WE GROW

Votre forum de discussion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les péchés des ancêtres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les péchés des ancêtres   Sam 12 Avr - 19:14

[Alors voilà, un essai de fanfic sur un jeu vidéo que j'adore et que personne ne connaît...Donnez-moi votre avis !]

Chapitre 1 : la librairie St-George

La Nouvelle-Orléans, juin 1993

Gabriel Knight se réveilla au terme d'une nuit agitée. Depuis des jours, un cauchemar le hantait : une femme qui se transformait en léopard avant de se jeter dans un bûcher, un bijou doré couvert de sang, et un pendu sous un ciel d'orage...Il répéta son petit rituel du matin : se passer la figure à l'eau, enfiler son jean (il ne prenait même plus la peine d'enlever son T-shirt pour dormir) et écarter le rideau qui séparait son studio de sa librairie, pour voir si Grace, sa secrétaire, était là.
Grace était là, comme d'habitude. Cela faisait longtemps qu'elle avait renoncé à réveiller Gabriel en ouvrant la librairie, et personne ne s'en plaignait. De toute façon, à la librairie St-Georges, dont Gabriel était le propriétaire, il n'y avait presque pas de clients : Gabriel avait fait l'erreur de se spécialiser dans les livres introuvables que personne ne connaissait...
_Salut Gabriel ! lança Grace quand le jeune homme entra dans la boutique. Tu es bien matinal, aujourd'hui...
_Tais-toi, s'il te plaît, j'ai un mal de tête épouvantable..
_Encore ton cauchemar ? Dis, pourquoi n'essayes-tu pas de te détendre ? Je pourrais t'emmener à mon cours de Taï-Chi, un de ces jours...
_Laisse tomber, c'est trop spirituel pour moi, tout ça.
Gabriel s'avança vers la machine à café qui trônait bien en évidence sur l'un des présentoirs, et se servit une dose généreuse de café, qu'il but par petites gorgées.
_Du nouveau sur les meurtres ? demanda-t-il à Grace.
La jeune femme rejeta en arrière ses cheveux noirs.
_Lis le journal. Il n'y a pas grand chose à dire dessus, maintenant...
_Au besoin, je romancerai.
Gabriel était très intéressé par les meutres qui effrayaient la Nouvelle-Orléans depuis deux semaines, des meurtres qui semblaient avoir un rapport avec le Vaudou, toujours très vivace dans la ville...en effet, il comptait en faire la trame de son prochain roman. Jusqu'à présent, ses nouvelles avaient connu peu de succès, et il espérait se faire un nom dans le domaine littéraire avec un gros pavé bien compact et bien flippant sur le Vaudou. Il prit le journal que Grace avait posé à côté de la machine à café en arrivant, et survola la une. Quelques colonnes présentaient le rapport des enquêteurs : selon eux, le côté Vaudou n'était qu'une mise en scène. Pourtant, la photo de corps mutilés qui accompagnait le texte était assez effrayante pour permettre de croire à de vrais crimes Vaudous !
_Hmmm...je suis pas convaincu, grommela-t-il. Grace, tu as des messages pour moi ?
_Ouaip. Ton ami Mosley a appelé, il a les photos que tu voulais.
_Super ! Je passerai les chercher ce matin. Rien d'autre ?
_Si, un certain Wolfgang Ritter a appelé d'Allemagne. Il veut que tu le rappelles au plus vite.
_En Allemagne ? Bon, si c'est vraiment urgent, il rappellera.
_Et c'est tout.
_Parfait. Bon, je pars chercher les photos, ne vends pas la boutique en mon absence, ok ?
_Surtout ne te presse pas...
Gabriel enfila son long pardessus noir qui datait de Mathusalem et lui donnait l'allure d'un poète maudit (ce qui n'était pas éloigné de la réalité, puisqu'il était un écrivain maudit...), quitta la librairie, enfourcha sa moto, accrochée comme toujours au lampadaire juste devant la porte d'entrée (de toute façon, pas de risque qu'on la vole un jour, tant elle semblait prête à partir en miettes au démarrage), et prit la direction du commissariat, 55 rue Conti...
Revenir en haut Aller en bas
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Sam 12 Avr - 23:12

C'est bien écrit... Au fait, cela vient de quel jeu vidéo ? J'aimerais bien savoir.
C'est très intéressant je trouve.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Lun 14 Avr - 5:58

Ca vient de Gabriel Knight, LA saga de jeux d'aventure...des années 90^^
Le deuxième chapitre est en cours de rédaction, il arrive bientôt !

EDIT : Voici le début du chapitre 2, la suite sera là ce soir si j'ai le temps de la mettre !

Chapitre 2 : Cabri sans cor'

En entrant dans le commissariat, Gabriel salua les policiers présents. Ils n'étaient pas nombreux : en plus du sergent cargé de l'accueil, il y avaient deux femmes et un jeune latino.
_Qu'est-ce que vous voulez ? répondit le sergent d'un ton bourru.
_Voir le détective Mosley, si possible.
_Pas possible, il est pas là. Z'avez un message à lui transmettre ?
_Non, pas vraiment...savez-vous où il est ?
_J'le sais mais j'peux pas vous le dire.
_D'accord...Eh bien je crois que le détective a laissé des photos pour moi. Pourriez-vous me les donner ?
_Vot'nom ?
_Knight. Gabriel Knight.
_Ok, j'crois qu'j'ai quelque chose pour vous.
Le sergent fouilla dans les tiroirs de son bureau et en sortit une grosse enveloppe jaune qu'il tendit à Gabriel.
_Voilà. C'est tout ?
_Pour le moment, oui. Merci et au revoir, sergent !
_Au r'voir.
Une fois sorti du commissariat, Gabriel examina les photos contenues dans l'enveloppe. L'une représentait un paysage marécageux, un des bayous qui entouraient la Nouvelle-Orléans ; l'autre représentait un cadavre comme celui que montraient les journaux : couvert de sang et de blessures, et avec un trou béant à la place du coeur.
_Beeerk ! Et après, on ose dire que c'est pas du vrai Vaudou !
Gabriel rangea les photos dans la poche intérieure de son manteau, enfourcha sa moto et repartit vers la librairie St-Georges. En passant, il s'arrêta devant une enseigne qui l'intriguait : celle du Bazar de Dixieland, un des plus fameux magasins 'Vaudou' en ville. Par curiosité, il entra.
_Bonjour ! lança-t-il au propriétaire, un homme à l'air peu commmode, mais celui-ci n'y prêta pas attention.
Le Bazar était une boutique étriquée. Des deux côtés, d'impressionnantes séries d'étagères abritaient diverses fioles et flacons. Tout au fond se trouvait un mannequin en tissu surmonté d'une authentique tête de crocodile !
_Vous avez un moment ? demanda l'écrivain. J'aimerais vous poser quelques questions.
_Posez toutes les questions que vous voudrez, j'y répondrai si j'veux, rétorqua le commerçant.
_Parfait...vous vous y connaissez en Vaudou ?
_Un peu. Je connais les sorts que je vends, et je sais qu'ils marchent, c'est tout.
Quelque chose dans le regard inquisiteur avec lequel Gabriel examinait les produits dut l'inquiéter, car il ajouta :
_Hé, c'est pas c'que vous croyez, M'sieur ! Moi, j'suis pas mêlé à tout ça, de toute façon, il paraît que c'est pas du vrai Vaudou, juste du toc !
_Il paraît, oui...Et ça, d'après vous, c'est du toc ?
Il sortit la photo du cadavre de son manteau et la montra au vendeur, qui blêmit d'un coup et articula :
_Heu...Cabri sans cor'.

[Désolée d'interrompre en plein milieu, mais par manque de temps je dois poster la suite plus tard...]
Revenir en haut Aller en bas
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Lun 14 Avr - 14:34

J'adore vraiment !
C'est trop bien. Comment fais-tu pour aussi bien écrire ? Déjà le nom de l'histoire - les péchés des ancêtres - donne envie de lire mais après, rien que les deux premiers chapitres sont géniaux.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Lun 14 Avr - 15:33

Je n'ai pas inventé le titre, et puis...attends de voir ce qui arrivera quand le surnaturel s'en mêlera !

La suite :

_Cabri sans cor' ? répéta Gabriel, interloqué. Qu'est-ce que ça veut dire ?
Le vendeur le dévisagea avec surprise et un peu de mépris.
_De quoi, M'sieur ?
_Vous avez dit 'cabri sans cor' quand je vous ai montré cette photo, répondit Gabriel avec la très nette impression que son interlocuteur se fichait de lui. Alrs, qu'est-ce que ça veut dire ?
_Eh mais j'ai jamais dit ça ! Vous d'vez être sous l'emprise d'un charme de Confusion...J'ai un excellent antidote si vous voulez !
Comprenant qu'il ne pourrait rien tirer du vendeur, Gabriel fit volte-face et quitta le Bazar avec précipitation. Une fois dans la rue, il essaya de se calmer, et une idée lui vint à l'esprit.
Et si j'allais voir Mamie ? se dit-il.
A la mort de ses parents, il avait huit ans, et il avait été élevé par sa grand-mère. Depuis, il ne pouvait laisser passer une semaine sans aller la voir au moins une fois. Et cette semaine, son obsession pour les meurtres Vaudous lui avait presque fait oublier sa mamie...Gabriel enfourcha sa moto et, avant de démarrer, il s'appliqua à laisser les meurtres, le Vaudou et 'cabri sans cor' sur le trottoir. Il ne voulait surtout pas salir la maison dans laquelle il avait passé une grande partie de son enfance avec des pensées sombres ou sanglantes. Une fois débarrassé de tout ça, il partit chez sa grand-mère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Ven 18 Avr - 7:31

[Désolée pour le double post mais mettre deux chapitres dans un même post me paraîtrait un peu bizarre...]

Chapitre 3 : La branche allemande

Gabriel se sentit soulagé d'être chez sa grand-mère. Il voyait toujours sa maison comme un refuge, inaccessible à toutes les choses qui le préoccuppaient, le Vaudou, son rêve, 'Cabri sans cor'...
_Bonjour mamie ! lança-t-il en ouvrant la grande porte de bois.
_Bonjour, Gabriel. Cela faisait longtemps que tu n'étais pas venu me rendre visite !
_Oui, désolé, j'ai commencé à écrire un roman et ça me prend beaucoup de temps...
_Je comprends. Tu es un passionné, comme ton père ! Allez, entre !
Gabriel ne se le fit pas dire deux fois, enleva son manteau et le posa sur une petite commode, puis prit place dans un des gros fauteuils de cuir brun du salon pendant que sa grand-mère s'installait sur le sofa.
_Comment vas-tu ? s'enquit-il.
_Bien, en ce moment, ce matin encore, je suis allée faire une randonnée avec le groupe de jeunes...
A presque 86 ans, Rébecca Knight était une vieille dame énergique. Il n'était pas rare qu'elle parte faire des randonnées dans les alentours de la Nouvelle-Orléans avec des retraités souvent âgés de dix ou quinze ans de moins qu'elle et qu'elle surnommait affectueusement 'les jeunes'.
_Super. Où êtes-vous allés cette fois ?
_Du côté des Bayous de St-John. Ca me fait d'ailleurs penser que la nuit de la St-Jean est dans un peu moins d'une semaine, je crois...
_Ah oui, la Nuit de la St-Jean...
Les Bayous de St-John...Gabriel repensa à la photo. St-John, St-Jean...Y avait-il un rapport ?
_Qu'est-ce que c'est, au fait, la nuit de la St-Jean ?
_C'est vrai que tu n'es pas de la génération qui la fêtait chaque année...La nuit de la St-Jean était avant une fête très importante, mais maintenant, j'ai bien peur que ce ne soit plus qu'un attrape-touriste...Comme le Carnaval de Rio, en moins célèbre... A cette époque de l'année, avant, il se passait toutes sortes de choses louches dans les marais, mais je ne saurais te dire quel genre de choses.
Un rapport avec le Vaudou ? pensa Gabriel.
Afin de ménager sa grand-mère, il ne s'aventura pas plus loin sur le terrain du Vaudou.
_Mamie, est-ce que je peux monter au grenier ? finit-il par demander après un long silence.
_Bien sûr, Gabriel ! Fais juste attention à la poussière, d'accord ?
_D'accord !
Gabriel se leva et monta l'escalier qui conduisait au grenier, là où s'entreposaient les 'souvenirs' des Knight. Gabriel prit tout d'abord le carnet de croquis de son père, Philip Knight. Il l'avait acheté peu avant sa mort, et à l'exception de quelques pages ornées d'esquisses de monstres tous plus horribles les uns que les autres, le petit cahier était toujours vierge. Puis il se tourna vers une énorme horloge qui l'avait toujours intrigué. Il s'était toujours dit que l'horloge recélait un mécanisme secret, et quinze ans après qu'il eût commencé à tourner les aiguilles dans l'espoir de l'enclencher, Gabriel profitait toujours de chaque visite chez sa grand-mère pour essayer de venir à bout du mécanisme...Alors qu'il triturait les aiguilles, il réalisa que le cadran de l'horloge aussi pouvait tourner ! Il essaya diverses positions du cadran, d'abord en plaçant les aiguilles sur midi, puis sur une heure, deux heures...Et il finit par trouver la bonne position ! En tout cas, à trois heures, après avoir fait un peu tourner le cadran, il entendit un déclic provenant du bas de l'horloge.
_Bingo, j'le savais ! Youpi !!!
Il secoua un peu l'horloge, et finit par ouvrir un tiroir secret relativement bien caché. Dedans, il y avaient une lettre et une photo jaunie. La photo représentait trois hommes âgés d'une vingtaine d'années, devant un château perché au sommet d'une colline. Derrière, on pouvait lire 'Schloss Ritter, 1925'
_1925 ! Pas étonnant que les couleurs soient parties, c'était du noir et blanc ! s'exclama Gabriel.
La lettre était entièrement écrite en allemand. Elle avait été écrite par Wolfgang Ritter, à Schloss Ritter, et s'adressait à Heinz Ritter. Le mot 'Schattenjäger' y apparaissait assez souvent.
_Wolfgang Ritter ! Le même que celui qui a appelé ce matin ?s'étonna Gabriel. Houlà, c'est quoi l'embrouille ? Pourquoi lui, maintenant ?
Il glissa la photo et la lettre dans le carnet de croquis et redescendit.
_Qu'est-ce qui ne va pas, Gabriel ? l'interrogea sa grand-mère en voyant son air sombre.
_Mamie, est-ce que les noms de Heinz et Wolfgang Ritter te disent quelque chose ?
_Eh bien...Ton grand-père est né en Allemagne. Il s'appelait Heinz Ritter avant d'émigrer et de changer son nom en Harrisson Knight. Je suppose que Wolfgang Ritter fait partie de sa famille...
_Est-ce que Grand'pa t'a dit pourquoi il a quitté l'Allemagne ?
_Il m'a juste dit 'pour raisons personnelles'...Je ne crois pas qu'il ait émigré à cause du régime hitlérien. Il est arrivé un peu avant que ce monstre n'arrive au pouvoir...
_Peut-être a-t-il eu des souçis avec la justice ?
_Je ne crois pas, non. Harrisson était un modèle d'honnêteté et de probité. Jamais il n'aurait pu avoir de problèmes avec la justice de son pays...
Gabriel resta silencieux un moment et se résolut à demander :
_Est-ce que tu sais ce que veut dire 'Schattenjäger' ? J'ai trouvé une lettre où ce terme apparaissait beaucoup, mais comme tu le sais, moi et l'allemand, ça fait deux...
_Je sais, Gabriel, les Knight n'ont jamais été très portés sur les langues...Je ne peux pas te donner le sens de ce mot, mais je me souviens avoir entendu ton grand-père le prononcer quand il dormait...Il pouvait devenir effrayant, tu sais ! Parfois, il lui arrivait de se débattre, voire de se lever et de lutter avec je ne sais quel ennemi invisible en poussant des cris à glacer le sang...Ah, je ne pourrais pas te dire qu'est-ce qui le torturait comme ça ! Pauvre Harrisson...
Gabriel réfléchit un moment, puis annonça :
_Désolé, Mamie, mais je dois y aller. Promis, je reviens bientôt !
_Au revoir, mon petit. Prends bien soin de toi, tu es la seule famille qui me reste ! Au fait, pourquoi n'irais-tu pas voir tes parents et ton grand-père, au cimetière de St-Louis ? Je suis sûre que ça leur ferait vraiment plaisir !
_C'était dans mon programme pour la journée, assura Gabriel. Au revoir !
En fait, ce n'était pas du tout dans son programme. Il avait plutôt envie de savoir où se trouvait Mosley. Les assassinats avaient souvent lieu dans des lieux lugubres...Et comme lieux lugubres, Gabriel connaissait le Lac Ponchartrain ! Il se décida à en faire le tour, quitte à ne rien trouver...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Sam 19 Avr - 14:55

Vraiment Bravo!
Le vocabulaire est vraiment très recherché mais ne copierais-tu pas sur un livre l'histoire me dit vraiment quelque chose!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Sam 19 Avr - 17:38

Moi, copier ? Ce n'est pas mon genre. Après, si tu as déjà joué au jeu 'Gabriel Knight'... C'est sûr que l'histoire doit te rappeler quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Lun 28 Avr - 18:32

Chapitre 4 : Malia Gedde

Une fois de plus, Gabriel avait eu de la chance : en roulant sur Lakeshore Drive, la route qui faisait le tour du Lac Ponchartrain, il finit par tomber sur une équipe de policiers examinant fébrilement les lieux autour d'une grosse masse (un cadavre ?) enveloppé d'un drap.
_Il serait temps que j'admette que je suis un veinard, dit-il en souriant.
L'homme qui semblait coordonner toute l'équipe n'était autre que Mosley. Gabriel l'aurait reconnu entre mille : les deux hommes avaient fait les 400 coups ensemble pendant leur scolarité, ça laissait des liens. Contrairement à Gabriel, qui estimait embellir avec l'âge (encore que, à 23 ans, c'était encore facile à dire), Mosley se dégonflait de plus en plus et perdait peu à peu le physique de 'beau gosse' que toutes les filles admiraient au collège et au lycée.
_Hey, Mosley ! lança Gabriel.
_Knight ? Qu'est-ce que tu fous dans le coin ? pesta Mosley.
_Eh bien, je passais juste, et figure-toi que j'ai senti comme un appel qui venait du lac...
_Epargne-moi tes salades. Tu es venu trouver de l'inspiration ?
_En quelque sorte.
Mosley réfléchit un moment. Il devait se demander s'il pouvait ou non laisser son copain mettre le nez dans une affaire comme celle des meutres Vaudou.
_Ok, finit-il par dire, t'as le droit de voir la victime ! J'espère que tu en feras de beaux cauchemars !
Le policier s'approcha du corps enveloppé et souleva le drap qui le recouvrait. Gabriel faillit pousser un cri d'horreur : c'était une femme atrocement mutilée, un trou béant à la place du coeur, bref, comme sur la photo, mais en vrai, ce qui était bien pire.
_Pas beau à voir, hein ? ricana Mosley, mais son teint palôt laissait deviner qu'il avait failli rendre son petit-déjeuner en voyant le corps pour la première fois. Observations préliminaires : comme pour les autres, le coeur arraché, le corps couvert d'un mélange de sang et de farine. Et toujours un motif à côté.
Le regard de Gabriel se dirigea vers une étrange succession de traits que lui désignait Mosley. Discrètement, il sortit le carnet de son père et remplit l'une des pages vierges avec le dessin de cet étrange symbole.
_Il y en a un différent pour chaque corps, précisa Mosley. Si ça t'intéresse, bien sûr...
_Tout m'intéresse, répondit Gabriel. Mais dis-moi, tu es sûr et certain que ce n'est pas du vrai Vaudou ?
_Les experts le sont. En tout cas, Vaudou ou pas, une chose est sûre : les types qui ont fait ça sont de vrais sauvages !
_Il t'a fallu les conclusions des experts pour le savoir ? rétorqua Gabriel.
_Te fous pas de moi, Knight ! Si j'étais pas bonne pâte, j't'aurais déjà fait dégager !
_Trop aimable...
Un bruit de moteurs interrompit la dispute qui s'était amorcée entre les deux hommes. Il venait d'une grosse voiture noire qui avait tout l'air d'être une authentique limousine, et qui s'était arrêtée au bord de la route qui faisait le tour du lac, à quelques mètres de l'antique moto de Gabriel. Une des vitres fumées s'abaissa lentement, révélant le plus beau visage que le jeune écrivain ait jamais vu : celui d'une femme à la peau noire et aux yeux bruns pétillants, dont le visage parfait était encadré par deux cascades de cheveux noirs et bouclés.
_Bonjour, messieurs, dit-elle d'une voix suave. Que se passe-t-il ?
_Bonjour, Mademoiselle Gedde, répondit courtoisement Mosley. Je suis le détective John Mosley, en charge de l'affaire sur les meurtres Vaudou.
Gabriel voulut également se présenter, mais Malia parla avant.
_Un nouveau meutre ? C'est terrible...J'espère que vous allez arrêter les meutriers ! Ces derniers temps, je ne sors presque plus tellement ils me font peur !
_Ne vous en faites pas, on les aura, assura Mosley. Nous sommes sur la bonne voie, en ce moment.
Malia resta pensive un instant, puis fit signe à son chauffeur de repartir et laissa Gabriel et Mosley sur le bord de la route.
_Je suis amoureux...avoua Gabriel.
_Laisse tomber, Gab'. Au cas où tu ne le saurais pas, les Gedde sont l'une des plus puissantes familles de la ville. Ils ont deux cliniques, une bonne fraction des commerces de la ville, et j'en passe... Bon, t'as compris ? Ne pense plus à cette fille, elle t'est inaccessible.
_Hmm...Ok, je m'en souviendrai.
_Ne reste pas trop ici. Je vais lever le camp et demain, tu auras peut-être droit à des renseignements précis.
_Ok. Et est-ce que tu pourrais me trouver les autres motifs retrouvés près des corps ?
_J'vais essayer.
_Merci Mosley.
Mosley se tourna vers les autres policiers, leur ordonna d'emporter le corps et de l'emmener à la morgue.
_Salut Knight ! fit-il en montant dans une des voitures de police garées au bord de la route.
Gabriel resta seul un instant pendant que les policiers partaient. Il parcourut les lieux du regard.
Tiens, de l'argile, pensa-t-il en examinant la terre qui entourait le lac. Je devrais peut-être revenir en prendre un peu...J'ai toujours aimé l'argile.
Un autre détail attira le regard de Gabriel : une zone où l'herbe était bizarrement couchée...Comme si on avait posé un objet lourd entouré d'un grillage dessus. L'écrivain s'accroupit pour voir de plus près ; il ne fut pas déçu : il y avait parmi les brins d'herbe une petite chose irisée, comme une écaille de reptile.
Intéressant. Si seulement j'avais une pince pour l'attraper ! Mais j'y pense...je peux peut-être aller en prendre une à la librairie ? J'en profiterai pour aller manger un morceau à la Napoleon House.
Gabriel nota mentalement le lieu du crime dans sa carte personnelle, puis enfourcha sa moto et retourna vers la librairie.


Dernière édition par Angeal le Sam 27 Sep - 10:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Banana007
Modératrice
Modératrice


Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 22
Passion(s) : : je suis autiste
Humeur ? : cramoisie
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Lun 28 Avr - 22:12

Pas de double-post !
Si tu veux remonter ton sujet sans en faire, suis cette procédure :
- copie ton premier message
- supprime-le
- créé un nouveau message
- clique droit, coller
- ajoutes-y la suite de ton histoire par exemple.
Compris ^^ ?

_________________

[list]


Aya & Mew[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://someonetoldmethis.tumblr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 18:16

J'ai décidé de reprendre en main ma fic, au cas où ça intéresserait quelqu'un.
Au fait, ma fic est en fait une fanfiction puisqu'elle s'inspire d'un jeu vidéo.

Chapitre 5 : Un petit break chez Napoléon

Au 90, rue St-Louis, se tenait un petit café de style français, dont le patron, Stonewall King, comptait Gabriel parmi ses habitués. En voyant la silhouette unique de l'écrivain passer la porte, il s'exclama :
_Bonjour, Gabriel ! Ca avance l'écriture ?
_Pas trop, non, grommela Gabriel en se dirigeant vers le comptoir en zinc pour prendre place sur l'un des tabourets.
Il jeta un oeil à l'imposant buste de Napoléon qui trônait dans un coin de la pièce, et ajouta :
_Je me demande même si je dois continuer. Si jamais tout ça se révélait n'être que du toc...j'aurais perdu ma source.
_Eh, faut pas croire les journaux ! répondit vivement Stonewall, un grand sourire se dessinant sous sa large moustache noire. Tu sais quoi ? Je pense qu'après deux tartines et un verre de jus d'orange, tu verras les choses autrements. Le café au réveil, pour quelqu'un comme toi, c'est pas une bonne option.
_Désolé. Il paraît que c'est de famille. Enfin, je n'ai jamais pu vérifier...
Il se tut et Stonewall observa un silence gêné. Gabriel n'avait plus que sa grand-mère pour famille, et elle ne buvait jamais de café.
_Hmm...Alors peux-tu m'aider à compléter mon petit déjeuner ? demanda finalement Gabriel.
_OK, ça roule. Sinon, ta librairie, ça marche ? questionna Stonewall.
_Inscris les tartines et le jus sur mon ardoise, dit le jeune homme pour éviter d'avoir à répondre.
_Ca va, j'ai compris. Beurre, miel ou confiture ?
_Ce que tu veux.
Stonewall alla prendre une baguette, en coupa un tiers qu'il coupa ensuite en deux, et tartina les deux moitiés de beurre et de miel. Puis il sortit un verre du dessous du comptoir ainsi qu'une bouteille de jus d'orange, et remplit le verre presque à ras bord. Pour finir, il déposa les tartines sur une assiette et l'aporta à Gabriel.
_C'est du miel français, précisa-t-il, tout droit venu de Bagé le Châtel.
_Je sais pas où c'est.
_Pas grave. C'est un petit village.
_D'accord.
Stonewall a vraiment un pouvoir calmant, pensa Gabriel en tentant de manger ses tartines sans répandre le miel extrêmement coulant sur le comptoir. Il doit lui aussi avoir partie liée avec les Vaudouistes...
En fait, que Stonewall soit un preatiquant Vaudou était hautement improbable. A la fois Français et Américain, il rêvait d'ouvrir un café cajun à Paris, dans le quartier de la Défense, lui qui tenait un café français dans le quartier Français de la Nouvelle-Orléans. Dit autrement, c'était un original. Une fois son repas fini, Gabriel repensa à l'histoire de l'écaille, et se pressa de saluer Stonewall et de revenir à la librairie.
_Et zut ! J'aurais du lui demander des éclaircissements sur ce "cabri sans cor'", lui qui parle Français...Tant pis. Ca doit pas être le seul francophone de la Nouvelle-Orléans !
En revenant, il trouva Grace, assise comme à son habitude derrière son petit bureau, encombré mais bien rangé. La caisse enregistreuse (qui n'avait pas fait 'ka-ching !' depuis longtemps) en occupait la moitié.
_Je t'ai manqué ? demanda-t-il ironiquement à son assistante en accrochant son manteau sur le porte-manteau récupéré dans un vide-greniers.
_Pas du tout. Dans quoi t'es-tu fourré ?
_Rien, pour le moment. Enfin, j'ai juste vu un cadavre, rien de plus...
_Bon. L'Allemand, Wolfgang Ritter, a appelé. Il voulait que tu le rappelles...
_Mais qu'il aille au diable, celui-là ! répondit rageusement Gabriel, avant de se raviser. Attends... Oublie ce que j'ai dit. Dis-moi, Grace, tu connais l'Allemand ?
_Si je savais le comprendre, j'aurais pu savoir ce qu'il m'a dit. J'ai juste compris que tu devais rappeler de toute urgence. Pourquoi ? Que se passe-t-il ?
_J'ai trouvé une lettre de lui adressée à Heinz Ritter, mon grand-père.
_Eh bien ? Rappelle-le, alors.
_Non. Dis-moi, Grace, as-tu une pince à épiler ?
_Oui, mais je préfère la garder. Je suis sûre que tu en as une, toi.
_Bien sûr. C'était juste que je tenais à m'éviter des heures de recherches dans le bazar qui me sert de chambre.
_C'est pas toi qui un jour a dit qu'il voulait faire de l'archéologie ?
_Oh, tais-toi...
A regret, Gabriel se dirigea vers sa chambre. Avant de franchir le rideau qui séparait son studio de la boutique, il demanda à Grace :
_Pourrais-tu me faire une recherche sur Malia Gedde ?
_Malia Gedde ? répéta Grace, surprise. sais-tu seulement QUI c'est ?
Afin de ne pas trop vexer Grace, Gabriel évita de faire un commentaire sur sa beauté divine, et dit seulement :
_Euh...une fille riche, je sais.
_Pas une fille riche ! rétorqua violemment la jeune Japonaise. C'est l'héritière la plus riche des Etats-Unis, j'espère que tu t'en rends compte ! Le clan Gedde ne possède pas que les trois quarts de la Nouvelle-Orléans, tu sais ? C'est leur argent qui graisse les rouages de l'économie américaine et la fait si bien tourner !
_A ce point ? C'est une manière détournée de me dire que tu ne feras pas cette recherche ?
Gabriel aurait bien aimé ne pas mêler Grace à son coup de foudre, mais elle, au moins, elle avait un ordinateur et un accès à Internet. Et Gabriel ne tenait pas à engloutir les derniers vestiges de la fortune de sa mère (dont une bonne partie avait servi à acheter la librairie) dans l'achat d'un ordinateur et d'un modem. Stonewall le nourrissait un peu à l'oeil, mais pour le reste, les ressources du jeune écrivain restaient maigres.
_JE la ferai ! répondit Grace. Mais à une seule condition.
_Laquelle ?
_Ne t'engage dans rien de trop sérieux avec elle. C'est pas le genre de femme à se laisser approcher si facilement par un gars qui n'a pas des dollars plein les poches. Rapelle-toi, plus haut tu monteras, et plus dure sera la chute !
_Eh, ne sous-estime pas le charme légendaire des Knight. Ma mère était une riche héritière, et mon père un peintre boudé par le public.
_Gabriel, c'était il y a plus de trente ans ! Les choses ont changé depuis...Et puis je te ferais dire qu'il n'y a pas de Knight avant ton grand-père.
_Avant, il s'appelait Ritter. Et de toute façon, j'ai juste besoin d'une pince à épiler.
Un petit sac et une boîte ne seraient pas de refus, se dit-il après avoir pensé à l'argile et réfléchi au moyen de transporter l'écaille sans l'abimer. Il réussit, ô exploit, à trouver sa pince à épiler là où elle était censée être, et prit une boîte de bonbons pour la gorge à présent vide, et qu'il allait réhabiliter en tant que boîte-à-écailles-de-serpent, ainsi qu'un sac plastique, dans lequel il mettrait de l'argile.
Grace ne lui dit rien quand il revint dans la boutique. Elle était plongée dans la traduction d'un recueil de haiku. Les traductions qu'elle faisaient occasionnellement lui procuraient, à elle et à Gabriel, un petit revenu parfois bien utile. Certes, ils n'étaient pas mariés, mais comme bien souvent Gabriel avait du mal à joindre les deux bouts, Grace se sentait bien obligée de l'aider.
_Tu as besoin de la loupe ? demanda Gabriel.
_A ton avis, andouille ? Prends-là, mais évite de la casser.
En voyant cette loupe au manche de jade, qu'Heinz Ritter avait dans ses bagages quand il avait quitté l'Allemagne pour aller aux Etats-Unis et devenir Harrisson Knight, Gabriel s'était dit qu'elle complèterait parfaitement sa panoplie de détective. C'était une véritable oeuvre d'art : sa lentille de cristal, cerclée d'or, n'avait pas la moindre rayure, malgré tout le temps qu'elle avait passé dans des valises ou des cartons, et son manche de jade blanc et vert n'avait pas besoin de traitement spécial pour luir à la lumière.
_Au fait...Merci d'avoir accepté de faire cette recherche. Et je te promets que je ferais attention avec Malia, dit Gabriel en allant prendre son manteau.
Grace ne répondit rien. Le jeune homme quitta la librairie et enfourcha sa moto. Retour au lac Ponchartrain.


Dernière édition par Angeal le Mer 27 Aoû - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 20:10

Banana007 a écrit:
Pas de double-post !
Si tu veux remonter ton sujet sans en faire, suis cette procédure :
- copie ton premier message
- supprime-le
- créé un nouveau message
- clique droit, coller
- ajoutes-y la suite de ton histoire par exemple.
Compris ^^ ?

Quand on fait des fictions (à part les boufonnes et leur fic' de cinq lignes) on peut rarement faire autrement que faire un double post car il y a un nombre de ligne maximum ... j'm'y connais vu que mes chapitre de TP sont toujours trop long XD
Juste pour dire à Banana-chan qu'il faut lui pardonner.
Sinon ... je n'ai pas encore lu, désolé, mais ça m'a l'air très intéressant alors j'ai bien l'intention de la lire demain ... attendant, je déplace dans fan fic' puisque la géniale Momo à créé cette catégorie ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 20:22

J'espère que c'est pas trop gros...sinon, j'attends ton avis (par contre, désolée, il n'y aura pas de yaoi là-dedans ^^)
Et puis je ne vais pas en vouloir à Banana pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 20:28

Bouhhh pas de yaoi T^T Enfin ... pas grave, je me consolerais avec une des fic' du site que j'ai trouvé [rire diabolique] ... mieux ! Je vais en écrire une ! Avec Shûichi et Yuki ^^

Sinon ... non, je trouve pas ça trop gros ... mais comme je viens de lire "la machine infernal" pour faire plaisir à ma mère (un bouquin à lire pour Mardi avec trois autres que j'ai pas commencé) j'ai un peu la flemme pour le moment. Shumumashen.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 20:32

La Machine Infernale ? Qui a écrit ça ? (oui, desfois je lis autre chose qu'Harry Potter, et pas pour le lycée)
Revenir en haut Aller en bas
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 21:07

La machine infernal de Cocteau ... Pour le moment, le seul bouquin pour la rentrée qui est intéressant. C'est l'histoire d'Oedipe et j'adore les tragédies ^^

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 21:26

Ooh oui, Oedipe ! Une histoire à la fois belle et cruelle... Au fait en quelle classe es-tu ?


Dernière édition par Angeal le Mer 27 Aoû - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 21:28

Je passe en seconde ^^ Et on a cinq livres à lire pendant les vacances, j'en ai lu deux ... et dedant y'a un pavet de 500 pages, au moins ... Maman ... mais bon ... l'interro est pas avant octobre.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 21:29

J'entre en 1ère S, et j'ai intérêt à préparer le bac de français, donc tout est bon à lire !
Revenir en haut Aller en bas
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 21:34

Ah ouais ... je vois le genre ... je m'incline devant mon sempai ... C'est pas trop dure S parce que ma mère voudrait que je le fasse et moi je ne sais pas quoi faire ...

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 21:38

*L'inculte qui ne connaît rien au japonais* c'est quoi un sempai ?
Revenir en haut Aller en bas
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 21:40

XD Un sempai est un ainé ... on l'utilise souvent pour qualifié une personne de place supérieur ^^ Mais j'utilise aussi sempai avec les redoublants moi.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 21:51

OK ^^
Mais je ne suis pas redoublante, au contraire : j'ai sauté 2 classes !
Revenir en haut Aller en bas
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Mer 27 Aoû - 22:05

Ah ouais ... Je vois le genre ... alors t'es plus jeune que moi et t'es dans la classe au dessus ... [momo chercher un endroit où se cacher.]

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Jeu 28 Aoû - 9:31

Heu...oui (mais je t'assure que je ne veux pas m'en vanter, c'est dur à porter au milieu d'ados mesquins et...ben...idiots, y a pas d'autre mot)
Sinon, ma fic, qu'en penses-tu (à supposer que tu l'aies lue) ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les péchés des ancêtres   Aujourd'hui à 12:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Les péchés des ancêtres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE GROW :: Multimédia :: vos fictions :: Fan fiction :: Fan fictions abandonnées-
Sauter vers: