WE GROW

Votre forum de discussion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'aventure palpitante de Usagi Murota.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Lun 30 Juin - 23:15

Comment arrêter une personne chiante quand elle est lancée ? La réponse est facile ... c'est imposible. J'ai commencé à vous baratiner avec mes histoires, je n'ai pas l'intention de m'arrêter de si tôt, comptez sur moi. Par contre, ce soir je suis un peu fatigué alors je vais éviter de faire un chapitre entier d'un coup et puis, comme je suis TRES généreuse, je vais vous offrire le choix de choisir entre mes deux fic' du moment parce que j'hésite. Bien sur, je pourrais vous faire les deux mais je n'aurais pas le temps de gérer -_-" j'ai déjà du mal ... je devrais avoir fini TP depuis plus d'un mois !!! vous vous rendez compte (je le ferais demain je pense). Donc je vais éviter dans faire trop en même temps. Alors ... spécialement pour vous, voilà mes choix :

Fiction 1 : attendez ... je cherche le manuscrit original du chapitre 1 ... le voilà ... Usagi Murota est un célèbre tueuse sans pitié. Jamais encore, elle n'a hésité à tuer sa cible ... elle remplit toutes ses missions sans bavure et sans éprouver le moindre remord. Elle n'aime pas les humains ... ces bons à rien qui se contente de rire et de se plaindre, sans agire pour amélioré le future ... alors elle c'est faite tueuse à gage. Son job ? Exécuter les gens qu'on lui demande, le plus souvent des escrots, des bandits ou des personnes qui ont causé du tord à d'autre gens ... son boulot, elle l'a toujours fait sans se poser de question ... du moins, c'était le cas jusqu'à ce qu'elle rencontre Suichi Yokoyama, une jeune fille de 15 ans ordinaire mais qui va tenter de la comprendre. Aussi, quand on va lui apprendre que Suichi est sa prochaine victime, pour la première fois, elle ne saura pas quoi faire ...

Fiction 2 : Suichi Yokoyama est une enfant comme une autre. 15 ans, en première année de lycée ... elle va bientôt fêter son anniversaire et, pour cela, son petit ami, Sho Mitoreno, et sa meilleure amie, Sakura Hana, ont décidé d'organiser une fête immense ... c'était, en tout cas, ce qui était prévus jusqu'à ce qu'une jeune fille de l'école Shiori ne meurt dans des conditions mystèrieuses. La police croit à un meurtre ... pour le moment, elle n'a qu'un suspect ... Sho. Bien sur, Suichi n'est pas d'accore pour laisser faire ça aussi facilement et va mener sa propre enquête ... mais si sauver Sho n'a pas été trop difficile, le complot qui se dresse contre elle est en route et les lycéens disparaissent de plus en plus vite ... Suichi n'aura pas beaucoup de temps pour empêcher le meurtrier de nuire !

En jaune, celui qui a été choisit ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]


Dernière édition par megamomo le Mer 2 Juil - 10:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Mar 1 Juil - 7:33

fiction 2 je dirai
Revenir en haut Aller en bas
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Mar 1 Juil - 7:58

Ma très chère Otaku-chan... Tu sais à quel point j'adore ton style d'écriture. Je choisirais plutôt la première fiction ! À mon avis c'est la mieux. Par contre, je vois bien la fin de la fiction 1, du coup. Je te dirai par MP comment je vois la fin.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Chapitre 1 : Comment tout à commencé   Mar 1 Juil - 17:20

oki ^^ alors c'est partie pour la fiction une ... dès que j'aurais retrouvé mon manuscrit. Je vais chercher dans mes papiers et recopier et ... maman -_-" enfin, c'est bon, je l'ai trouvé ... alors, on va commencé par le chapitre un, puis le deux, et ensuite [le trois ?] toi, boucle là ! Je vais faire en sorte qu'elle ne soit pas trop longue parce que j'ai pas envis de passer trois plombes dessus, surtout que je l'ai commencé en perm' XD Un peu comme dans la fille des enfers, les deux ou trois premiers chapitres (celui là exepté) n'aurons aucun lien ^^ Désolé pour le proverbe pourris mais je l'adore ^^
Ma chère Ray-chan, j'attend ton MP avec impatience ^^
Voilà maintenant une version plus "simpliste" de Suichi ^^ j'espère que vous l'aimerez.

Chapitre 1 : Comment tout à commencé

- Je suis désolée Suichi mais tu sais bien que je ne peux pas faire autrement. J'ai déjà trop longtemps hésité ...

Usagi Murota, la célèbre tueuse du Japon,, pointa son arme sur la fillette rousse qui se tenait devant elle. Elle ne bougea pas et ne tenta pas de s'enfuire. Elle faisait confiance en son amie et, même si elle décidait de tirer, elle ne lui en voudrait pas. Après tout, elle le disait elle même "quand l'heure est venue c'est que l'heure est venue". Usagi regardait Suichi droit dans les yeux, d'un regard décidait mais au fond, elle espérait surment qu'elle tente de partire, pour avoir une excuse.

" Comment en est t'on arrivé là ?" Pensa t'elle en se remémorant ce jour où tout avait commencé.

Un calme Olympien régnait sur la ville de Sakurajo. La nuit était tombée depuis déjà plusieurs heures er les rues étaient désertes. Tout était tellement tranquille ... personne ne pouvait présager ce qui allait se passer. Déjà, une ombre se dirigeait vers la demeure du riche monsieur Techiwa qui possédait une gande industrie acquise d'une manière peu correct. Dans le silence le plus complet, l'ombre évitait les radards. Soudain, un coup de feu surgit dans la nuit.
Suichi sursauta dans sa petite maison, quelques rues plus loin. Elle était à sa fenêtre, en train de chanter, quand elle avait sentit quelque chose. En effet, la jeune fille aux cheveux roux avait l'étrange capacité de sentire le sang. Elle plissa les yeux, sentant l'odeur se rapprochait et vit une ombre passer devant une maison non loin. C'était de là que venait l'odeur ... Elle l'interpela alors d'une voix douce

- Qui es tu ?

L'ombre s'arrêta brusquement et la lumière du lampadaire découvrit le visage d'une jeune femme brune. Elle était particulièrement belle malgré les tâches de sang sur ses joues et le pistolet qu'elle tenait à la main. Même quelqu'un d'aussi enfantin que Suichi pouvait sans réfléchir devinait ce qui c'était passé. Elle ne fut, toute fois, pas effrayé. Elle avait l'impression que la jeune femme était blessée ... mais pas seulement physiquement ... elle sentait qu'elle avait besoin de quelqu'un pour l'aider.

-
Mon nom est Suichi Yokoyama ... eto ... ce n'est pas très pratique de discuter comme ça, je suis obligée de parler fort et je vais finir par réveiller ma famille ... je descend !

Elle sortit par la fenêtre de sa chambre puis monta, à partir de là, sur le toit de la maison pour s'agripper à la branche d'un pommier. La jeune femme était resté figée de voir l'adresse avec laquelle la jeune fille était parvenue jusqu'à elle mais, reprenant ses esprits en la voyant si proche, elle recula d'un pas. Elle n'avait confiance en aucun humain et ne voulait pas trop rester près d'eux ... même si c'était une jeune fille. En voyant ça, Suichi s'approcha habilement d'elle et lui prit la droite sans laisser le temps à la jeune femme de comprendre ce qui se passait. Suichi regardait déjà une blessure qui avait été mal soigné sur la main qu'elle tenait entre ses petits doigts.

-
Ce n'est pas prudent de ne pas protéger mieux une telle coupure ... Laissez moi faire ! J'ai l'habitude avec mon frère, il passe sont temps à tomber.

Elle retira le bandage mal fait et le remplaça par le rubant jaune qu'elle avait dans les cheveux. La jeune femme était tellement surprise qu'on s'occupe d'elle qu'elle ne fit rien pour se libérer. La rousette lâcha alors la main de l'inconnue et lui dit un grand soupire en affirmant :

-
Maintenant nous sommes amies, et comme on est amie, vous devez me dire votre nom !
- Usagi Murota, répondit distraitement l'ombre, sans penser à inventer un nouveau nom à donner.
-
"Usagi" ... c'est joli ! Est ce que je peux vous tutoyer ? Je ne dis jamais "vous" à personne à part son professeur et le directeur alors je n'ai pas l'habitude ...

Usagi hocha la tête sans faire attention. Cette jeune fille était un peu étrange mais plutôt chaleureuse. Elle se retrouva, sans le vouloir, entrainer par son rythme. Malgré tout, elle finit par se rendre compte de ce qui se passait et tenta de se débarasser de cette "gêneuse".

-
Tu ne veux pas rentrer chez toi Yokoyama ? On est lundi donc tu as cours demain ... tu devrais dormir !
- A vrai dire, je t'ai vu parce que je n'arrivais pas à dormir. J'ai trop jouer au jeu vidéo ce soir alors je suis un peu excité, mais je pense que si je parle avec toi, ça va passer. Et puis ... toi aussi tu as envis de parler, non ?
- Qu'est ce que tu racontes encore ?! Quand on est une gamine de dix ans, on ne se mèle pas des problèmes des grandes personnes ! Va dormir, il va bientôt être trois heures !
- Usa-chan !! C'est méchant ce que tu dis ! Je vais avoir seize ! Ce n'est pas très gentil de vouloir te débarasser de moi comme ça !
"Usa-chan ?" Pensa Usagi en entendant le surnom que lui avait donné la fillette. "qu'est ce que c'est que ça ?"
- Ecoute ... va dormir, on discutera un autre jour.
- Tu promets ?
- Mais oui, mais oui ... allez, va au lit maintenant.

Suichi soupira et remonta dans l'arbre. Usagi pensait qu'elle avait enfin réussi à se débarasser d'elle mais elle se pencha à nouveau à la fenêtre en faisant un grand signe de main auquel Usagi répondit, avant de se rendre compte de ce qu'elle était en train de faire. Elle regarda sa main, l'air absente, en se disant que, de toute façon, elle ne reverrait plus cette gamine. Sur cette pensée, elle tourna les talons et se dirigea vers son appartement.
Le soleil se levait tranquillement sur la ville où un petit vent frais passa par la fenêtre d'Usagi qui, assise sur son lit, repensait àsa rencontre avec la jeune fille. Elle avait dit qu'elle s'appelait Suichi Yokoyama ? C'était en tout cas quelqu'un de très étrange. En temps normal, quand les gens entendait le nom de la célèbre tueuse qu'elle était, ils s'enfuyait en criant. Elle, elle n'avait rien fait de tel ... Elle lui avait soigné et l'avait appelé "Usa-chan" ... C'était la première fois que quelqu'un lui donnait un surnom. Usagi soupira et s'allongea sur son lit, les bras derrière la tête. Elle parcourut, d'un regard circulaire, sa chambre, à la recherche de quelque chose à faire ... enfin ... si on pouvait appelé ça une chambre tellement c'était petit, mal-éclairé et vide. Elle faisait office de chambre, de salon, de cuisine et de salle à manger ... seule les toilettes et la salle de bain était dans une autre pièce. Il y avait un lit, un frigidaire, un four micro-onde et une étagère cassé où elle posait son pistolet. Il n'y avait décidément rien à faire pour se changer les idées. Elle jeta un coup d'oeil sur l'hologe qui était accoché au dessus de la porte ... six heures ... déjà.
Usagi attrapa un manteau dans son armoire et decida de retourner près de la maison de Suichi ... qui sait, elle y trouverait peut être quelque chose d'intéressant à faire, et elle n'avait aucune mission aujourd'hui ... juste un petit client le soir, vers dix-neuf heures. Une fois devant la maison de la jeune fille, elle préféra se cacher derrière un mur pour qu'elle ne l'a voit pas. Pourquoi diable avait elle décidé de venir ? Elle avait de ces idées parfois ... Elle tendit l'oreille. Quelqu'un avait ouvert la porte ... une personne qui portait des rollers. Elle discutait avec quelqu'un qui avait à l'intérieur ...

-
Ne t'inquiétes pas maman, je ferais attention.
- Mais tout de même ... comment as tu pu te couper comme ça ? La dernière fois que tu as eu quelque chose dans le genre, tu étais montée sur le toit ... tu ne l'as pas refait au moins ? La gouttière est coupante, tu le sais !
- Rassure toi maman, j'ai passé l'âge de faire des bêtises.
- Et le rubant que tu portais dans tes cheveux ? Où as tu pu le perdre ? Sho va être vraiment déçut, c'est lui qui te l'avait offert.
- C'est bientôt la saint white, il pourra saisire l'occasion pour m'en offrire un beau blanc ... Tatsu ! Tu viens, on va être en retard.

La première voix, c'était celle de Suichi, elle la reconnaisait. La deuxième devait être celle de sa mère puisqu'elle l'avait appelé "maman" ... "maman" ... ça lui rappelait des souvenirs. Elle secoua la tête ... ce n'était pas le moment d'être nostalgique ! Qui était Tatsu ? Quel drôle de prénom ? Elle regarda à travers les branches un petit garçon aux cheveux roses sortir à son tour en fermant la porte puis aller prendre un vélo qui était posé contre le mur de la maison.

-
Tu voudras que je te laisse seule avec Sho quand on arrivera à la gare ? Demanda le garçon en montant dessus.
- Comme tu veux ... attends ! C'est quoi ces insinuations ?! Pourquoi est ce que je voudrais être seule avec Sho ?!
- Bah ... je disais ça comme ça, mais si tu veux que je reste ...
- Non ! Tu n'auras qu'à partir devant.

Usagi voulu s'arrêter et rentrer chez elle mais sa curiosité l'en empêchait. Elle désirait savoir qui était Sho, où était l'école de Suichi ... mais pourquoi voulait elle savoir tout ça ? Après tout, la vie privé de cette gamine ne la regardait pas ! C'était ce qu'elle était en train de ce dire, en constatant qu'elle continuait, malgré tout, à suivre la jeune fille. Elle arriva devant la gare ... c'était l'occasion ou jamais d'arrêter de la suivre. Elle la vit s'approchait d'un petit roux qui sortait de la station ... surment le fameux Sho. Logiquement, si il déscendait là, l'école où ils allaient devait être le lycée masshiro, situé juste à coté du collège midori. Maintenant, elle avait les réponses aux questions qu'elle se posait, alors pourquoi est ce qu'elle désirait encore continuer à la suivre.

"De toute façon, je ne pourrais pas rentrer dans le lycée !"

C'est cette idée qui la fit se dicider, finalement, à monter dans le train qui allait chez elle. Dans le pitoyable hotel où elle logeait à plein temps, elle ne savait pas comment s'occuper. Pourtant, il restait encore longtemps avant l'heure du rendez vous. Elle soupirait sans arrêt, fixant des yeux le rubant jaune de Suichi qu'elle avait encore autour de la main ...

:sorcière: fin du chapitre :sorcière:
Voilà la fin du chapitre 1 ... j'espère que ça vous a plu ... je sais, la fin est un peu pourrit mais il fallait bien que je termine un jour, sinon j'aurais continué longtemps à vous parler des états d'âmes de Usagi ... d'ailleurs, faire d'une adulte un personnage important, c'est nouveau pour moi, alors ce n'est pas forcément réussit -_-" désolé pour ça. Enfin bon ... la prochaine fois, une première mission ... faudra attendre un peu avant d'avoir la mission intéressante ^^

Présentation des personnages (rapide)
:méga bisous: Usagi Murota : C'est une jeune femme d'une vingtaine d'année qui méprise les humains et ne leur fait pas confiance. Elle est tueuse professionelle et assassine en particulier des hommes politiques cupides, mais il lui arrive aussi de s'en prendre à des adolescents normaux. Son travaille correspond dans ce cas là à venger les gens, et c'est sûrement les choses qu'elle déteste le plus car elle trouve dans ce cas là son employeur lâche. Bien sur, comme tout travaille mérite salaire, celui de Usagi n'est pas gratuit. La plupart des personnes qui ont recourt à elle sont riches et pas forcément meilleure que la personne qu'on lui demande de tuer. En temps normal, les gens prennent peur en entendant son nom et c'est plutôt quelque chose qui l'insupporte, car elle trouve que les humains ont peur de tout.

:méga bisous: Suichi Yokoyama : Elle est une adolescente de 15 ans banale à ceci près qu'elle a, depuis sa naissance, l'étrange pouvoir de sentire le sang et la mort - dans un rayon d'un kilomètre. Toute fois, si elle peut sentire de petite blessure quand les gens sont proches d'elle, ce n'est, généralement, que des blessures mortelles. Elle n'a pas peur de grand chose, ce qui vient sûrement de son ésprit enfantin et un peu stupide. En effet, on ne peux pas dire qu'elle soit particulièrement intelligente. Elle est quelqu'un d'amicale avec qui on a envis d'être amie et ne comprend pas que les gens puissent désirer se venger au point de tuer.


_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Mer 13 Aoû - 22:33

Hello ... alors ... vous êtes prêt pour le chapitre deux ? Je ne vous promet pas un truc super mais je vais tenter de faire de mon mieux ... si ça suffis pour vous satisfaire ça me ferait plaisir parce que je suis vraiment crevé et je manque de sommeil donc ... -_-" enfin, je raconte ma vie là ... de quoi je peux bien vous parler pour rendre la conversation intéressante ? Là, je viens de finir de regarder docteur House ^^ le troisième épisode était tout particulièrement génial ... je sais même pas pourquoi je l'ai adoré -_-" je craint.

Chapitre 2 : Reflexion

Suichi souriait, se disputait gentiment avec son frère comme tous les matins mais elle était pensive. Sa rencontre avec Usagi la nuit dernière la tourmentait. Elle avait l'air tellement seule et tellement triste, elle aurait voulu faire quelque chose pour l'aider, mais elle savait bien qu'elle risquait de ne pas la revoir. Elle regarda la coupure qu'elle s'était faite au bras et, voyant son ami courrire vers elle, elle la cacha de nouveau à l'aide de sa manche pour pas qu'on la voit. Elle lui fit un petit signe de main mais se jeta dans ses bras dès qu'il fut arrivé à sa hauteur. De surprise, le jeune garçon manqua de tomber à la renverse et les passants se retournèrent, amusés de la scène. Bien que japonaise, Suichi avait l'habitude de montrer ses sentiments et ne voyait aucune honte à embrasser la personne qu'elle aimait devant d'autre gens. Toute fois, elle n'avait pas l'habitude de sauter sur Sho dès qu'elle le voyait. Elle était juste très fatigué et avait tellement de chose à penser que sa présence lui remonté le moral. Elle aurait eu envie de lui parler de sa rencontre de la nuit, mais se rappela que Usagi Murota était quand même crainte dans la ville et elle préférait finalement garder ça pour elle.

- Suichi ... tes rollers me font mal.
- Ah, pardon, j'avais oublié que je les portais.

La voix du rouquin avait finalement rendu à Suichi le sens des réalités et elle se dirigea vers l'école, Sho sur ses talons. Une fois près de son casier, elle se débarassa de ses rollers et enfila la paire de chaussure obligatoire avant de chercher sa meilleure amie des yeux. Apparemment, elle n'était pas encore arrivé. Avant qu'elle n'eu le temps de se retourner pour aller en classe, elle sentit un poids sur ses épaules. Cette fois, c'était Sho qui avait passé ses bras autour d'elle pour lui chuchoté quelque chose à l'oreille.

-
Il s'est passé quelque chose hier ? T'as pas l'air bien.

Suichi ne répondit pas et le rouquin la lâcha en soupirant. Décidément, elle n'était pas très causante aujourd'hui. Il avait envie de l'aider mais si elle ne voulait rien lui dire, ça le rendait encore plus curieux. Il n'avait pas envis de laisser tomber aussi facilement. Dès qu'elle fut assise à sa place, il recommença à la questionner. Dans sa tête, Suichi avait décidé de guetté si Usagi passait devant chez elle le soir et ceci suffis à lui rendre le sourire. Sho s'étonna bien sur de cette saute d'humeur mais il avait tellement l'habitude de ses bizarreries qu'il ne fit aucune remarque ... et puis ça l'arrangeait qu'elle aille mieux. Il lui ébouriffa les cheveux et remarqua seulement à ce moment qu'elle ne portait pas son rubant.

-
Etoo ... je suis désolée ... je crois que je l'ai perdu hier en rentrant ... je suis tombée à un moment et je pense qu'il est parti, mentit Suichi en se disant que ce n'était pas complètement faux.
- Et tu ne t'ai pas fait mal, s'inquiéta imédiatement le garçon.
-
N ... non, répondit Suichi en vérifiant qu'on ne voyait pas sa coupure. Tu ne m'en veux pas de l'avoir perdu ?
- Bien sur que non, rigola Sho en prenant sa main, je t'en achêterais un plus beau pour la sainte white.
- Et bien ... ça rouquoule aujourd'hui encore, soupira une fille qui s'assit à coté de Suichi, vous êtes toujours fourrés ensemble tous les deux.
- Bonjour à toi aussi Sakura, rigola Suichi. Tu ne serais pas tout simplement jalouse de te faire piquer ta meilleure amie par un garçon ?
- Moi ? Mais pas du tout ... je sais partager mademoiselle, répondit la jeune fille en tirant la langue.

De cette discution suivit un immense éclat de rire intérompu par le chef de classe qui cherchait à réviser pour les partiels. Suichi et lui se disputèrent cinq minutes à propos de cela et l'adolescent abandonna la conversation.

-
Au fait ... c'est bientôt les vacances ... plus que deux semaines ensemble ... Vous faites quoi ? Demanda Sakura pour détendre l'atmosphère, soudain pesante.
- J'bouge pas, répondit la rouquine en se rassayant. Mon beau-père va travailler en ville pour un mois et ma mère veut en profiter ... et mon frère veut voir le concert de Sugihiri-sama.
- Moi, je reste avec toi, ajouta Sho en souriant.

"Moi, je reste avec toi !" Usagi se réveilla en sursaut et transpirante. Elle c'était endormis ... ça faisait plusieurs jours que cet phrase la hanté ... "Moi, je reste avec toi Usa-chan !" ... Aujourd'hui encore, elle avait rêvé de l'époque où elle était petite ... quand elle avait décidé de quitter la grande ville de Tokyo où elle habitait pour venir vivre ici ... à l'époque, c'était une fille tout ce qu'il y a de plus banale ... elle avait même un petit copain ... "Moi, je reste avec toi !" ... pourquoi est ce qu'il lui avait dit ça si c'était pour la quitter une fois arrivé là bas ? Le jour où il lui avait dit adieux, sa vie avait complètement basculé. Folle de rage, elle était entrée dans le monde de l'ombre. Formé par l'un des meilleurs tieurs, elle n'était une début qu'une simple débutante mais elle avait progressé très vite tellement sa rancoeur était immense. Et un jour, l'élève avait surpassé le maître ... elle était partit sans dire un mot et avait commencé son travail ... mais avant, elle avait une chose à faire ... elle avait tué son ancien ami ... la police ne l'avait jamais capturé. Ce meurtre avait signé le début d'une série d'autre contre lequel personne ne pouvait rien ... et pourtant, les moyens pour la joindre était simple ... on lui avait plusieurs fois tendu une ambuscade ou tenté de la localisé grace à son adresse e-mail ... mais elle était trop doué pour eux. Pour la contacter, il suffisait d'envoyer un message sur le site "www.venezvousvanger.com" ... Evidemment, ce n'était pas gratuit et seul les gens riches pouvaient se permettre le luxe de ses services ... ses clients, Usagi les détestait. C'était des gens pâles, insignifiant, incapable de se vanger eux même ... il ne voulait pas se salire les mains alors ils faisaient appel à quelqu'un d'autre, quitte à être ne plus avoir un sous ... ils étaient lamantables et Usagi ne les supportaient pas. Toute fois, elle acceptait toujours une mission. Déjà, elle avait besoin d'argent et en plus, quand elle acceptait, elle se débarasser de quelqu'un de tout aussi mescain ... enfin, c'est ce qu'elle avait toujours pensé. Elle regarda l'heure d'un oeil distrait et sursauta. Il était déjà midi ... elle avait dormi longtemps et n'avait pas encore commencé à étudier les plans de l'immeuble où habitait sa cible. Elle sortit toute la documentation qu'elle avait trouvé et pris plusieurs notes sur les meilleurs sorties possibles. ça faisait deux jours qu'elle était sur ce job et elle avait fait celui de la veille uniquement parce qu'elle avait besoin de fond. Un coup d'oeil à son horloge ... quinze heures trente ... Suichi allait probablement bientôt sortir de cours ...

"Kuso ! Pourquoi je pense à ça maintenant !"

Il ne lui fallut pas beaucoup de temps de comprendre qu'elle avait envis de discuter avec la jeune fille qui était la seule personne qui n'avait pas peur d'elle ... pour elle qui n'avait confiance en personne, c'était quelque chose de tout nouveau. Elle laissa toute sa paperasse en plan, de toute façon, elle avait terminé, et enfilla ses chaussures rapidement avant de courire jusqu'au lycée masshiro et entendit une mélodie s'élever de bâtiment ... c'était la fin des cours ... et si Suichi faisait un club ? Elle serait venue pour rien ! Elle regarda passer quelques élèves, hésitant à demander si ils connaissaient Suichi ... après tout, une simple lycéenne ne devait pas être connu par tout le monde ... tout fois, au bout de cinq minutes, elle s'approcha d'un groupe de jeune fille et demanda de sa voix froide si elle ne connaissait pas une fille qui s'appelait Suichi.

-
Suichi ? Etoo ... réfléchis la première fille en se grattant la tête.
" J'aurais dû m'en douter ! Elles ne peuvent la connaitre !"
-
Ah ! Mais bien sur ! S'écria son amie en se retournant vers Usagi. Vous devez parler de Yokoyama-sama ... en ce moment, elle doit être à son club, dans le bâtiment au fond du campus. Je pense que vous pouvez y aller sans soucis.

Usagi fut surprise d'entendre la réponse de la jeune fille. D'après le nombre de trait sur son rubant, elle devait être en troisième année et Suichi n'était certainement pas dans une classe au dessus de la deuxième année ... pourquoi l'appeler "-sama" ? Elle cessa d'y penser, remercia l'adolescence et se dirigea vers le local qu'on lui avait indiqué. Elle frappa à la porte et entra quand on le lui demanda.

-
Yosh, Sasa ... t'en a mis du temps pour arriver. La prof t'a retenu ? Demanda un lycéen plongé dans un manga
- Etoo ... je ne suis pas Sasa ... mon nom est Mu ... Mutotsu Usagi ... Je suis une ... amie de Suichi, affirma Usagi en buttant sur le mot amie.

En entendant ça, Suichi se retourna et manqua de lui sauter au cou en criant "Usa-chan" ... elle informa le club qu'elle rentrait et Sho parrut à la fois surpris et triste qu'elle parte si vite. Une fois dehors, elle commença à parler.

-
Je ne sais pas comment tu as su que j'étais ici mais j'espère que ce n'est pas mauvais signe ...
- En fait ... j'avais envie de discuter un peu avec toi ... et de te remercier pour hier ...

Elle montra le rudant jaune qu'elle portait et continua.

-
Je suis passé devant chez toi ce matin ... c'est ton ami qui te l'as offert ... je te le rendrais vite ...
- Ne me le rend pas alors que je lui ai dit que je l'ai perdu, soupira Suichi, il risquerait de trouver ça louche. Etoo ... pourquoi est ce que tu voulais discuter ?

Elle était arrivée dans un parc et Usagi s'assit sur un banc, suivit par Suichi qui s'affala. Elle lui raconta qu'elle n'arrivait pas à se sortir l'image de la jeune fille de la tête et qu'elle avait envie de discuter avec quelqu'un au lieu de rester enfermé chez elle. A son tour, Suichi pris la parole. Elle lui dit qu'elle l'aimait beaucoup et la concidérait déjà comme une amie mais qu'elle se sentait triste de savoir qu'elle tuait des gens ...
La discution se poursuivit et la nuit tomba ... alors que Suichi rentrait chez elle, Usagi se rendait la société d'un riche homme d'action ... elle avait tout prévu et savait comment pirater les systèmes de sécurité ... elle arriva sans soucit devant l'homme et n'hésita pas une seconde avant d'appuyer sur la gachette. Elle rentra chez elle sans un bruit ... dans sa tête, une voix raisonnée ... "ça me rend triste de penser que tu tues des gens Usa-chan ..."

:méga bisous: Fin du chapitre. :méga bisous:
C'était le chapitre deux ... moins bien que le chapitre un il est aussi plus "normal" ... dans le prochain, je vais essayer de passer vite fait sur la journée mais plus lentement sur le job de Usagi ... je pense déjà à une nouvelle mission et à la seconde d'hésitation qui peut tout faire changer ...

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]


Dernière édition par megamomo le Jeu 14 Aoû - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Banana007
Modératrice
Modératrice


Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 22
Passion(s) : : je suis autiste
Humeur ? : cramoisie
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Mer 13 Aoû - 22:47

J'aime beaucoup ton style Momo-chan C= Il est très réaliste et on plonge vite dans l'histoire. Par contre, j'ai noté quelques fautes d'accord au début je crois, sur les participes passé et les adjectifs. C'est drôle de se retrouver dans un monde qui n'arrête pas de dire "etoo..." XD Le fait que Usagi-chan "tue des gens" est formulé de façon légère, et ça donne une petite particularité à l'histoire, comme dans Rule of Roses *v* Ce qui serait plus banal, c'est de faire du lourd, parce que assassiner est un délit grave, et justement, ici c'est tout l'inverse ! D'ailleurs, hier dans la nuit, y avait un règlement de compte devant chez moi *forcément espèce de cruche on est en Corse -_-"* et les gens se tiraient dessus o.o Je n'ai pas pointé le nez à la fenêtre bien sûr XD M'enfin. Suichi est un peu une super-héroïne, en somme XD
Mention très bien pour Momo-chan C=

_________________

[list]


Aya & Mew[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://someonetoldmethis.tumblr.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Mer 13 Aoû - 23:00

J'uis un peu géné là ... je sais pas quoi dire XD Bah ... allons y ^^

- Hum ... les fautes d'accords c'est très probable ... je ne suis pas très doué en dictée et je n'ai pas relu mon message ou utilisé word parce que je suis un peu trop crevé pour ça -_-" je relirais demain et tenterais de corriger un peu toutes les petites fautes ^^
- J'ai l'habitude de dire "etoo" à la place de "heu" à chaque fois que je parle, ce qui est souvent dit par les japonais, et je me suis dit que, comme l'histoire est sencé se passer au Japon, autant me servir de se "défaut" pour rendre l'histoire plus ... japonaise XD
- Pour tout te dire, le fait que j'utilise la "légerté" pour par parler des crimes de Usagi sont sans doute dû au fait que je regarde tellement d'histoire avec des meurtres que pour moi, c'est devenu un truc banal ... je rigole ^^ Non ... en fait, j'aime beaucoup le personnage de Usagi et que je n'avais pas envie qu'on se dise qu'elle est "mauvaise" parce qu'elle commet des meurtres et puis surtout, la raison principal est que l'histoire est souvent vu du point de vu de Usagi, sauf quand on est dans la salle de classe, et que pour Usagi, le meurtre est quelque chose de normal et qu'elle ne voit pas comme un crime mais comme un boulot ... comme nous on va à l'école, elle, elle va tuer ... c'est pour ça que j'ai préféré ne pas mettre de truc trop lourd ... et puis j'aurais pas réussi en plus XD
- Comme tu dis, Suichi est une super-héroïne et je pense que si il y avait eu gens qui se tirait dessus, même en corse (^^) je pense que je serais restée chez moi sans me faire remarquer ^^ Mais plus que super-héroïne, elle est surtout très bête et à envie de ramener Usagi à une vie normale ^^ Disons que plus que du courage, c'est de la naïveté ^^ Mais c'est ça qui la rend si attachante.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Jeu 14 Aoû - 7:01

super ton histoire ! en faite c'est plus une agent secret qu'une meurtrière ! elle tue les méchants et tout et tou ! dit tu pourrais mettres des illustration pour les personnages ?
Revenir en haut Aller en bas
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Jeu 14 Aoû - 11:34

Elle ne tue pas les méchants. Ce ne sont pas des méchants qu'elle tue, ce sont des personnes comme toi et moi. Usagi a raison de mépriser l'espèce humaine, moi je ferai la même chose.
Otaku-chan, en général, je supporte tes minis-fautes XD car j'en fait beaucoup moi-même. Cependant, celle-ci est un peu bête : "L'élève a dépassé le mettre" alors que c'est le "maître" ^^
J'adore cette histoire, franchement je suis accro ^^ Félicitations.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Banana007
Modératrice
Modératrice


Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 22
Passion(s) : : je suis autiste
Humeur ? : cramoisie
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Jeu 14 Aoû - 12:53

C'est vrai que Suichi se fiche de savoir que Usagi-chan tue des gens... C'est ça qui la rend assez particulière, parce que tu as réussi à ne pas tomber dans le roman bibliothèque rose... Du style la gentille Suichi sauve la méchante Usagi... La bonne âme XD Par exemple, Tohru de Fruit Basket est le cliché parfait o.o" Pour les images, je verrai bien la fille des enfers pour Usagi-chan XD Bon je dis plus rien =)

_________________

[list]


Aya & Mew[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://someonetoldmethis.tumblr.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Jeu 14 Aoû - 13:56

Ray-chan --> Kyuuu !!! C'est pas vrai ? J'ai vraiment écrit ça -_-" mon dieu, je suis vraiment nul ... c'est la fatigue. Je me couche à trois heures du matin et je me réveille vers sept heures -_-" enfin bon ... je vais aller corriger -_-" je suis vraiment impardonnable.

Banana-chan --> Oui ... moi aussi j'imaginais bien Usa-chan en Ai mais le problème c'est qu'elle est un peu petite donc je cherche quelqu'un et si je trouve pas, je prendrais Ai ^^
Sinon ... vu que je déteste Tôru, je n'allais pas faire un personnage qui lui ressemblerait XD A l'origine de la série, Suichi n'est pas censée tenter de raisonner Usagi mais juste tenter de la comprendre ... mais je me suis dit que si Suichi disait qu'elle n'aimait pas penser qu'elle tue des gens, ça ferait plus réaliste.
... en fait, dans l'ensemble de mes histoires on découvre plusieurs Suichi ^^ Celle qui ne se contrôle pas dans TR, la "posé" de TP, un peu plus énervé dans SM, manipulatrice dans la fic' avec Masami ... manquait plus que la vraiment bête XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Mer 17 Déc - 22:26

Un chapitre que j'ai beaucoup aimé écrire parce que le personnage de Mizuki m'est vraiment sympatique ^^ Enfin bon ... De l'action, du shonen ai, un meurtre et une histoire de trahison ... On pourrait presque croire à un banal triangle amoureux qui a mal tourné XD

Chapitre 3 : Une vengeance qui coûte


- J’accepterais de payer n’importe quel prix si vous me débarrassez de lui !

Usagi s’allongea sur son lit
lorsque le soleil pénétra dans sa chambre. Les humains étaient des créatures si faibles … faire appel à Usagi Murota pour se venger de l’infidélité de son petit ami … cette femme avait vraiment de l’argent à perdre !

- Je l’aimais et il a osé partir avec quelqu’un d’autre … il ne mérite que de mourir …

Usagi répétait à mi-voix les paroles de la jeune femme qui l’avait appelé la veille. Cela lui rappelait un peu Fumi … elle avait eu le même genre de pensé quand il l’avait quitté, et ces pensés l’habitaient toujours, aussi se sentait elle totalement impliqué dans cette affaire. Ça n’avait pas l’air d’être un travail compliqué mais elle relu les notes qu’elle avait sur sa victime puis descendit. Un bref coup d’œil à l’horloge qui était dans le hall de « l’hôtel » lui fit savoir qu’il était quatre heures. Cela faisait une semaine depuis la dernière fois qu’elle avait vu Suichi et celle-ci lui avait dit ce jour là qu’elle l’attendrait toujours dans le parc. Sa victime était une connaissance de Suichi, elle avait besoin d’en savoir plus sur lui aussi se rendit elle à l’endroit où elle avait discuté avec la roussette une semaine auparavant, tout en se trouvant stupide. Une semaine était passée depuis leur dernière discussion ! La jeune fille n’attendait probablement plus ! Pourtant, quand elle arriva, elle était là. Ses cheveux roux contrastaient avec le vert du jardin, permettant de la repérer de loin, et elle semblait être en train de lire un livre, une paire d’écouteur sur les oreilles. Quand Usagi s’assit à côté qu’elle, elle leva les yeux de son ouvrage et fit un grand sourire en retirant ses écouteurs.

- Usa-chan ! J’avoue que je ne t’attendais plus !

Usagi ne répondit pas tout de suite. Elle ne savait pas comment aborder le sujet avec la jeunette, sans compter qu’elle n’était pas habituée à discuter avec quelqu’un. Finalement, elle se jeta et lui demanda de lui parler un peu de Yamatsuri Takashi.

- Takashi-kun ? Répondit la jeune fille en posant son livre sur le banc. Bien sur que je le connais … Il est dans la classe du dessus et on était dans le même club au collège … c’est un garçon sympa mais il n’a rien trouvé de plus intelligent que de sortir avec la fille de Yumizawa-san … elle arrêtait pas de lui faire des caprices alors il l’a quitté et maintenant elle lui en veut et elle le harcèle à longueur de journée … Quelle idée de sortir avec une fille bien plus âgée de lui … et pourrit gâté par-dessus le marché !

La roussette continua de se plaindre de la cliente d’Usagi qu’elle n’aimait apparemment pas du tout. Soudain elle s’arrêta en plein milieu de sa phrase et regarda son amie droit dans les yeux comme si elle venait de réaliser quelque chose.

- Ne me dit pas … Non Usa-chan ! Tu ne peux pas faire ça ! Je ne sais pas ce que t’as dit la fille Yumizawa mais tu ne peux pas tuer Takashi-kun ! Et pas seulement parce que c’est mon ami ou parce qu’il n’a rien fait, bien qu’à mes yeux se soient des raisons suffisantes, mais si tu assassines Takashi-kun, tu risques de détruire la vie de quelqu’un ! Je connais Mizuki-kun ! Si Takashi-kun meurt, il va tuer Yumizawa !! Il ne pourra pas lui pardonner je le sais ! Et je ne veux pas faire de Mizuki-kun un assassin !

Usagi ne répondit pas tout de suite. Elle se contenta de fixer ses chaussures avec un air de dédain, ne sachant pas quoi dire pour calmer la jeune fille qui semblait prête à tout pour sauver son ami … Usagi trouvait ça pathétique … pourquoi cette jeune fille qui faisait tout pour se rapprocher d’elle était maintenant en train de la critiquer ? Ce comportement énervait la jeune femme qui se sentait trahi par la jeune fille, et sans qu’elle s’en aperçoive, sa main toucha le revolver qu’elle portait à la ceinture.

- Qu’est ce que tu crois ?! Je ne fais que mon travail ! Je n’y peux rien !
- Si tu peux quelque chose ! Tu peux décider d’arrêter ! De toute façon, je vais prévenir Mizuki-kun et il t’empêchera de faire du mal à Takashi ! Je ne te laisserais pas faire !
- Si tu fais ça Suichi, je tire ! Cria Usagi en sortant son pistolet après avoir vérifier qu’il n’y avait personne dans les environs.
- Fais le ! Hurla Suichi à son tour en se retournant. Tu crois vraiment que j’ai peur ?! Je ferais tout pour sauver ces deux là ! Je le leur ai promis !

Usagi tressailli … elle ne lisait pas de peur dans le regard de la jeune fille … seulement de la colère et quelque chose qui ressemblait à … « de la souffrance ? » pensa la tueuse en baissant son arme. En voyant qu’elle laissait tomber, Suichi s’en alla en courant vers la rue de Takashi et Usagi la laissa faire en se maudissant. Auparavant, elle n’aurait jamais agit comme ça ! Elle rangea son pistolet et rabattis sa veste dessus pour la cacher avant de rentrer chez elle pour revoir son plan encore une fois. Elle savait qu’elle n’aurait pas dû faire confiance à Suichi … Elle aussi l’avait trahi, tout comme lui l’avait fait … Elle secoua la tête … En réalité, elle savait que Suichi n’agissait pas contre mais parce qu’elle refusait justement de trahir ses amis …
Elle entrouvrit les yeux en réalisa qu’elle s’était endormis … Quelle heure était il ? Vingt trois heures ?! Elle était en retard ! Elle attrapa son revolver et courut jusqu’à la rue de Takashi. Elle aurait voulu éviter la maison de Suichi mais s’était le chemin le plus court pour s’y rendre … toute fois, elle s’étonna de ne pas voir la jeune fille à sa fenêtre comme à l’accoutumé … peut être la détestait elle …
Deux secondes … Se fut le temps qu’elle mit pour ouvrir la porte de la maison de Takashi. Le jeune garçon était chez lui et il n’était pas seul … la chevelure rouge de Suichi était présente aussi et elle fut la première à se lever, « sentant » la présence de la tueuse.

- Usagi ! Je t’ai dit que tu ne le tuerais pas !

Ne pas se laisser distraire par sa voix décidée, par le ton qu’elle avait prit ou par la façon qu’elle avait eu de l’appeler « Usagi » et pas par le diminutif qu’elle utilisait habituelle. Elle l’écarta d’un mouvement et l’envoya se cogner contre le mur. La victime de la jeune femme réalisa enfin qu’il se passait quelque chose, la scène s’étant passé à une vitesse incroyable et cria le nom de la roussette pendant que le garçon qui était avec lui se plaça devant Takashi pour le protéger. En voyant ça, Usagi s’arrêta … « Mizuki-kun va tuer Yumizawa ! » … Mizuki était … un garçon ?

- Je ne te laisserais pas tuer Takashi ! Hurla t’il en attrapant la première chose qui lui tomba sous la main, qui se trouva être une bouteille d’eau en plastique. Personne ne fera de mal à Takashi tant que je serais en vie !

La surprise d’Usagi était conséquente … c’était la première fois que quelqu’un tentait de protéger une de ses cibles … elle fut tellement étonné qu’elle appuya la détente sans le vouloir. La balle toucha Mizuki à l’épaule et l’adolescent tomba par terre sous le choc … Takashi plaqua ses mains sur sa bouche pour ne pas crier et se comprenait rien à ce qui se passait … Usagi hésita un instant et regarda Suichi qui, revenue à elle, la regardait comme si elle lui demandait de faire un choix … mais elle devait tuer Takashi … s’était sa mission …
Il y eu une détonation, un courant d’air, puis le calme revint dans cette petite maison de banlieue … Takashi s’était écroulé par terre et, en voyant cela, Mizuki, tenant toujours son épaule blessé, cria :

- Je vais la tuer ! Je jure que je vais tuer Yumizawa ! Quoi qu’il m’en coûte !

Une ambulance passa dans une ruelle de la ville … Non loin de là, dans un parc, une jeune femme aux cheveux noirs et raides regardait son pistolet, ne sachant apparemment plus où elle en était … Avait elle raison eu raison de tuer Takashi ? Son instinct professionnel lui disait que moi mais son cœur lui disait qu’elle n’aurait jamais dû faire une telle chose. Qui devait elle écouter ? Elle commençait à douter d’elle-même, tout ça à cause de l’apparition dans sa vie d’une jeune fille qui voulait être son amie.
Quelqu’un vint interrompre les pensées d’Usagi en s’essayant à coté d’elle. Une jeune fille aux cheveux roux comme le feu et au regard franc. Elle semblait s’être fait mal au dos et la tueuse compris qu’elle l’avait probablement envoyé contre le mur un peu trop fort. Elles restèrent plusieurs instant dans un silence qu’Usagi s’efforça de briser.

- Comment savais tu que je serais ici ?
- Je ne savais pas, répondit péniblement Suichi pour qui chaque souffle était douloureux. Je l’espérais …
- Tu avais raison, avoua la jeune femme en un soupir. J’ai vraiment détruit leur vie à tous les deux.
- Je te l’avais dit … Mais j’ai réussi à calmer Mizuki et j’ai appelé une ambulance … je me suis aussi arrangé pour qu’on sache qu’il était innocent. Je n’arrive pas que j’ai mentis à un policier en lui disant que je n’avais pas vu ton visage …

Suichi ne semblait pas lui en
vouloir et, au fond d’elle, Usagi en était heureuse. La roussette se releva et l’exhorta de passer voir Mizuki à l’hôpital le lendemain pour qu’il ne s’ennui pas, tout seul, durant la journée.

- Tu penses vraiment qu’il voudra me voir ?
- Quand je t’ai dit qu’il ne pardonnait pas facilement, expliqua Suichi, je ne parlais pas de toi … ce qu’il condamne, c’est l’acte lâche de Yumizawa … toi, il t’a déjà pardonné, il me l’a dit. Alors rassure toi et va le voir demain … tu dois au moins faire ça … Pour t’excuser.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Jeu 18 Déc - 15:53

Whaou ! C'est génial ! J'ai vraiment adoré.
Franchement continue.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Jeu 18 Déc - 19:31

Merci ^^ Ray-chan est toujours une de mes admiratrice, ça fait plaisir de voir que certaine chose ne change pas ^^

Blague à part, j'ai commencé une nouvelle histoire mais j'hésite encore à la mettre ...

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Sam 22 Aoû - 17:45

Allez, c'est partie ... On vous l'avez promis, Mako-chan l'a fait ! Le chapitre 4 de l'aventure d'Usagi Murota ... The last ! ... Et après, une fiche d'un titre qui paraitra en 2010 ou un peu avant XD ... Bon, ce chapitre, c'est de la daube XD

Chapitre 4 : Le prix de l'hésitation

- Tuez la personne qui m’a pris ma mère ! Je vous en pris !

Usagi était allongé dans son lit, les yeux regardant le plafond, une paire d’écouteur enfoncé dans ses oreilles. Elle était coupée de toute réalité et ne réalisant même pas que quelqu’un frappait à sa porte … Probablement le gérant de l’hôtel. Elle poussa un soupire et se redressa sur son lit avant de se diriger vers ce qui lui servait de bureau. Elle pris entre ses doigts fins, le papier où elle avait écrit le nom de sa future victime ainsi que son adresse et elle sortie un ordinateur, qui était probablement la seule chose coûteuse qu’il y avait dans cette pièce, de sous son lit. Elle se demandait encore parfois comment il pouvait y avoir une connexion à internet dans un endroit aussi miteux mais, au moins, ça lui permettait de travailler … « Takamura Shûji » … Il lui semblait en avoir déjà entendu parlé mais elle ne parvenait pas à replacé une visage sur le nom.
Une rapide recherche mis fin à ses doutes. Elle avait à peine appuyé sur la touche « entrer » que, déjà, un lien intéressant c’était affiché à l’écran. Une affaire d’adultère, de drogue … Et bein … Visiblement, ça n’était pas que du jolie … Elle appuya sur l’adresse du site et se plongea dans l’article. Takamura Shûji, si c’était bien le même que celui dont elle devait s’occuper, était le PDG de la grande entreprise « Takamura and Cie », qui faisait dans la publicité. Il y a une dizaine d’année, ils avaient été accusés de participer à un trafic de drogue assez important qu’aurait contrôlé Nishimura Kazuya, la jeune maîtresse de Takamura. Comme si le choc d’avoir été trompé n’avait pas été assez dur pour Takamura Ryoko, la femme du PDG, son mari l’accusa d’être la responsable de tout ça et la rumeur courait qu’il avait versé un pot de vin au juge pour qu’il la déclare coupable lors de son procès. Takamura Ryoko ne pu jamais se remettre de la trahison de l’homme qu’elle aimait et se suicida après quelques jours en prisons. C’était donc cela que la cliente d’Usagi avait voulu dire par « la personne qui m’a pris ma mère » … Elle estimait que cet homme était responsable de la mort de sa mère … Et elle lui demandait de tuer son propre père ?
Usagi s’allongea de nouveau sur son lit, sans prendre la précaution de ranger de nouveau son ordinateur portable. Alors c’était ça la véritable histoire … Une histoire de trahison qui n’avait pas été digéré … Elle eu un petit rire nerveux en repensant à sa propre histoire. Alors cette femme avait choisis la solution des lâches, abandonnant sa fille avec un homme qu’elle détestait. Elle ne savait pas qui des deux étaient le plus pitoyable et elle ne voulait même pas y penser de toute façon … Pour le moment, il fallait qu’elle réfléchisse à un plan pour tuer sa cible … Peut être arriverait elle mieux à réfléchir en faisant un tour dehors. D’après les plans de la maison – si on pouvait encore appeler ça une maison malgré la taille qui faisait au mois cent fois l’appartement minuscule d’Usagi – elle était bien gardé et il faudrait qu’elle trouve une arme avec une capacité de balle importante et munis d’un silencieux … Hum …. Dans ces conditions, elle avait peut être l’arme idéale. En général, elle n’aimait pas tirer sur d’autre personne que sa cible mais si elle voulait les éviter, elle risquait de perdre du temps inutilement.

Le parc était désert, comme on pouvait s’en douter à l’heure tardive. Usagi s’assit sur un petit banc éclairé par un lampadaire et regarda encore une fois le plan qu’elle avait passé l’après midi à mettre au point. Il allait falloir qu’elle agisse ce soir, à minuit … Il lui restait donc moins d’une heure. Elle jeta un coup d’œil à la veste noir qu’elle portait … Son pistolet était bel et bien là, pesant du côté droit. Avoir une arme sur elle était devenue tellement habituelle qu’elle se sentait presque déséquilibré lorsqu’elle n’en avait pas avec elle. Elle regarda sa montre … Dans dix minutes, elle allait devoir se diriger vers la villa des Takamura. A moins d’un événement imprévu, tout irait bien … Sauf incident …

- Usa-chan ? Qu’est ce que tu fais là ?

Elle leva les yeux en entendant une voix un peu enfantine. Suichi se tenait devant elle, un sac en plastique dans la main droite qui indiquait qu’elle revenait probablement du conbini du coin … Pire qu’un incident, il avait fallut qu’elle tombe sur la petite rousse qui allait probablement vouloir discuter … Avec ça, elle n’était brusquement plus aussi sur de réussir à arriver à l’heure à la villa … Se débarrasser rapidement et discrètement de la jeune fille … Elle eu une pensée pour l’arme qu’elle avait dans sa veste mais la repoussa instantanément, sans comprendre pourquoi.

- Et toi ? Il n’est pas un peu tard pour qu’une lycéenne traîne comme ça ? Tu n’as pas peur des pervers ?
- J’étais à l’hôpital pour voir Mizuki et sur le chemin, je suis passée faire les courses pour ma mère … Tatsuya n’avait pas le temps avec les examens qui arrivent …
- Lui n’a pas le temps mais toi tu peux passer à l’hôpital ? Soupira la tueuse en se demandant pourquoi elle entretenait la conversation au lieu d’essayer de partir.
- Je ne suis pas du genre à tellement travailler. Commença la roussette bien qu’Usagi l’ait deviné seule. Mais … Et toi ? Qu’est que tu fais ?
- Moi, je suis adulte, rappela la jeune femme en se levant et en faisant signe qu’elle allait partir. Allez, rentre chez toi, et plus vite que ça !
- Tu vas tuer quelqu’un ? Demanda Suichi sans douter un seul instant de la réponse. Je croyais que tu avais compris que tu détruisais des vies. C’est encore une gosse qui est venue faire un caprice ?
- Laisse tombé ! Cria Usagi sans s’en rendre compte. Qu’est ce que quelqu’un comme toi, qui a une vie tranquille, peut comprendre à ce que je fais ! Je n’ai pas besoin de toi pour savoir comment agir !

Et laissant Suichi, complètement abasourdit, elle quitta le parc que courant. Comme elle l’avait prévu, elle avait perdu du temps à discuter de futilité avec la jeune adolescente ! Elle n’était même plus sure d’arriver à la villa à l’heure qu’elle avait prévu maintenant ! A croire que l’adolescente savait exactement quand il ne fallait pas arriver et qu’elle faisait de son mieux pour l’empêcher de faire son travail … Quel boulet ! Elle allait encore tout gâcher avec ses technique de psychologie … La dernière fois, elle avait même réussi à lui faire regretter son geste, l’espace d’un instant … Mais dès qu’elle était rentrée chez elle, elle avait retrouvé ses instincts normaux et elle n’était jamais passé voir Mizuki à l’hôpital comme la jeune fille le lui avait demandé … D’ailleurs, elle avait été surprise que la jeune fille ne le lui ait pas fait remarquer.

Elle était devant la villa … Elle s’assura que son téléphone était bien en mode silencieux, pour éviter de trahir sa présence, et pris l’arme à la main avant d’escalader la façade. Le silence le plus total régnait dans la résidence mais, dès qu’elle sauta dans le jardin, un garde accourut, alerté par le bruit, et demanda qui était là … Question stupide … Si la personne ne voulait pas se faire remarqué, elle n’allait pas répondre, et ce fut ce que fit la jeune femme. Elle sortie toute fois de son buisson et tira sur l’homme avant même qu’il n’ait le temps de prendre le revolvers qu’il avait à la ceinture et, sans prendre la peine de cacher son corps, Usagi continue à avancer en direction de la résidence … Il lui restait moins de dix minutes avant que l’alerte soit donné par un autre garde qui serait tombé sur le corps … Elle avait intérêt à faire vite ! Mais heureusement, elle avait soigneusement étudié le plan du domaine et n’eu aucun mal à trouver une fenêtre par laquelle entrer, descendant au passage toutes les personnes qui eurent la stupidité de se mettre en travers de son chemin.
Enfin, elle arriva devant une porte qui, d’après le plan que lui avait fournis sa cliente, devait être la celle du bureau de Takashima Shûji … Sa cible. Elle l’ouvrit en prenant soin de ne pas faire grincer la porte et entra dans le bureau comme un diable sorti de sa boîte. L’homme se retourna, comme si il avait senti une présence et attrapa le colt qu’il gardait toujours sur son bureau, d’après les dires de sa fille … Elle devait tirer, autant pour remplir sa mission que pour sauver sa vie … Mais soudain, elle hésitait … Il lui restait moins de deux minutes pour le tuer mais … Elle n’arrivait pas à presser la détente … Comme si les paroles de la jeune rousse avait finalement eu raison de ses instincts de meurtrière … Avait elle vraiment raison de tuer des gens qui n’avaient rien à voir avec elle pour se venger d’une trahison qu’elle avait elle-même vécu ? Elle ne savait pas … Elle ne savait plus …
L’homme n’attendit pas que la tueuse se décide à l’abattre et il pressa la gâchette et ce fut la chance que la jeune fille dû remercier … Ou le fait que son adversaire était mauvais tireur. La balle lui avait seulement effleuré l’épaule, mais se fut assez pour donner l’alerte avec quelques secondes d’avances. Une douzaine d’homme entrèrent dans le bureau en entendant la détonation et Usagi fut contrainte de sortir par la fenêtre pour ne pas se faire attraper. Elle tira encore trois balles pour dégager le passage puis s’enfuit.

Dans son lit, Usagi ne parvenait pas à trouver le sommeil. C’était la première fois qu’elle avait hésité de cette manière à tuer sa cible … Elle avait complètement raté son boulot sur ce coup … Tout ça parce que ce qu’une gamine otaku lui avait dit lui était monté à la tête … La vie aimait décidément les rencontres qu’il fallait à tout pris éviter.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Sam 22 Aoû - 17:46

@megamomo a écrit:
Désolé pour le double post ... J'ai décidé que j'allais finir cette histoire, dussais je y laisser ma vie ! ... Plus sérieusement, je me suis enfin décidé pour la fin comme, plus rien ne s'oppose à ce que je l'écrive ... Je voulais faire encore quelques missions, mais je crois que je vais passer directement aux choses sérieuses finalement ... Si un jour j'en fait un bouquin, peut être, ou même, certainement, j'approfondirais les mission d'Usa-chan ... Enfin bon ... Ce n'est donc pas un chapitre 4 définitif ... Seulement, pour le moment, je n'ai pas d'idée donc, d'ici quelques jours, je pense faire un chapitre qui viendra avant ... C'est compliqué, je sais XD

Chapitre 5 : Le choix d'une vie

Usagi Murota était assise sur son lit, la tête entre les mains … Jamais encore elle ne c’était posée autant de question … Pour elle, ces victimes avait toujours été juste un moyen de se venger, tout en lui permettant de gagner sa vie … Mais cette fois … C’était différent et elle ne savait pas ce qu’elle devait faire … Devait elle accepter sa mission ? Mais si elle refusait, il serait clair que sa vengeance avait échoué … Mais … Elle ne pouvait se résoudre … Pourtant, la confiance en elle commençait déjà a s’ébranler … Elle n’avait pas réussi à prendre la vie de sa cible précédente (1), elle avait été blessé à cause d’une hésitation … Elle serra son épaule, là où la balle l’avait frôlé … Si son adversaire avait su mieux viser, elle serait morte à l’heure qu’il était … Alors, elle n’avait pas le droit …

FLASH BACK

- Et bien, Murota-kun (2) … J’ai entendu dire que tu avait laissé une cible s’échapper …

Usagi baissa les yeux … Tachizawa était toujours au courant … Bien sur, elle avait espéré qu’il ne l’apprenne pas, mais il finissait toujours par tout savoir … Elle avait été si naïve … Que pouvait elle répondre à ça ? Qu’une lycéenne avait réussi à la convaincre qu’elle ne faisait peut être pas le bon choix ? Tachizawa avait toujours accepté de l’aider dans sa vengeance ! C’était lui qui dirigeait toutes les personnes qui avaient besoin d’aide vers Usagi … Elle avait l’impression de le trahir en éprouvant des sentiments de pitiés pour ses victimes et surtout, en continuant de discuter avec Suichi Yokoyama … Comme si il avait lu dans ses pensés, Tachizawa continua sur sa lancé

- J’ai aussi entendu dire que tu passais beaucoup de temps avec une jeune fille … Yokoyama Suichi … Je crois …

Le ton de la voix de Tachizawa fit se lever les yeux d’Usagi. Elle connaissait cette voix … Tachizawa n’allait tout de même pas lui demander une chose pareil ? Pourtant ses yeux trahissaient ses intentions et Usagi compris ce qu’il allait lui demander avant même qu’elle n’ait ouvert la bouche …

- On dirait que ta haine s’en va … Si tu veux me prouver ta loyauté, il va falloir se débarrasser de l’élément gênant … Commença alors Tachizawa, sans prêter attention au visage d’Usagi qui était passé brusquement au blanc cachet d’aspirine. Tues Yokoyama !

FIN DU FLASH BACK

Sur le coup, elle n’avait rien répondu, tellement interdite devant une telle demande. En vérité, au fond d’elle, elle avait toujours su que si Tachizawa venait, un jour, à apprendre la relation qui s’était nouée entre la tueuse froide et la jeune fille hyperactive, il ordonnerait son exécution … Elle savait aussi qu’elle ne pouvait rien faire contre les décisions de Tachizawa … Il était plus fort qu’elle, il trouverait toujours un moyen pour qu’elle fasse ce qu’il désirait et, même si elle ne le faisait pas, il trouverait quelqu’un d’autre pour le faire … Sans aucune pitié … Quoi qu’il arrive, même si Usagi choisissait de protéger sa jeune amie, la rouquine était désormais condamnée … Mais le pire, aux yeux d’Usagi, c’était que la lycéenne allait probablement accepter son sort sans faire la difficile et sans haïre qui que se soit … Parce qu’elle était comme ça. Et cette apathie face à la mort, brusquement, Usagi la détestait ! Pourquoi la jeune fille était elle incapable de détester quelqu’un, comme n’importe qui au monde ? S’énerver, crier, critiquer … Se plaindre, pleurer sur son sort … Si seulement Suichi avait été un humain comme les autres, tellement pitoyable … Elle n’aurait eu aucun mal à accepter sa mission et elle aurait pu tuer la jeune lycéenne sans aucun état d’âme … Mais Suichi acceptait les choses sans jamais ce plaindre … Elle avait toujours le mot pour calmer les douleurs des autres … Elle savait toujours comment agir pour aider les autres … Mais elle ne faisait rien pour elle-même ?Pourquoi n’était elle pas égoïste ? Pourquoi n’était elle pas hypocrite ? Pourquoi n’était elle pas une menteuse ? Pourquoi Usagi ne réussissait elle pas à lui trouver un seul des défauts qu’elle maudissait chez les humains ? Pourquoi ne trouvait elle rien qui mérite de tuer la jeune rousse ? Si elle avait une excuse, quel qu’elle soit, peu importait … Alors, elle aurait pu appuyer sur la gâchette sans se poser de question !
Mais au lieu d’aller chercher sa cible, d’effectuer son emploie du temps, de choisir le meilleur moment pour la tuer … Elle était là, la tête entre les mains, à se demander ce qu’elle devait faire … Elle ne savait plus qui écouter … Son cœur lui disait d’épargner la lycéenne mais son esprit lui disait d’écouter Tachizawa … Il avait toujours raison ! Il lui avait dit, au cours de leur entretiens, que Suichi était une sorcière qui l’avait ensorcelé, et aussi qu’une fois qu’elle l’aurait tué, elle redeviendrait comme avant et elle pourrait continuer à ce venger … Tachizawa avait toujours raison … Il savait toujours comment agir … Il l’avait sauvé lorsqu’elle avait été trahi par la personne en qui elle avait confiance … Elle devait le croire ! Elle devait l’écouter … Mais pourquoi s’y refusait elle ? Est-ce que, pour la première fois, la tueuse Usagi Murota … Eprouverait des sentiments ? Impossible … La dernière fois qu’une chose pareil c’était produit … C’était tellement loin qu’elle ne parvenait plus à se souvenir de la date exacte … Elle savait que juste que c’était la colère d’avoir été trahi … Après ça, elle n’avait plus éprouver de sentiments … Alors pourquoi … avait … pitié de Suichi ? Pourquoi ne voulait elle pas la tuer ? Pourquoi hésitait elle ?
Elle se leva brusquement, sans faire attention au lit qui grinça dangereusement. Elle avait pris sa décision ! Elle avait fait son choix et désormais, l’heure n’était plus aux lamentations ! Elle avait une mission à accomplir ! Elle devait tuer Suichi et se libérer de son emprise ! Elle devait se débarrasser de tous les sentiments qu’elle éprouvait pour la jeune rousse ! Elle devait lui faire comprendre qu’elle ne pourrait jamais la sauver ! Elle voulait la voir avoir peur, comme n’importe quel être humain devant la mort ! Elle voulait pouvoir se débarrasser de ce sentiment de culpabilité ! Il était quatre heures de l’après midi … Suichi devait être sortie de l’hôpital où était Mizuki restait en observation jusqu’à ce qu’il soit complètement guéri … Alors, elle devait être dans le parc …

H moins 10 min …
Usagi sorti son Beretta sans essayer de le cacher à la lycéenne dès qu’elles furent dans un coin du parc habituellement désert. Comme prévu, il n’y avait personne ici et il faisait suffisamment sombre pour que les deux filles puissent passer inaperçu et pour qu’Usagi ait le temps de partir avant quand quelqu’un n’arrive … Usagi n’avait chargé que quatre des huit balles que le pistolet était capable de contenir …

- Je suis désolé Suichi mais tu sais que je ne peux pas faire autrement. J’ai déjà trop longtemps hésité !

Elle leva le pistolet et le pointa en direction de la jeune rousse qui ne bougea pas d’un pouce. Qu’est ce qu’elle attendait pour partir en courant ? Qu’est ce qu’elle attendait pour la supplier de l’épargner ? Pourquoi ne faisait rien pour l’empêcher de tirer ? Pourquoi ne tentait elle pas de se jeter sur elle ? Pourquoi ne lui donnait elle pas une raison de tirer ?! Elle avait réussi à se convaincre qu’elle devait tuer Suichi, mais maintenant qu’elle était en face d’elle, elle ne savait plus comment réagir. Elle devait tirer, elle le savait ! Seulement, elle en était incapable … Elle appréciait trop Suichi et elle était incapable d’éprouver assez de d’indifférence pour la tuer de sang froid … Il fallait qu’elle l’aide … Il fallait qu’elle fasse quelque chose … Qu’importe ce que c’était ! Il fallait qu’elle essaye de se défendre ! Il fallait qu’elle tente de fuir ! Pourquoi continuait elle a rester apathique alors même que sa propre vie était menacée ?! Qu’est ce qui ne tournait pas rond chez elle ?! N’y avait il donc aucune place pour la colère et la rancune ? Etait elle vraiment, comme elle l’avait dit plus tôt (1), trop stupide pour en vouloir à qui que se soit lorsqu’il lui arrivait des ennuis ?

H moins 8 min …
Suichi fit un pas en avant et Usagi retira le cran de sûreté de l’arme. Elle avait donc décidé d’agir ? Mais au lieu de fuir ou d’implorer la clémence d’Usagi, Suichi s’approcha de l’arme, sans faire attention à l’éclat qui brillait dans les yeux de son amie. Une fois qu’elle fut à une distance qui devait lui paraître raisonnable pour ne pas louper un tir, elle montra son cœur à Usagi.

- Si Usa-chan veut vraiment me tuer, alors je n’empêcherais pas Usa-chan de le faire … Mais attention … Tu le sais probablement mais tu n’aurais qu’une seule chance …

Usagi secoua la tête … Une seule chance … Bien sur qu’elle le savait ! Si elle loupait sa cible la première fois, la police serait avertie. Si ça n’avait pas été problématique avec Mizuki, ça le serait probablement dans le parc, le commissariat n’étant qu’à quelques pas et le vigile du parc faisant des rondes …

H moins 5 min …
Si Usagi ne se décidait pas à tirer, le gardien du parc allait passait par ce petit coin et la voir, une arme à la main … Si elle n’avait pas tiré dans moins de cinq minutes, elle n’aurait aucun chance de s’enfuir avant l’arriver d’un policier … Il fallait qu’elle tire maintenant … Mais elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à tout ce que Suichi avait fait pour elle depuis qu’elle la connaissait. Elle l’avait aidé, lui avait appris à recommençait à aimer … Elle n’arriverait jamais à presser la détente ! Pas alors qu’elle éprouvait pour la jeune fille un sentiment plus fort de l’amitié et différent de l’amour … Un sentiment qu’elle ne connaissait pas et qui s’appelait la reconnaissance …

H moins 3 min …
Les mains d’Usagi étaient devenues moites et elle commença à baisser l’arme qu’elle tenait … Elle ne pouvait pas tirer … C’était impossible … Pas en étant dans un état pareil … Pas en éprouvant de tels sentiments … Elle s’apprêtait à laissait tomber lorsqu’elle entendit une voix, un cris, une prière …

- Ne touchait pas à Suichi !

Elle n’eu pas le temps de comprendre ce qui se passait … La surprise pris le dessus sur sa raison … Elle voulu voir ce qui se passait … Elle sentit son doigts presser la détente … Elle sentit le choc de la détonation … Elle sentit l’odeur de sang … Et à ce moment là seulement, elle se rendit compte qu’elle avait tiré … Elle ne l’avait pas voulu … L’intervention de ce garçon … Sho … Elle ne l’avait pas prédit … Elle avait tiré sans le vouloir … sans pouvoir l’empêcher …
La balle avait manqué le cœur, le mouvement d’Usagi pour baissait son arme l’ayant dévié de sa trajectoire première … Par contre, elle n’avait pas loupé le poumon gauche et Suichi eu du mal à respirer avant même que Sho n’arrive à sa hauteur. Si le secours arrivait rapidement, il pourrait sauver la jeune fille … Mais seulement si ils arrivaient rapidement …

H moins 10 sec
Usagi était déjà parti … Elle était dans une rue, à plusieurs dizaines de mètre de l’endroit où avait eu lieu « l’accident » (3). Elle savait que Sho n’avait pas pu voir son visage … Elle savait aussi qu’il ne la connaissait pas … Il n’y avait donc probablement aucun risque de ce côté. Malgré tout, dès qu’elle fut à une distance respectable du parc, Usagi lâcha son arme … Elle l’avait fait … Elle avait tiré sur Suichi … Elle n’arrivait pas à croire qu’elle avait blessé la personne qui lui avait tant donné … L’avait elle tué ? Elle avait manqué le cœur … Peut être la jeune fille avait elle une chance de s’en sortir … Elle entendit la sirène des ambulances … Elles étaient arrivés rapidement … Suichi avait peut être une chance d’être sauvé … Le reste, ça ne concernait plus Usagi … Et il lui restait une chose à régler … La dernière chose avant de disparaître …

(1) : pour ça, voir le chapitre qui viendra plus tard ^.~
(2) : « -kun » peut aussi être utilisé pour les filles
(3) : En vérité, bien sur, Usagi n'aurait probablement pas eu le temps de fuir aussi rapidement, même en étant championne du 100 mètres, puisqu'elle avait une arme à la main et qu'un coup de feu venait d'être tiré, mais soyez sympa ^^

V'la ... Je remet dans l'ordre les chapitres XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Sam 22 Aoû - 17:47

@megamomo a écrit:
Moi je dis, tant qu'à faire, autant continuer sur ma lancé ^.~ Comme vous pouvez le voir dans le chapitre 4 (qui est en fait le chapitre 5), il va y avoir un autre chapitre, qui sera le 4e. J'ai l'idée, seulement, il n'était pas indispensable et j'arrivais plus à écrire le 5e chapitre ... Vous aurez donc le vrai 4e chapitre demain ou après demain ^^ En attendant, v'là l'épilogue ...

Épilogue : Une dernière volonté

10 Mars , 10 ans plus tard.

- L’assassin qui fleurit la victime … Plutôt comique comme situation …

Usagi ne daigne même pas se retourner en entendant cette phrase prononcée sur un ton ironique, par une personne se trouvant derrière elle. Elle tenait encore dans la main droite les iris qu’elle était venue mettre sur la tombe devant laquelle elle se trouvait. Elle se mit alors à genou pour les disposer correctement à l’endroit prévu pour les fleurs avant de sortir son briquet pour faire brûler de l’encens.
Une fois cette action faites, elle daigna enfin regarder la personne qui lui avait parlé. Sho Mitoreno était resté pareil aux souvenirs qu’elle s’en faisait, même dix ans plus tard … C’était à croire que ce garçon ne vieillissait pas ou que le temps c’était arrêté pour lui … Usagi soupçonnait que ça soit un peu des deux … Après la mort de Suichi, Sho avait arrêté l’école pendant près d’un ans et maintenant, alors qu’il avait déjà vingt-cinq ans, il allait de petit boulot en petit boulot, alors qu’il lui aurait été tellement plus simple de travailler dans le magasin de tofu que tenait sa famille. Mais même si on devinait qu’il avait atteint sa majorité, le visage de Sho restait enfantin, imprégné de la naïveté et de l’innocence dont il avait toujours fait preuve. Malgré tout, on pouvait lire dans ses yeux la tristesse d’avoir perdu quelqu’un d’important … Mais ce qui étonna le plus Usagi, était de n’y voir aucune rancune alors que, visiblement, il savait la vérité.

- Lorsqu’on m’a dit qu’une « belle jeune femme aux cheveux noirs » venait chaque année se recueillir ici, j’ai deviné rapidement qui c’était … D’habitude, je viens le matin, c’est pour cela qu’on ne c’est jamais croisé.

Elle le savait … Il était inutile qu’il le dise, et il s’en doutait probablement. Après cette affaire, elle avait coupé ses cheveux longs tellement courts qu’il était devenu
difficile de cacher ses oreilles avec. Elle avait complètement changé de vie et avait annoncé à Tachizawa son désir de reprendre une vie normale. Même si il avait paru triste de ce choix, il l’avait approuvé et l’avait aidé à commencer une nouvelle vie … Désormais, Usagi Murota était morte … Officiellement, elle s’appelait Misako Tanaguchi et avait trente ans aujourd’hui. Elle venait de Fukuoka et habitait dans cette petite ville depuis onze ans. Elle avait aussi commencé à se renseigner sur les habitudes de Sho. Quand elle avait appris qu’il allait chaque mois, le 10, se recueillir, entre neuf heure trente en onze heures, elle avait décidé d’y aller exclusivement l’après midi … Elle ne voulait pas risquer de lui rappelait ce qui c’était passé.

Sho avança et déposa délicatement un bouquet de fleur avant de mouiller la pierre tombale où était inscrit « Yokoyama Suichi ». Il avait bien vu la personne qui avait tué Suichi … Il avait été capable de distinguer tous ses traits et même si elle c’était coupée les cheveux, il pouvait la reconnaître sans la moindre difficulté … Même si il avait toujours dit le contraire à la police.

- Tu ne me détestes pas d’avoir fait ça ?

Lâcha finalement Usagi, comme si elle avait parlé du repas qu’elle avait mangé la veille … Elle était bien décidée à comprendre pourquoi il avait toujours fait semblant de ne pas savoir qui elle était, alors qu’il aurait pu se venger en la faisant arrêter par la police ?

- Probablement … Mais Suichi ne le voulait pas …

FLASH BACK

Sho ne savait pas quoi faire … Bien sur, sa première priorité était de sauver Suichi seulement … Il ne pouvait pas laisser cette fille s’en sortir comme ça alors qu’elle avait tenté d’assassiner la fille qu’il aimait ! Il ne pouvait tout simplement pas … Mais la main de la roussette le retint au moment où il allait partir à sa poursuite.

- Sho … Je t’aime tu sais …

Elle toussa et du sang vint tâcher la chemise blanche de l’uniforme de l’adolescent … L’état de la jeune fille devait être vraiment critique pour qu’elle commence à cracher du sang … Mais même si il désirait se venger, il lui prit la main et lui répondit en essayant de retenir les larmes qui coulaient pourtant déjà le long de ses joues. Il essayait de prendre une voix rassurante … Il essayait de se persuader lui-même … « Arrête ! Tu vas t’en sortir ! Et on ira au cinéma ! Je t’achèterais un ruban blanc pour la sainte white ! »

- J’aurais bien aimé qu’on puisse allé ensemble voir cette exposition ?

« Qu’est ce que tu racontes ?! Bien sur qu’on y ira ! » … La voix de Sho se perdait dans les sanglots et il n’avait même pas vu le gardien du parc arrivait, suivit par des policiers en uniformes. Les mains de Sho étaient pleines du sang de Suichi mais il semblait même pas s’en rendre compte … Il aurait aimé dire ce qu’il avait vu, décrire la personne qui avait tiré mais au moment où le policier tenta de l’écarté du corps de la jeune fille pour l’interroger, la main de Suichi serra plus fort celle de Sho et elle le força à s’approcher d’elle.

- S’il te plait … Je ne veux pas que tu leur parles d’Usa-chan … Et je ne veux pas que tu la haïsses … C’est trop horrible de détester quelqu’un … C’est elle qui me l’a appris !

Sans vraiment réfléchir aux conséquences de ses actes, Sho hocha la tête. « Je te promet Suichi ! Je ne dirais rien … Mais s’il te plait … Arrêtes de parler ! Tu empires
ton état là ! » … Elle lui avait fait promettre … Elle avait tendu son petit doigt, comme lorsqu’ils étaient enfants et elle avait dit « Promets le moi ! Promets moi que jamais tu ne la haïras ? » … Et il avait promis … Il avait oublié la présence des policiers … La seule chose qui l’importait maintenant, c’était ce qu’elle lui demandait … Parce qu’il savait que ça lui tenait à cœur …


- Sho … J’ai encore une dernière demande … Embrasses moi …

Alors il c’était penché sur son corps et avait déposé un doux baiser sur les lèvres de celle qu’il aimait … Le sang qui avait perlé au coin de la bouche de la jeune fille ressemblait presque à un maquillage … Même si elle était dans un état critique, il ne pouvait pas s’empêcher de la trouver belle … Il allait, finalement, partir avec les policiers, lorsque la voix de Suichi, plus faible encore, et entre coupé de toux, se fit de nouveau entendre … « En fait … Je voudrai encore une choses … »

FIN DU FLASH BACK

Sho se retourna et fixa Usagi en essayant de ne pas pleurer alors que tous les souvenirs de ces moments lui revenaient à l’esprit …

- Suichi … Elle voulait que je t’aime comme elle t’aimait …

Tout en disant cela, il repensa au dernière parole qu’avait prononcé Suichi, alors qu’il était emmené par un policier aux cheveux bruns … « Je veux que tu l’aimes Sho ! » Il regarda de nouveau la tombe de la jeune fille et poussa un soupir avant de lâcher :

- Elle fait toujours des demandes incroyables …
- Probablement, oui ... répondit Usagi en fixant l'horizon.

FIN


N'hésitez pas à donner votre avis ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Dim 23 Aoû - 7:24

Alors, je te l'ai dit hier, je te le redirai aujourd'hui, mais surtout, j'ai plus de temps devant moi alors ça me permet d'approfondir mon avis.
Alors les chapitres 4 et 5 m'ont plu, bien que je sois déçue par leur longueur xD Je m'attendais, pour le dernier chapitre, à un truc big long x) Mais c'est quand même bien, hein, ça, rien à redire.
Le chapitre 4 m'a moins plu que le 5, mais c'est "normal" j'ai l'impression. En tout cas dans le 4 j'ai adoré la phase d'action quand Usa-chan s'incruste dans l'entreprise, là. Wow ! C'était trop cool ! Par contre j'ai eu envie de faire dégager Suichi quand elle empêche Usagi d'accomplir sa mission xD
Quant au chapitre 5, je l'ai beaucoup aimé, avec le ptit côté stressant des "H moins..." Uh ! Ca donne un ton à l'histoire, et ça stresse, bref, c'est très réaliste ^^ Par contre, là aussi, déception ! Quand j'ai vu que Usagi hésitait xD Et oui, moi j'aime quand les méchants le reste jusqu'au bout... bien que je sois la spécialiste des retournements cons de situation XD
Mais alors ce que j'ai bien compris c'est qu'il y aura encore un autre chapitre ? Ou le 5 est bel et bel le dernier ?
EDIT: Okay j'ai rien dit, je viens de voir l'épilogue XD
Bon alors en fait je suis déçue (encore XD) par le fait qu'Usagi ne soit plus la même XD Pour moi Usagi aurait dû rester une tueuse ! Mais bon... finalement, j'ai bien aimé les deux dernières phrases de l'histoire ^^
Par contre là j'ai une vraie question xD Pourquoi t'as dit que le chap. 4 était en fait le chap. 5 ? O.o

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Dim 23 Aoû - 15:49

Citation :
Alors les chapitres 4 et 5 m'ont plu, bien que je sois déçue par leur longueur xD
J'aurais voulu faire plus long mais, très franchement, je ne pense pas que ça aurait été possible, vu les circonstances ... Il aurait fallu d'autre facteur et, ça, je n'avais pas envi. Mais bon ... C'est la vie

Citation :
Le chapitre 4 m'a moins plu que le 5
J'ai trouvé le chapitre 4 complètement nul personnellement. Il est court, baclée et pas particulièrement réaliste. Je pense qu'il aurait presque fallu un autre chapitre ou une autre histoire car, la cible ressemblant à son ex, Usagi n'aurait jamais dû hésiter, d'après moi, puisqu'elle tue pour se venger de lui ...
Citation :

Par contre j'ai eu envie de faire dégager Suichi
quand elle empêche Usagi d'accomplir sa mission xD
Que veux tu ... Je pense que, malgré tout, Shu n'a pas vraiment pardonné à Usagi d'avoir blessé Mizuki ... Ou alors, elle avait tout simplement peur qu'elle se prenne de nouveau à ses amis. Suichi est gentille mais je pense qu'après l'assassinat de Takashi (c'est ça son nom ?), la confiance qu'elle avait en Usagi a été ébranlé, même si elle n'en laisse rien paraitre ...

Citation :
Quant au chapitre 5, je l'ai beaucoup aimé, avec le ptit côté stressant des "H moins..."
Fufu, j'avoue être assez fier de mon petit effet sur ce coup ^^ Je voulais un truc qui stresse pour le dernier chapitre ... The last ^.~ J'avoue que ça me plait bien et ça permettait de délimiter les actions, les différentes phases ...

Citation :
Quand j'ai vu que Usagi hésitait xD Et oui, moi j'aime quand les méchants le reste jusqu'au bout...
Usa n'est pas méchante, depuis le début. Elle n'éprouve plus aucun sentiment, c'est la raison pour laquelle elle n'a aucun mal à tuer. Mais à partir de sa rencontre avec Suichi, elle a recommencé à éprouver des sentiments. L'envi, même, de se débarasser de la jeune fille dans le chapitre (au moment où elle lui dit qu'elle devrait être couché) est la preuve qu'elle est de nouveau capable d'éprouver des sentiments. Ayant perdu son indifférence, elle ne peut plus tuer aussi facilement. De plus, elle a commencé à s'attacher à Suichi ... Si tu veux une comparaison, Thobari-sensei tuant Miharu dans Nabari reviendrait au même. Tu peux menacer une personne pour qui tu éprouves des sentiments mais tu ne pourras pas réellement la tuer aussi facilement qu'une autre. Dans ce cas de figure, c'est un peu comme Iakov qui a ordre de tuer Tomoki dans finder no nikui. Bien que Iakov soit un assassin dénué de sentiments, qui ne vit que pour protéger son chef, il ne parvient pas à tuer Tomoki parce qu'il c'est attaché à lui. C'est comme le principe des agents doubles ... Tu vas me dire que ça ne marche pas pour Usa puisqu'elle éprouve de la haine pour son copain, mais elle parle de vengeance ... La haine vient après sa rencontre avec Suichi ^.~

Citation :
Bon alors en fait je suis déçue (encore XD) par le fait qu'Usagi ne soit plus la même XD Pour moi Usagi aurait dû rester une tueuse !
Au début, j'ai été tenté par une fin dans laquelle Usagi resterait une tueuse. Après tout, elle avait tué Suichi, plus rien ne pouvait l'empêcher de tuer ... Mais le meurtre de Suichi a réveiller en elle des sentiments qu'elle croyait avoir oublié ... La pitier, la tristesse, l'envi de pouvoir changer le passé ... Une fois qu'elle avait retrouvé ses sentiments, elle ne pouvait plus tuer avec impassibilité, comme elle l'avait fait jusqu'à maintenant. Là encore, je vais faire référence à finder no nikui, même si tu ne connais pas, mais Tomoki tue sans le moindre sentiment, presque en y prenant du plaisir, parce qu'il déteste Feilong, désire ce venger, veut faire plaisir à Arbatov ... Et puis aussi parce qu'il est psychologiquement instable. Il prend d'ailleurs des médoc' ... Mais dès qu'il retrouve un brin de raison, ses actions l'effraye. De la même façon, Usagi tuait pour se venger de son ex et dans son esprit, il n'y avait plus que la vengeance qui existait. Ainsi, en vivant dans un monde où elle est uniquement contrôlé par la vengeance, non seulement le temps est arrêté, mais elle n'a plus conscience du bien et du mal. Su lui a rendu sa raison perdu. Je pense que ce qui l'a empêché de tuer Suichi, plus que la pitier ou l'amitier qu'elle lui portait, mine de rien, c'était qu'elle était lucide et savait ce qu'elle faisait, chose dont elle n'avait pas conscience avant. Une fois qu'elle a retrouvé son pouvoir de raison, elle ne pouvait plus tuer.

Citation :
Mais bon... finalement, j'ai bien aimé les deux dernières phrases de l'histoire ^^
ça aussi j'en suis assez fier ^^ Je voulais une phrase "cool" pour finir l'histoire, j'ai trouvé celle-ci parfaite. (nan, pas de pavé ici ^.~)

Citation :
Par contre là j'ai une vraie question xD Pourquoi t'as dit que le chap. 4 était en fait le chap. 5 ? O.o
Tu aimes me faire écrire des pavés XD ... Et bien en fait, j'ai écrit et posté le chapitre 5 avant le chapitre 4, donc à l'origine, le chapitre 5 était le chapitre 4. J'ai ensuite remis les choses en ordre ^.~ N'y fait pas attention, tout simplement, ça sera plus facile.

... Moi aussi j'ai une question ... Aurais tu des instints de psychopathe ? Même moi qui me fiche bien de la vie et de la mort des autres et qui suis incapable de me mettre à leur place, je suis conscient qu'il est difficile de tuer quelqu'un quand on en est conscient ... Enfin ... Peut être ma naïveté aussi XD

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Dim 23 Aoû - 19:01

Oui... j'ai en effet des instincts de psychopathe *dit ça sur le ton de la conversation*
Moi c'est le contraire de toi. J'suis plutôt sensible et m'identifie et me met souvent à la place des gens qui perdent leur famille ou leur amis, et éprouve souvent de la peine pour eux, mais en revanche, tuer ne me dérange pas. Enfin j'ai jamais tué quelqu'un mais quand j'écris quelqu'un qui tue une personne, je n'éprouve aucune pitié et ait même une certaine excitation à l'idée de voir le sang couler x]
Là tu vas ne plus jamais m'adresser la parole XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Dim 23 Aoû - 19:27

... Psychopathe --" ... Personnallement, je suis incapable d'éprouver de la pitier pour des gens que je ne connais pas et je me fiche bien de ce qui peut arriver au reste du monde. Par contre, je suis capable de ressentir la douleur des personnages fictifs et elle me touche bien plus que celle des personnes réelles ... J'ai subis pas mal de moquerie sous prétexte que je ne m'habillais pas à la mode et que j'avais ma propre façon de penser, différente des autres, et à cause de ça, j'ai plus ou moins perdu confiance en les autres ... Alors j'idéalise le monde de mes mangas et apprenant à connaitre les personnages, j'aimerais pouvoir les aider, plus que les personnes réelles. Mais on me dit aussi souvent que je suis trop naïf ...
Ainsi, je suis persuadé que ceux qui tuent avec préméditation ont des excuses ... Des problèmes psychologiques ... Et qu'ils sont aussi des victimes ... Je sais qu'il y a des gens qui tuent pour le plaisir mais je ne veux pas y croire ^^ C'est pour ça qu'à mes yeux, la vérité sur Usagi, c'est que la trahison de son ami a arrêté le temps pour elle et qu'elle a complètement perdu le sens des réalités ...

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Dim 23 Aoû - 19:46

C'est pour ça que tes persos sont aussi réalistes et humains... tu as plus de facilité à comprendre et compatir pour les persos fictifs que les vraies personnes... rassure-toi... je suis pareille XD Enfin ça dépend... En fait je suis une fille totalement hors du commun [Ouais bon...] Qui a osé ? [C'moi :-P] J'aurais dû m'en douter '-- [Oh là là...] Arrête, ta gueule ! Disparais ! [Si je disparais, tu disparais aussi... Et tu éprouves trop d'amour-propre pour te faire disparaître] C'est incroyable... Elle me connaît trop ! é_è [Normal, je suis toi]

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Lun 24 Aoû - 13:56

Citation :
C'est pour ça que tes persos sont aussi réalistes et humains
C'est la première fois qu'on me fait ce genre de compliment, j'avoue que je sais pas du tout quoi répondre ... *momo la bavarde c'est fait couper le sifflet par Ray-chan ...* En plus, j'ai pas l'habitude de me retrouver dans cette situation, habituellement, c'est moi qui fait taire les autres quand je pars dans mon délire créatif *a fait taire la prof de français pendant plus d'une seconde en 4e*

... Ahhh ... Ray-chan et les tourmants de sa conscience, ça m'a manqué ...

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'aventure palpitante de Usagi Murota.   Aujourd'hui à 22:17

Revenir en haut Aller en bas
 
l'aventure palpitante de Usagi Murota.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'aventure des Normands VIII eme XIII eme siècle
» livre, « Les Parachutistes une aventure d’homme »
» Deux Berrichonnes au Rallye solidaire Cap Femina Aventure
» L'aventure couche lavable !
» L''aventure Weight Watchers de Nathy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE GROW :: Multimédia :: vos fictions :: Fiction terminée-
Sauter vers: