec tous les personnages possibles T^T Même les BL game ... Tout au plus, tu peux avoir une scène perverse XD (le parle en connaissance de cause ^///~)

Citation :
et Yuki... Yuki devait jouer à un jeu vidéo.
Rahhhh !!! Il en a de la chance ce Yuki T^T Moi aussi je veux pouvoir jouer au jeu vidéo au lieu d'aller à l'école T^T Pourquoi tant de haine !

Citation :
Moi, je ne pourrais jamais défendre la cause de
quelqu'un qui est véritablement coupable ...
Je regarde une série sur les avocats, y'en a un qui a finit par péter un plomb à force de defendre des violeur et des assassins --" Parce que tu te dis que tu dois le defendre du mieux que tu peux (sinon c'est une faute professionnelle) mais en même temps, si tu le fais relâcher, il continura à tuer et ça sera un peu de ta faute ...
Citation :
Bon,
l'argent ne fait pas le bonheur... mais un petit peu quand même on va
dire !
L'argent ne fais pas le bonheure, mais il peut l'acheter XD Le commentaire inutil --"


Citation :
Ca y est, il est tard ! Enfin, tard
du point de vue d'Ayame. Pour Yuki et moi, ce n'est jamais trop tard !
Franchement, 1 heure du matin, ce n'est pas VRAIMENT tard...
J'adore la remarque XD ça c'est parler en femme d'expérience ^^
Citation :
Décidément, cette "petit fille vêtue de noir" est
intéressante à mettre en mouvement mais pour trouver les mots justes,
ce n'est pas toujours facile ! J'ai à côté de moi deux dictionnaires,
un livre de conjugaison et un livre de règles de grammaire.
Alors là, je compatie --" Y'a rien de plus difficile que ce genre de chose --" Et pis, écrire le soir, c'est dure ! Je dis ça, mais en même temps, écrire dans la journée n'est pas une mince affaire non plus XD J'ai moins d'inspiration en journée

Question ... c'est moi ou c'est bizarre d'être passé au présent à la fin ?

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Jeu 30 Avr - 21:34

Oui, j'ai souvent tendance à raconter la journée au passé et la soirée au présent ^^ C'est une sorte de mise en ambiance... laisse tomber XD Pour le "Ne ?! Ca veut dire que Yuki-kun est pris ?!"... c'est vrai, c'est vrai... c'est du pur moi, garanti 100% naturel XD Sinon, le "mais,
attendez... Yuki ne devait-il pas appeler ses parents hier ? Oh,
peut-être qu'il l'a fait."...
T'as tout pigé XD C'est EXACTEMENT ce que je me suis dit en écrivant j'étais là... merde, j'ai zappé un truc ! Alors puisque Akane est moi, et donc si j'ai oublié, Akane oublie, bah Akane a oublié, donc j'ai écrit ça XD Mais ça colle bien avec elle ^^
Sinon, oui, Akane a été transformée en garçon... c'est pour ça que j'ai rajouté "en général" car en écrivant je me suis dit "Bordel, y'a tout le monde qui va croire que chuis un mec XD En même temps ça me dérange pas... mais Akane est plus féminie que moi, la preuve elle est costumière. Bon alors... bah allez, j'mets en général pis c'est reglé !" Ca s'est passé comme ça XD Merci pour ton avis !

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Ven 1 Mai - 0:01

Citation :
T'as tout pigé XD C'est EXACTEMENT ce que je me suis dit en écrivant j'étais là... merde, j'ai zappé un truc !
J'me doutais parce que j'ai tendance à faire la même chose XD C'est une super astuce dans ce genre de cas et ça rend la narration plus réaliste en plus ^^ T'as l'impression que le personnage raconte vraiment ce qui se passe en ce moment ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Ven 1 Mai - 9:14

Voilà pourquoi la narration à la première personne du singulier est mieux dans ces cas-là. J'adore mon explication super pas claire après : XD "Alors puisque Akane est moi, et donc si j'ai oublié, Akane oublie, bah Akane a oublié, donc j'ai écrit ça XD"... Trop clair le truc XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Ven 1 Mai - 17:31

XD C'est pas grave, j'ai compris l'explication quand même, je te rassure ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: ADDLEC, chapitre 4 : le théâtre à minuit   Mar 15 Sep - 16:32

Note de l'auteur: Et voici un chapitre gros comme un ballon x) On ne s'y attendait pas du tout, de qui est le mari de la prof de danse... mais bon. Un chapitre bien court, bien pourrave, bien nul quoi... Mais j'avais pas d'idées et j'voulais en finir ... pour écrire ma fanfic et rattrapper tous les RPG en retard... QUELLE HORREUR ! MANQUE DE TEMPS ÉNORME ! T^T Bref, bonne lecture tout de même, et ... voilà le chapitre.

Chapitre 4 : Le théâtre à minuit

Finalement, j'arrivai avec une seule petite heure de retard à mon lieu de travail. Aujourd'hui, j'avais pour "mission" de dessiner des costumes pour les jeunes danseuses du cours de danse classique du bâtiment se trouvant en face du théâtre. Aahh... ce théâtre, et cette école de danse... tant de souvenirs. Lorsque j'étais petite, je faisais des cours de danse classique et avais fait un spectacle de danse... plus d'un, même ! Le dernier avait été le magicien d'Oz, mais il me semble vous en avoir déjà parlé. Je me demande quel spectacle allaient devoir réaliser les jeunes danseuses de cette année. À peine avais-je poussé la lourde porte du théâtre que mes collègues me fondirent dessus. Elles étaient surexcitées ou l'air sévère. J'haussai un sourcil et les regarda d'un air interrogateur.

- Quel est le problème ? demandai-je
- Le problème ? Tu oses encore le demander ?! fit d'une voix criarde l'une de mes collègues
- Je n'ai pas vu de panneau "interdit de poser des questions"... Après, si c'est ma vue qui...
- Très drôle Rinsa. Un retard, c'est un retard. Le boss te demande depuis 1 heure.
- Ca tombe bien, j'ai une heure de retard... ai-je marmonné

Je vis mes collègues me lancer tour à tour un regard noir, puis je pris la direction du bureau de mon patron... c'était mal parti pour décrocher l'autorisation de louer une salle pour ce soir. Je marchais rapidement dans les couloirs, mes pas résonnant partout, dans le silence de plomb. Au loin, j'entends de faibles voix en percevant parfois des "Akane" "enfin" et "retard"... Et oui. Mes collègues m'ont toujours jalousées, et ce pour une raison inconnue... elles attendaient avec impatience le jour où j'allais arriver en retard. Moi-même je m'étonne, car, vu mon sens de la ponctualité, j'aurais déjà dû arriver en retard plus de dix fois. Après avoir parcouru les couloirs déserts du théâtre, j'arrivai enfin devant la porte du bureau de mon patron. Je frappai trois fois et entrai. Mon chef était assis dans son fauteuil de cuir, une main sur le bras du fauteuil, l'autre sur son bureau, les doigts tapotant la surface lisse du bois impatiemment. Je m'excusai avant tout, puis attendit le "verdict".

- Rinsa, bonjour.
- Etooo... Bonjour, hésitai-je
- Vous êtes en retard.
- Désolée, répétai-je
- Ca va pour cette fois... en une année de travail, ce n'est que la première fois que vous êtes en retard. En revanche, la prochaine fois, vous serez sanctionnée.
- Très bien, merci monsieur...
- Vous pouvez partir...
- Euh, monsieur... j'avais une question.
- Oui ?
- Je voulais vous demander l'autorisation de louer une salle pour ce soir ?
- Hum... D'accord... mais il vous faudra travailler une heure de plus aujourd'hui. Sans que je paie l'heure supplémentaire.
- Aucun problème monsieur ! Merci beaucoup !

Je ressortis de son bureau sans plus tarder. Je n'en revenais pas : il avait accepté ! Bon, j'allais devoir bosser une heure de plus mais c'était pas un horrible drame. Je pris la direction de mon bureau pour prendre connaissance de ce que voulaient les professeurs de danse et, une fois fait, m'attelai au travail.
Plusieurs heures plus tard, j'avais enfin fini ma journée. Il n'était que 18 h 30... ça va ! C'est pas hyper tard ! Et puis, mon métier n'était pas épuisant... c'était même amusant... mis à part toutes les piqûres que je me fais avec les aiguilles. Je remis ma casquette et pris la direction de la sortie. Une fois à la maison, Ayame et Hideaki me foncèrent dessus pour savoir si j'avais réussi à décrocher l'autorisation pour louer la salle. Je fis mine que non et j'éclatai de rire en voyant l'expression de leur visage... Leurs traits s'étaient affaissés d'un seul coup, mais, voyant comme je riais, ils ont vite compris que c'était une farce. Hideaki appela donc Yuki pour lui annoncer la bonne nouvelle. Celui-ci se leva de sa chaise de bureau et vint à notre rencontre. Il avait l'air un peu fatigué.


- Quoi ? bougonna-t-il
- Akane a réussi à louer une salle pour ce soir ! répondit Ayame
- Pour célébrer ton embauchement chez Virtual Games, renchérit Hideaki
- Vraiment ?! s'étonna Yuki. C'est génial ! Merci Aka-chan !

Je lui souris, mais arrêtai très vite... je n'aimait pas sourir... En plus, le sourire n'allait pas à mon visage, ça me donnait l'air bête. À l'école primaire et au collège, on me demandait toujours si ça n'allait pas, puisque je ne souriais jamais. Ce que ça m'énervait ! "Akaneeee ?! Pourquoi tu souris jamaiiiis ?" faisaient les filles, à l'époque... c'était pas possible comme c'était irritant. Un jour, l'une d'elles avait eu pour réponse un "pour te faire parler", car j'en avais marre de toujours faire la gentille et de répondre à chaque fois "oh, parce que je suis un peu fatiguée". Et oui... petite, j'avais déjà un caractère plutôt affirmé. Des fois j'avais, et j'ai toujours des sautes d'humeur bizarres qui faisaient fuir les gens, mais heureusement mes VRAIS amis, Yuki, Ayame et Hideaki m'acceptaient comme j'étais.
Vers 20h00, nous nous mirent en route pour le théâtre. Ce n'était pas bien loin. Nous passâmes devant l'ancien travail de Yuki, la télévision. Celui-ci jeta un regard dégoûté à l'entrée du bâtiment, en pensant à son ancien directeur... Moi aussi, il me dégoûtait ce type ! Juste parce que Yuki était en fait une femme, il l'avait viré... Raaah... les humains étaient vraiment bizarres... Cons, surtout ! La majorité, en tout cas. Le petit moment tendu qui suivit notre passage devant le bâtiment de la télé disparut rapidement quand nous arrivâmes devant le théâtre. Hideaki se précipita pour nous tenir la porte, comme à son habitude, mais mon patron sortait du bâtiment à ce moment-là, et Hideaki se prit la porte en plein nez. J'éclatai d'un rire sonnore et Ayame plaqua les mains sur sa bouche, l'air scandalisé. Mon patron ne remarqua même pas qu'il avait failli casser le nez à Hideaki et s'en alla en me saluant. Je mis du temps à arrêter de rire, mais après avoir vu le regard assassin d'Hideaki, je compris qu'il valait mieux de ne pas lui rappeler cet évènement.
La fête se passa plutôt bien, avec une indigestion générale de soda. C'était une simple petite fête, car ce n'était ni un anniversaire, ni Noël, mais il y avait beaucoup de boissons gazeuses, et puisque j'aime beaucoup ça, j'avais le ventre complètement plein... à la fin de la fête, vers 23h30, je n'en pouvais plus. Quand nous sommes sortis du théâtre, j'ai aperçu que la porte de mon ancienne école de danse était ouverte... Pourquoi ne pas y aller ? Je fit part de mon idée à mes amis et ils acceptèrent.
On se dirigea vers l'école, qui se trouvait en face du théâtre. Un sentiment d'excitation me parcourut quand on entra dans le bâtiment. Je montai les marches jusqu'au deuxième étage, là où se déroulaient les cours, à l'époque. Je poussai une exclamation sonnore :


- WOW ! Ca a hyper changé !
- Quel vocabulaire, Aka-chan... ironisa Ayame
- Eh ! Pas si fort, tarée ! Il est bientôt minuit... et on est pas censé être là... ronchonna Hideaki
- Roh, t'inquiète Hidea-kun... Si la porte est ouverte, c'est qu'on a le droit d'entrer ! le rassurai-je
- Mouais...

Je laissa échapper un autre cri quand j'aperçus le distributeur de sodas. Je le montrai à mes amis et Ayame grogna qu'elle avait l'impression de flotter comme une bulle tellement elle avait bu de boissons gazeuses... Hideaki soupira en balançant sa tête de gauche à droite et Yuki gloussa. Je fus étonnée de cette réaction, car le gloussement était généralement une réaction féminine... ah oui... Yuki était une fille... J'avais oublié. Je me ruai sur le distributeur et me servis un soda... quand soudain, je remarquai que la porte de mon ancien cours de danse était ouverte. Je me précipitai là-bas, Hideaki, Yuki et Ayame sur mes talons. J'entrai en silence dans la salle et y découvris mon ancienne prof de danse, accoudée aux barres de danse, regardant la fenêtre, nous tournant le dos. Ma prof de danse s'appelle Amélie, elle vient de France, mais ici tout le monde l'appelle Ameri... enfin, c'est comme ça qu'on écrit "Amélie". C'était ma prof préférée, sur les trois que j'ai eu. J'avançai un peu dans la salle et hésita avant de dire :

- Ameri-sensei ?

Ameri se détourna en ma direction. Elle était encore habillée avec ses habits de danse ; un pantacourt noir, et un t-shirt ample. Ses cheveux noirs teintés de violet et de rouge étaient courts et hérissés sur sa tête. Elle semblait très fatiguée et mit du temps à me reconnaître.

- Rinsa ? demanda-t-elle. C'est toi ?
- Etooo... Bah oui, répondis-je, déclenchant un rire chez Hideaki- Incroyable...
- Vous n'avez pas changé, dis-je sans mentir
- Et toi, ce que tu as grandi !

Raahh... je détestais les retrouvailles... que des flatteries... m'enfin, il fallait s'y faire.

- Que faites-vous là ? demandai-je
- Je te retourne la question, répliqua Ameri, avec raison
- Nous... nous avions fait une fête pour célébrer l'embauchement de Yuki, et nous... euh j'ai vu que la porte d'ici était ouverte, et nous sommes entrés. Etooo... Sumimasen ! J'ai pas fait les présentations ! Alors, voici Hikari Yuki, une... un ami. Katano Hideaki, un autre ami, et Hatake Ayame, ma meilleure amie, dis-je en désignant chacune des personnes que je citais

Ameri les salua d'un signe de tête poli. J'espérai que le "une" que j'avais employé pour Yuki avait passé inaperçue. Ameri se résolut enfin à répondre à ma question.

- Et bien... ça se passe mal à la maison et le soir, je reste parfois ici plutôt que d'affronter mes problèmes.
- Les humains sont tous des lâches, c'est bien connu. C'est pas contre vous, je suis pareille.
- Et oui... je sais... marmonna machinalement Ameri-sensei
- Etooo... si je peux me permettre... quels sont ces problèmes ? demanda Yuki

Tout le monde se retourna vers lui. Ayame lui jeta un regard appuyé qui signifiait "ça ne se fait pas de demander ce genre de choses ! " mais, à la surprise générale, Ameri répondit sans problème.

- Mon mari me bat.

Ayame plaqua à nouveau les mains contre sa bouche. Je remarquai des traces de bleus sur les bras et derrière la nuque d'Ameri. Hideaki ouvrit de grands yeux ébahis, mais Yuki resta parfaitement calme, tout en hochant la tête d'un air compréhensif.

- Et vous ne le quittez pas ? Vous vous laissez faire ? marmonna-t-il, l'air presque déçu- Si tu crois que c'est aussi facile ! s'indigna Ameri

À ce moment-là, la porte de la salle claqua, et un bruit de clefs se fit entendre. Hideaki se figea et devint livide ; il était un peu clostrophobe. Ayame garda ses mains plaquées contre sa bouche. Yuki se retourna et donna un coup de pied dans la porte pour l'ouvrir, mais rien ne se produisit. Ameri fronça les sourcils et regarda partout pour chercher ses propres clefs. Moi, je courus rejoindre mes amis, suivie par Ameri.

- Merde ! On est enfermé ! s'exclama Yuki
- Bien observé, ironisai-je
- Mes clefs sont dans le vestiaire, marmonna Ameri, l'air songeur
- Qui est l'enfoiré qui nous a enfermé ici ?! hurla Hideaki
- J'ai bien peur que ça ne soit mon mari... continua Ameri, toujours songeuse
- Excusez-moi, mais quel métier exerce votre mari ? demanda Yuki
- Directeur d'une chaîne de télé, pourquoi ? répondit Ameri, étonnée
- AH ! s'exclama Yuki, à la surprise générale

Moi aussi, je venais de comprendre. L'ancien patron de Yuki, c'était le mari d'Ameri. Ce type détestait vraiment les femmes ! C'était dégoûtant. Ils nous avait tous enfermés ici, mais pourquoi ? Nous enfermer ici n'allait rien faire de bien horrible... au pire, on pouvait attendre encore demain pour que quelqu'un vienne nous délivrer. Cependant, une voix se fit entendre juste derrière la porte.

- C'est fou comme le monde est petit... ainsi, Yukinette connaît Ameri ? Surprenant... vraiment très surprenant.
- TA GUEULE ESPÈCE DE SALE MISOGYNE ! LÂCHE ! LÂCHE !!! FAIS-NOUS SORTIR DE LÀ ! hurlai-je
- Je l'ai toujours dit, fit Hideaki à Yuki, ne jamais énerver Akane.
- C'est encore toi, la fillette ?! Ne te mêle pas de ça ! gronda le mari d'Ameri
- Ne me traitez pas de fillette ! Et je me mêle de ce que je veux ! Et puis... Ameri a été ma prof de danse pendant 8 ans.
- Comme c'est touchant... vous formez un beau couple, vraiment.
- Décidément, ce type n'a aucune vision du couple... marmonna Yuki, dégoûté
- Cela dit, poursuivit l'homme, vous voilà coincés dans cette salle... Quel dommage, vraiment.
- Et on peut savoir en quoi ça vous avance de nous enfermer ici ? demanda Ayame, d'un ton faussement intéressé
- J'ai placé une petite bombe dans cette salle. À vous de la retrouvez ou ... vous mourrez.
- Ô joie. Je prends l'option : retrouver la bombe, fit Hideaki, de sa voix traînante
- Quel salaud... quel salaud ! Il veut nous faire BOOMER juste parce qu'on est des femmes ! hurlai-je à nouveau
- Eh ! Est-ce que j'ai la tête d'une fille ?! fit Hideaki
- Oui... tu serais même mignon avec une robe, Hidea-chan... marmonnai-je
- Hilarant.

Hideaki se renfrogna et se mit à faire les cent pas tout autour de la pièce en marmonnant des phrases incompréhensibles. Ameri ouvrait toutes les portes-miroir mais n'y trouvait aucune bombe. Je commençai à penser que c'était du bluff... ce type n'avait peut-être dit ça que pour nous faire peur. Mais bientôt, un "tic-tac" oppressant se fit entendre dans la pièce. Je commençai à paniquer, et j'étais sûre que tous les autres étaient aussi dans mon cas. Enfin, Ameri trouva la bombe : elle était cachée derrière le rideau. Wah... ce qu'on pouvait être bête ! Pourquoi n'avait-on pas regardé derrière le rideau ... certainement parce c'était trop évident pour être vrai. Affolé, Yuki, qui avait trouvé la bombe, ne savaient qu'en faire. Il ouvrit donc la fenêtre et la jeta dans le fleuve qui séparait le théâtre de l'école. La bombe plongea dans l'eau et quelques secondes plus tard, un grand BAOUM se fit entendre et de l'eau fut propulsée partout, comme un geyser. De grandes ondes remuèrent le fleuve et nous tombèrent tous à genoux, rassurés... on avait eu drôlement de chance que la bombe n'ait pas déclenché une sorte de mini-tsunami...
Maintenant, il fallait trouver un moyen de sortir... On avait beau se mettre à 5 pour défoncer la porte, rien n'y faisait. Elle était faite de métal... génial. Comment allait-on sortir d'ici ? Certes, j'avais une idée, mais connaissant les autres, personne n'allait accepter... pourtant, Yuki eut la même idée que moi et la proposa aux autres. J'acceptai d'un signe de tête mais d'autres n'étaient pas du même avis...


- Jamais de la vie ! Jamais, tu entends ?! hurla Hideaki
- Pour une fois, j'suis d'accord avec Hidea-kun... L'eau est glacée, Yuki ! se lamenta Ayame
- Tu veux dormir ici, Aya-chan ? fis-je d'un ton las
- S'il le faut, oui.
- Et bah pas moi !
- À mon avis, c'est à Ameri-san que revient la décision.

Tous acquiescèrent d'un signe de tête. Ameri réfléchit, puis dit qu'elle préférai ne pas dormir ici, quitte à sauter dans le fleuve. Je poussai un grand cri de joie ; j'adorais les aventures... j'avais vraiment le comportement d'une gamine... Mais bon... plonger dans le fleuve à minuit pour s'échapper d'une école de danse, c'était trop cool ! Sérieusement... Hideaki n'était pas très courageux... et Ayame trop coquette ! C'est pas grave s'il fait froid, on est en mars... c'est pas une période froide, alors c'était pas horrible. Ameri ouvrit les deux grandes fenêtres et les enjamba. Yuki et moi la suivîmes... Je me levai sur le rebord de la fenêtre et déglutis... c'était haut quand même... Et puis... la bombe avait explosé, mais elle était dans l'eau... Héhé... Bon, courage, c'était une expérience de plus. Ameri plongea sans hésiter et je la vis disparaître sous la surface lisse et noire du fleuve. Yuki me laissa y aller avant lui et j'acceptai, bien que mon cerveau était contre à 100%. Je m'avançai sur le rebord jusqu'à ce que mes orteils le dépassent. Je déglutis à nouveau et me lançai en me bouchant le nez, comme une débile. Je me sentis plonger sous l'eau, un long courant glacé me parcourant le corps. Je remontai à la surface en un battement de bras, et vis plonger à mes côtés Yuki, Ayame et enfin Hideaki. Ameri nageait déjà vers le rivage, direction théâtre. Cependant, mon attention était concentrée sur le pont... je vis une grande silhouette noire courir en direction de l'opéra. Le mari d'Ameri... Je me mis à nager aussi vers la terre ferme, imitée par mes amis. Quand je sortis de l'eau, mes vêtements semblaient peser trois fois plus lourds et étaient collés contre ma peau. Ayame, quand elle remonta sur la petite plage, toussa bruyamment et Hideaki tremblait. Yuki avait les cheveux plaqués contre son front et ceux d'Ameri avaient perdu leur forme hérissée. Je signalai aux autres que j'avais vu l'homme qui avait failli nous tuer, et Ameri prit immédiatement la décision de le suivre. Nous nous mirent donc à la suivre jusqu'au théâtre.
Ameri poussa la lourde porte du théâtre, la main tremblante. La porte grinça, comme d'habitude, mais à minuit, ça avait un côté effrayant. En fait... pourquoi Ameri avait-elle voulu suivre son mari ? C'était totalement stupide... si elle était rentrée sagement chez elle, elle n'aurait pas risqué comme maintenant une nouvelle tentative de meurtre... que lui voulait-elle, à cet homme ? C'était un salaud, certes, mais c'est pas une raison pour le chercher partout histoire de le lui dire. Trouver l'homme recherché ne fut pas difficile. Il nous attendait, sur une scène. Il était posé sur un fauteuil rouge, les doigts croisés en accent circonflexe. Son visage exprimait quelque chose proche de la démence. Ce type me faisait un peu peur... Yuki et Hideaki se placèrent aux côtés d'Ameri, laissant Ayame et moi à l'arrière. Je me plaçai à côté de Yuki : je ne voulais rien rater de l'affrontement, s'il avait lieu.
Après un long moment de silence où l'homme et Ameri ne firent que se fusiller du regard, celui-là fit quelque chose d'inattendu. Il se leva, et sortit de la poche de son blouson un pistolet. Hideaki laissa échapper un cri de stupéfaction, et Yuki eut un mouvement de recul. Ayame recula elle aussi, et moi, je sentis notre heure arriver... Ameri resta de marbre.


- Tu crois nous faire peur, Watanabe... Mais ce stratagème ne marchera pas.
- Ce que tu ne sais pas, Ameri, c'est que cette arme est véritable.
- Tu n'as pas le cran de tirer, assura Ameri

À ces mots, Watanabe tira. La balle siffla à côté de l'oreille de Ameri. Celle-ci déglutit lentement. Elle se pencha vers Hideaki et lui murmura : "montez par l'échelle". Hideaki chercha la dite échelle partout puis la trouva. Il nous fit signe et nous le suivîmes. Hideaki monta à l'échelle avec l'agilité d'un chat et je lui emboîtai le pas. Ayame et Yuki fermaient la marche. Nous nous trouvions en haut de la scène. Nous voyions Ameri et Watanabe en contreplongé. Les deux se toisaient en silence. Notre rythme cardiaque s'accéléra... Watanabe pouvait tirer à tout moment... Cependant, Ameri restait parfaitement calme, et elle avait raison... Et là, tout se passa très vite.
Je sentis le sol trembler à côté de moi ; Ayame courait en direction de la corde du sac de farine qui maintenait les rideaux ouverts. Elle tira sur la corde et nous appela à l'aide. Nous l'aidâmes à soulever le sac de farine. Une fois fait, elle balança la corde en direction de Watanabe tandis que celui-ci appuyait doucement sur la gachette... Un énorme coup de feu retentit et Ameri tomba à genoux... je fermai étroitement les paupières pour ne pas voir ça...
Mais quand je rouvris les yeux, je ne vis pas du tout ce à quoi je m'attendais... et heureusement, d'ailleurs. Ameri était à genoux et pleurait à chaudes larmes, mais au moins, elle était vivante. Ayame avait les mains plaquées contre sa bouche pour la troisième fois de la soirée et Watanabe était à plat ventre, les bras en croix, écrasés sous le lourd sac de farine, et du sang coulait abondamment de son épaule. Il était inconscient, mais pas mort. On entendait déjà les ambulances arriver... Nous descendîmes de l'étage supérieur et rejoignîmes Ameri. Je m'accroupis à ses côtés.


- Sensei... ça va ? demandai-je
- Oui... mais... Watanabe... c'était mon mari... marmonnait-elle, ses mots ponctués par des sanglots- Il survivra, lâcha Hideaki. Et puis, à votre place, je le quitterais.
- Oui, mais je ne voulais pas sa mort...
- L'ennui, c'est lui, oui ! gronda Yuki

Après l'arrivée des ambulances, Yuki, Ayame, Hideaki et moi rentrâmes à la maison, un peu secoués par les événements de la soirée. Quand nous sommes rentrés, j'ai foncé dans ma chambre et me suis jetée dans mon lit, sans demander mon reste.
Il est trois heures du matin et je n'arrive toujours pas à dormir. Nous avons laissé Ameri seule avec Watanabe dans l'ambulance... après tout, c'était leur affaire. Mais quelque chose me tracassait ; Ameri semblait être inquiète pour Watanabe, mais... il avait voulu la tuer à plusieurs reprises... Ce type me dégoûtait ! Avait-il au moins une raison valable de vouloir nous tuer ? Et c'était lui qui avait viré Yuki, et non pas le contraire. Alors sérieusement, qu'il meurt à l'hôpital ! Je remercie Ayame d'avoir eu le bon réflexe... Si elle n'avait pas eu l'oeil et les nerfs vifs, je n'ose même pas imaginer ce qui se serait passé.
Comme d'habitude quand je n'arrive pas à dormir, je continue de penser jusqu'à ce que la fatigue me gagne... malheureusement, elle ne vint pas jusqu'à 5 heures et... j'avais le travail demain...

°~- Fin du chapitre -~°

Quand je vous disais que le dirlo allait souffrir... j'avais raison ! =] Dans le prochain chapitre, vous verrez surtout Akane, évidemment, Yuki et Hideaki ! Car Aka-chan et Hidea-kun vont rendre visite à Yuki chez Virtual Games C:

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 24
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Mar 15 Sep - 18:52

... Je vais te tuer ! Depuis que je suis rentrée je lis une fic de Viewfinder super longue et là ... Encore de la lecture T^T

Citation :
Finalement, j'arrivai avec une seule petite
heure de retard à mon lieu de travail.
"J'ai seulement trois heures de retard par apport à d'habitude" ^^

Citation :
elles attendaient avec impatience le
jour où j'allais arriver en retard.
--" Le pire, c'est que c'est le genre de situation qui arrive sans arrêt ... Protestons XD
Citation :
Sans que je paie l'heure supplémentaire.
Vilain monsieur T^T

Citation :
"Akaneeee ?!
Pourquoi tu souris jamaiiiis ?"
C'est trop chiant ça --" Mes profs sont toujours en train de me regarder comme si j'avais des envis suicidaires XD
Citation :
Raaah... les
humains étaient vraiment bizarres
... ça me rappel moi *sbaf* Sauf que moi je préfère dire "les humains sont tous cons bordel !" XD ... "L'enfer, c'est les autres" ... Ou c'est la chambre d'Asami ^.~ [Aki : Temee !! J'vais te descendre un jour !]

Citation :
- Les humains sont tous des lâches, c'est bien connu.
Délicatesse et subtilité

Citation :
- Mon mari me bat.
... Je vois le genre ... Pourquoi elle porte pas plainte ?

Citation :
- Directeur d'une chaîne de télé, pourquoi ?
Pourquoi je m'en doutais ? XD

Citation :
- Comme c'est touchant... vous formez un beau couple
XD ... La seule chose qui me vient à l'esprit c'est "baaaka !"

Citation :
- Eh ! Est-ce que j'ai la tête d'une fille ?! fit Hideaki
Tout dépend de la façon dont on regarde ^.~

Citation :
où l'homme et Ameri ne firent que se fusiller du regard
"Feilong, ce n'est pas en me fusillant de regard que tu réussiras à me tuer" XD
Citation :
Il se leva, et sortit de la
poche de son blouson un pistolet.
*hurle* HHAAA ! ASAMI BIS !! *jette un regad à la personne à côté d'elle* ... Finalement, non ... [Asami : Oui, je me disais aussi ...]

Citation :
Après
l'arrivée des ambulances, Yuki, Ayame, Hideaki et moi rentrâmes à la
maison,
La magie de la fiction ... Pas de police pour te faire chmir toute la nuit ... C'est beau comme invention *larme* [Aki : Dommage que je n'ai jamais eu cette chance --"]

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   Mar 15 Sep - 19:10

Ah merde XD J'avais pas pensé que la police risquait de leur poser des questions x3 On va dire qu'ils ont tout expliqué et dit la vérité xD Merci pour ton avis :3

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au-delà de l'arc-en-ciel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au-delà de l'arc-en-ciel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sky my husband = Ciel mon mari ?
» 2 lune dans le ciel le 27 aout 2009 ?????
» Jessica Cox touchant le ciel
» Le conte de l’arc-en-ciel des émotions. Jacques SALOME
» Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. — Mat. 28:18.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE GROW :: Multimédia :: vos fictions-
Sauter vers: