WE GROW

Votre forum de discussion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Dim 9 Sep - 16:00

Notes des auteurs:momo-chan --> Hum ... Chapitre dont je suis plutôt fière pour une fois. J'avoue que la relation Sho-Suichi prend son temps XD même si elle est un peu étrange puisque la jeune fille prétend qu'elle n'aime pas les garçons ... Qui sait ... Peut être que pour la première fois de la vie de Suichi, elle ne sera pas ave Sho <_< J'en ai parlé avec Ray-chan mais ... Ne vous inquiétez pas on va régler se problème XD
Ray-chan : ------> Salut :) Juste, je vous dit, Ichigo n'a pas d'amoureux ! (moi intérieur : Mais où est le rapport ? moi : Aucune idée XD) Bon bon bon, voilà la suite pleine de rebondissements !
momo-chan --> elle aime plus Tatsuya ?
Ray-chan : Si si ! J'avais oublié XD


Chapitre 13 : Sauvetage difficile

Sakura dévisager la jeune femme qui était devant elle. Elle ne parvenait pas à croire que c’était bien Mitsune, la jeune fille qu’elle ne connaissait pas bien. Elle l’avait juste croiser une fois dans les couloirs et comme elle avait fait tombé ses livres, Sakura l’avait aider. Elle était de nature assez faible et ça n’avait étonné personne quand un jour, des policiers sont arrivés dans l’école en disant qu’elle avait disparu. Sakura comprit soudain que ce n’était pas de plein grès qu’elle faisait cela. Il fallait qu’elle trouve un moyen de se sortir de là. Evidement les cages magiques et se n’était pas avec une clé qu’elle allait pouvoir s’enfuir. Elle réfléchis quelque minute … Contre le fer … Il n’y avait qu’une seule solution et si son cours sur la fusion était bien appris, elle pouvait se libéré. Elle cria discrètement – oui c’est possible – à Ichigo :

- Miyazaro … Il faut que tu utilises ton pouvoir pour faire fondre les barreaux de la cage. Il faut que tu te concentres et que tu vises correctement … Je suppose qu’elle a des capteurs pour sentir notre magie alors tu dois y arriver du premier coup. Je ne pourrais t’accorder que 2 minutes grande maximum.
- D’accore … Si tu le dis, Fit Ichigo d’un air un peu septique.

Elle concentra toute son énergie dans ses points et visa les barreaux de droite. Tout de suite plusieurs gardes surgirent de nulle part pour les arrêter. Sakura lança un souffle d’air chaud et très violent pour les envoyer contre le mur mais ils étaient très résistants. Enfin Ichigo eu terminer, elle lança une attaque sur les gardes qui continuaient d’attaquer

- Cool !!! Je maîtrise mieux mes pouvoirs maintenant !!
- Ano … Tu peux m’aider. Après on s’occupera des autres qui doivent être plus loin.

Ichigo libera Sakura de sa prison et elles coururent ensemble vers la salle d’à coté, espérant que c’était là qu’était les autres. Sakura soupira en pensant :

- C’est toujours quand on a besoin d’elle que Suichi est indisponible. Elle court vite et peut cassé une porte avec le pied <_<

Evidement, au passage, la jeune fille attrapa le bras de Mitsune au grand étonnement de Ichigo à qui elle donna des explications avant de détruire la porte avec une tornade.
De leur coté, entre Suichi et Reiko, ce n’était pas la joie. Elles étaient enfermé dans la même cage et ne supportaient pas ça. Pour arranger le tout, elles se disputer pour savoir à qui était la faute. D’après Suichi, c’était parce que Reiko l’avait cherché qu’elle était partit, par contre la version de Reiko était que la rouquine avait était bien trop susceptible. Elles ne savaient pas que leurs amis aussi étaient prisonnier et ne savaient donc pas qu’ils étaient tous en train de s’échapper. Elles ne furent au courant que lorsque la porte de pierre s’effrita soudain avant d’être réduit en cendre. Le pouvoir de la terre. Tekemoto se tenait juste derrière la porte, la mine satisfaite. Il fut rapidement poussé par Sakura et Sho qui se précipitèrent à l’intérieur. Ichigo suivait de près pendant que les autres restaient en retrait pour arrêter les monstres qui les attaquer. Ichigo fit fondre les grilles de la même manière qu’elle c’était débarrassé des autres. A peine sortit, Reiko fit un petit « merci » du bout des lèvres et Suichi ne se précipita pas dans les bras de Sakura. Elle courut vers le reste de la bande qui attaquer les gardiens. Elle s’interposa entre les deux et tenta de calmer le jeu. Elle ne demanda pas pourquoi Mitsune était avec eux non plus. Elle alla voir les monstres en toute tranquillité.

- YOKOYAMA !! On vient de te libérer !! Hurla Mia
- Ne vous inquiétez pas … Je ne pense pas qu’ils soient vraiment méchant. C’est Sinistra qui les force. Je ne veux pas que l’on s’attaque à des innocents !
- Innocents ? Tu en a de bonne Shû-chan … Ils nous attaquent depuis tout à l’heure ! Répliqua Sho.
- Attends Sho, fit la voix de Reiko. Fait lui confiance. Je pense qu’elle sait ce qu’elle fait.
- Re … Reiko ? Tu vas bien ?
- Oui … Tu connais Suichi depuis plus longtemps que moi. Tu sais comment elle est.
- Ano … C’est vrai, tu n’as pas tord. Suichi a toujours eu plein d’amis sans qu’elle en chercher … Son aura fait que les gens viennent facilement vers elle. C’est surment parce qu’elle a le pouvoir du cœur, répondit Sho.
- Je ne pense pas, coupa Sakura. Si je suis allé vers Suichi c’est parce qu’elle est toujours positive, nonchalante … Et puis elle a une cœur très pure comme Ichigo … ça donne plus envis de connaître une personne parce qu’on s’en rend compte de loin. Et puis elle est douée en tout.

Suichi était maintenant à coté des gardes qui menacé de l’attaquer à tout moment. Suichi était souriante, comme si elle était avec des camarades de classe qui venait lui demander un tuyau en sport. Elle toucha l’un des gardes avec sa main, tranquillement, et lui lança une attaque. Ce n’était pas une attaque supposée faire mal … Juste rendre les gens plus gentil. Une fois cela fait, elle fit signe aux autres de venir et que la voie était libre. Seulement, Sinistra les attendait à l’autre bout de couloir. Elle avait un air très énerver.

- Tu vas ma le payer ! Mes fidèles soldats sont tout mous maintenant !!!
- Oui mais c’est mieux pour eux, répliqua Suichi.
- Yokoyama … Je ne crois pas qu’elle veut des explications mais plutôt un remboursement, soupira Aoyama exedé par la jeune fille.

A peine avait il fini sa phrase et lança un rayon lumineux dans la direction de leur ennemie. Apparemment, ici, leur pouvoir était bien plus puissant et plus facile à contrôler. Mia fit surgir un jet d’eau très puissant et Ichigo lui balança une boule de feu. Mais elle était encore tout à fait fraîche et prête à se battre. Tekemoto voulu se servir de plante mais elle fit faner la fleur avant même qu’elle ne sorte du sol. Tetsuo lança une rafale de sable qui lui revint ensuite dans les yeux. Reiko lança à son tour une attaque qui leur permit de s’enfuir vers la liberté. Alors qu’elles étaient sur le point de ressortir et de revenir sur la terre, Sinistra, qui les avait retrouvé, s’interposa de nouveau. Encore cette fois ce fut Reiko qui trouva la solution.

- Ichigo fait nous un grand feu !
- Mais … voulu protester l’intéresser.
- Fait ce qu’elle te dit, s’écria Suichi.
- Et toi Mia tu lanceras de l’eau très froide dessus dès que je te le dirais. Pendant ce temps faites tous diversion.

Alors que Ichigo faisait prendre à son feu une très belle taille, les autres lançaient des attaques, toutes inefficace, sur Sinistra. Mais quand Reiko donna le signal à Mia de versé l’eau gelé sur le feu, il y eu une épaisse fumé noire qui permis à tout le monde de sortir, et Suichi trouva une seconde utilité à ses lunettes de piscine qui lui permirent de ne pas avoir les yeux qui pique.
Une fois sortit, le petit groupe sauta de joie, surtout que Sinistra de les suivit pas, comprenant qu’elle avait perdu se match grâce à l’intelligence de Reiko, qui l’avait aveuglé, et l’innocence de Suichi, qui avait « corrompu » ses gardes. Suichi et Reiko se tombèrent dans les bras sans faire attention, ce qui rendit jaloux Sho et Sakura – qui avait l’impression de se faire piquer sa meilleure amie. Finalement, s’apercevant de la situation, Reiko poussa Suichi qui poussa son amie en même temps et elles firent la tête de personne pas contente du tout. Sho les réprimanda alors gentiment.

- Vous n’allez pas recommencer ?

Tous le monde éclata de rire avant de commençait à parler du choix qu’il pourrait faire pour le gâteau de la réception d’halloween. Tatsuya recommença à se plaindre qu’il ne pouvait pas chanter ni rien faire d’autre à cause de son bras et finalement, Suichi lâcha le groupe avec Reiko pour aller à la piscine, rattrapé son entraînement de la dernière fois. Ensuite, Reiko s’excusa auprès de la rouquine pour le matin, et celle-ci lui répondit que c’était sa faute et qu’elle c’était laissé emporter. Arrivé chez elle, Reiko s’étonna de ne pas se faire sonné les cloches par ses parents, ce qui voulait dire que l’école n’avait pas l’air de savoir qu’elle n’était pas allé en cours. Ça devait encore être Tekemoto qui l’avait couverte … Enfin, elle et Suichi. Elle pris une petite douche, c’étant déjà baigner le matin, pour enlevé le chlore après la piscine. Ensuite elle alla sur son bureau et chercha son journal intime
Aujourd’hui j’ai parlé un peu avec Suichi. Je me demande si je n’ai pas fait une bêtise en la mettant tout de suite dans le groupe des énergumènes quand je l’ai connue … Enfin, je ne pense pas que c’est comme ça que nos disputes vont cesser.


Suichi aussi était arrivé chez elle. Dans la maison qu’elle partageait avec son grand frère, une bonne odeur régner. Il avait fait de la soupe miso avec du riz à coté. Suichi alla d’abord prendre un bain assez long, le repas n’étant pas près, en lisant un manga d’action. Ensuite elle sortit et s’enveloppa dans une serviette, une nouvelle qu’elle avait achetée pour la piscine normalement, avec écrit « Good luck » dessus. Elle alla dans sa chambre enveloppé dedans et son frère lui cria, comme tous les jours « Suichi, fait attention, imagine qu’il y ai un garçon un jour. » et comme d’habitude elle répondit « mais ce n’est pas le cas. Elle enfila une culotte et un débardeur bleu ciel et s’allongea sur son lit pour réfléchir à la journée qu’elle avait passé. Elle avait l’impression de c’être rapproché de Reiko. Elle brancha son lecteur CD et mis de la musique classique. Ensuite son frère la prévint qu’il avait invité quelque personne se soir. Elle mis alors son pyjama, un ensemble rose, et descendit mettre la table. Pour 5 personnes lui avait dit son frère. Vers 20 heures, on sonna à la porte. Elle alla ouvrir et se retrouva devant la famille de Sho, qui lui aussi avait l’air surpris. Ils finirent par rigoler tout les deux et les parents de Sho demandèrent ce qu’il y avait de si drôle. Pendant le repas, la discutions parla de tout et de rien, et vers 22 heures la famille Mitoreno rentra chez elle, étant donné qu’il y avait cours le lendemain. Suichi demanda à son frère :

- Pourquoi t’as invité Sho sans me dire que c’était lui ?

- Parce que tu n’aurais pas voulu. Et puis tu me parles de lui depuis que tu le connais, je voulais voir à quoi il ressemble, vérifier que tu pouvais rester avec lui … Surtout que je suis sur que vous sortez ensemble.
- Pas du tout. Je n’aime pas les garçons. Je …
- Ne te vexe pas, ça arrive à tout le monde.


Rougissante, elle monta dans sa chambre en pestant et sortit par la fenêtre pour prendre l’air sur le toit. Elle regarda les étoiles en repensant aux paroles de son frère. Elle et Sho ? Pour elle c’était tout bonnement ridicule … Mais dans le fond, qui sait se que réserve l’avenir ?

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Dim 9 Sep - 18:34

J'aime beaucoup ça!Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Lun 24 Sep - 20:02

Note des auteurs : ---->
Ray-chan : Salut à tous et merci ! Cela fait longtemps que TR n'a plus de chapitres, mais j'ai un peu traîné pour le chap. 14 XD Bon, je passe l'antenne à Otaku-chan !
YO !!! Hello boys and girls. Voilà un chapitre made in Ray-chan ... je l'aurais tuer quand je l'ai reçut ... tenter d'imaginer une suite à ça T^T enfin, j'ai réussi. Tiens ... je vais faire du HS mais j'aurais besoin de conseil de Ray-chan plus tard.


Chapitre 14 : Mitsune Ao


Mitsune rentra chez ses parents le soir, après être sortie de la dimension négative. Elle avait retrouvé ses cheveux blonds, ses yeux bleus, et à la place de sa robe noire, portait une robe vert trop courte, car c'était la robe qu'elle portait quand elle avait disparu, quatre ans auparavan. Elle pris ses clés et ouvrit la porte, et découvrit une femme brune entrain de pleurer dans les bras d'un grand homme blond.

- Je suis revenue. dit Mitsune, neutre
- Oh ma fille ! C'est bien toi ?! Tu n'as pas changé ! Après...après quatre ans tu reviens, que t'es-t-il arrivé ? s'affolla la femme en relevant les yeux.
- Je... J'ai oublié. menti Mitsune.
- Ah très bien... Euh, veux-tu manger quelque chose ?
- Nan maman. Rien, je vais dans ma chambre. soupira Mitsune.

Arrivée dans sa chambre, Mitsune s'étalla sur son lit puis regarda son plafond.

"Pourquoi m'ont-elles arrachés à ma vraie famille ? J'ai des droits, Sinistra est bien mieux que ma mère. Franchement, demain, mlle. Ao disparaîtra denouveau." pensa Mitsune

Le lendemain, Suichi se leva en baillant bruyament et alla sous sa douche. Puis, quand la rouquine allait en roller avec Sakura jusqu'au collège, elle dit à son amie :

- Hana, si on incrustait Mitsune dans notre groupe ? Enfin, Ao-san bien sûr, pas Atsuki-sama.
- Je ne suis pas sûre... Oui, bien sûr, avant, elle ne faisait pas ça de son plein gré, au service de Sinistra, mais incruster une ancienne ennemie, c'est peut être pas une bonne idée. répondit Sakura.
- Pfff... Franchement, je pense qu'elle est gentille ! répliqua Suichi
- Mais, elle ne peut plus aller dans notre collège, elle a dix-huit ans...
- Mais si ! Bon aller, on arrive. insista la rouquine.

Quand les deux amies arrivèrent, Tekemoto arriva dans la cour, plein de cartons dans les bras.

- Venez, vous êtes en retard !
- Mais, Inusuki ! Nous sommes tout à fait à l'heure ! s'étonna Sakura
- Ah, on ne vous avais pas dit... Aujourd'hui, on devait arriver 30 minutes plus tôt pour choisir le gâteau. dit Tekemoto en s'en voulant de ne rien avoir dit.
- Alors allons-y ! Perdons pas de temps ! cria Suichi.

Et les trois coururent dans le couloir assez rapidement, Suichi en tête. La plus sportive de toutes, la Suichi ! Bref, quand ils arrivèrent au gymnase, 5 livres de recette étaient placés sur une table. Reiko salua d'un petit signe de tête Suichi et Sakura, tandit que tout le monde s'écria "Ohayô" ! Tekemoto alla rejoindre le groupe, et quand Ichigo arriva devant Suichi les poings sur les hanches, Suichi fut étonnée par son hatitude.

- On t'attendait, Suichi-chan ^^ Tu cuisine très bien et on voulait bien sûr t'attendre pour le faire, ce gâteau. Mais le problème, c'est que.. Y'en a pas vraiment de très bon...
- Miyazaro ? Tu dis que aucun gâteau n'est bon ?
- Bah oui Suichi ! fit Reiko d'un ton assez désagréable.
- Rika, si on s'y met tous, c'est possible de...comment dire, faire apparaître de la matière ? demanda Suichi.
- Oui, c'est possible... Mais pour votre niveau...
- Bon alors allons-y ! Créons un gâteau avec nos pouvoirs ! dit Suichi, enthousiaste
- Jouer avec nos pouvoirs... Cool... marmonna Tekemoto

Tout le monde fit un cercle, et Sho alla au milieu. Déjà, c'était celui qui maîtrisait le mieux son pouvoir, et deuxièmement, la Vie donnerait un peu de punch à ce gâteau...du moins s'ils arrivent à le faire. Suichi pensa très fort "un gâteau rose, avec des fleurs en sucre, et des pappillons" tandit que Sakura pensait "j'aimerais un joli gâteau marqué joyeux haloween et du glaçage noir sur gâteau orange, goût mille feuille". Alors le résultat pouvais être très décevant. Et finalement, on obtenu l'idée d'Ichigo. C'était un gâteau simple, au chocolat. Un "Happy Haloween" écrit avec, bizarrement, l'écriture de Tatsuya... Rika applaudit car elle était surprise de voir que les gardiens avait réussi à faire appararaître quelque chose de potable et de fluide alors que la plupart était incapable de faire apparaître un jet totalement visible. Tekemoto sorti de la pièce en courant, puis beaucoup comprirent maintenant pourquoi. Le directeur arrivait avec les parents de Tekemoto.

- Quelqu'un aurait vu Inusuki ? SARUYA !
- Mais, kouchou, je n'y peut rien, il est parti...ano...aux toillettes. Ca fera long, si vous comprenez... bafouilla Aoyama
- Mon cher ami, dit la mère de Tekemoto en posant une main sur l'épaule d'Aoyama, je suis désolée de t'annoncer que mon petit Tekemoto n'est pas malade.
- Ca peut arriver, madame Inusuki ! Vous savez, je...
- Saruya, ne répondez pas ! Bon, on reviendras, il paraît que Inusuki a fait exploser la poubelle du préau, alors, on voudrait lui donner une punition digne de ce geste. fit le directeur.

Tekemoto revint dev sa cachette et il souriait comme si on lui avait annoncé que ses notes avaient remontés miraculeusement. Il rigola puis tapa l'épaule de Tetsuo.

- Ah ah ah... Tenezuko, c'était dément faire exploser c'te poubelle, d'ailleurs j'ai commencé par l'enroulé de plantes, et SCHLAK !!! Sugoi ! Tada : J'ai prit un briquet et...
- Eh, Inusuki ! Rappelle-toi que tu vas finir par être attraper si tu continue ! cria Reiko.
- Pas si Tekemoto Inusuki disparaît mystèrieusement demain... songea Tekemoto
- Tek', elle a raison ! insista Tetsuo. Et pis si tu disparaît, adieu les vacances avec moi !
- AH !!! TU AS RAISON ! ITTAI ! s'affola Tekemoto
- Calmos... Bon. Vous ne trouvez pas bizarre qu'on n'aie pas croisé Mitsune ? Ao-san... s'inquiètait Suichi.
- Oui peut être. Mais tu sais, Yokoyama, c'est une ennemie. fit remarquer Aoyama.

Le reste de la journée se passa sur cette discusion. Puis, ce fut sur une Mitsune Atsuki arrivant en courant que Sakura et Suichi s'arretèrent.

- Les filles, nous devons absolument aller à Yukino ! Mitsune est retournée vers Sinistra et nous venons de découvrir que cette dernière est avec Takuya et Minatsuko !
- Takuya ? firent en même temps les deux filles.
- Takuyanashi. Bon allons-y ! fit Mitsune, pressée.

Suichi haussa les épaules car elle avait l'habitude de voir Mitsune pleine de vie. Alors, les trois amies coururent vers le groupe des Tomodachi Ryoku. Arrivé là-bas, Rika fit une brèche et tous entrèrent dedans. Le monde Yukino était vaste et très joli. Mais aucun ne pouvait s'attarder là dessus. Ils se séparèrent en deux groupe de 7. Puis ce fut l'équipe dirigée par Rika qui trouva Mitsune et Sinistra, en train de parler à Minatsuko et Un homme, un homme assez charmant.

- Je me demande si Ao-san est revenue de son plein gré. souffla Suichi
- Certainement, Yokoyama. dit Rika qui était à côté d'elle.
- Je ne le crois pas. Elle avait l'air malheureuse, avec elle. répondit Sakura.

Puis, le groupe de sept dirigé par Mitsune accourut en faisant des pas légers et sans bruit. Puis enfin, Ichigo fut la première à se lancer. Une boule de feu traversa la salle. Sauf que la boule toucha Minatsuko alors que le but d'Ichigo était de toucher Mitsune.

- Pourquoi tu voulais toucher Mitsune ? demanda Suichi, les yeux exorbités.
- Parce qu'elle a un truc louche... répondit Rika à la place de Ichigo.
- Comme vous voulez, mais moi je vais lui parler. dit Suichi, déterminée.
- Mauvaise idée, Suichi-san ! S'il te plait... la retenu Sho.

Mais Suichi était déjà à côté de Mitsune. Reiko pensa que Suichi était suicidaire, puis lui souhaita bonne chance dans sa tête. Mia et Ichigo se tenirent la main.

- Tu veux quoi ?! Tu m'énerve ! Naïve, chochote... Pff... N'importe quoi ! cria Mitsune, denouveau avec des cheveux gris et des yeux rouges.
- Eh ben alors déjà tu la traîte pas de chochote ! Et ensuite, elle a des idées comme tout le monde ! cria derrière elles une voix froide et familière.

Reiko marchait avec de grands pas pressés et donna une claque à Mitsune, mais se fit tordre illico la main par Sinistra. Minatsuko attrapa les deux amies et les tira vers une salle horrible où des tableaux de filles et de garçons souffrants par la main de Takuyanashi. Là, Reiko et Suichi s'endormirent et ne se reveillèrent pas avant longtemps. Mais quand Suichi ouvrit les yeux, mais aucune Rika, aucune Mitsune, aucune autre Mitsune, aucun Tomodachi Ryoku n'étais là. Elle se releva en se léchant la patte...la patte ? Etrange. Un miroir était placé dans le panier en osier et elle vit des oreilles rousses rayées, une queue longue et fine se tortillait. Suichi était devenue une chatte. Et, au fond de la cage, un chat noir aux yeux noirs, était assis en la regardant d'un regard appuyé.
- Nous sommes dans une animalerie, Yokoyama. fit Reiko-chatte d'un ton de reproche.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Mer 26 Sep - 21:11

Note des auteurs:

Momo-chan --> Kuso, si je tenait se fichu bug ... ah ... le public est là ?? La honte <_< Heu .. Dans se chapitre Suichi se déclare ENFIN a Sho ... heu ... il est un peu pourave parce que je chercher les idées pendant mes cours donc j'avais des notes sur tout mes cahiers et dans le desordre. Enfin ... je laisse l'entaine à Ray-chan.
Ray-chan : Yume est un beau prénom :) Je suis un peu étonnée de voir que ce n'était qu'un... Non rien, je vais pas spoiler ^^
Momo-chan --> un quoi ??? Allez, de tout façon personne ne lit alors on s'en fiche des spoilt. [air de chien battue.]


Chapitre 15 : Hime Yume (la princesse Yume – ou des rêves)

Suichi ouvrit péniblement les yeux dans un joli panier en osier. Elle avait l’apparence d’une chatte … et elle n’était pas seule. Reiko était là aussi, visiblement de mauvaise humeur – ce qui est plutôt normal quand on c’est fait transformer en chat. Suichi vit bien le ton de reproche de la jeune fille et répondit tranquillement, du tac au tac :

- Si tu n’étais pas intervenu quand je parlais à Mitsune tu ne serais pas là.
- C’est vrai ça … qu’est ce qui m’a pris de te défendre ? Je doit vraiment être fatigué en se moment.

Alors que Suichi allait répliquer, la forme d’un homme se dessina en l’air. Elle ne connaissait pas cette personne et avait un peu peur malgré tout, mais avait remarquer qu’elle ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs. Elle se fit donc facilement attrapé par le « géant » et à sa grande surprise celui-ci était plutôt gentil. Il la caressa avant de la mettre dans une grande cage et alla chercher Reiko qui tentait de le griffer. Une fois prisonnière les deux jeunes filles … pardon, chattes, ne pouvaient plus rien faire et ne savait même pas les gens qui les avait adopter. Elles se retrouvèrent dans une chambre plutôt petite et de couleur verte. Le propriétaire des chats étaient un garçon … deux garçons. Reiko et Suichi les reconnurent en même temps. C’était Suishi et Tatsuya. Les deux jumeaux étaient maintenant chacun sur leur lit et Suishi s’amusait avec Reiko – qui ne riait pas – pendant que Tatsuya caresser Suichi et lui servit une assiette de croquette. Quelques minutes plus tard arrivèrent Sho et Sakura, se tenant la main, comme des amoureux. Suichi poussa un miaulement craintif … serait il possible qu’elle soit blessé ? Par la perte de sa meilleure amie … ou le fait que ce soit Sho ? Serait il possible qu’elle soit amoureuse de Sho ? Elle chassa cette pensé de sa tête et se fut à Reiko de voir quelque chose d’étrange arrivé. Elle vit arrivé une Ichigo bien plus sombre qu’avant. Elle avait l’air très méchante et la terrifia au regard. Elle prit la parole

- Salut tout le monde.
- Bonjour Ichi … Miyazaro-sama, fit Tatsuya d’une petite voix.
- Ichigo, arrête de faire peur à Tatsuya. Tu es vraiment impossible à vivre depuis que Reiko et Suichi on disparut, raisonna la voix de Mia dans le fond de la pièce.

Elle était accompagné de Haruka, qui semblait encore plus timide qu’a l’accoutumé. Le regard que Ichigo lança à la jeune fille fit prendre conscience à Reiko de se qui se passait. C’était bien la sombre Miyazaro qui était de retour. Pourtant … vu leur taille et les livres qui était posé sur les bureaux des jumeaux, les enfants auraient 17 ans et serait en deuxième année de lycée. Les deux jeunes chattes ne pouvaient pas avoir était inconsciente aussi longtemps tout de même. Ichigo fit un signe de main au groupe avant de dire d’une voix clair qu’elle en avait marre de traîner avec des crétins et qu’elle préféré allé provoquer quelques bandes de voyou. Mitsune et Rika n’avaient pas l’air d’être là mais Tekemoto et Aoyama arrivèrent quelques minutes plus tard. La situation devenait de plus ne plus étrange et Reiko et Suichi ne tardèrent pas à comprendre la situation.

- J’y crois pas … apparemment on a voyagé dans le temps, miaula Suichi. Et on a disparut aussi. C’est dingue cette histoire.
- Hum … je suis sur qu’il y a un truc qui me gène. Je ne comprend même pas ce qui a pu se passé … j’ai l’impression d’être dans une dimension parallèle … ou dans un rêve.

A se moment une jeune et jolie jeune femme apparut avec grâce devant les deux chattes. Elle avait des cheveux violets et une paire d’aile. Apparemment les deux jeunes filles étaient les seules à la voir. Elle souriait et portait un débardeur et une jupette rouge. Elle dit d’une voix douce :

- Je me demandais quand vous alliez enfin penser à un rêve. Je pensais ne jamais pouvoir venir. Je suis la princesse des rêves, Yume-hime. Vous êtes en se moment dans une réalité créé par Mitsune – je parles de Ao, pas notre Mitsune – C’est un rêve. Vous devez vous réveiller le plus vite possible !


Quelques secondes plus tard Reiko ouvrit les yeux. Mia et Ichigo lui sautèrent dessus tellement elles étaient contentes et Suichi dormait encore. Yume était la aussi mais étrangement, personne ne semblait inquiet de la léthargie de la jeune rouquine, ce que s’empressa de faire remarquer Reiko.

- T’inquiète. Elle c’est réveiller quelques secondes avant puis elle s’est rendormit, expliqua Sho. Elle manque sommeille alors elle le rattrape comme elle peut.

- Ah ok. Bon … je crois que j’ai assez donné pour la journée moi ! J’ai pas du tout envis d’allée rechercher mademoiselle Mitsune pour le bon plaisir de sa majesté Suichi.
- Pas drôle Midori, sérieusement ça craint ta blague.

C’était Suichi qui c’était silencieusement réveiller pendant que tout le monde discutait. Reiko tira la langue avant de faire un signe de main et rentra chez elle en compagnie de Mia et Ichigo. A peine deux minutes plus tard, tout le monde s’apercevant enfin qu’ils devaient déranger Rika et Mitsune qui devaient faire leur dîné, et les jumeaux rentrèrent chez eux, suivit par Tekemoto, qui avait un peu peur de rentré chez lui, et Aoyama qui voulait rentré faire ses devoirs. Haruka rentra ensuite pour accompagnait Sakura, Suichi étant encore un peu fatigué. Enfin Tetsuo s’en alla avec Sho que Suichi rattrapa.
Elle était rouge et un peu honteuse et utilisé ses doigts pour emmêlé une de ses mèches de cheveux. Elle finit par se lancer d’un coup, même si le faire aussi devant Tetsuo la rendait encore plus résistante.

- Sho je … Sho je suis amoureuse de toi !!


Elle réalisa finalement ce qu’elle avait osé dire et partit en courant vers sa maison où elle s’enferma dans sa chambre avant d’aller dans son repère, sur le toit et elle refusa d’aller manger. Le lendemain, Reiko se réveilla péniblement avec une envie très précise : se recouché, seulement c’était impossible car elle devait allé en cours. Elle fini par partir pour l’école sans grande envie. Une fois arrivé elle descendit e bas pour les derniers préparatifs. Ils s’y étaient peut être pris un peu en avance car ils avaient encore le temps avant la fête d’halloween. Dans la salle de fête étaient déjà présent Tekemoto, qui n’avait pas réussi à échappé au dirlo et avait donc pris ses responsabilités – avec l’aide de Mia car le pouvoir de l’eau peut utilisé un pouvoir de conviction – la jeune fille de l’eau, Ichigo, Aoyama et Suichi, qui étrangement était la seule à déjà travailler alors que la sonnerie n’avait pas encore fait « dring ».


Dernière édition par le Jeu 27 Sep - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Mer 26 Sep - 21:16

Toute fois Reiko se demandait si elle travaillait où se cachait car elle était toute rouge. Au fur et à mesure que l’on se rapprochait de l’heure d’entré en classe les enfants entraient et la petite rouquine se leva brusquement, prétextant qu’elle voulait allait aux toilettes, lorsque Sho arriva.

- Qu’est ce qu’elle a ? Demanda Tatsuya d’une voix inquiète.
- Rien, ne t’inquiète pas Tatsu-kun, le rassura Sho en lançant un regard en biais à Tetsuo.
- Elle a dû mal dormir cette nuit, c’est pas grande chose, inventa le châtain sur un coup de tête.

Sakura, elle, ne crut pas un mot du mensonge des deux garçons et, à peine Suichi revenu, elle comprit qu’il y avait un problème entre elle et Sho. A l’heure du déjeuné, quand Suichi était encore sur l’ordinateur afin de « tuer le temps », elle prit le jeune roux à part et lui dit à voix basse mais avec autorité :

- Ecoute Sho, Je sais pas pourquoi y’a des problèmes entre toi et Shû mais c’est pas mon problème ! Mon problème c’est que ça déprime ma meilleure amie et ça je supporte pas alors tu t’arranges pour la faire allé mieux !

Sho ne sut pas quoi répondre, et heureusement pour lui, Yume arriva à temps pour empêcher Sakura de continuer son petit sermon. La jeune princesse avait une voix joviale et dit tranquillement.

- Que diriez vous de venir visité mon monde après votre travail, ça vaut le coup !

C’est donc plein d’espérance que chacun attendit la fin de la journée. Enfin ils se rendirent tous au monde des rêves. Le monde était en fait un énorme nuage avec des petites maisons très accueillantes. Les habitants avaient tous l’air aussi amical que Yume et ils se précipitèrent tous.

- Hime !! Vous êtes enfin de retour, fit l’un des villageois.
- Oui Kyo, répondit la jeune fille. Je suis désolé d’être partit tout l’après midi. Il n’y a pas eu de problème durant mon absence ?
- Bah … les même que d’habitude hime. Vos parents qui sont venu pour vous dire que vous devriez vous trouvez un mari, raconta une jeune fillette.
- Je m’en doutais un peu Kokoro, fit la princesse. C’est justement pour ça que j’ai invité mes amis …

Elle se retourna et alla voir Sho avec un grand sourire


- ça ne te dirait pas Sho-kun d’être un prince ?? Tu es le plus mignon garçon que j’ai rencontré.
- Nani ?? Cria le jeune rouquin. Mais enfin Yume-hime … je ne peux pas accepter.
- Pourquoi ? Tu me détestes ?

Tout les autres regardaient la scène en la trouvant vraiment étrange. Seule Sakura avait l’air de comprendre quelque chose à se qui se passait. Soudain, contre toute attente, Sho s’écria brusquement :

- Gomen hime … je … j’aime déjà quelqu’un. J’aime Suichi.

Suichi rougit soudain pendant que, contre toute attente, Sakura et Yume applaudissait le jeune garçon. Reiko fini quand même par dire d’une voix emprunt d’une certaine dureté :

- C’est quoi cette histoire ? Pourquoi vous applaudissez ? Et toi pourquoi tu pleures Yokoyama ?!

En effet la jeune fille venait de commençait à pleurer et elle s’expliqua difficilement tellement elle ne croyait pas à se que le jeune garçon avait dit. Il faut dire qu’elle c’était surpris la veille, en se déclarant, elle qui déteste tellement les garçons, mais là … Enfin Sakura expliqua :

- Hier soir Suichi m’a appelé pour me raconter ce qui c’était passé avec Sho. Je me douter un peu qu’il n’oserait pas répondre sans qu’on lui force la main alors j’ai demandé à Mitsune un moyen d’allé voir Yume-hime, voilà comment j’ai tout expliquer à la princesse qui a accepter cette petite mise en scène.
- Mouais … soupira la fillette, il est quand même mignon … mais tu n’es pas mal non plus !!

Elle était maintenant en face de Tekemoto qui rougit vivement avant de refuser platement. Mitsune expliqua que si les parents de Yume voulait tellement qu’elle se maris c’était à cause du fait qu’elle tombait tout le temps amoureuse. Le petit groupe rigolat puis chacun rentra chez lui pour allé dormir et être prêt pour le lendemain.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Lun 15 Oct - 21:10

Note des auteurs : ----->
Ray-chan : Horrible suite mais bonne énigme ! Merci moi ! Hime, Ray, Akane, Gaga-chan est de retour avec sa nullité absolue : la suite de TR !
Otaku-chan --> moi j'aime bien ... tek, tek va bien avec Yume yume ... On va finir par faire plein de couple XD Le prochain t'as une idée ? Sakura et S [MOMO !!! Je t'ai déja dit pas se genre de chose !!!] Désolé Kagetsu.
__________________________________
Ray-chan 2: Oui, ils vont bien ensembles ! Tek Tek le surnom pourri ! XD Ah oui, voc :
Sugè: Génial
Hai: Oui
Tomodachi: Amis/Amitié


Chapitre 16 : Le pouvoir de l'amour


Tekemoto n'était pas sûr qu'il avait bien fait de dire non à Yume-hime. Lui aussi, tombait souvent amoureux. Il était déjà tomber amoureux d'une certaine Pom-Pom Girl nommée Zakuro Mawanara. Et aussi d'une fille aux cheveux roses et aux yeux verts, dont Tekemoto ne connaissait pas le nom. Mais Yume était vraiment attirante, et d'ailleurs, elle aussi était amoureuse de lui. Mais passons à un autre sujet. Mitsune Ao, qui n'était pas revenue sur Terre alors, avait été portée disparu, puis quand elle était revenue grâce à Suichi fut déclarée présente, puis denouveau portée disparue. Mais notre Tekemoto avait un gros gros problème, à cause de la poubelle explosive qu'il avait mis en place, il avait une colle de 5 heures, et donc de la fin des cours jusqu'à environ 23 heures-les parents de Tekemoto aurait pu le tué premièrement pour sa bêtise mais aussi pour l'heure à laquelle il allait terminer. Il alla donc dans le bureau du directeur.

- Bonsoir kouchou. avait-il dit d'un ton fatigué (il est vrai qu'il avait couru pour éviter la grande punition)
- Bonsoir. La punition sera de nettoyer la cour. Le concierge est malade, alors il ne peut pas venir.
- Mais ça, ça ne va pas durer 5 heures ! fit Tekemoto
- Non, mais vous verrez. Après vous aurez droit à 4 heures de mathématiques.
- Nani, kouchou, aurais-je mal entendu ? Des mathématiques ? Vous vouliez dire, des sciences, de l'histoire, ou même de l'anglais, mais les mathématiques, non, votre langue a fourché... balbutia Tekemoto.
- Si. J'ai bien dit mathématiques, ou maths, comme vous voulez, Inusuki. D'ailleurs, comment va votre jeune chiot ? demanda le directeur, distrait.
- Bien kouchou. Maintenant je vais nettoyer la cour. annonça Tekemoto.

Une heure plus tard, Tekemoto revint de la cour en se jurant de ne plus jamais jeter son emballage plastique à terre. Il se mit à une table pour commencer ses maths en face du directeur assez ennervant car il le déconcentrait en écoutant la radio, quand vint finalement une information intéressante. En effet, le spot disait :

"De récents enlèvements d'adolescents de 13/14 ans a fait rage dans les deux dernières heures. Le témoignages des familles Idoro, Yokoyama, Mitoreno, Tenezuko, Hana, Minami, Midori, Miyazaro, Aïzaro, Saruya et Atsuki nous expliquent que leurs enfants ont disparus. Voici par exemple, la mère des enfants Idoro :

- Nos deux jumeaux Tatsuya et Suishi se ressemblent tellement... Le seul moyen de les différencier est leurs yeux. Oui, Suishi les a bruns, comme moi, et Tatsuya a les beux yeux bleus de son père ! Ils ont les deux de merveilleux cheveux roses clairs. Ayez l'obligeance de nous prévenir si vous les voyiez !

Et toutes les descriptions des autres enfants sont à suivre. Veuillez nous appellez au PFIOU !

- Ces noms, Inusuki, ce ne sont pas les noms de vos camarades ? demanda le proviseur.
- Haï, kouchou. Tomodachis... dit Tekemoto lentement.
- La police s'en chargera, Inusuki, et ne vous inquiét... Inusuki ? commença le directeur, mais il s'aperçut que Tekemoto était parti.

Tekemoto courait le long des rues et finis par tomber nez à nez avec.....

- YUME-HIME ?! Que faites-vous là ?
- Eh bien... Je voulais sauver mes amis ! Et... Cette fois, c'est une vraie question. Est-ce que... Tu veux... Essquetuveusortiravecmoi ? demanda Yume-Hime.
- Pardon ? Qu'avez-vous dit ? dit Tekemoto qui n'avait absolument rien compris.
- Non non... Rien rien. Absolument rien. Bon, allons empêcher Minatsuko et Takuya de faire plus de mal à nos amis ! cria Yume dans la rue.
- Euh oui oui... Pas trop fort.

Arrivés à Yukino grâce à Yume, les deux amis allèrent dans un palais éloigné. Tekemoto enroula des lianes autour des portes et il écarta les lianes. Les portes s'ouvrient et Yume fit une tête ébahie.

- C'est merveilleux ! On ne dirait pas le palais d'une méchante et d'un méchant ! fit-elle.

Ils débouchèrent dans une salle sombre et silencieuse. Ils avançaient prudemment. Tout à coup, Takuyanashi leur tomba dessus.

- Comme il est beau ! fit Yume.
- Parlons d'autre chose, veux-tu ? coupa Tekemoto.

Il entoura Takuyanashi par des lianes très solides mais d'un revers de main, Takuya les repoussa. Après peut-être 30 minutes de lutte, Takuyanashi céda et les deux amis puissent passer. Minatsuko les attendait les bras croisés.

- Le plan a marché on dirait, petites mouches prises dans ma toile ! dit-elle.
- Comment ça ? dit Yume naïvement.

Mais elle fut prise dans un filet géant. Tekemoto avait juste eut le temps de s'éloigner, et vit dans sa roulade que tous ses amis étaient enfermés dans de gros cocons jaunes au fond de la salle, et Yume allait se faire placer dedans. Tekemoto s'approcha, larmes au yeux, et vit une plaquette d'or sur chaque cocon-il était marquer la même chose sur chaque plaquette-où était écrit une énigme.

- Puisque tu es le seul survivant, je vais te laisser un petit moment pour te dépatouiller. dit Minatsuko

Il était écrit : "Résouds cette énigme et tes amis seront délivrés, seulement si ton cerveau a bien calculé, le problème que je vais te donner. Si tes rêves sont tes ambitions, alors l'amour tu verras. Si les ténèbres est ton choix, alors tu échoueras. Qui est cette personne si chère à ton coeur ? Qui est la flamme du feu de l'amour qui l'iluminera ?"

Tekemoto mit 1 heure à répondre. Il réfléchi car les prénoms de Ichigo, Suichi et Reiko n'arrêtaient pas de lui venir à l'esprit. Il réfléchi quelques secondes puis se dit :

"Apparemment, je dois trouver une fille à qui je dois ouvrir la cage en premier et ça devrais ouvrir les autres... Mais quand ils parlent d'amour, de quoi veulent-ils causer ? Trop compliquer... Et encore kouchou qui pensent que je suis rester trop longtemps aux toilettes, enfin je pense. Faut faire vite. QUI ?! SUICHI ? REIKO ? ICHIGO ? Qui... Qui choisir ?"

Puis le mot "rêves" lui vint à l'esprit. Donc qui dit rêves, dit Yume, dit Yume-Hime ! Tekemoto alla vers le cocon de Yume, puis trouva une ouverture, tourna la "clé" et Yume put sortir. Puis, toutes les cages s'ouvrèrent d'un coup. Tous en même temps lancèrent une attaque à Minatsuko, qui s'évanouï sous le choc. Tous sortirent et retournèrent sur Terre. Puis Yume se mit face à Tekemoto et dit :

- Tekemoto, veut tu être mon amoureux ? Je t'aime ! Et je n'ai jamais osé te le dire !
- Euh... Oui, Yume ! Avec grand plaisir ! dit joyeusement Tekemoto.

Et les deux s'embrassèrent. Suichi sautilla sur place et applaudissait. Reiko souriait du coin de la bouche en pensant que ça ne durera pas longtemps (- Avec Tek Tek qui tombe tout le temps amoureux et Yume qui aime bien draguer, joli couple, bravo !) Et puis tout le monde retourna chez lui.
______________________________________________________________________
Journal de Tekemoto Inusuki

Cher journal, appelle moi Yumesuki ! Enfin non, mauvaise idée. Continue à m'appeller Inusuki, même si tu peux pas parler. Bref, tout ça pour dire que Yume-Hime et moi, ça colle ! Bah oui, on s'est embrassé tout à l'heure et du coup, j'ai fait que deux heures de colle ! SUGÈ ! Bon, demain par contre, gros problème avec mr. le directeur... Bref... Ca va moins le faire. Bon, oyasuminasai !

Journal de Suichi Yokoyama

Kitty !!!! Encore une bonne nouvelle ! Tekemoto et Yume se sont embrassés ! Tu te rends compte ? C'est génial ! Bon, je fais une très courte rédaction aujourd'hui car je dois aller me coucher. Demain après les cours, on ira me couper les cheveux avec mon grand frère car ils ont poussés ! C'est horrible ! Ca ne me va pas du tout ! Berk. Bon bon bon... Sayônara !



Yume-Hime :


_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Ven 19 Oct - 20:56

Notes des auteurs:
Momo-chan: Good luck ... c'est devenu ma marque de fabrique XD J'arrête pas de dire good luck, bad luck, nyu ou encore ano ... ça laisse présager le pire. Je crois que je suis malade du syndrome des mangas ... si je vous raconte ça c'est parce qu'il n'y a rien de spécial à dire sur ce chapitre à part que le jour où je ferais un chapitre où le prénom "Suichi" n'apparait pas tout le temps, les poules aurons des dents XD
Ray-chan : Je love ce chapitre !!!! C'est bien un chapitre BANAL ! Non mais.... Je devrais y penser pour le tome deux de Power Midori tiens... Bref, je vous laisse

Chapitre 17 : Le calme avant la tempête.

Sakura se réveilla dans sa chambre toute rose avec du papier peint décoré de fleur de cerisier. Elle regarda la tapisserie pour la énième de sa vie et se dit que sa mère n’avait vraiment aucune originalité. Hana, Sakura, des cerisiers … franchement !!!
Elle alla à son bureau pour relire ses cours avant de se souvenir qu’aujourd’hui encore le petit groupe des tomodachi ryoku aurait du boulot à l’école. Suichi n’aurait donc jamais fini les invitations ?! Sakura prit sa carte de transport et monta dans le premier tramay qui arriva. Elle vit une tête rousse au fond du wagon et alla voir Sho – car c’était lui.

- Ohayô, cria la jeune fille
- Ah … ohayô Sakura-chan, répondit le garçon d’une voix endormie.
- Tu as l’air crever … qu’est ce qui t’arrive ?
- Pas bien dormis cette nuit … je suis resté avec Suichi au téléphone jusqu'à trois heures du matin … on a parlé de manga et je lui ai donné des idées pour les invitations. Enfin … je ne vais pas te faire un contre rendu de notre conversation.
- Avec Shû-chan à l’autre bout du fil, c’est obligé que se soit intéressant … surtout quand ça parle de manga, elle va te sortir les bastons les plus mythiques des mangas qu’elle connaît.
- C’était pas vraiment ça. Elle parlait d’un manga qu’elle est en train de lire. Il s’appel « I love you ferever ». Je ne savais pas qu’elle lisait aussi des Shojo.
- Qu’est ce que tu crois ! Elle lit des Shojo, des Shonen … mais elle va pas dans le hantai … encore heureux !
- On est arrivé Sakura.

Ils descendirent tout les deux et, une fois dehors, virent le ruban jaune de Suichi derrière la grille de tramway. Elle fit un signe de main aux deux adolescents et sauta au cou de Sho dès qu’il fut près d’elle. Il se plaignit un peu d’avoir prit un cou de roller dans le tibia puis ils rigolèrent tous avant de se dirigeait vers le grand bâtiment qu’était leur école. Suichi retira ses rollers une fois rentré et les mis dans son casier, avant de mettre une paire de chaussure à la place. Pendant ce temps, Sakura descendit dans le gymnase pour voir qui était déjà là. La salle était peu remplie, à part les ballons dont Suichi faisait une obsession. Il y avait Reiko et Aoyama, toujours premier dès qu’il s’agissait d’école, mais aussi le directeur, en grande conversation avec Tekemoto.

- Je suis vraiment désolé pour hier … j’étais inquiet pour mes amis … et puis, balbutier le jeune garçon.
- Tu n’as pas d’excuse pour avoir séché ta colle Inusuki ! Répondit la dure voix du directeur. Donne moi ton carnet que je te déplace l’heure de colle !

Une main attrapa le petit cahier avant qu’il n’arrive dans les mains du proviseur qui leva les yeux. C’était Suichi qui c’était emparait du précieux document. Elle avait profité que tout le monde regarde ailleurs pour rentré discrètement dans la pièce afin de faire plus d’effet quand on la remarquerait.

- Hum … A fait exploser une poubelle … pas mal, pas mal, fit la jeune fille en voyant le motif de la retenue de la veille. Mais je pense que je peux faire mieux.
- YO-KO-YA-MA ! Articula le professeur, rendait moi ce carnet tout de suite.
- Je suis désolé de vous dérangez Kouchou … mais je pense que le jeune Inusuki a largement payer pour cet acte, certes malsain et horrible pour la pauvre poubelle … il faut peut être vous préciser que sans le jeune Inusuki, nous serions retenue par un psychopathe dangereux et sans scrupule ! Heureusement qu’il c’est débarrassé de lui ! Ironisa Suichi en faisant attention à son vocabulaire. Pas vrai Mia ?

En effet la jeune fille de l’eau venait d’arriver et comprit très vite la situation. Elle prit alors tout en main en utilisant la persuasion mentale, qui était devenu sa passion depuis peu.

- En effet Kouchou … Ayez un peu de pitié pour le pauvre Inusuki, implora l’adolescente.
- C’est bon pour cette fois mais gare à vous si vous recommencez !

Il sortit de la pièce et Inusuki rougit de honte d’avoir était obligé d’être sauvé avant de remercier les deux jeunes filles pour leur aide. Suichi prétexta qu’elle avait envis de s’amusé un peu au dépend du directeur alors que sa camarade penchait pour le coté comique de la situation. Enfin ils se mirent au travaille … enfin tous sauf Sho qui s’endormis alors que c’était à son tour de tenir l’échelle. Suishi alla le mettre sur les tapis, il y en avait beaucoup dans cette salle, et rassura Suichi qui s’inquiété de son état de santé.

- J’ai pas de pouvoir qui me permette de vérifier son état, mais je sais que c’est juste qu’il est très fatigué. Ne t’inquiète pas temps Yokoyama.
- Merci Idoro. Sakura, on se remet au travaille ?

Reiko était en train d’accrocher une banderole qu’ils avaient décidait de changer. Elle était de loin la plus contente que Tekemoto se soit trouvé une petite amie car il ne pensait même plus à regardait sa petite culotte. Haruka de son coté était en train de regardait avec passion le jeune Tetsuo qui accrochait des ballons en pestant contre Suichi qui trouvait encore qu’il n’y en avait pas beaucoup. Finalement au bout de 3 heures intensifs de travaille, ils s’offrirent tous une pause, à part Suichi qui venait de trouvé un super site de musique. A midi une deuxième pause fut organisé pour le déjeuné et tout le monde se rua sur le bento de Ichigo qui avait l’air particulièrement appétissant. Elle offrit à mangeait à tout le monde, en particulier à Tatsuya qui rougit de cette attention. Ensuite, à 3h30, le professeur d’anglais arriva pour leur dire qu’il pouvait partir. Suichi se dirigea vers le terrain de basket où elle avait maintenant cours, pendant que Tekemoto allait vers le parc. C’était son premier rendez vous avec Yume … son premier rendez vous tout court en fait. Yume arriva avec quelques minutes de retard mais avait l’air d’avoir fait un effort considérable pour paraître le plus belle et le plus humaine possible.

- Tu es vraiment magnifique comme ça Yume, la complimenta Tekemoto.
- C’est vrai ? Tu es sérieux ?! J’ai mis plus d’une heure à trouvé des vêtements pas trop originaux … Sinon j’aurais eu l’air étrange dans la rue … j’étais inquiète, s’expliqua le jeune princesse.

Tekemoto fut attendrit de cette délicate attention dont sa petite amie avait fait preuve et la prit par la main et souriant.

- Tu sais Yume … tu serais ravissante même si tu étais habillé d’une sac poubelle. Et puis ce coté mystérieux et étrange … c’est aussi ça qui me plait chez toi.

La jeune fille eu un grand sourire et s’agrippa au bras de Tekemoto qui sentit le rouge lui montait aux joues. Il alla ensuite acheter deux onigiri car Yume n’en avait jamais goûté. Elle adora et promis d’essayer d’en faire pour le châtain. Il accepta et lui promis en échange de lui faire visité la ville la prochaine fois qu’il se verrait. Malheureusement pour eux, il était déjà 17h30 et Tekemoto devait rentré chez lui, à cause de la poubelle il n’avait pas le droit de rester longtemps dehors comme punition. Chez Ichigo, Haruka était en train de se dépatouiller avec la jeune adolescente.

- Je suis sur que tu es amoureuse de Tetsuo, Haruka, s’écria t’elle.
- N … non. Je l’aime comme un ami c’est tout, se justifia la petite timide.
- Mon œil … tu le regardes tout le temps ! Assura Ichigo.
- Ano … j’avoues qu’il me plait beaucoup. Il est toujours très gentil avec moi, raconta Haruka.
- Hum … c’est que tu as de la chance. Il est souvent égoïste d’habitude.
- Iie !! C’est juste un genre qu’il se donne, mais il n’est pas comme ça ! J’en suis sur ! Il … il est toujours gentil et adorable.
- En tout cas ça fait 1 heure et demie que l’on parle de ça. Tu devrais rester mangeait à la maison, on sera tranquille … j’ai peut être mieux … tu pourrais demander si tu peux dormir à la maison !
- Je ne dérangerais pas ?
- Non, ne t’inquiète pas ! Ma mère me dit tout le temps que je devrais inviter plus d’amie alors …
- Arigato Miyazaro.

Pour toute réponse la jeune fille lui adressa un sourire. Il était bien contente que la journée se soit passé sans problème, se qui était de plus en plus rare. Suichi, de son coté, venait de finir un match de basket dans son club. Son équipe avait réussi à gagner après une lutte acharnée et Sho était en train de l’applaudir. Sakura aussi était rester pour encourager sa camarade, surtout que la compétition inter collège se rapprochait de jour en jour … c’était la veille de la fête d’halloween, quelques jours après la fête du sport.

- Le jour que j’aime le moins, soupira Sakura.
- Moi c’est le jour que je préfère, s’écria Suichi enthousiasmée. Tu te rends compte ?! Une journée de sport ! C’est très bien !!!
- Moi elle me fatigue cette journée … je vais me couché dès la seconde où j’arrive à la maison, raconta le rouquin.
- Vous n’êtes pas sportif tout les deux, ce n’est pas drôle !

Ils continuèrent à rire comme ça jusqu'à leur arrivé à la gare, où Suichi continua en roller, toute seule. Elle habitait pas très loin de chez Reiko et hésita à passé la voir pour lui faire une surprise avant de se dire que c’était surment un mauvaise idée. Finalement, pour chacun des enfants magiques, la journée se termina comme celle de n’importe quel adolescent … a leur grand bonheur. Rika et Mitsune regardaient les enfants dormirent à l’aide de leurs pouvoirs et ne pouvaient que soupirer, sachant les dures épreuves qui allait s’abattre sur eux après cette calme et joyeuse journée.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Ven 19 Oct - 21:14

Note des auteurs : ---->
Ray-chan: PAs contente de ce chapitre ! >< Je le hais ! Et j'ai pas arrêter de faire des boulettes : Comme confondre Suichi et Suishi, oublié Sho, écrit Takashi plutôt que Tekemoto.... Bref... Je vous laisse chère collègue ^^ !
Momo-chan --> Mais oui ma chère consoeur ... Un chapitre très bien, merveilleux ... mais j'ai fahi tuer Ray-chan quand je l'ai reçut XD trouvé une suite à ça c'est horrible !! Enfin ... je vous laisse ^^

Chapitre 20 : Dûres batailles


Rika et Mitsune appellèrent chacun des Tomodachi Ryoku pour un entraînement intensif à Yukino. Suichi fut la première à accepter, puis Ichigo aquiesça sans ronchonner. Reiko râla un bon coup puis dit un d'accord silencieux, Tatsuya et Suishi, de mauvaise humeur, acceptèrent en ronchonnant, puis Sakura était toute excitée de pouvoir réutiliser son pouvoir de l'air. Bref, tout le monde fut d'accord pour y aller à 12h30. Ichigo demanda à sa maman des onigiri pour déjeuner car elle n'avait pas trop faim, puis partit vers le parc-là où Rika allait ouvrir un portail vers Yukino-en hâte en prenant son vélo. Arrivée sur place, elle vit déjà Aoyama, appuyé contre un arbre, révisant son anglais, et Sho, regardant par dessus son épaule. Evidemment, Rika était là, à côté de Mitsune. Puis tout le monde arriva, Haruka en dernier. Rika se remis devant eux, les bras croisés, regarda Aoyama d'un regard d'assassin du genre "Ferme ton livre ou je le grille" et Aoyama le fit directement.

- Très bien. Bon... Vous n'avez pas trop le temps de rester tard ce soir, c'est la fête de Halloween et je pense que vous voulez participer, mais j'ai une chose importante à vous annoncer. Nous savons qu'aujourd'hui, c'est le réveil du Saiyoru, le monstre antique de Yukino. Nous pensons que certainement, Minatsuko, Sinistra et Takuyanashi vont essayer de s'en servir contre nous. Alors voilà, nous allons en fait aller à Yukino pour protéger les habitants de cette grande menace. J'espère que vous serez à la hauteur. Bon, allons-y. raconta Rika.

Elle créa un portail bleu ciel et Suichi fut la troisième à entrer (après Rika et Mitsune) car elle était bien déterminée à sauver les habitants de Yukino, et elle se réjouissait de savoir à quoi ressemblait Yukino (elle espérait que ça ne ressemblais pas à la dimension négative) puis, arrivée là-bas, elle regretta d'être venue. Un paysage brûlé, mutilé, piétiné venait d'apparaître sous ses yeux.

- Non... Pas ça... Pas ça... murmura Rika

Mitsune s'effondra par terre, en pleurant. Tekemoto voulut la consoler, mais Mitsune le repoussa. Yume était aussi venue avec eux et elle tira Tekemoto par le col quand elle vit qu'il se rapprochait de Mitsune. Tetsuo regardait Haruka, qui était bouche bée et les larmes aux yeux. Puis, un flamme géante leur tomba dessus et Mia tenta de l'arrêter, mais la flamme était trop puissante. Rika leur montra un recoin isolé sous des débris de maison. Ils étaient ainsi un peu plus protégés des flammes de Saiyoru. Car s'était lui, l'énorme monstre antique sous forme de mélange de loup-garou et de dragon. Saiyoru souleva le toit qui protégeait les Tomodachi Ryoku et pris quelqu'un au hasard - et ce quelqu'un était Reiko. Il s'éleva dans les airs, mais Ichigo, trop triste de perdre une amie, lança une grosse boule de feu sur les poils de la patte du monstre. Reiko tombait de 50 mètres de hauteur et Sakura s'affolait :

- Gogo... Ano, tu crois que c'était une bonne idée ?! Là, Reiko va tomber et va se tuer !!!
- Du calme, Saku ! Tu peux très bien la retenir avec un nuage ! rassura Suichi

Au moment où la tête de Reiko allait toucher le sol, Sakura la sauva en la soutenant par un coussin d'air. Mitsune l'emporta plus loin dans Yukino. Tekemoto, dans la lune, fut sauvé d'une mort certaine (la queue du monstre lui tombait dessus) par les frères Idoro qui avait l'oeil furtif. Et là, Saiyoru cracha un gaz toxique de sa bouche et Suichi le pris de plein fouet et s'évanouï. Rika eut juste le temps de faire un bouclier pour qu'il n'y aie d'autre blessés. Rika leur fit signe de la suivre, Sho porta Suichi et suiva Rika. Ils arrivèrent tous dans un temple ancien, où ils retrouvèrent Reiko sur une table d'opération. Apparemment, depuis que le temple avait été construit, les propriétaires avaient fait de grandes modifications ; une ou deux tables d'opérations, un écran géant et un ordinateur très très perfectionné.

- Vous êtes dans le temple Atsuki, les amis. dit Rika.
- Sugoi ! C'est vraiment génial ! cria Suishi.

Rika alluma l'ordinateur, et fit apparaître sur l'écran géant trois images de planètes, une rouge, une verte et une bleue. Elle pris une baguette en bois puis pris un air encore plus sérieux que d'habitude.

- Voilà. Nous avons tout prévu des projets de Minatsuko, Takuya et Sinistra. Ils vont se séparer et attaquer plusieurs planètes en même temps pour avoir un maximum d'hotages. Ils vont attaquer la planète Akane (elle montra la planète rouge) la planète Ao (elle désigna la planète bleue) et la planète Midori, la verte, ici. Sans oublier Yukino et la Terre. C'est pourquoi ce soir, vous allez devoir vous séparer en petits groupes pour sauver tout ça. Le problème, c'est que seuls ceux qui vont protéger la Terre seront à la fête d'Halloween. Je vous ais déjà répartis. Reiko, Suichi, Ichigo et Sho sur Terre, Haruka et Tetsuo sur Akane, Suishi, Aoyama et Tatsuya sur Ao, Mitsune, Sakura et moi à Yukino, Mia, Tekemoto et Yume sur Midori. Ca vous va ? demanda Rika

Tout le monde fit non de la tête mais Rika s'en fichait. Il fallait bien qu'ils acceptent s'ils veulent qu'il reste des planètes dans l'Univers...

________________________________________________________________________________

De retour sur Terre, plus tard dans la soirée, Reiko, Suichi, Sho et Ichigo se rendirent à la fête d'Halloween. Quand le directeur fit la surprise à Masha Itorii, la prof de physique, que cette fête était aussi son anniversaire, elle failli tomber à la renverse. Puis, quand vers 21 h Saiyoru apparut dans la salle, Takahata-sensei lança une rafale d'eau et Itorii-sensei une bouffée d'air, Suichi fut contente d'elle quand elle savait qu'elle avait bien fait de fouiller dans les dossiers de l'école. Puis Suichi essaya son pouvoir et le jet fut rose pétant et bien consistant. Mais ça ne fit rien à Saiyoru. Reiko et Ichigo attaquèrent ensembles, mais aucun effet sur le monstre géant. Sho défendit ses amies en lançant une gerbe de pouvoir mais toujours rien n'affectait Saiyoru.Tandis que sur Midori, Mia, Yume et Tekemoto se dépatouillaient contre Minatsuko, Haruka et Tetsuo combattaient Takuyanashi. Sur Ao, Suishi, Tatsuya et Aoyama combattaient Sinistra et sur Yukino, Sakura, Rika et Mitsune affrontaient Mitsune Ao.






En bonus : Minatsuko et Takuyanashi :

Minatsuko :



Takuyanashi :

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Mer 24 Oct - 17:46

Note des auteurs:
Momo-chan --> ano ... hier, quand j'ai écrit le chapitre, je me suis demander "qu'est ce qui se passerais si Suichi avait de gros problème ?" Résultat, Shû-chan c'est engueuler avec tout le monde et c'est foulé la cheville pas la même occasion ... vous remarquerez tout de même qu'elle continue à tenter de faire gagné son équipe à la fête du sport ^^ "fight !" Good luck Shû !! Gagne le maraton XD Vraiment ... j'adore Suichi ^^ se battre seule contre un monstre pour prouvé
Ray-chan : J'adore le titre du chapitre ! Je sais pas quoi dire XD


Chapitre 21 : première défaite.

Suichi était encore un peu sonné de son évanouissement des quelques heures précédentes. Elle monta sur la scène du gymnase où joué le groupe qui avait était choisis. Elle était persuadée que, si c’était Tatsuya qui chantait, les gens ne s’occuperaient pas autant du monstre mais n’osa pas le dire. Elle prit le micro des mains du chanteur, qu’elle poussa vivement, avant de crier :

- Mesdames et messieurs, pour halloween on c’est dit que les monstres ça pouvait être cool … voilà donc notre partenaire, tout en effet spécial. Toutes fois pour votre confort, je vous conseil de regarder de la salle d’à coté. Bon spectacle.

Les gens ne se le firent pas dire deux fois et allèrent profiter du « spectacle » dans la salle voisine. Suichi lança une attaque de couleur rose que Saiyoru esquiva sans aucune difficulté. Elle voulut tenter son coup-de-pied-de-la-mort-qui-tue mais Sho l’arrêta avant qu’elle ne fasse une bêtise. Reiko contre attaqua alors, trop occupé par le combat pour disputer la rouquine, avec un rayon noir et plutôt épais contrairement à d’habitude. Saiyoru n’eu aucun problème à l’éviter, et se fut avec la même aisance qu’il esquiva les attaques combinés de Reiko, Ichigo, Suichi et Sho. Le monstre comprit très vite le point faible du groupe d’adolescent. Ils pas se faire remarquer et voulait éviter qu’il y ai des blessés. Il lança alors une table sur la fenêtre qui explosa sous le choc. Un bout de verre brisé atterrit sur Tekeyama, un garçon qui était dans leur classe et aussi le capitaine de l’équipe masculine de football dans laquelle Suichi jouait de temps en temps.

- T’ES MALADE !! J’arrive pas à croire qu’il s’en soit pris à des innocents !! S’écria la jeune rouquine très énerver.
- Calme toi Suichi, on ne peut rien y faire pour le moment … il faut stoppé Saiyoru si on veut pouvoir les aider, tenta vainement de la calmer Sho.
- M’en fiche pas mal !!! Si a pas à s’attaquer à des civiles ! Il va me le payer ! Hurla la jeune rousse en concentrant ses pouvoirs dans ses mains.

Elle lança alors un rayon rose extrêmement puissant sur le monstre qui le reçut en pleine figure mais en ressortit sans aucun dommage. Suichi renouvela son attaque plusieurs fois, de plus en plus faiblement, avant de s’évanouir sur le sol du stade, devant les regards des élèves de l’école qui Takahata faisait évacuer. Personne n’avait comprit pourquoi les attaques de la jeune fille avaient été vaines, sauf Ichigo qui exprima son avis :

- Elle a le pouvoir du cœur donc c’est surment de là que vient son pouvoir … donc quand elle s’énerve il est inefficace … enfin … j’imagine.

Le monstre provoqua de la diversion qu’avait causé l’évanouissement de Suichi pour s’enfuir, emportant avec lui une dizaine d’élèves qu’il prit en otage … maintenant il allait falloir trouvait une excuse pour expliquer tout ça. Ichigo et Reiko eurent beau lancé des rayons magiques sur le monstre, il disparut dans une poussière d’étoiles. Les enfants avaient échoué. Les autres arrivèrent alors, ils avaient tous eu beaucoup de problème mais finalement, même Sinistra avait été vaincu … il fut donc encore plus difficile pour le jeune groupe rester sur la terre, d’expliquer ce qui venait d’arrivé. Suichi se réveilla juste à temps pour dire que c’était de sa faute mais regretta très vite ses paroles.

- T’aurais quand même pu faire attention Yokoyama, lui reprocha Reiko.
- ça ne mène à rien de s’énerver de toute façon, moralisa Rika d’une voix dure.
- T’es vraiment naze Yokoyama, siffla Tetsuo.
- J’uis sur qu’en fait t’es avec eux, plaisanta Suishi, c’est pour ça qu’ils sont sympa quand t’es là.
- Et puis de toute façon tu dis que tu es de notre coté mais rien ne nous prouve que tu va pas partir dès le premier danger, pensa Aoyama à voix haute.
- Et puis t’as beau dire que t’es amoureuse de moi, ajouta Sho, t’avais l’air plus inquiète pour Tekeyama je crois … tu dois être contente, il va bien !

Suichi sentit ses yeux lui piquer mais était résolue à ne pas pleurer devant les tomodachi ryoku. Elle se contenta de dire qu’elle pouvait rien y faire si elle s’était énervée et rentra chez elle. Sur le chemin, elle se résista pas et quelques larmes coulèrent sur ses joues rougit par le froid d’octobre. Heureusement pour elle, son frère n’était pas encore rentré. Il avait écrit sur le panneau noir « je rentrerais tard, j’ai du boulot avec Halloween. Bonne chance pour la fête du sport demain. » Avec tout ces évènements, Suichi l’avait presque oublier. En temps normal elle allait s’entraîner la veille pour réussir à faire gagner sa classe mais ce soir elle n’avait pas envis. Elle monta dans sa chambre et alla se coucher sans se changeait. Elle savait bien qu’elle ne pouvait pas en vouloir à ses amis … ce qu’ils avaient dit était justifié … mais ils auraient pu être un peu plus délicat. Elle finit quand même par s’endormir mais ne passa pas vraiment une bonne nuit.
Le lendemain, Ichigo se réveilla en entendant sa mère qui l’appelait. Aujourd’hui pas d’uniforme … la tenue de sport était de rigueur. Elle l’enfila donc en pensant à se qui c’était passé la veille. Elle n’était pas d’accore avec l’avis des autres et seule Sakura était de son coté. Finalement elle engloutit son petit déjeuné, pris son bento et fonça à l’école. Elle arriva en même temps que Suichi, qui avait mis aussi son survêtement de sport, mais n’eu pas le temps de lui parler que tout le monde se précipita vers elle, alors qu’elle n’avait même pas retiré ses rollers. La rouquine ne comprit d’abord pas comment, après les évènements de la veille, on pouvait lui parler de compétition, mais elle comprit, grâce à regard à la prof de physique, qu’on leur avait fait oublier le combat auquel ils avaient assisté. Dans le fond, elle était plutôt déçut que ses amis n’aient pas eus le même traitement car ça voulait dire qu’ils allaient encore la snober toute la journée. Mais ce n’était pas le moment d’être triste, elle avait une équipe à faire gagner ! Elle devait participer à la course à pied, au saut en hauteur et à la course d’endurance. Ichigo tenta une approche après le départ des gens qui traînait autour d’elle, mais la jeune fille avait l’air bien décidé à éviter ses camarades. Même si elle n’avait pas envis de baisser les bras, Ichigo fut obligé d’abandonner son exercice d’approche pour le saut en longueur. Elle était très forte à cette discipline et n’allait pas se laisser abattre pour si peu. Elle courut et sauta le plus loin possible … résultat, elle réussi à battre le record de l’école et remporta une manche pour sa classe. Sakura, au même moment, était en train de concourir pour l’épreuve de gymnastique. Ayant croisé Ichigo, elle savait que son amie les évité, aussi elle fut plutôt surprise de voir cette dernière dans les gradins, en train de l’encourager. Elle sourit et se donna à fond pour réussir … mais ne finit que 2e à cause d’une adversaire trop forte. Quand elle voulut aller rejoindre Suichi, celle-ci avait déjà disparut. La fillette pensa qu’elle était allé faire la course de fond et alla voir sur le terrain. Pourtant son amie n’était pas là, et on la cherchait partout. Finalement la rouquine arriva avec cinq minutes de retard et les joues griffées, expliquant qu’elle avait aidé une vielle dame a récupéré son chat dans un arbre. La course put alors commencé et la jeune fille réussi à distancé facilement ses autres adversaires, même si Sakura remarqua qu’elle avait l’air de boiter un peu … Elle ne fut d’ailleurs pas la seule à s’en apercevoir puisque, la course finit, elle entendit un groupe de filles qui murmurait

- Vous croyez qu’elle c’est fait mal à la cheville ?
- Pourtant elle allait bien quand elle est arrivée.
- Tu penses que c’est en aidant le chat, repris la première.
- Tu crois qu’il y a vraiment eu un chat ? demanda une troisième fille.

Sakura fut obligé de partir en entendant qu’on appelait les élèves du groupe de majorette, donc elle faisait partit. Elles devaient faire une démonstration entre les deux moitiés d’épreuves de la mâtiner. Sakura passa devant Suichi et s’approcha d’elle comme à l’accoutumé et voulu lui parler, mais la jeune fille répondit qu’elle devait allé se préparé pour le saut en hauteur. La démonstration dura une dizaine de minutes durant laquelle Sakura s’efforça d’être concentré. Elle ne pouvait pas se permettre de faire une faute maintenant car on pensait à elle pour elle capitaine des majorettes l’année d’après. Une fois qu’elle fut terminer, la jeune fille courut voir se qui se passait dans le stade extérieure, où était fait l’épreuve de saut en hauteur. Tout le monde avaient l’air très fort … il y eu même une 3e année qui réussi à sauté 1m50, là ou Suichi avait échoué l’année précédente – elle était encore beaucoup trop petite – et tout le monde regarda la rouquine avait intérêt quand se fut son tour de sauter … mais elle ne réussi même pas à passé 1m. Ichigo courut la voir … Elle et les autres Tomodachi Ryoku qui étaient présent n’étaient pas aveugles. Ils avaient tous bien vu la manière de courir et de sauté de la jeune fille … et ce n’était surment pas un simple chat qui lui avait fait ça. Quand ils furent tous regroupés dans un lieu calme, Sho s’exclama :

- Qu’est ce que tu nous caches encore Suichi ?!
- Tu devrais nous en parler Yokoyama, rajouta Ichigo d’une voix douce.
- Ano … ça ne vous regarde pas.
- Il y a un monstre présent ici … je l’ai sentit, expliqua Mitsune.
- Non ?! Et tu as voulu te battre seule contre lui ? Tu pourras pas courir l’endurance dans cet état, remarqua Tekemoto.
- Bien sur que si … ça ne me fais pas trop mal quand j’appuis pas trop fort dessus. Il suffira que je fasse attention en courant, répondit la rouquine.
- T’es complètement folle Suichi ? Cria Sho. Folle et inconsciente ! Tu devrais plutôt aller à l’infirmerie !
- Il faut bien que je vous prouve que je suis de votre coté puisque vous avez des doutes, fit Suichi en se dirigeant vers l’arrière de l’école. Ah au fait Sho … je voulais te dire que j’ai jamais aimé Tekeyama. Tu es le seul dont je suis amoureuse.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Mer 24 Oct - 17:57

Note des auteurs : ---->
Ray-chan : Je sais toujours pas quoi dire ni faire. Là, je fait un méga clin d'oeil à PM en parlant de Yukito...
Voc : -->
Aishiteru : Je t'aime
Sugoi : Génial
Otaku-chan --> Puisqu'on parle d'otaku, savez vous qu'au japon il est plutôt mal vu d'être un otaku ? Enfin ... info à part. J'aime beaucoup ce chapitre - même si j'ai du mal à capter le sens du titre - J'ai déjà dit à Ray-chan ce que je regretté ^^


Chapitre 22 : Un amour impossible


Sho, toujours un peu jaloux contre Tekeyama, décida d'oublier ce qui c'était passé la veille à la fête d'Halloween. Il espérait que Irorii-sensei passait de vacances en attendant son bébé. Maintenant, il savait qui avait quels pouvoirs. Enfin... Masha Itorii et Takashi Takahata seulement... Takahata-sensei l'eau, d'ailleurs il était entraîneur de natation, et Masha Itorii, prof de physique, avait le pouvoir de l'air. Aoyama avait informé les Tomodachi Ryoku comme quoi il avait un oncle perdu, et Sho cherchait toujours son père. Puis quand il rentra à la maison, il vit quelqu'un aux mêmes cheveux roux que lui, les mêmes yeux mais il était plus grand.

- Otosan ? risqua Sho.
- Oui c'est moi, Karasu Mitoreno. Ca va mon fils ? répondit le père

Sho tomba en larmes dans les bras de son père. Karasu lui caressa les cheveux et il lui dit :

- J'ai entendu parler à la télévision un spot qui disait qu'un monstre avec des oreilles de loup et un corps de dragon qui détruisait tout. Par exemple, le magasin de jeux vidéos...
- NANI ?! Saiyoru... Ouh là, le magasin de jeux vidéos... Les Idoro seront fous de rage. dit Sho.
- Peut être que je pourrais reformer les Kokoro Power. Espérons que à nous tous, nous y arriveront. Le problème, c'est que les Atsuki sont décédés... Il y a toujours Takahata, Aoyama, Saruya, Yumanaka, Akasaka, Sukiya, Haku, Fujiwara, Ichiya, Itorii et Atori. cita le papa de Sho.
- Kokoro Power ? C'est le nom de votre groupe ? demanda Sho
- Oui... En fin, C'ETAIT. Maintenant, il nexiste plus. expliqua Karasu
- Mais... Nous, les Tomodachi Ryoku, on va réussir a reformer les Kokoro Power ! Tu pourras nous aider, otosan ? interrogea Sho.
- Bien sûr. Masha et Takashi sont profs à ton collège, ne ? demanda Karasu à son fils
- Oui. Otosan, c'est quoi ton pouvoir ? questionna Sho.
- Le feu. Masha l'air, Takashi l'eau, Sakura la terre, Mitsuki la vie, Letasu le sable, Zakuro le coeur, c'était la chef du groupe après les Atsuki, Choji les ténèbres, Keichiro la lumière, Ino la glace, Ryo et Temari la moitié et deuxième moitié. Ils ne sont pas frères et soeurs mais... Masaya et Ritsu n'ont pas pu faire autrement... cita Karasu.
- Ok. Dernière question : Sais-tu où trouver Ryo ? dit Sho.
- Aucune idée, il doit être à la campagne, il a toujours adoré ça. expliqua son père.
- Arigato, Otosan. dit Sho en filant dans sa chambre.

Après avoir appelé tous les Tomodachi Ryoku sauf Suichi, il se décida d'appeler celle-ci pour lui faire enfin sa déclaration. Il prit son courage à deux mains et composa le numéro de Suichi.

- Allo ? fit la voix de Suichi dans le combiné
- Oui, Shûu-chan. C'est Sho. Je voulais te dire que j'ai retrouvé Papa. Le groupe s'appelait Kokoro Power à l'époque, et otosan avait le pouvoir du feu. Sinon je voulais te dire...
- Ah sugoi !! Je suis ravie de savoir que Karasu Mitoreno est de retour !
- Ano... Shûu-chan... Ai... Aishi...AISHITERU, SHUU-CHAN !!! cria presque Sho dans son portable.
- Sho... Sho-kun.... Ano... Moi aussi... Je t'ai toujours aimer mais je n'ai jamais osé... Gomen. dit Suichi en pleurant.
- Ce n'est pas grave... C'est moi qui m'excuse d'avoir été jaloux... expliqua Sho.

Puis la conversation continua pendant 5 minutes puis Sho pensa qu'il était temps de raccrocher, sinon ses parents allaient le disputer. Quelques jours plus tard, les vacances allaient commencer. Tekemoto et Tetsuo partirent ensembles dès le premier jour. Ils s'éclataient en jouant au football dans de grands parcs publics et rencontrèrent quelqu'un de leur âge nommé Yukito Aburame. Ce Yukito (appelez-moi Yuki) connaissait Ichigo quand elle était petite. Alors Tetsuo appela Ichigo pour lui dire qu'ils avaient retrouvés un de ses amis d'enfance. Celle-ci dit qu'elle n'avait jamais entendu parler d'un Yukito Aburame. Alors Tetsuo pensa que Yukito la connaissait de vue et raccrocha. Il demanda à Yukito s'il la connaissait uniquement de vue et il dit oui. Quelques jours plus tard, Haruka et Sakura se retrouvèrent à Hokkaido et chaque jour, l'une allait dormir dans la chambre de l'autre, elles étaient dans le même hôtel. Puis tout le monde arriva à destination. Les Idoro, fous comme toujours, glissaient sur les pistes à toutes vitesse, et à un moment, Tatsuya désigna un endroit où il avait aperçu un petit écureuil, une biche et un cerf. Il demanda à sa maman si lui et son frère pouvaient y aller et sa mère dit non sur un ton si catégorique que ça lui rapellait Itoma-sensei alors il préféra abandonner. Puis, à la campagne, Sho repensa aux paroles de son père "Ryo doit être à la campagne, il adorait ça".

- Obasan ? Je peux aller faire un tour en vélo ? demanda Sho à sa grand mère
- Bien sûr, Sho-chan.
- Mais vous avez quoi vous tous à m'appelez Sho-chan ? JE SUIS UN GARCON !

Il descendit à la cave, fit semblant de défaire le cadenas de son vélo et ouvrit la porte. Il préférait y aller à pied comme ça, si un homme ressemble terriblement à Aoyama il pourrait le voir de près. Il fit d'abord un tour à une épicerie pour s'acheter un petit quelque chose à manger pour la route. À la caisse, l'homme lui souria et lui dit :

- Un Mitoreno, hein ? J'ai connu Karasu, vous vous ressemblez tous dans la famille. fit-il
- Ano... Vous êtes qui ? demanda Sho, un peu surpris.

Il regarda l'écriteau miniature qu'il y avait sur sa chemise et vit "Ryo Saruya". Il étouffa un cri de surprise et souria à son tour à l'oncle d'Aoyama. Puis Ryo lui donna des pains au chocolat gratuis en lui faisant un clin d'oeil et Sho dit rapidement :

- Euh, au fait, mon père aimerait reformer les Kokoro Power...
- Hors de question que je revienne dans c't'équipe de fous. Hors de question, tu entends ? répondit Ryo
- Hum, bon d'accord.... Ben, au revoir alors !

Et il se dit zut en poussant la porte de l'épicerie. Pourquoi Ryo ne voulait-il pas refaire partie des Tomodachi Ryoku/Kokoro Power ? Il avait l'air nettement plus sympathique que son neveu, beaucoup moins sérieux et plus gentil. Sho mangea son pain au chocolat en pensant que la prochaine fois, il l'aurait.

Tekemoto se liait d'amitié à Yukito et fut déçu quand il vit que le lendemain, il était parti. Tekemoto en parla à Tetsuo qui fut à son tour déçu. Mais là où Ichigo campait (la pauvre, il fait froid), apparut soudainement un garçon aux cheveux noirs et aux yeux de la même couleur devant sa tente.

- Qui êtes-vous ? demanda-t-elle
- Je suis Yukito Aburame, je bosse pour Sinistra et je dois dte ramener chez elle. Si j'arrive à accomplir ma mission, je pourrai me marier avec toi, quand je serai plus grand.
- Il en est hors de question ! Jamais je vais te suivre ! protesta Ichigo
- Pourtant ma ptite fraise, tu seras bien obligée ! dit Yukito

Ichigo ne dit rien et détesta le surnom "ma ptite fraise" mais elle lança une boule de feu sans réfléchir. Alors, Mitsune Ao arriva et rappela à l'ordre Yukito après ses brûlures, et Yukito fit un clin d'oeil à Ichigo. Elle se rendormit après avoir vu les deux ennemis disparaître. Elle pensa que, à présent, l'aide des Kokoro Power sera indispensable.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Mar 6 Nov - 21:46

Notes des auteurs:
Momo --> un chapitre que j'ai particulièrement aimé écrire ... raconter le désaroie que ressente des adolescents ... c'était pas facile mais en même temps, je me suis mis à la place de chacun .. Au fond le problème est toujours le même. Ils se sentent seuls et ils ont des raison de l'être. Déjà parce qu'ils se disputent entre eux, ce qui créé deux clans, mais aussi parce que chacun a aussi ses problèmes personnels. Dans ce chapitre j'ai particulièrement insistré sur Shû-chan ... Elle est rongé par la solitude et elle a de quoi ... son petit ami doute d'elle, sa mère lui a mentit depuis qu'elle est petite, ses amis ne savent plus quoi penser sur elle, elle est la soeur d'un de leurs énemis ... elle est aussi seule physiquement - il n'y a personne chez elle à part sa mère - mais aussi mentalement. Elle se sent abandoné ... je me demande comment elle va réagir XD
Enfin bref, je m'arrête là où la note sera plus longue que le chapitre. Pour finir ... les malins qui pensaient avoir un spoilt pour TP ... ils se mettent le doigt dans l'oeil :p
A oui au fait ... dans ce chapitre on revient au début des vacances, c'est pour ça que Sho n'est pas encore partit.

Ray-chan: Salut à tous ! J'adore ce chapitre quoique difficile à comprendre XD Là, c'est MOI qui ait failli tuer momo-chan. Sinon tout va bien, ma vie, mes potes et tout et tout ! ^^ La suite MAINTENANT !

Chapitre 23 : A chacun sa solitude.

Suichi guettait devant sa fenêtre. Sa mère devait revenir le jour même et lui avait dit qu’elle arriverait assez tôt. Son frère était partit travailler à Osaka à cause d’un stage qu’il avait à faire – il a fait tout les métiers du monde à mon avis – et cela faisait trois jours qu’elle était toute seule. Elle n’allumait plus son portable, de peur de recevoir un message qui lui dit qu’elle est une lâche. Personne dans les Tomodachi Ryoku ne se souvenait de son combat donc le monstre qui lui avait valu une foulure à la cheville droite – son pied d’appuis – l’empêchant de refaire du saut en hauteur ou de nager pendant plusieurs jours. Même pour la course elle était mal ! Après tout les sacrifices qu’elle avait faits, elle n’arrivait pas à croire que Tetsuo, Tekemoto, Tatsuya et les autres continuent de l’embéter. Ichigo avait tenté à deux reprises de lui raconter ce qui lui était arrivé avec Yukito, mais la jeune fille n’avait pas répondu. Soudain, elle vit la voiture rouge de la mère arrivée. Elle descendit les escaliers en boitant et ouvrit violement la porte avant de sauté au cou de sa mère.

- Kaasan !! Tu m’as manqué !!
- Toi Aussi Suichi. Tu as bien grandit. Ton frère est là ?
- Non, il a un stage d’informatique je crois. Il va être absent pendant toutes les vacances.
- Bon … après tout, je reste avec toi jusqu'à la rentré.
- C’est vrai ?? Sugoi !! On ira manger des okonomiyaki, tu feras des Sushi et …
- Calme toi Shû-chan. J’ai croisé Sho en chemin. Il m’a dit qu’il partait demain et qu’il avait envis de passé te voir. Je lui ai répondu qu’il n’y avait aucun problème donc il arrivera pour le déjeuné … je lui ai dit qu’on mangerait des onigiri aujourd’hui.
- Kaasan !! Tu n’as pas fait ça ! Olala, olala ! Pourquoi tu as fait ça kaasan ??
- Et bien … il m’a dit qu’il était inquiet car il ne t’avait pas revu depuis la fête du sport. Il a dit que tu n’étais pas venu à l’école donc il se demandait si tu n’étais pas malade.
- Je vais très bien, j’avais un peu de fièvre alors nii-kun m’a dit de resté coucher. Tu n’as qu’a l’appelé pour décommander.
- Je ne peux pas faire ça, prétexta la mère de Suichi. Se serait très impolie.

Elles continuèrent de se disputer pendant encore 20 bonnes minutes puis Suichi fut obligé d’écouter sa mère. Si un jour il vous prend l’envis de voir un combat verbal, Suichi et sa mère sont les reines du domaine. En effet, étant aussi entêté l’une que l’autre, il est toujours dur de deviner qui va abandonner. Sho arriva avec un gros bouquet d’Iris, et un autre plus petit dans l’autre main. Il tendit le gros à la mère de Suichi en s’excusant pour le dérangement, et offrit l’autre à la jeune rouquine qui alla mettre les deux dans des vases. Elle ne revint que 10 minutes plus tard et ils passèrent tous à table. Le déjeuner fut assez silencieux car Suichi et son camarade ne s’adressèrent pas la parole du repas. Ensuite, Yokoyama-san alla faire la vaisselle pendant que les deux adolescents allaient « jouer » dans la chambre de Suichi. La jeune fille se mit sur son bureau et commença à lire un manga. Sho pris la parole en premier :

- Suichi … je me suis excusé … tu ne vas pas me dire que tu fais encore la tête ?
- Je sais pas, murmura la fillette, après tout se qui c’est passé, je crois que le mieux serait que l’on arrête … aucun de nous deux n’est réellement franc dans ses sentiments. Il vaut mieux qu’on s’arrête maintenant avant qu’on se déteste vraiment.
- NANI !! Suichi, tu ne vas quand même pas me dire que tu …
- Je suis désolé Sho … je crois que c’est la meilleure chose à faire.
- Arrête un peu ! J’y crois pas !! Tu m’avais l’air franche quand tu m’as dit que tu m’aimais … j’arrive pas à croire que maintenant tu dises ça.
- Sumimasen.

Sho n’écouta pas le « désolé » de Suichi et s’approcha d’elle avant de l’embrassé sans la prévenir. La rouquine fut complètement surprise mais ne réagis pas. La jeune garçon fini par se reculer du visage de l’adolescente.

- Je ne dois pas tellement te dégoûter, sinon tu m’aurais surment collé une claque comme à n’importe quel autre garçon, murmura Sho.
- Ano … ne dit pas n’importe pas quoi … je ne veux plus te voir Sho … de toute façon tu pars demain !

A ses mots, Sho se dit que la partit était perdu d’avance. Il se leva alors et sortit de la chambre. Après c’être excusé auprès de Yokoyama-san, il rentra chez lui un peu déçut … finalement il n’avait rien réussi à faire comprendre à Suichi.

- Pourquoi faut qu’elle soit aussi bouchée, soupira le jeune roux sur le chemin du retour.

A peine arrivée il alla s’avachir sur son lit sans prêter attention à sa mère qui disait que son frère était déjà à Ôto et les attendait là bas. Il commença à réfléchir. Depuis quelques jours, la ville était bien calme. Sinistra ne se montrait plus et Mitsune et Rika étaient même rentré chez elle afin de revoir leurs parents adoptifs voyant qu’il n’y avait aucune danger. Chez Ichigo, le problème était aussi plutôt épicé. Haruka n’avait pas de portable, Sakura avait oublié le sien, et elle n’arrivé à joindre aucun des Tomodachi Ryoku. Elle n’avait aucune idée de comment les mettre au courant de se qui c’était passé. Elle avait bien essayé d’appeler Sho mais il ne répondait jamais, et sur le fixe, sa mère disait qu’il était en train de dormir. Elle se sentait abandonné, sans pouvoir se battre contre Yukito. Elle ne savait pas comment faire et ne pouvait même pas en parlé à ses parents. Avec un peu de chance il n’allait pas revenir mais elle n’y croyait pas trop. Pourtant elle s’efforçait d’avoir l’air heureuse et suivait ses parents dans les multiples promenades. Si elle le pouvait, elle serait rentré chez elle dès le premier soir tellement sa peur de revoir le garçon était grande.
Sur les pistes de ski, Suishi et Tatsuya s’amusé comme des fous. Ils passaient leur temps à dévalé les pistes où a faire des bonhommes de neige. Il n’y avait pas de téléphone à la station mais de toute façon, il n’en avait pas besoin. Pourtant, chacun des deux jumeaux n’étaient pas aussi joyeux qu’ils le montré. Le jour du départ, il c’était violement disputé à propos de Suichi. Tatsuya maintenant qu’elle faisait de son mieux pour les aidés alors que Suishi était persuadé qu’elle pouvait être encore plus forte. Ils s’amusaient ensemble, mais le cœur n’y était pas.
Finalement les vacances se finirent très rapidement, et il fallut rentré. Les jumeaux se disputaient encore sans arrêt dans le dos de leurs parents, Suichi restait dans sa chambre à réfléchir et à faire ses devoirs, Sho commençait à déprimer, Ichigo n’arrivait plus à dormir, Reiko ne voulait pas rentré, Sakura s’était encore embrouillé avec sa petite sœur, qui l’avait balancé dans un tas de neige le jour du retour … un peu partout le temps était à l’orage. Mia était quasiment la seule à échapper à la tension qui continuait d’avoir lieu dans tout le groupe, mais elle se posait quand même des questions.
La veille de la rentré, la mère de Suichi prépara ses valises, déçut de ne pas avoir vu son mari qui promit de venir pour la golden week. Le frère de Suichi en avait encore pour une semaine de stage et elle n’avait pas très envis de repartir en la laissant seule, mais le travaille l’attendait avec un gros reportage. Avant de partir, elle alla voir sa fille dans sa chambre.

- Suichi … je suis un peu triste qu’on n’est pas pu discuté ensemble. C’est dommage que tu ne soit pas sortit de ta chambre … mais je suppose que tu voudrais en savoir plus sur quand tu étais petite non ?
- Ano … pourquoi kaasan ?
- Nani ? A voir comment tu m’évitais, je pensais que c’était parce que tu avais compris.
- Je suis censé avoir compris quoi ?
- Suichi … tu n’es pas vraiment ma fille. Ton père et moi t’avons adopté quand tu étais encore un bébé … nous ne savions pas comment te le dire et j’ai pensé que tu te douté de quelque chose puisque tu ne me parlais plus.
- Ano … je ne comprends pas.
- Ton frère a toujours rêvé d’avoir une petite sœur, mais je ne pouvais plus avoir d’enfant à cause d’une maladie. C’est à ce moment qu’un ami qui travaillé dans un orphelinat nous a dit qu’ils avaient trouvé une petite fille devant la porte de chez eux. Ce bébé avait tout le temps une mine triste contrairement aux autres de l’orphelinat. Dès qu’il t’a vu, ton frère à dit qu’il voulait te rendre le sourire … c’est comme ça que tu es arrivé chez nous.

Suichi resta sans voix devant l’histoire de sa mère. Cela voudrait dire … qu’elle n’était pas vraiment celle qu’elle pensait être ?? Sa mère partit ensuite avec un air triste et fit signe à sa « fille » jusqu’au coin de la rue. Suichi s’allongea sur son lit, n’ayant même pas le courage de se faire le repas après la nouvelle … mais elle n’était pas au bout de ses surprises, car, à son insu, se préparé une réunion des Tomodachi Ryoku toute particulière.

- Nous voulions vous faire par d’une nouvelle très importante, expliqua Mitsune. Je sais que se n’est pas du tout le moment de vous l’apprendre mais nous n’avons pas le choix, nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre.
- On vient de nous communiquer une nouvelle, continua Rika. Nous venons d’apprendre que Suichi est en réalité …
- La sœur de Minatsuko, conclut Yume d’une voix un peu hésitante.
- NANI !! Hurla Sho qui fut le premier à reprendre ses esprits.
- Quand je pense que t’as fait ta déclaration à la sœur d’un de nos ennemis Sho-kun, rigola Tetsuo.
- Et alors, le gronda Ichigo. Sœur de Minatsuko ou pas, elle fait quand même partit des notre. Je ne sais pas pourquoi on l’a envoyer ici, mais le résultat est le même, elle a le pouvoir du cœur, elle est notre allié !
- Pas sur qu’elle le reste longtemps, soupira Tatsuya. Elle est naïve et loyale. Face à Minatsuko elle tiendra pas et se fera avoir par ses beaux discours.
- Moi je crois en Suichi, cria Sakura. C’est ma meilleure amie et je sais qu’elle restera de notre coté !
- Nous devons faire attention, repris Yume. Minatsuko vient de l’apprendre et a bien l’intention d’avoir le pouvoir du cœur dans ses rangs, même si il n’est pas le plus important pour elle.
- Pour personne, siffla Tetsuo. Elle fait jamais rien !

Une dispute éclata alors entre ceux qui était avec Suichi, et ceux qui pensé qu’elle allait trahir. Finalement, Sho conclut la discussion :

- Suichi est la fille que j’aime, je ne la laisserais pas faire une bêtise ! De toute façon elle pourrait se battre contre nous, ça ne changerait rien à mes sentiments !

De son coté, Suichi somnolait dans sa chambre. Minatsuko arriva avec un grand sourire aux lèvres. Ce n’était pas un sourire méchant … plutôt quelque chose comme … du bonheur.

- Suichi !! S’écria t’elle.
- Que fais tu ici ?! Riposta la jeune rouquine. Si tu veux te battre, je t’attends.
- Mes intentions son noble. J’ai appris il y a peu que tu étais ma sœur disparut … je veux que tu reviennes … que tu te battes avec nous.

Dans l’esprit de Suichi, les choses n’étaient pas claires. Sa mère lui en avait trop dit d’un coup, et au mauvais moment. Si c’était réellement sa sœur, elle ne pouvait pas la trahir. Et puis de toute façon, on s’en fichait pas mal d’elle ici. Mais … Sho, Sakura, Ichigo … ils l’avaient soutenues quand elle était triste, et même si Sho lui avait tourné le dos pendant deux jours, il était revenu …

- Ano … je ne peux pas. Tu es peut être ma sœur mais … mes amis sont sur terre et je ne veux pas me battre contre eux. Je ne peux pas encore faire grand-chose, je ne maîtrise pas mes pouvoirs … mais je veux être capable de protéger ceux que j’aime.

Les Tomodachi Ryoku arrivèrent quelques minutes plus tard. Ils furent obligés de forcer la serrure car la jeune fille ne répondait pas. Ils la trouvèrent dans sa chambre, et elle c’était coupé à une multitude d’endroits. Ils comprirent tous qu’elle avait décidé de rester avec eux et Sakura fut tellement contente qu’elle prit Tatsuya dans ses bras, ce qui énerva particulièrement Ichigo. Suichi se réveilla à peine quelques secondes plus tard et dit d’une petite voix :

- Je veux que l’on reste tous amis … à jamais. On ne se disputera plus !
- Promis, répondirent tout les Tomodachi Ryoku en cœur.
- En tout cas, Ichigo est vraiment la meilleure … elle a était la seule à ne jamais se posé de question et à être toujours de ton coté, expliqua Sakura à sa meilleure amie. Même moi … j’ai eu des moments où je me posé des questions.

Finalement, Suichi fut totalement rétablis grâce à la magie de Mia, dont le pouvoir pouvait guérir, et ils firent une grande fête en l’honneur de Ichigo, qui n’avait jamais douté.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Dim 18 Nov - 15:40

Note des auteurs : ----->Ray-chan : Super... Personne n'a répondu -_- Bon bah alors je vous dit que la suite est hyper-surprenante !!! Et macabre, aussi. Bref, tout va bien ! ^^ Je laisse l'antenne à ma collègue !
Otaku-chan --> SAL ... comment ça je suis à l'entenne ? KAGETSU !! FUMIER DE PRODUCTEUR ! Tu pouvais pas le dire avant ?! [Kagetsu --> je l'ai dit !] Enfin bref ... comme à son habitude, Ray-chan à trouvé moyen de me laisser la partie la plus dificile (:@) Un de ses quatre Reiko va mourrire à cause de mon ennervement XD Enfin bref ... good lecture ^^



Chapitre 24 : L'envers du décor


Ichigo avait donc put raconter à ses amis l'histoire qu'elle a eut avec Yukito. Les Tomodachi Ryoku se dirent qu'ils n'avaient vraiment pas de chance quand même... Six ennemis très forts ; Saiyoru, monstre antique de Yukino, Minatsuko, très forte en matière de combat et en plus soeur de Suichi, Takuyanashi, lointain mais puissant, Sinistra, hargneuse et rancunière, Mitsune, traitresse et têtue et Yukito, provoqueur et amoureux d'Ichigo... Tout ça n'était pas très encourageant. Suichi avait du mal à s'en remettre et le reste des vacances passa vite... Très vite. Sho avait raconter à tout le monde la découverte de l'oncle de Aoyama, ce qui avait fait une joie entière pour les Tomodachi Ryoku. Puis vint la suite des évenements avec la soirée théâtre du collège. Tout le monde s'était réuni autour de la cour, devant un podium où était le directeur. Il tenait un micro, et leva la main pour donner le silence.

- Mes chers élèves ! Vous savez certainement que samedi, la soirée théâtre aura lieu ! Et comme tous les ans, 12 élèves, comprenant un metteur en scène et onze comédiens, devront faire une pièce de théâtre ensemble ! Cette année le thème est basé sur les éléments ! Nous espérons beaucoup d'inscriptions. Pour cela, allez tout simplement dans mon bureau pour poser dans une boîte spéciale les fiches d'inscriptions ! Merci de bien vouloir prendre ces fiches dans vos salles de classes et les remplir convenablement. Nous verrons demain qui a gagné ! Très bien, maintenant que tout est dit, je vous laisse aller en cours ! déclara-t-il solanellement.

Suichi et tous les autres allèrent en salle de classe. Tetsuo fut heureux d'avoir manquer au moins 5 minutes de cours mais Tatsuya lui rappella que 5 minutes n'étaient pas grand chose. Ils le remarquèrent vite après être entrer dans la classe. Puis à midi tous se retrouvèrent à la cantine, pour une fois. Mais puisqu'il n'y avait personne, et qu'ils voulaient être dans le calme, ils décidèrent d'y aller.

- Le théâtre ? C'est quoi ? demanda Mitsune.
- Tu vas pas me dire qu'à Yukino, il n'y a pas de théâtre ? Les spectales, et tout ça ? s'étonna Suishi
- Bah non. Ou peut-être sous une autre forme... Explique-nous, Idoro ! dit Rika
- Qui ? demandèrent les jumeaux en coeur
- Suishi ! répondit Rika.
- Ah ! Alors, le théâtre, c'est d'abord un texte qu'on écrit. Ca s'appelle une pièce. La pièce, une fois écrite, elle doit avoir des tableaux pour qu'on la mette en scène. Les tableaux, sur scène, sont différenciés grâce au changement de décors, ou de personnages sur scène. Le metteur en scène a pour rôle de donner les textes aux comediens. Les comédiens ce sont ceux qui jouent... commença Suishi
- Oui ! À Yukino c'est pareil, sauf que ça s'appelle Kiyubi. Le Kiyubi c'est génial ! Sauf que c'est trop compliqué pour Rika et moi. On ne pourra jamais participer ! se rapella Mitsune.
- Alors ça tombe bien ! Car je nous ai inscrits tous les douze ! Enfin, j'ai pris la feuille ! fit la voix de Mia derrière eux.
- Quoi ? Aïzaro, tu es folle ! Je suis nulle au théâtre ! dit Ichigo, voyant Mia agiter la feuille devant eux.
- Et pourquoi tu as fais ça ? Peut-être qu'on a pas envie de jouer ! riposta Tetsuo
- J'ai fait ça car je pensais que ça nous apaiserait après toutes ces mauvaises nouvelles. dit Mia
- Excellente idée, Mia Mia ! J'adore le théâtre ! s'exclama Sho
- Et moi, je pense que ça me détenderais après avoir sut qui était ma soeur... dit Suichi d'un ton mélancolique

Sakura posa sa main sur l'épaule de Suichi. Haruka regardait avec Ichigo la feuille d'inscription. Tetsuo, Tatsuya et Suishi allèrent boire un soda un peu plus loin. Tekemoto s'assit à côté d'Aoyama et il fut surpris quand celui-ci lui dit qu'ils allaient peut-être faire la soirée théâtre. Ils remplirent chacun la fiche et tous les amis entrèrent dans le bureau du directeur. Tekemoto baissa la tête pour ne pas voir son "pire ennemi". Puis Mia déposa la feuille dans l'urne. Le lendemain, ils recevèrent tous les résultats. Et la bonne nouvelle arriva. Les douze amis furent sélectionnés ! Tout le monde se demandait qui pourrait être le metteur en scène.

- Moi, je suis la mieux placé. Je resterai dans le noir au moins. fit la voix de Reiko
- Ah ! Merveilleuse idée ! dit Tekemoto
- Génial. Maintenant, laissez-moi écrire la pièce et je reviens dans 5 minutes. dit-elle
- 5 minutes seulement ? Elle va écrire un texte en 5 minutes ? s'étonna Mia

Puis, comme promis, Reiko revint avec un texte d'une page recto-verso. Il y était écrit :


La légende du Yin et du Yang

Il y a des milliards d'années, les quatre éléments étaient unis. Le produit de tous les éléments unis en faisait qu'un et cet élément se nommait l'Existoradyte. Cet élément, dangereux comme utile, a été enfermé dans une roche sacrée, la roche de l'eau. Puis un jour, une ombre noire vint détruire cette roche, et les quatre éléments ce sont séparés dans la planète. En Asie se trouvait le feu, en Europe se trouvait l'eau, en Amérique l'air et en Afrique la terre. Un sage du nom de Shûyama décida de récolter les éléments. Seulement il se rendit compte qu'il en manquait un. La glace n'était pas là. Et donc, en Océanie, il n'y avait aucun élément. Tout le monde, qui était au courant de cette légende, pensaient qu'en Océanie il n'y avait pas besoin de glace, mais Shûyama alla dans les grands glaciers récolter de la magie de glace. Puis Shûyama alla dans tous les continents pour sauver les magies des éléments. Après de longues années, Shûyama revint avec des couleurs flamboyantes. Sa peau était blanche comme la neige, son kimono verdoyant comme les prairies, ses cheveux d'un gris étincelant. Son katana brillait d'une couleur bleue et lui même étincelait comme un soleil. Shûyama avait réussi, il avait étalé la magie des éléments dans tout le monde. Mais un mage noir nommé Reimido en voulait à Shûyama. Reimido créa le sable et le versa sur la Terre, partout où il pouvait. Shûyama, ne sachant quoi faire, alla dans le temple de Mitoro pour lui demander conseil. Mitoro lui dit : "Sage Shûyama, prends ce pouvoir qui pourra te donner l'espoir. " Et Mitoro lui céda le pouvoir de la vie. Shûyama repris grâce à la Vie tout le sable que Reimido avait semer sur la Terre. Il se rendit ensuite dans la cabane de Reimido et lui dit "La prochaine fois que tu sèmes les graines, essaie d'abord s'arroser le sol." Reimido, aveuglé par la colère, emprisonna Shûyama dans une prison de ténèbres. Avant de fermer définitivenement cette prison, il révéla à Shûyama que c'était lui qui avait détruit la roche de l'eau. Puis Shûyama rassembla toute sa force pour créer une prison de lumière où Reimido serait enfermer, comme Shûyama dans la prison de ténèbres, pour le restant de ses jours. C'est de là que sont nés le Yin et le Yang. Il y a de l'ombre dans la lumière, mais de la lumière dans l'ombre. Et pour finir, en souvenir des deux mages, Mitoro créa la Moitié et la Deuxième Moitié, afin d'expliquer que chacun a besoin d'une autre moitié.

Un temps suivit après la lecture par les Tomodachi Ryoku. Tekemoto fut le dernier à finir de lire car il est assez lent en lecture. Puis Tatsuya pris la parole.

- C'est beau, Midori. Je ne pensait pas que tu étais capable de ça.
- On voit que tu as jouer avec les noms, Reiko. Shûyama, Mitoro, Reimido... C'est bien chercher. félicita Sakura.
- Franchement, courage pour mettre ça en scène. C'est dûr ! dit Aoyama, toujours avec son air distrait.

La seule personne restée sans faire signe de félicitations ou de reproches était Suichi. Elle continuait à tenir la feuille de texte, regardant les mots écrits noir sur blanc. Elle avait l'air triste. Puis elle se décida à parler :

- Aoyama dit juste car ça risque d'être dûr de mettre ça en scène. Courage, Reiko ! dit-elle enfin en souriant.
- Merci Suichi-chan.
- SUICHI-CHAN ?! Tu as dit Suichi-chan ?! Impossible ! cria Tekemoto.
- Ca va, Inusuki. Pas besoin de crier. dit Reiko, sceptique.

Les jours suivants se consacrèrent à la répétition du spectacle, deux heures après les cours dans la salle de théâtre. Reiko aimait bien diriger ses amis et leur dire où ils devaient se placer, ce qu'ils devaient dire et tout ce genre de choses. Les rôles avaient bien étés répartis et Mia avait fait les costumes. Puis vint le jour J. Reiko donnait les dernières indications, Ichigo vérifiait sa colerette rouge, Mia regardait tous les costumes et Haruka, Suichi et Sakura étaient mortes de trac. Aoyama restait très calme, tandis que Tekemoto et Tetsuo couraient partout.

- Inusuki ! Attention, la feuille droite de ton arbre ! Tenezuko, ton grain de sable géant ! Mais faites attention, bon sang ! disait Mia.

Puis le rideau s'ouvrit. Reiko alla sur scène, et se força à sourire. Elle eut un haut-le-coeur en voyant tous les gens assis devant elle. Elle voyait ses parents, son petit frère, son professeur principal, les autres professeurs. Elle déclara solennellement l'histoire du spectacle et elle s'inclina en avant pour remercier tout le monde. Après 30 minutes de spectacle, Suichi, dans le rôle de Shûyama, s'avançait dans le moment où on voyait ses belles couleurs. Et là, le drame se produisit. Un projecteur juste au-dessus d'elle se décrocha. Reiko, l'oeil vif, se jetta sur scène et poussa Suichi. Reiko, dans la rapidité de son mouvement, tomba à terre et n'eut pas le temps de se relever que le projecteur était déjà tombé sur elle. Suichi cria, la foule se leva, on entendait le petit frère de Reiko pleurer. Reiko était enfouie sous 150 kilos de projecteur. Mia étouffa un cri et Aoyama dit : "Vous croyez qu'elle va bien ?". Tekemoto lui fit remarquer qu'être écrasé sous 150 kilos c'était tout sauf bien et le directeur appellait déjà les ambulances.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Ven 23 Nov - 22:05

Notes des auteurs:
Otaku-chan --> Alors ... encore un chapitre centré sur Suichi ^^ j'aime bien la façon dont sa relation avec Sho s'améliore ... faudrais vraiment que je trouve un moyen pour que se soit moins sur Shû-chan ^^ Ano ... que dire encore à part que j'adore ce chapitre, en particulier le passage avec Suichi qui saute par la fenêtre (ne faites jamais ça chez vous) et aussi le passage avec l'annonce du pouvoir destructeur de Suichi - reste à savoir se que ça à avoir avec le pouvoir du coeur XD - j'imagine bien un truc super violent qui tue tout le monde sur son passage (XD sadique ? moi ?) mais ça c'est à Ray-chan de s'en charger ^^
Ray-chan : ------> Oh, t'inquiète, je prévois MA touche perso avec une présence importante d'Ichigo, de Mia, de Sakura et de Tekemoto ! Youpi. Ca promet. Vive le vent d'hiver. Je vous laisse jeter un oeil à la suite. (Mais ne lancer pas votre oeil dessus, s'il vous plait.)


Chapitre 25 : Les pouvoirs de Minatsuko

Reiko fut très vite transporté aux urgences de l’hôpital le plus proche. Ses parents se dépêchèrent de venir la voir et leur inquiétude se lisait sur leurs visages. Les parents des autres tomodachi ryoku, dont aussi les « parents » de Rika et Mitsune, rejoignirent leurs enfants dans la salle d’attente, puisque, n’étant pas de la famille, ils n’avaient pas le droit de rentrer. Le frère de Suichi était encore en stage pour quelques jours et la rouquine se retrouva la seule à ne pas avoir de bras dans lesquelles se réfugier. Elle était assise sur une chaise isolée et ne cessait de pleurer depuis l’accident. Sakura regardait son amie sans oser aller la voir. Que se soit elle, Sho où bien Tetsuo, ils étaient tous d’accore sur un point … la Suichi forte et déterminée disparaissait de plus en plus. Entre l’abandon de ses amis pendant une courte période, les récentes nouvelles qu’elle avait appris et la façon dont Reiko l’avait protégé … tout cela avait affaiblie la rouquine qui ne savait plus où donner de la tête. La mère de Sakura lui proposa de venir chez elle jusqu’au retour de son frère mais la jeune fille refusa en séchant les larmes qui continuaient couler sur ses joues. Elle s’excusa ensuite auprès de tout le monde et annonça qu’elle devait rentrer chez elle. Elle n’eu même pas le courage de mettre ses rollers et se contenta de marcher à travers les rues. Elle ne savait pas si elle était perdue et de toute façon elle s’en fichait pas mal. Elle n’avait qu’une envis … se réveiller et apprendre que tout se qui c’était passé était un rêve. Après trois quarts d’heure d’errance, elle arriva chez elle et s’affala sur le canapé. La maison était plongée dans l’obscurité la plus complète. Soudain le téléphone sonna. Suichi répondit avec un air distrait et reconnue la voix de son frère à l’autre bout du téléphone. Il lui disait qu’il avait appris pour Reiko et qu’il allait rentrer le plus vite possible.

- Ne t’inquiète pas onii-kun … je me débrouille très bien, le rassura Suichi.
- Ne me ment pas îmoto ! Riposta le jeune homme. Tu as la voix de quelqu’un qui a pleuré et je suis sur que tu n’as encore rien mangé.
- J’allais commencer quand tu as appelé. Je te laisse où le riz va être cramé.

Elle raccrocha avant que son frère n’est eu le temps de répliquer et se rallongea sur le canapé. A force de sangloter, elle avait très mal à la tête et la douleur la plongea vite dans un profond sommeil.
A l’hôpital, la famille Mitoreno rentrait chez elle après avoir souhaité bonne chance aux parents de Reiko. Sho marchait à coté de sa mère en réfléchissant. Il ne savait pas du tout comment aider Suichi … il ne savait même plus si ils étaient encore ensemble. Les évènements des dernières semaines avaient tout chamboulé et il n’avait pas encore demandé à la roussette si elle pensait vraiment se qu’elle lui avait dit quand il l’avait vu pendant les vacances. Il voulait l’aider mais ne savait pas comment faire. De toutes façons, ils avaient tous cours le lendemain et il trouverait bien une solution d’ici là. Malheureusement, quand il arriva le matin, Suichi n’était pas encore arrivée. Le rouquin pensa d’abord qu’elle était un peu en retard, mais à la fin de premier cours, le directeur lui demanda de prendre les devoirs pour l’adolescente qui était malade. Quand Sakura appris ça, elle palie et commença à s’inquiéter pour la jeune fille qui était toute seule chez elle. Le reste du groupe ne remarqua même pas l’absence de la rouquine, beaucoup trop occupé à se poser des questions sur l’état de Reiko. A chaque fois qu’un professeur sortait de la salle, Mia téléphonait aux urgences mais l’état de la jeune fille restait stationnaire. A la fin de la journée, alors que d’habitude les enfants traînaient tranquillement dans la rue, les tomodachi ryoku rentrèrent chez eux sans même dire « au revoir ».
Quelques minutes après, Sho et Sakura étaient arrivés devant la maison de Suichi. Ils frappèrent plusieurs fois à la porte mais personne ne répondit. En poussant la porte, Sakura s’aperçut qu’elle était ouverte. Les volets étaient tous fermés et la maison était plongée dans l’obscurité. Suichi était toujours sur son canapé, les yeux rougis par les larmes qu’elle avait renoncé à sécher. Sho voulut s’approcher, mais elle s’écria :


- Laisser moi tranquille !
- Shû-chan … on t’apporte les devoirs, bredouilla Sakura.
- On ne va pas t’embêter, la rassura Sho.
- Je veux juste être seule ! C’est trop compliquer ?!

Sakura s’approcha de son amie, qui était maintenant assise, et la prit par l’épaule en lui murmurant des mots réconfortants, comme que Reiko s’en sortirait surment. Suichi essuya les larmes qui roulaient sur ses joues d’un rapide revers de manche et se leva brusquement.

- Vous avez raison ! Je n’ai pas le droit de me laisser abattre ! Je dois trouver un moyen de la sauver !!
- Et comment comptes tu faire ? Demanda Sho intéressé.
- Je vais allé voir dans le monde de Sinistra et Minatsuko ! Je suis sur que quelqu’un pourra nous aider.

Les deux collégiens tentèrent de résonner leur camarade en lui rappelant que c’était remplis de monstre, puis voyant que ça ne servait à rien, Sakura téléphona à Ichigo pour lui demander de l’aide. Dès qu’elle fut présente, les quatre enfants cherchèrent un moyen de se téléporter, avant de réussir et d’atterrir au milieu d’un triste paysage. Ichigo sentit un petit frissonnement lui parcourir le dos et elle regretta d’avoir oublié sa veste. Suichi paraissait déterminée et, bien que frigorifier et inquiète, sa meilleure amie était heureuse de voir qu’elle allait mieux. Sho suivait la rouquine de près, ne sachant pas quoi dire, comment chercher et surtout, étant un peu gêné par le fait qu’il ne sache rien sur les sentiments de la jeune fille. L’adolescente n’avait pas l’air de s’en apercevoir et marchait tout droit sans savoir où elle allait, ne sachant même pas où elle devait chercher, se contentant d’aller devant elle. Alors qu’Ichigo, Sakura et Sho étaient fatigués et voulaient s’arrêter, ils tombèrent sur Minatsuko … en effet le verbe ‘tomber’ est totalement approprié puisque Suichi a trébuché sur un caillou et a dérapé sur sa sœur. En la voyant, un sourire éclaira le visage de leur ennemie.

- Suichi-chan … tu t’es décidé à venir avec nous finalement ?
- Et bien, fit semblant de réfléchir la rouquine, en fait non … en tout cas pas après comment tu m’as fais mal la dernière fois !
- Sumimasen îmoto, s’excusa faussement la fille aux cheveux noirs. Mais alors pourquoi es tu là ?
- J’ai besoin de ton aide !
- Tu ne veux pas venir avec moi et je devrais faire quelque chose pour toi ? Tu es complètement folle ma pauvre fille, la réprimanda sa grande sœur.
- Nous sommes quand même sœur … tu dois bien me rendre un petit service …
- Surtout que si tu ne le fais pas, renchérie Sakura qui avait compris l’idée de son amie, elle risque de déprimer et de mourir de chagrin … tu serais entièrement responsable de sa mort … tu t’en voudrais non ?
- C’est ma mission de tuer ceux qui s’opposent à moi, protesta la brune d’un air sombre.
- Peut être … mais ta sœur quand même, l’amadoua Ichigo, tu ne vas pas la laisser tomber comme ça tu ne crois pas ?
- Vous avez gagné … mais il me faudra quelque chose en échange, capitula l’ennemie du groupe. Je voudrais que Suichi reste avec moi.
- C’est hors de question ! S’écria Sho, qui oublia qu’il était fatigué. Suichi restera avec nous !
- Sho-kun, tenta de le calmer l’intéressée, on a pas le temps de parlementer ! C’est la vie de Reiko qui est en jeu et on ne peut pas la perdre comme ça. Rassure toi, tout ira bien.
- Su …, commença l’adolescent.

Suichi mit son doigt sur la douche du jeune garçon pour lui faire signe de ne rien rajouter. Le rouquin ne savait pas quoi faire … il était impossible de faire changer Suichi d’avis, il le savait. Et pourtant … Mais avant qu’il est eu le temps de réfléchir, Suichi s’approcha de lui et lui posa un délicat baiser sur ses lèvres, provoquant une petite teinte rouge sur les joues du garçon.

- Je suis désolé pour ce que je t’ai dit quand il y avait ma mère Sho. Je t’aime vraiment tu sais.

Le rouquin ne sut quoi répondre, et se contenta de suivre Minatsuko vers la terre. Une fois à l’hôpital, elle concentra tout ses pouvoirs en la personne de Reiko pour guérir les blessures qui avait été faites au niveau des os et de tout les endroits qui avait été en contact avec les projecteurs.
Une fois que la jeune fille se fut réveillé, à la grande surprise des médecins, Suichi fut contrainte d’accompagner sa sœur. Avant qu’elle parte, elle entendit Sho lui crier :

- On te laissera pas Suichi ! Je viens te chercher et je te promets que tu reviendras avec nous !!


Le lendemain, Suichi était encore manquante, contrairement à Reiko qui, à la stupéfaction de tous, allait maintenant beaucoup mieux et avait même eu le droit de sortir de l’hôpital – logique si elle est en cours. Sho passa la journée à regarder la place vide de la fillette qu’il aimait, jurant qu’il allait se venger. Le soir même, à la fin des cours, il alla voir Mitsune, qui rangeait tranquillement son sac.

- Comment on fait pour aller chez Minatsuko, demanda le garçon d’une voix dure.
- Tu n’es pas sérieux, intervint Ichigo qui était à coté. Hier ne t’as pas suffis ? Tu veux y retourner ?
- Je ne laisserais pas Suichi entre les mains de sa sœur … qui sait les lavages de cerveaux qu’elle peut lui faire ! Je refuse qu’on lui fasse du mal !!
- Si tes intentions sont nobles, je t’y amène, répondit Mitsune de son éternel voix calme. Mais il faudra faire attention.
- Je viens, ajouta Reiko qui était venu voir ce qui se passait. Suichi a fait ça pour me sauver.
- Et elle l’a fait parce que tu l’as sauvé, ironisa Tatsuya qui était devant. Voilà pourquoi l’honneur se perd. On se met dans des situations impossibles pour aider une personne qui va elle-même se mettre dans des situations pas possible pour nous remercier.
- Tu devrais dire ça à Suichi … elle fait toujours des bêtises de cette manière, plaisanta Sakura qui venait pour parler à Sho. Alors Sho-kun … tu voulais faire bande à part ? On y va tous !

Pendant que sur terre, l’expédition se préparait, Suichi était allongée sur un grand lit. Minatsuko lui avait donné l’une des plus grandes chambres d’un château où vivait Sinistra, elle et Takuyanashi. Elle fini par s’assoire sur le dort du lit et balança ses jambes en pensant à Sho. Elle posa deux de ses doigts sur ses lèvres, à l’endroit où elle avait embrassé le jeune garçon et se sentit rougir. C’est à se moment là que Minatsuko entra dans la pièce. En voyant le rouge sur les joues de sa sœur, elle comprit à qui elle pensait. Après une longue discutions, où Suichi fahi frapper la jeune brune, Minatsuko sortit de la chambre en disant juste ses mots :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Ven 23 Nov - 22:05

- Je me demanderais toujours pourquoi nos parents ont eu l’idée de te mettre sur terre … j’ai toujours pensé que c’était pour te protéger de moi … mais finalement c’était peut être pour protéger notre monde de tes pouvoirs destructeurs.

Elle ferma la porte et la rouquine entendit un verrou. Elle était de nouveau enfermée. Alors qu’elle désespérait, elle entendit un grand bruit de verre dans la cours. Elle regarda par la fenêtre de sa chambre, verrouillée aussi, et aperçut Reiko qui pestait sur Aoyama.


- On fait pas plus discret comment entré ! Bravo monsieur je sais tout !
- T’as pas changé Reiko ! Cria Suichi depuis la fenêtre. Sakura, j’espère que tu maîtrises tes pouvoirs parce que je vais en avoir besoin.

Sur le coup, la jeune fillette ne compris pas le sens de la phrase, mais en voyant son amie reculer de la fenêtre, elle prépara un grand souffle d’air chaud qui arriva au niveau du premier étage lorsque la fenêtre de la chambre de Suichi, au troisième, se brisa avec un bruit de cristal. Le pouvoir de Sakura n’étant pas assez puissant pour porter la rouquine, Tekemoto fit pousser un arbre qui amortit la chute de l’adolescente. Suichi s’en sortit avec seulement quelques égratignures causées par son choc avec le verre et les branches des arbres. Alors que Mitsune et Rika rassemblaient leurs pouvoirs pour ramener le groupe chez lui, Minatsuko cria à sa sœur :

-tu pourras t’enfuir autant de fois que tu veux, de toutes façons nous sommes liés, tu finiras par revenir vers moi !

Une fois rentré chez elle, la rouquine enfila son pyjama et, pour le troisième jour de suite, ne se prépara rien à manger. Elle se mit sous les dras, entendant dans sa tête les paroles de Minatsuko … « nous sommes liés » … elle savait qu’elle ne pourrait pas éternellement échapper à sa sœur … non, se qui lui faisait le plus mal à la tête, c’était les paroles qu’elle avait dit dans la chambre : « Si nos parents t’on conduit sur terre … c’était surment pour protéger notre monde de tes pouvoirs ravageurs. » Quels étaient ces pouvoirs dont elle ignorait l’existence ?

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Mar 4 Déc - 19:55

Note des auteurs : ------->
Ray - chan : Non ce n'est pas une reprise de PM que j'écris là mais bien la suite de TR ! Elle est assez zarbi... Et surtout expédiée XD !
Momo-chan --> je suis désolé d'avoir changé la couleur Ray-chan mais ça me stressait trop ! Un chapitre riche en rebondissement et qui, pour une fois (XD) ne m'a pas fait sauter au plafond quand j'ai lu la fin. Changeons de sujet XD (c'est vrai quoi, fait les remplir ces espaces) en se moment je me passione pour un nouveau manga dont les personnages ont la particuliarité d'avoir des orreilles de chats ... c'est trop kawai !!!!!


Chapitre 26 : L'Existoradyte

Cher Journal,

La hausse de pouvoir en ma soeur me fait sourire car quand elle trouvera la pierre du coeur elle deviendra incontrolable et reviendra vers moi. Elle saura quoi faire. Comme ça, on aura plus besoin de Sayoru. La suite du plan est que Mitsune Ao retourne sur Terre pour faire semblant d'avoir réfléchi et d'être de leur côté. Une fois fait, elle les attirera dans un piège et le tour sera joué. Quant à Yukito, il est sûr de ne pas pouvoir aimer la détentrice du pouvoir du feu ; elle aime celui qui a la Moitié. Bon je te laisse, j'ai une réunion avec Sinistra et Takuya.

Minatsuko referma un cahier bleu de la même marque que celui de Suichi. Elle alla dans la salle de réunion et s'instinlla. Plus loin dans la galaxie, sur Terre, les Tomodachi Ryoku étaient en week-end. Ils en avaient profité pour chercher les Kokoro Power. Ils allèrent tous chez Aoyama qui était un passioné de recherche et certains prirent le botin, d'autre allèrent sur l'ordinateur du père d'Aoyama. Puis Tatsuya s'écria :

- J'ai trouvé ! Ino Sukiya, 12, avenue des cerisiers. Elle habite à côté de chez toi, Tekemoto. Tu va pouvoir aller la voir dès demain !
- Pourquoi demain ? Aujourd'hui même ! s'écria Suichi, pleine d'enthousiasme.

Tout le petit groupe remercia les parents d'Aoyama pour avoir laisser entrer onze personnes de plus et allèrent au 12, avenue des cerisiers. Ils regardèrent sur la boite aux lettres : Sukiya Ino

- Au moins elle habite seule. C'est déjà ça. dit Tekemoto

Ils appuyèrent sur la sonnette et une femme grande, blonde, avec de très longs cheveux apparût. Elle leur souria puis les fit entrer sans demander qui c'était. Elle leur servit une tasse de thé puis demanda enfin :

- Alors, les petits nouveaux, c'est quoi vos pouvoirs ?
- C'est compliqué et long. Mais on pourrais déjà se présenter ! Moi c'est Miyazaro Ichigo. dit cette dernière

Tout le monde se présenta avec son pouvoir. Tekemoto et Tetsuo firent en sable et en terre la forme des lettres de leurs noms et prénoms. Ino leur demanda comment ils avaient sût qui elle était et où elle habitait et ils répondirent "Karasu Mitoreno. Sinon on a cherché dans le botin. On a aussi trouvé où était Ryo." Quand Sakura avait citer le nom du détenteur du pouvoir de la Moitié, Ino devint toute rouge.

- J'étais amoureuse de lui à l'époque. Mais quand j'ai vu qu'il avait quitté le groupe, j'ai changer d'avis.
- Mon oncle a quitté le groupe ? s'étonna Aoyama
- Oh, il n'a jamais aimer son pouvoir et son rôle. Il n'était pas trop enthousiaste, quoi. raconta Ino
- Mais expliquez-moi plutôt pourquoi vous venez me voir ! Il y a forcément une raison ! ajouta Ino rapidement.
- Eh bien voilà, Minatsuko, notre ennemie jurée, est en fait ma soeur. Ca, on vient de l'apprendre. Et donc, nous avons besoin de l'aide des Kokoro Power car Minatsuko a dit que "peut-être que nos parents m'ont envoyée sur Terre à cause de mes pouvoirs ravageurs". Et on pense que vous pourrez nous aider. Nous aider à comprendre quels sont ces pouvoirs ravageurs, et nous aider à combattre Minatsuko. fit Suichi
- Minatsuko ? La fille de Mana ? demanda Yumi
- Euh, certainement, mais bon, elle est méchante, quoi. répondit maladroitement Tetsuo
- Donc la petite serait donc la fille de Mana. Wouah, elle en a trois. C'est bien ! Bon, Suichi, c'est ça ? Tu es l'héritière de l'horrible pouvoir de l'Existoradyte. Il dévaste et tue tout ce qu'il touche. Tu as bien fait d'être du camp de la lumière. dit Ino
- L'Existoraquoi ? demanda Tatsuya
- L'Existoradyte, onii-san ! dit Suishi
- C'est bizarre, c'est composé de quoi ? demanda Suichi
- En même temps des quatres éléments et de la mort. Il y a du cristal de mort, dedans. C'est très dangereux ! répondit Ino
- Mais mon pouvoir du coeur, il est toujours là ? demanda Suichi, très curieuse
- Non, normalement. Justement, vous devez retrouver vous tous la pierre du Feu, la pierre de l'Eau, de la Terre et celle de l'Air, sans oublier celle du coeur. Mais si le déteneur du pouvoir de...l'eau par exemple, touche la pierre du feu, il mourra. Donc il ne peut que toucher la pierre de son élément. Vous devriez y aller seuls. Sakura, tu ira dans les montagnes du petit village de Oto. Toi, Ichigo, dans les volcans cachés de Rikari. Mia ira sans aucun doute à notre belle plage, mais tu devras plonger. Et enfin, Tekemoto, tu iras dans la forêt de Tokidorada. Et quand toutes les pierres seront là, Suichi, tu ira dans les égoûts pour retrouver ta pierre et donc retrouver ton pouvoir. Je vous donne à chaqun des badges avec lesquels vous pourrez communiquer. raconta Ino
- Super... Ca promet... fit Tekemoto
- Mais une fois la pierre du coeur retrouvée, l'Existoradyte contenue en moi sera disipée ? demanda Suichi
- Oui, si la pierre est intacte. Il faudra faire bien attention à ne pas l'égratiner. recommenda Ino

Puis elle donna le signal à Sakura, Ichigo, Tekemoto et Mia de partir. Mia alla en direction de la plage. Elle s'assit au bord de l'eau. À cette heure ci, la plage était déserte. Elle se demandait comment plonger sans se boucher le nez ou aller si profondément sans retenir sa respiration. En effet, l'apnée n'était pas le point fort de Mia. Puis, une idée éclaira sa tête : faire une bulle d'eau autour de sa tête pour respirer normalement. Alors elle le fit et plongea sous l'eau. Elle y découvrit des poissons de toutes les couleurs, des dauphins nageant rapidement mais surtout de l'eau glacée. Elle avait froid, très froid. Mais elle devait tenir. Rien ne l'empêchera d'aider Suichi. Elle devait réussir. Apès certainement cinq minutes, elle trouva une grotte. Mia s'y dirigea et vit qu'il n'y avait plus d'eau. Elle fit disparaître sa bulle d'air et s'aventura à l'intérieur.

- C'est sûrement là que la pierre de l'eau s'y trouve.

Après maintes recherches, elle trouva un corail assez bizarre. Il était bleu, et un peu rond. Mia le retourna et vit écrit : La pierre de l'eau se trouve à 5 pas au nord-est d'ici. Mia avança de 5 pas en direction du nord est et y trouva une petite pierre bleue cintillante. Mia s'écria "OUAIS !!!" et repartit en faisant une bulle d'air.
Sakura fut téléportée par Ino aux montagnes d'Oto. Tekemoto alla dans la forêt de Tokidorada et Ichigo près des volcans de Rikari. Tous trouvèrent avec succès leur pierre un peu de la même façon que Mia. Une fois retournés à Tokyo, Ino donna le signal de départ à Suichi, qui partit de suite. Une fois dans les égoûts, elle trouva un portail vers l'autre monde. Elle y entra sans hésitation et découvrit Yukino.

"C'était donc ça, ce que Minatsuko disait. Si j'entre dans un portail menant à la Dimension Négative, je me retrouve quand même à Yukino. " pensa Suichi

Elle s'avançait dans ce monde baigné de lumière, maintenant que certaines réparations avaient étées faites. Suichi explora le paysage à la recherche de la pierre du coeur. Après de grandes recherches d'au moins trente minutes, elle se rendit compte qu'elle était dans le château de Minatsuko et que celle-ci se tenait devant elle.

- Tu vas me donner ton pouvoir ou non ? demanda Minatsuko, violente
- Pourquoi devrais-je te le donner si tu vas faire du mal aux villageois une fois ce pouvoir t'appartenant ? répondit la rouquine
- Car je suis ta grande soeur, Shû. fit Minatsuko

Suichi se voûta le dos, puis fit demi tour en courant. Des petits enfants en ville la montrait du doigt et disait : "C'est elle, la tueuse, Marion !" "Mais non, elle s'appelle Suiki !" "Mais vous êtes bêtes, vous deux, c'est Suichi la morte vivante !" Et fût un moment où Suichi trébucha sur une pierre rose. Elle se releva et la ramassa : C'était la pierre du coeur. Suichi repartit vite et retourna au portail. Elle se retrouva dans les égoûts de Tokyo. Elle retourna à la surface, chez Ino et raconta tout à tout le monde. Ino fit rentrer la pierre du coeur dans Suichi et elle se débarrassa de l'Existoradyte.
Plus loin dans la ville, Rika et Mitsune regardaient l'arbre généalogique de Minatsuko.

- Nom de famille : AAH ?! Rika, regarde ça ! fit Mitsune
- Quoi, îmoto ? demanda Rika
- Nom de famille : Miyazaro.... Mère: Mana Miyazaro, Père : Takeshi Miyazaro. Enfants : Minatsuko Miyazaro, Suichi Miyazaro et... Ichigo Miyazaro.
- Cela veut dire que Mana a aussi des pouvoirs ? demanda Rika
- Cela veut surtout dire qu'on a trois soeurs sur le dos qui ne se ressemblent pas du tout, ayant un caractère totalement différent et ayant des pouvoirs ! fit Mitsune en riant
- Soit sérieuse, s'il te plaît.

Les deux soeurs se promirent d'aller voir Mana dès demain.


_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Jeu 6 Déc - 22:17

Notes des auteurs:
Momo-chan --> je dois avouer que je suis FAN de ce chapitre XD c'est un peu prétencieux mais bon, j'avoue que je l'aime bien et qu'il me donne trop envis de savoir qui est le frangin de Suichi ^///^ En plus - c'est pas encore précisé mais je le ferais un de ses quatre - il a la cote auprès des filles ^^
Ray-chan : Ouais ouais... Ce chapitre est génial ! Mais sérieusement, tes chapitres sont nettement mieux que les miens, car moi y'a trop de BlaBla. Donc la preuve que je suis bavarde ! Ah Ah ! Bon allez la suite !
Momo-chan: moi j'aime bien tes chapitres ... sauf quand je dois écrire la suite XD

Chapitre 27 : le rêve de Suichi (Suichi no yume ou Yume no Suichi ... XD)

Suichi était maintenant chez elle et attendait avec impatience de rencontrer sa « mère ». Elle avait beaucoup de question à lui poser : pourquoi est ce qu’elle l’avait abandonné, pourquoi avoir gardé seulement Ichigo … En y réfléchissant, elle s’aperçut qu’elle était jalouse de son amie, et en avait honte. Elle se leva de son canapé et, pour la première fois depuis l’accident de Reiko, alla dans sa chambre et prit sa couverture. C’était le week end, elle n’avait pas besoin de travailler et elle commençait à se sentir mieux. Son frère allait rentrer dans le courant de la semaine et cette idée réchauffa le cœur de la jeune rousse, qui ne put s’empêcher de penser :

- Le cœur … mon pouvoir et pourtant se qui me permet de savoir que je suis amoureuse de Sho … pourquoi est ce qu’un organe si beau, me parait d’un coup tellement maléfique ?

La rouquine se leva et enfila son manteau, attrapa son porte monnaie et descendit. Ces derniers temps elle mangeait seulement un bout de pain de temps en temps et elle commençait à avoir vraiment faim alors elle alla s’acheter un nikuman et un taiyaki, avant de rentrer dans la maison qu’elle utilisait maintenant seule. Elle décida de prendre un vrai bain pour une fois et elle alla donc dans la salle du rez de chausser. Elle commença à faire couler l’eau dans la baignoire et retira ses vêtements pour se laver puis rentra dans l’eau avec une pile de manga qu’elle n’avait pas encore lu. A peine fut elle dans la baignoire qu’elle lâcha le livre qu’elle avait commencé à lire et mit la tête dans la mousse. Un vieux canard en plastique flottait à la surface et la rouquine commença à le fixer sans raison particulière, puis en ayant marre, elle sortit en enfilant sa serviette de bain avant de mettre son pyjama. Elle retourna ensuite de nouveau dans le salon et s’allongea dans le canapé, la couverture sur elle, puis mangea son « repas » en regardant la télévision. Il n’y avait aucun programme digne d’intérêt mais comme elle n’avait rien à faire, elle la laissa allumé et commença à s’endormir dans un profond sommeil. Des souvenirs lui revenaient mémoires … elle avait trois ans et pourtant ne parvenait pas encore à marcher. Depuis son adoption, elle n’avait pas prononcé un mot, si bien que ses parents se demandaient si elle n’était pas muette. Elle allait à la maternelle où elle restait toujours seule, sans vraiment faire attention à se qui se passait autours d’elle. A l’époque, elle habitait encore à Okinawa et ses parents l’accompagnait à la plage tout les week-end, espérant un miracle, mais la jeune fille restait muette. Un jour pourtant, son frère avait décidé de prendre les choses en main.

- Suichi-chan, lui disait il gentiment, je suis ton grand frère, Masato. On restera toujours ensemble Suichi, ici personne ne t’abandonnera. Tes anciens parents n’avaient peut être pas d’argents et c’est pour ça … mais rassure toi, je ne te laisserais jamais partir ! Je te le promets !

Suichi était d’abord resté immobile, ne sachant pas quoi répondre à cette démonstration d’affection, puis après que son frère lui ait ébouriffé les cheveux et ait commencé à retourner auprès de ses parents, elle lui avait attrapé la cheville un chuchotant :

- Ma … sa … to, t’en vas pas.

C’était les premiers mots de la rouquine … le jeune garçon l’avait alors prit dans ses bras et lui avait promis de rester et souriant. Suichi avait pleuré … peut être … son rêve ne le lui montra pas précisément, mais elle se souvenait d’avoir sentit quelque chose d’horrible à se moment là …
La rouquine sursauta brusquement et remarqua la faible lumière de la télévision. Son taiyaki était en morceau dans ses mains, elle c’était surment endormit en le tenant dans ses mains. Elle respirait péniblement et ne put faire partir l’image de son frère de son esprit. Elle avait peur et des larmes commençaient à couler sans raison sur ses joues. Elle était en pyjama, pieds nus, mais elle sortit quand même de chez elle et courut dans les rues jusqu'à la rue natsu puis regarda l’heure … trois heures du matin … elle ne savait pas avec précision la fenêtre où habitait Sho, et il n’était surment pas réveillé à une heure pareil, pour arranger le tout, elle s’aperçut qu’elle n’avait pas son portable. Alors qu’elle allait renoncer et rentrer chez elle, une voix l’interpella :

- Yokoyama-chan ? Que fais tu dehors aussi tard ? Tu étais avec Sho-kun ?
- Yu … Yuki-kun ? Bredouilla la rouquine encore sous le choc. Non … en fait je passais par là, mais j’allais rentrer.
- En pyjama ? Ironisa le frère de Sho. Tu crois vraiment que je vais te croire ? Allez, entre au moins prendre un chocolat. Kaasan et Ôtosan sont absents pour la soirée, ils sont chez des amis.
- Et toi, demanda Suichi en commençant à sourire, où étais tu pour rentrer si tard ? Chez une amie ?
- Non, à une fête chez mon meilleur pote … mais pourquoi je rends des comptes à une gamine ? Allez, entre au lieux de parler.

Il ouvrit la porte et alluma la lumière de l’entré, invitant la jeune rousse à en faire de même. Elle commençait à avoir froid dehors et ses petits pieds étaient maintenant tout sals, aussi finit elle par pénétrer dans la maison, avec timidité. Yuki, c’était son surnom, il s’appelait Yukito, s’excusa et alla dans un couloir avant de revenir avec une paire de chaussons qu’il passa à Suichi. Ensuite les deux jeunes gens allèrent dans le salon où Sho était endormis dans son canapé, la télé allumée. Yuki secoua son petit frère qui se réveilla, fatigué.

- Ano … qu’est ce qui se passe Yuki-kun ?
- Tu profites que je sois pas là pour regarder la télévision jusqu’à pas d’heures ! C’est pas sérieux du tout ôtoto-kun.
- Non en fait je faisais allusion à la présence de Suichi, chez nous, alors qu’il fait nuit … et en pyjama de surcroît.
- Je suis désolé, s’excusa automatiquement la rouquine. Je … j’ai fait un cauchemard et j’ai eu peur alors … comme je ne savais pas quoi faire …
- Je ne te demandais pas de te justifier, répondit gentiment le petit roux en souriant. Tu dois être très fatigué … Yuki va et moi on va te raccompagner tu veux ?
- Pourquoi je devrais venir ? Se plaignit alors l’autre garçon qui se sentait oublié. T’as qu’à la raccompagner seule ta copine !

Sho accepta sur un air de défis, sortit deux manteaux et deux paires de bottes avant d’aller dehors avec Suichi, maintenant couvert. Quand ils furent assez loin de la maison de Sho, le garçon demanda à sa petite amie :

- Pourquoi tu es venue ?
- Je te l’ai expliqué, dit la rouquine en rougissant.
- Oui, mais tu ne m’as pas raconté ton cauchemard … ça a un rapport avec nos pouvoirs ?
- Je ne sais pas … je ne me souviens plus de rien, sanglota la petite rousse. Je sais juste que j’ai eu peur pour mon frère … Je crois que je devrais allé sur Yukino pour voir si Minatsuko ne l’a pas kidnappé.
- Pour tomber dans son piège ? Il est hors de question que je te laisse faire !!
- Et si ce n’était pas un piège et que mon frère allait vraiment mal ? Toi tu t’en fiches de toute façon ! Tu as Yuki, qui est sympa, tes parents qui t’adorent … moi je n’ai que Masato ! Mon père et ma mère ne sont jamais là ! Je ne les vois que pendant les vacances et sinon je suis toute seule à la maison ! Ichigo, elle au moins elle a notre mère !!

La rouquine appuya bien sur le « notre » et recommença à pleurer. Elle c’était un peu emportée, et maintenant elle s’en rendait compte. Elle voulait s’excuser mais les larmes l’empêcher de parler … les larmes et surtout ce ne nœud dans sa gorge. Sho lui prit la main pour qu’elle s’arrête et lui essuya les larmes.

- Je suis désolé Suichi, s’excusa t’il ensuite. J’ai tendance à oublier que tu vis toute seule. Tu me pardonnes ?

La rouquine acquiesça un signe de tête puis, une fois devant sa maison, Sho continua à avancer, traînant derrière elle la jeune fille dont il ne lâchait pas la main. La jeune rousse ne savait pas quoi dire et se contentait de le suivre jusqu’à se qu’ils arrivent devant chez Ino. Le garçon frappa à la porte et c’est ébouriffé que la jeune femme vînt leur ouvrir … suivit de prêt par Ichigo.

- Qu’est ce que tu fais là ? Demanda Sho en la voyant.
- Je peux vous retourner la question, répliqua la jeune fille à son tour.
- Ichigo a voulu dormir chez moi ce soir, expliqua Ino. Elle voulait être sur de ne pas poser de question à votre mère sans toi Suichi.

La rouquine rougit à cette délicate attention et tenta de stopper ses pleures. Ino finit par les inviter à rentre pour connaître le motif de leur visite.


- En fait, dit Sho en regardant ses bottes, Suichi a eu une drôle d’impression à propos de son frère et elle veut savoir si il va bien … alors on a pensé que peut être que vous, vous sauriez comment aller sur Yukino pour voir Minatsuko.
- Evidemment … mais je ne suis pas sur que se soit une bonne idée. Tu es sur que ton amie veut y aller ? Elle n’a pas l’air en forme.
- M’en fiche ! Cria Suichi qui avait retrouvé ses esprits. Si mon frère est en danger je dois aller l’aider … c’est normal ! Il le ferait pour moi !
- D’accore … Alors tenez vous tous la main pour le donner un peu de votre pouvoir, toi aussi Ichigo.

L’ancienne Kokoro ferma les yeux et prononça une drôle de parole, qui fit apparaître un portail semblable à celui de l’après midi. Suichi s’y engouffra la première, suivit de près par Sho et Ichigo. Après avoir poussé un long soupire, Ino rentra à son tour dans l’autre monde.
Sur Yukino, il faisait encore jour et les enfants avaient l’air particulièrement agité. Alors que Suichi avançait dans la ville en direction du château, les petits se bousculé pour le pas se retrouver trop près d’elle. Alors que l’un d’entre eux voulait s’enfuir en la voyant arriver, il trébucha sur un caillou et s’égratigna le genou. Suichi accourut alors vers lui, se qui le terrifia encore plus, et demanda à Sho d’allait chercher de l’eau. Celui-ci s’exécuta et revint quelques minutes plus tard avec un seau plein, dans lequel la rouquine trempa un mouchoir qui traînait dans la poche de son pyjama. En voyant que la jeune fille ne lui voulait aucun mal, le garçon se calma et ses amis se rapprochèrent.

- T’as pas l’air messante madame, affirma un petit garçon qui devait avoir trois ans.
- Je n’ai pas de raison de l’être.
- Tu es la sœur de la méchante sorcière ! S’exclama l’un des garçons plus âgés.
- C’est possible, déclara Suichi, mais ce n’est pas parce que je suis sa sœur que je l’aime … je n’ai jamais vécu avec elle et je ne la connaissais même pas avant quelques jours donc je n’ai aucune raison d’être comme elle. Par contre j’aime beaucoup mon frère, sur terre. C’est un garçon très grand avec les cheveux noirs … est ce que vous l’avez vu ?
- Akemi l’a vu ! Cria un petit garçon dans la foule.
- Qui est Akemi ? Demanda Suichi à celui qui avait parlé.
- C’est le garçon là bas, qui se cache. Il l’a vu, il était avec la messante sorcière et il dormait. Akemi a dit qu’il fallait allé l’aider mais on a pas osé alors il y est allé tout seul et la sorcière lui a envoyé un truc bizarre.
- T’es pas obliger de raconter ma vie non plus, ronchonna le dénommer Akemi. Puisque de toute façon les présentations sont faites … je suis Akemi Katsumi.
- C’est le frère du chef de ceux qui veulent faire partir les deux sorcières et le méchant sorcier, renchérit celui qui avait commencé.
- Toi je t’ai dit d’arrêter de dire ma vie.
- Akemi, dit alors Suichi en le prenant pas la main, je te remercie d’avoir voulu sauver Masato, mon frère. Je te promets que je vais faire regretter à cette vilaine ce qu’elle t’a fait !
- Oui mais demain ! Annonça Ino. Je pense que Sinistra et Takuyanashi viendront l’aider … on aura besoin de tout les pouvoirs.

Suichi riposta et finit par se résigner à rentrer, mais promettant aux jeunes enfants de tous les venger, puis Ino alla chercher Ichigo qui était allé aider des villageois à faire les travaux domestiques.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Livious
Petit Poupon


Féminin
Nombre de messages : 298
Age : 21
Passion(s) : : Dessin
Humeur ? : o/
Date d'inscription : 28/10/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Dim 9 Déc - 15:21

J'aime beaucoup, c'est bien écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Lun 10 Déc - 21:21

Note des auteurs : ------>
Ray - chan : Enfin ! Une lectrice ! Merci beaucoup Suko, heureusement que tu es là ! La révolution des femmes ! Allez les filles ! (Nefertiti, Jade, Lara Croft, Zelda, suivez-moi, en avant toutes !) Bon, je me calme. Allez, je suis heureuse de ce chapitre. Surtout son nom. Super méga Ichigoisé mais c'est pas grave, ceux de momo sont Suichisé. Désolée chère amie. J'aime le (faux) retour de Mitsune Ao. Mon héroïne, Mitsune. Dommage qu'ici, elle soit méchante. Bon voilà quoi. À bientôt pour de nouvelles aventures !
Momo-chan --> Yoppppp !!!!!!!! Après une arrivé bien remarqué [Kagetsu: Yokoyama-sama, calmez vous je vous en supplis ... c'est du direct] je vous redis bonjour. En effet pas mal Ichigoisé ... mais moins que les miens sont Suichisé XD Enfin bref ... c'est vrai que le retour de Mitsu-chan est mal ... mais j'ai encore eu bobo pour faire le chapitre suivant T^T finalement j'ai décidé qu'il serait Masatoisé et Suichisé, avec un peu de Shoisé XD Good luck pour comprendre.



Chapitre 28 : Les réponses aux questions


Le lendemain matin, Haruka était la première à se lever dans le groupe des tomodachi ryoku. Elle pensa à Suichi et Ichigo, en sachant que Rika et Mitsune allaient aller chez Mana aujourd'hui. Elle se demandait quel (ou quels !) pouvoir pouvait avoir la maman d'Ichigo... Enfin de Suichi-Ichigo-Minatsuko. Elle était tellement habituée à penser que Mana était la mère d'Ichigo seulement. Peut-être Mana avait-elle le pouvoir de la lumière ?! Ah non... Certainement pas. Haruka préféra laisser tomber et attendre la suite. Elle alla se doucher et se prépara une tasse de thé. Elle la but tranquillement.

De l'autre côté de la ville, Ichigo et Suichi se réveillèrent dans la petite maison de Ino Sukiya. En effet, les deux avait dormit chez elle de peur de poser trop de questions à leur mère. Bizarrement, Ichigo, dépassée par les évènements, ne pensait presque plus à Tatsuya. Elle et sa soeur n'osaient presque plus se parler. Elles pensaient toutes les deux à leur grande soeur presque majeur, Minatsuko. Plus tard dans la matinée, elles allèrent chez Tekemoto, qui devait appeller Tetsuo, qui devait appeler Tatsuya, qui devait téléphoner à Sho.... enfin, une longue chaîne. Peu après, ils allèrent tous, sauf Rika et Mitsune, à Yukino pour sauver Masato. Après 30 minutes de marche - le château est loin par rapport au portail d'entrée - Suichi fut prise d'un malaise.

- Nee-chan ! Ca va ?! demanda Ichigo

Suichi se réveilla un peu plus tard, ne dit rien et alla en direction du château. Les autres la suivirent. Arrivée devant la porte, Suichi se retourna envoya un rayon rose sur ses amis et dit :

- C'est ma soeur, c'est ma mission. Je dois y aller.

Et entra dans le château.

- Je savais bien qu'on ne pouvait pas lui faire confiance... dit Tetsuo

Quelques minutes plus tard, elle ressortit avec des yeux flamboyants et relança une attaque plus forte et les tomodachi ryoku tombèrent à terre. Minatsuko dit à Ichigo :

- J'ai appris que tu étais ma soeur, Miyazaro... Alors notre vrai nom de famille est Miyazaro. C'est génial, franchement.... Nous allons bientôt avoir une vraie réunion de famille !
- Au revoir, amis ! fit Suichi, violente

Une fois sur Terre, tout le monde fut suivit par Mitsune Ao. Elle leur dit qu'elle avait changé de camp une nouvelle fois et le groupe l'accepta. Ichigo n'en revenait pas et fut presque en colère que Mitsune intègre leur groupe. Personne ne pourrait remplacer sa soeur. Personne ! Alors, elle décida d'aller chez elle. Quand elle arriva, elle trouva Rika et Mitsune dans le salon.

- Mais alors pourquoi ne pas nous aider ?! C'est la vie de vos filles qui est en jeu ! Et Minatsuko, parlez-nous de l'enfance de Minatsuko, s'il vous plaît. Je vous en suplie ! Je suis sûre qu'elle a un bon fond.
- Minatsuko est perdue, Rika. Et mon pouvoir ne pourra pas y changer ! répondit Mana
- Mais pourquoi avez-vous rejeter Suichi sur Terre, laisser Minatsuko dans le silence et garder Ichigo ? Et pourquoi avez-vous laisser Takuyanashi tuer Takeshi ? Toutes ces questions sans réponses ! dit Mitsune, sûre de convaincre Mana
- Très bien. Je cède. Je vais vous le dire. Quand Minatsuko est née, j'ai tout de suite vu qu'elle était destinée à faire de grandes choses et de grands exploits. Mais en grandissant, elle avait un esprit destructeur qui dépassait tout. Alors j'ai tout fait pour qu'elle ne sache pas qui sont ses parents, car elle pourrait essayer de nous retrouver plus tard. Et nous tuer. Mais elle sait qu'elle a deux soeurs, un père mort et une mère inconnue. Quant à Suichi, je l'ai envoyée sur Terre pour la seule raison que son pouvoir - l'Existoradyte - pouvait tuer (Mana marqua une pause) Ichigo. Quant à Minatsuko, elle avait rencontrer Takuyanashi, et même à dix ans, elle s'en alla avec lui. Donc j'ai déposé à la porte d'un orphelinat un petit berceau d'un enfant de 1 an. Ichigo et moi, nous sommes retournés à Yukino. Puis, Takuyanashi, qui avait à l'époque 13 ans, tua Takeshi, le père des trois filles. Ichigo, petite de quelques mois, ne se souviens de rien, alors je lui ai dit qu'il était mort à cause d'un accident de travail. Ca, je le lui ai dit deux ans après, le jour de l'anniversaire de ses deux ans, nous venions d'emmenager sur Terre. Voilà, c'est toute la vérité, dit Mana.
- Mais pourquoi vous n'avez rien fait contre Takuyanashi ?! demanda Mitsune, effarée
- Je ne pouvais rien faire contre des mineurs, expliqua Mana
- Et pourquoi ça ? demanda Mitsune
- En tant que reine, le pouvoir m'en interdit.

Les deux filles restèrent bouche bée. Elles se regardèrent puis laissèrent Mana continuer.

- Mais maintenant, c'est Takuyanashi et Minatsuko qui règne sur Yukino, dit Mana
- AH ! Mais y'en a marre, maman ! Pourquoi tu nous a rien dit ?! POURQUOI ? On a même pas le droit de savoir, Suichi et moi ! Et puis, maintenant, elle est enfermée dans le château de Minatsuko ! Alors pour une reine, tu n'es pas mature du tout !
- Tu étais là, Ichigo ? demanda Mana, surprise
- Oui, parfaitement, j'étais là ! cria Ichigo
- Calmes-toi, Ichi-chan, fit Mitsune
- Non, je ne me calmerai pas ! Et c'est quoi ton pouvoir ?! demanda Ichigo, en bafouillant tellement la colère l'empêchait de parler.
- Mon pouvoir est le pouvoir de l'esprit. Il me permet de lire dans les pensées, et de visionner l'esprit de chacun. J'ai découvert la nature de Minatsuko grâce à ça, dit Mana, très calme
- Ah... Et papa, il avait un pouvoir papa ? demanda Ichigo, un peu calmée
- Il avait le pouvoir du coeur, comme Suichi. Ainsi que des cheveux roux, lui aussi. Je suis désolée de ne rien t'avoir dit à toi et aux autres avant. Excuses-moi, suki na, s'excusa Mana.
- Pas grave, maman, dit Ichigo
- Si c'est grave, Ichigo. Une mère qui cache beaucoup trop de choses de ce genre à ses enfants, c'est grave. Mana, nous vous souhaitons bonne chance pour retrouver votre thrône. Au revoir, fit Rika en se levant.

Plus tard le soir, Ichigo et Mana parlèrent les deux de Takeshi, de l'enfance de Minatsuko et Ichigo se promit de sauver Suichi et Masato, de trouver la nature de Mitsune Ao, et de convaincre Minatsuko de rejoindre leur camp et de découvrir la vérité.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Mer 12 Déc - 21:02

Notes des auteurs:
Momo-chan: NAN !!! Shû-chan a vraiment perdu la mémoire ? ça crain XD Une redite de Sagashite memory. J'aime bien ce chapitre - qui porte vraiment sur les rélation Sho-Suichi, Masato-suichi et suichi-Masato. Manque plus que Masato fasse sa déclaration à sa soeur et je serais la reine des couple bizzare XD Complètement hors sujet mais ... j'ai acheté le tome 16 de TRC aujourd'hui. Que Shoalan soit un clone je veux bien, ça me dérange pas, j'étais déjà au courant en plus - par contre va savoir pourquoi son père l'a appelé comme l'original ... ça prête à la confusion après - mais que Shaolan (le clone ... n°1) devienne méchant et que le vrai (n°2) veuille le tuer ... là je suis pas d'accore. ON TOUCHE PAS A SHAOLAN !! Je suis sur qu'il est encore gentil ^^
Hime - chan: Tiens, ça faisait longtemps que le "Hime - chan" n'était pas là. En effet, aujourd'hui je me sens comme une princesse. Tous les doutes dans ma tête se sont réglés, et je suis sur un petit nuage. Alors, à propos de TR... j'adore cette suite. Franchement, ouais. C'est génial ! Par contre... un peu court quand même XD C'est bien, finalement, un truc court, non ? Du coup c'est bref ! XD Bon allez, je vous laisse savourer !

Chapitre 29 : Que se passe t’il sur Yukino ?!

Suichi était de nouveau dans la chambre qui lui avait servit quand elle avait été capturée par sa sœur. Elle était allongée, les yeux fermés et avait un très fort mal de crâne. Elle était très pâle et ne se souvenait plus du tout de ce qui c’était passé, ni de comment elle était arrivé là. Soudain elle se souvint d’avoir attaqué ses amis … elle avait attaqué Sho et Sakura … sa tête lui fit encore plus mal à cette idée, puis elle repensa à Ichigo, sa sœur. Elle n’avait pas l’habitude. A ses yeux, Ichigo était toujours une amie, elle avait du mal à voir une autre famille que celle qui c’était occupé d’elle. La porte s’ouvrit violemment au moment où la jeune fille allait tenter de s’échapper. Un très beau jeune homme se tenait dans l’encadrement de la porte et dévisageait la rouquine d’un œil mauvais.

- On dirait que tu t’es réveillée … je n’arrive pas à croire que tu puisses autant obsédé Minatsuko-chan … Tu as pourtant tout d’une gamine ordinaire.
- Qui es tu ? Qu’est ce qui c’est passé ? Mon … mon frère !! Il est là n’est ce pas ! Akemi … le petit garçon du village … je …
- Taku-kun, calme toi avec ma sœur s’il te plait.

Minatsuko était juste derrière le garçon et souriait en regardant la rouquine

- Pourquoi est ce que je ne me souviens de rien ? Demanda Suichi inquiète. Pourquoi est ce que j’ai l’impression que j’oublis tout ce qui est important ?!
- Tu vas nous rejoindre, Suichi, expliqua calmement la jeune fille. Tu seras notre alliée, tu verras tout ira bien. On s’occupera aussi de faire venir Miyazaro. Imoto-chan … tu dois t’habituer à vivre ici.
- Mais … j’ai promis à Akemi que …
- Akemi … toujours le même qui pose problème, pesta Takuyanashi en soupirant. Mina-chan … tu veux que j’aille m’occuper de ce sale gamin ?
- Mon Taku-kun, répondit l’intéressée. Nous avons des choses beaucoup plus importantes à faire

Takuyanashi hocha la tête et sortit de la pièce. A peine la porte fût elle fermé que Suichi eu encore plus mal à la tête. Elle transpirait et finit par s’évanouir. Quand elle rouvrit les yeux, elle ne se souvenait plus de rien. Elle était dans une grande pièce qui était plus grande que le gymnase de l’école mais étrangement, elle ne sentait pas perdu. Ce lieu lui était familier, comme si elle y était déjà venue. Elle était assise sur une grande chaise qui était autour d’une immense table. Devant elle, Sinistra, Minatsuko et Takuyanashi était assis et mangeaient de bon appétit le poisson qui s’étalait devant eux. Suichi pris sa fourchette et regarda la nourriture dans l’assiette. Dans la salle, personne ne semblait avoir remarquer qu’elle était réveillé. Elle non plus n’avait pas vraiment remarqué qu’elle dormait encore il y a quelques instants. Elle avait l’impression que ça faisait des heures qu’elle était assise et qu’elle mangeait avec … ses meilleurs amis ? Elle n’arrivait pas à savoir. Il y avait sa sœur et … qui était les deux autres personnes ? Elle eu soudain mal à la tête. En voyant ces trois personnes tellement heureuses, elle eu l’impression de revoir Sakura, Sho et elle, avant qu’ils ne soient des défenseurs du monde. Défenseurs ? Encore un souvenir qui lui revenait. La jeune fille commença à pleurer, sans s’en rendre compte. Elle ne pouvait pas expliquer la raison qui faisait couler ces larmes. Minatsuko vit en vit quelques unes tomber sur la nappe et alla vers sa sœur.

- Et bien Suichi … qu’est ce qui t’arrive ?
- Suichi, pensa la jeune fille. Suichi … c’est mon nom ? Suichi comment ? Je ne me souviens de rien. Cette fille … c’est ma sœur … mais qui l’accompagne ?

Alors que la jeune fille était en train de réfléchir, elle se leva sans s’en apercevoir. Avant qu’elle ait eu le temps de dire « ouf », Minatsuko et ses deux amis étaient la suivait pour savoir où elle voulait aller. Alors qu’elle ne connaissait pas le château, elle se déplaçait très facilement, sans savoir où elle allait, il est vrai. Elle suivait simplement ses pas

Sur terre, Sho était avachie sur son lit. Lundi soir … en temps normal, il faisait rapidement ses devoirs pour rester au téléphone avec Suichi pendant longtemps … mais aujourd’hui encore, Suichi manquait à l’appel. Le professeur principal commençait à se poser des questions sur les nombreuses absences de la jeune fille, mais le rouquin l’avait protégé en disant qu’elle avait des petits problèmes familiaux ces derniers temps, qui la rendait particulièrement dépressive. Le professeur l’avait crus et on en était resté là. Ichigo aussi avait l’air étrange depuis la « disparition » de Suichi, mais c’était de loin Sakura qui avait le comportement le plus étrange. La jeune fille était sans arrêt en train de rêver, ne faisait plus attention, et avait manqué de dévaler les escaliers. Elle n’avait même pas rougit quand le professeur d’anglais l’avait interrogeait sur la leçon … elle n’a pas non plus répondu aux questions de Kotsumo-sensei, et c’est retrouvé à la bibliothèque, où Sho, Suichi et elle, avait l’habitude d’allé quand ça n’allait pas fort. Même en parlant avec Katsuragi-san, qui lui remontait pourtant toujours le moral, elle était resté … comme dans un autre monde. Sho repensait à sa journée, et avec du recul il se rendit compte que lui non plus n’avait pas était tout à fait normal. L’adolescent commençait à en avoir marre de se morfondre sur lui-même de la perte de la personne qui comptait le plus pour lui. Il se leva de son lit d’un mouvement brusque et descendît les escaliers en criant :

- Ôtosan … faut qu’on parle !

Son père lui proposa de sortir discuter dehors, tout en jetant un regard en biais au jeune garçon, qui n’avait retiré son uniforme qu’à moitié. Une fois dans le « jardin » Sho demanda à son père :

- Tu savais pour Suichi et Minatsuko ?
- Et bien … j’avais appris que Mana, la reine de Yukino, allait avoir des enfants à peu près en même temps que ta mère … mais je n’aurais jamais imaginé que se soit la petite Suichi. Elle était tellement … spécial.
- Dans quel sens ?
- Laisse tomber Sho, soupira son père d’un ton las. Tu devrais t’occuper de tes études plutôt que de penser à l’ennemi.
- Suichi n’est pas mon ennemi !!! Cria le jeune rouquin. Suichi est tout sauf mon adversaire … c’est la fille que j’aime le plus au monde !!

Le garçon se moqua bien d’être en chausson ou d’être à moitié en uniforme, à moitié en pyjama, et il quitta le jardin et commença à courir dans la rue vide. Il ne regardait pas devant lui et finit par heurter quelque chose de moue. Il ouvrit les yeux et tombât sur Yuki.

- Aniki ? S’étonna le jeune garçon en reniflant. Qu’est ce que tu fais là ?
- Et toi Sho-kun ?
- Tu as ta voiture ? Demanda le jeune garçon qui commençait à avoir froid.
- Oui pourquoi ? Tu veux aller chercher ta Suichi ? On t’entendait crier sur papa à l’autre bout de la rue.
- Je veux aller rue des cerisiers, vite !!

Il grimpa dans la voiture que son frère avait garé quelques mètres plus loin et Yuki démarra en trombe pour arrivé à la rue de Ino. Sho courut ensuite, suivit pas son frère, curieux, jusqu’au numéro 12 et sonna à la porte. Celle-ci s’ouvrit quasiment aussitôt sur une magnifique femme, qui fit rougir le deuxième Mitoreno.

- Ino … j’ai besoin de ton aide de toute urgence.
- Ano … si tu veux Sho, bredouilla la pauvre femme, mais … Il est obligé de rester ? Ajouta t’elle en montrant Yuki.
- Aniki ? Sursauta le rouquin en voyant son frère. Qu’est ce que tu fais là ? Rentre !
- Pourquoi tu m’avais caché que tu connaissais une fille aussi belle ôtoto ?
- Parce que … je te la présenterais si tu pars.

Voulant tellement connaître la sublime inconnue, Yuki ne se fit pas prier et remonta dans sa voiture, resté au bout de la rue. En entendant l’adjectif « belle », Ino avait pris une légère teinte cramoisie, mais se repris vite et demanda au garçon :

- que viens tu faire là ?
- Je veux aller sur Yukino … seul cette fois !
- C’est dangereux, tu ferais mieux d’attendre les autres !!

Sho répliqua, Ino tenta de contre-attaquer mais après dix minutes de dispute continue, elle abandonna et téléporta le garçon dans l’autre monde.
Dans le château, les pas de Suichi l’avaient menée à la cave, plus précisément dans les cachots. Plusieurs personnes y étaient, mais elle continua de marcher sans faire attention, jusqu’au bout du « couloir ». Elle finit par se retrouver devant la dernière cellule. A l’intérieur était enfermé Masato. Quand il vit sa sœur, il se leva brusquement et courut vers les barreaux.

- Suichi, Suichi, qu’est ce que je fais là ?! Comment vas-tu ? Tu n’es pas blessé ?
- Suichi … c’est mon nom ? Demanda la rouquine sans prêter attention aux questions de son frère.
- Bien sur … Tu es Suichi, Yokoyama Suichi.
- Et toi … qui tu es ?
- Masato Yokoyama … ton frère.
- Ma … sa … to ?

Elle repensa alors à la première fois qu’elle l’avait appelé comme ça et sans qu’elle comprenne pourquoi, son pouvoir se déchaîna et détruisit toutes les cellules, laissant les prisonniers s’échappés et leurs geôliers impuissants. Masato attrapa alors la rouquine par la main, calmant immédiatement les pouvoirs de la fillette, et courut vers la sortie, suivant les autres détenues. Devant le château, Sho manquait de se faire reverser par l’émeute qui arrivait. Quand il vit Suichi et son frère, il sourit et appela les deux Yokoyama. Quand Masato arriva, le rouquin demanda à Ino de les faire revenir chez eux. Une fois dans le salon de la jeune femme, le frère de Suichi demanda :

- J’aimerais qu’on m’explique ce qui se passe !
- Mais … où je suis ? Interrogea Suichi. Toi, elle montra Masato du doigt, je te connais. Toi, elle montra Sho, je me rappelle un peu. Mais toi, elle se tourna vers Ino, je ne t’ai jamais rencontré.
- Mais si Suichi … je vous aide, toi et tes amis, pour sauver la terre, expliqua Ino pour lui rafraîchir la mémoire.

Comme la rouquine refusait de se souvenir, on appela le reste du groupe. Elle reconnut Sakura, mais aucun des autres ne lui semblait familier. Elle précisa juste qu’elle avait l’impression d’avoir déjà rencontré Tetsuo, mais ça restait au niveau du flou. Ichigo lui posa de nombreuse questions sur leurs pouvoirs, devant les yeux ébahie de Masato qui ne comprenait toujours rien, mais très vite, il fallut voir la vérité en face … Suichi avait perdu la mémoire. Tous ses souvenirs sur ses amis et la magie avaient été effacés.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Lun 4 Fév - 21:22

Note des auteurs : ---->

Ray-chan : Ce chapitre est spécial, car c'est MOI qui l'ai écrit ! XD Je rigole... Il est nul... Mais bon voilà...
Momo-chan --> Ano ... mais non ton chapitre il est très bien. C'est un peu dommage qu'elle retrouve la mémoire si vite mais c'est pas bien grave. Je prépart un chapitre 31 ... je sais pas encore commun XD je sais même pas sur quoi il va parler en fait, j'y réfléchit et ça m'empèche de me concentré sur TP T^T XXD



Chapitre 30 : La mémoire d'un coeur

Mia, presque désespérée de savoir que Suichi n'avait plus de mémoire, se leva le lendemain avec le sentiment d'avoir de l'eau qui coulait dans ses oreilles. Une petite voix qui lui sussurait des paroles incompréhensibles. Puis, tout commençait à s'éclaircir. Elles disaient "Va chercher les perles dans l'eau, souviens-toi du coeur battant qui résonnait à ses oreilles !" Mia ne comprit rien de ses paroles, mais en prenant son petit déjeuner, elle eut une illumination comme quoi, des perles de la mémoire de Suichi pouvaient se trouver dans l'eau. À cette idée, elle failli cracher son thé mais le ravala, et se dépêcha de le finir. Puis elle se prépara en vitesse, et courru chez... Ichigo. Quand Mana lui ouvrit, Mia lui demanda tout de suite :

- Escusez-moi, madame, mais vous qui avez le pouvoir de l'Esprit, savez-vous si les perles de mémoire existent ?
- Oui. Se sont en fait des gouttes d'eau de la taille d'un poing qui contiennent la mémoire de quelqu'un. En général, la mémoire est séparée en 5 ; L'amour, les secrets, l'amitié, la famille, les connaissances. Donc il y a cinq perles. Pourquoi ? répondit Mana
- Donc, vous le savez, Suichi a perdu la mémoire. Et une voix me dit "Va chercher les perles dans l'eau, souviens-toi du coeur battant qui résonnait à ses oreilles !". J'ai donc penser à des perles de mémoire, expliqua Mia.
- Bien pensé. Ecoute, je vais t'aider. Tu vas chercher les perles avec quelqu'un. Haruka et Sho vont venir avec toi. Je vais contacter le père de Sho pour lui demander de m'envoyer un ex-Kokoro Power. Reste ici en attendant, proposa Mana.

Mia attendit sur le canapé et entendit la voix de Mana à travers le couloir. Elle parlait au téléphone à Karasu Mitoreno. L'ancienne reine de Yukino avait une voix tremblante quand elle lui dit au revoir.

- Ryo Saruya a eu un accident... Il ne pourra pas venir... Ino non, plus, elle s'occupe de Suichi. Il reste alors une personne... Une... Masha Itorii, dit lentement Mana, sous le choc de la nouvelle.
- Mais aussi Takashi Takahata, corrigea Mia
- Takahata ? Vous le connaissez ? demanda Mana, stupéfaite
- Oui, c'est le prof de natation de Suichi, dit Mia.
- Incroyable... s'émerveilla Mana
- Toi, Sho, Haruka et Takashi, vous devez aller chercher les perles de mémoires ! Impérativement ! reprit celle-ci.
- D'accord, je vais chercher Sho et Haruka. Mais... Où trouver les perles ? demanda Mia
- Elles se cachent sous l'eau. J'appelle Takashi. Va chercher tes amis et retrouve Takashi au bord de l'eau, recommanda Mana

Mia alla d'abord chez Sho et lui expliqua toute l'histoire des perles. Celui-ci était très attentif et il suivit Mia tout de suite. Ensuite, Haruka écouta à son tour l'histoire des perles de mémoire et des cinq parties de la mémoire. Ils allèrent tous au bord de la plage et trouvèrent le professeur Takahata qui les attendait de pied ferme. Il tendit à Sho et Haruka une combinaison de plongée et des palmes et dit à Mia qu'elle pouvait former une bulle qui la ferait resprirer sous l'eau. Mia se concentra et en créa une. Elle ressemblait à un fougou avec sa tête amplifiée. Puis, ils sautèrent les quatre à l'eau. Takashi dit qu'ils allaient se séparer en deux groupes. Il allait aller avec Haruka, et Mia avec Sho. C'était préférable qu'un dépositaire du pouvoir de l'eau soit là en cas de problème de bonbonne d'oxigène. Ils se divisèrent donc en groupe de deux et partirent en direction opposée. Mia nageait vite, mais derrière Sho pour le surveiller attentivement. Ca la gênait un peu de le "surveiller". Il n'était plus un bébé. Mais une petite fuite d'oxigène dans sa bonbonne pouvait lui être fatal. Ils trouvèrent alors une "colonie" de coquilles St-Jaques.

- Tu crois que les perles se trouvent dans les huîtres et coquilles St-Jacques ? demanda Sho
- Je ne pense pas, elles font la taille de notre poing, répondit Mia en haussant les épaules
- Tu sais, Aïzaro, je m'inquiète beaucoup pour Shû-chan... Elle est vraiment gentille, elle s'est sacrifiée pour nous, dit Sho
- Moi aussi... Elle est très courageuse. Elle tient tête à beaucoup de situation... C'est pourquoi je veux absolument retrouver ces perles.
- Mia ! Regarde ! cria Sho, tout à coup

Mia tourna la tête vers la direction désignée par Sho et vit une perle grande comme une balle de tennis, ou un poing. C'était peut-être une perle de mémoire. Mia se précipita dessus, vers la cavité creusée dans la roche où elle se trouvait. Soudain, des barreaux tombèrent devant la cavité et Mia eut juste le temps de s'arrêter.

- Ca va, Aïzaro ? demanda Sho, inquiet
- Oui, merci Sho, répondit Mia
- Il y a quelque chose, un coffre, un mot, une plaque ? interrogea Sho
- Une plaque... Mais y'a du sable collé dessus.

Mia fit monter le courant avec ses pouvoirs pour dégager le sable et ça marcha très vite. Le sable se dispersa dans l'eau. Elle lu alors sur une plaque d'argent :

Je suis la perle qui réunit deux générations de coeurs, deux générations unies... Quelle perle suis-je ?

- C'est quoi cette énigme pourrie ?! s'étonna Mia
- Rien de plus facile ! dit Sho, C'est très simple ! C'est la perle de la famille ! Deux générations unies, c'est deux familles liées par le mariage !
- Bien vu ! remrqua Mia

Les barreaux se levèrent et Mia pris la perle. Elle la rangea dans sa sacoche en plastique. Elle leva son poing en l'air et remercia mille fois Sho. Elle savait que sans lui, jamais elle n'aurait réussi. Ils continuèrent leur chemin pendant longtemps et se trouvèrent face à face avec un requin blanc. Sho et Mia firent un cri si perçant qu'il était presque silencieux. Sho nagea vers le haut et Mia resta devant lui.

- Sho... Il n'a pas l'air de nous voir.
- Hum... Bizarre...
- Peut-être... Que c'est lui qui cache la perle... songea Mia
- Tu as raison, c'est bien possible, reconnu Sho.

Soudain, le requin se mit à parler et les deux adolescents furent stupéfaits. Il disait que c'était bien lui qui cachait la perle et qu'il fallait lui ramener du gobie à grosse tête. Les deux amis n'avaient aucune idée de la différence entre le gobie rouge et le gobie à grosse tête. Sho suggéra que le gobie rouge était rouge et le gobie à grosse tête avait une grosse tête. Mia signala que c'était évident et alors, ils furent bien embêtés. Cinq minutes plus tard, Mia eut une idée ; demander à la mer de l'aider à trouver un gobie à grosse tête. Une petite vague l'apporta alors. Mia le tendit au requin et celui-ci tendit la langue et une perle rose était posée dessus. Il avala le gobie. Sho prit la perle et la mit dans la sacoche de Mia. Le requin les remercia en leur disant que deux autres humains avaient deux autres perles. Celles des secrets et de l'amitié. Ils avaient donc celles de la famille et des connaissances. Plus que celle de l'amour. Et c'était facile, elle brillait juste devant eux. Sho tendit la main pour la prendre mais elle était protéger par du verre incassable. Sho n'hésita pas une seconde, il savait que faire :

- Je t'aime, Suichi ! dit-il

Et la perle glissa et lui atterit dans les mains. Mia applaudit et Sho eut un sourire jusqu'aux oreilles. Ils remontèrent à la surface. Ils trouvèrent Takashi et Haruka. Ils allèrent les quatre chez Mana, et elle leur dit de vite aller chez Ino. Ils y trouvèrent une Suichi toute faible, boulversée. Masato était là, lui non plus ne comprenait rien. Sho donna à Suichi les cinq perles récoltées et elle retrouva sa mémoire, sauta dans les bras de Sho et l'embrassa.

- Merci Sho-kun ! dit Suichi
- C'est Mia qu'il faut remercier ! répondit-il
- Non, j'ai juste eut la vision, ce n'est rien, comparé à ce que tu as fait ! fit Mia.

Haruka, Sho et Mia racontèrent leurs aventures et Ino et Ichigo se décidèrent à expliquer l'histoire des pouvoirs à Masato et lui fit promettre de ne rien dire à personne.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Dim 10 Fév - 21:18

Notes des auteurs:
Otaku-chan --> Alors ... un chapitre triste ... je sais, je sais c'est comme pour TP ... je suis triste en se moment alors je me déchaine un peu. Je sais plus du tout de quoi il parle XD je sais que la fin est tragique ... ah si, je sais. Alors sinon ... bah ... the life is belle alors on lit tranquillement.
Je vais vous laisser maintenant, bonne chance.
Ray-chan : La fin est terrible. Mais je sais comment faire la suite ! Hi hi... Ichigo va souffrir. Bon allez, je vous laisse avec la suite.
Otaku-chan --> Pauvre Ichigo.

Chapitre 31 : La journée infernal

Masato n’avait pas bien comprit l’histoire compliquée qu’on lui avait racontée mais avait préféré ne rien demander de peur d’être encore plus perdu. Il remercia Sho, Mia, Ino et Haruka pour ce qu’ils avaient fait pour sa sœur et la rouquine commença à bailler, fatigué d’avoir retrouvé tant de chose en même temps. Masato affirma qu’il était l’heure pour les petits d’aller se coucher et il prit la main de sa sœur pour la raccompagner, puisqu’elle dormait presque debout. Il salua tout le monde puis sortit de la maison de Ino avec une expression un peu perdu sur le visage. Au milieu du trajet il se retrouva obligé de porter la rouquine qui ne tannait même plus sur ces jambes tellement elle était fatigué, et elle s’endormit juste avant l’arrivé chez eux. Le jeune garçon alla mettre la fillette dans son lit et resta un peu éveillé à reprendre dans sa tête tout se qu’il avait apprit dans la journée. Il soupira et dit à l’adolescente qui dormait :

- Alors comme ça tu as des pouvoirs magiques Shû-chan ? Si j’avais su … tu es vraiment imprudente îmoto-chan.

Il l’embrassa sur le front comme il faisait quand ils étaient plus jeune puis sortit de la chambre pour aller se reposer.

- NANI !!!! Il est quelle heure ?!! Pourquoi tu m’as pas réveillé Aniki ?!

Suichi attrapa son uniforme et l’enfila le plus rapidement possible. Elle avait complètement oublié sa journée d’hier et ne pensait plus qu’à une chose … Elle était en retard en cours. Masato sortit de sa chambre en baillant et regarda la rouquine mettre sa jupe en battant le record du monde de vitesse. Elle lui lança un de ses chaussons avant de lui crier :

- Qu’est ce que tu reluques comme ça ?!
- Gomen, soupira le jeune homme en interceptant le projectile de sa sœur. Je suis fatigué et je n’ai pas regardé l’heure.

Suichi attrapa son sac, chaussa ses rollers et partit aussi vite que possible dans la rue qui menait à l’école. Elle avait manqué quasiment une semaine de cours et quand elle reprenait elle était en retard. Elle soupira et doubla l’allure en jetant un coup d’œil à sa montre. Il lui restait encore cinq minutes. En traçant elle devait pouvoir arriver à l’heure. Elle voyait maintenant l’école et réussi à ranger ses rollers dans son casier au moment pile où la cloche sonnait. Elle entra ensuite dans la salle et constata avec bonheur que le professeur n’était pas encore arrivé. Elle poussa un long soupire avant d’aller s’assoire à sa place. Tetsuo, qui était à coté d’elle, applaudit silencieusement de façon moqueuse et le professeur d’anglais entra dans la salle. Elle commença son cours de la même façon que d’habitude, c'est-à-dire d’une façon qui donnait à Suichi l’envis de dormir. Elle sortit le carnet qui lui servait de journal et commença à écrire.

Chère kit,
Je sais même plus quel jour on est aujourd’hui … C’est franchement pas malin.
Hier j’ai compris l’importance de mes souvenirs. Quand je ne les ai plus, je n’ai plus rien qui me retient auprès de mes amis et je vais du coté de Minatsuko. Plus le temps passe, plus ça m’énerve … je n’arrête pas de penser que ma trahison ne repose que sur ma mémoire.
Enfin … heureusement grâce à Sho, Mia et Haruka j’ai retrouvé mes souvenirs mais si jamais ça devait arriver de nouveau, je ne sais pas comment je pourrais faire. Je déteste cette vie … j’ai l’impression d’être prisonnière de mes origines … et Akemi ? Je ne l’ai plus revu depuis le jour où … je jour où j’ai trahi les miens … je lui avait pourtant promis de le venger auprès de Minatsuko. Pauvre petit quand même. Être dans un monde aussi cruel alors qu’on est si jeune. Au fait … il a quel age ? Je ne lui ai pas demandé ! Ce soir il faut que je retourne sur Yukino … si j’ai bien compris les enfants ce n’est pas la première fois que Akemi a des problèmes pour protéger des innocents ! Il est hors de question que ça continue comme ça ! Il faut que nous réussissions à vaincre Minatsuko, Sinistra et Takuyanashi.
Je te laisse, la prof regarde vers moi et je suis sur qu’elle va m’interroger.

En effet la jeune femme demanda à Suichi de traduire la phrase qui était au tableau. La rouquine se félicita d’avoir apprit par cœur les traductions des fables sur lesquels ils étaient en train de travailler, et elle n’eu aucun mal à faire la traduction. Au moment où elle la finissait, la cloche annonçant la fin du cours sonna et la roussette s’assit en soupirant. Ichigo alla la voir et lui demanda si elle allait mieux et si ses souvenirs étaient revenus.

- Oui, tous sans exception … même ceux où je vous attaquez. Je suis vraiment désolé pour ça.
- T’inquiètes … c’était pas vraiment toi après tout.

La jeune fille sauta au cou de sa « sœur ». En même temps, dans sa tête, elle avait plein de questions qui la tourmentaient. Et surtout, elle n’arrivait pas à admettre que Ichigo était sa sœur. Pour elle la seule famille qu’elle n’avait jamais eu été composé de son frère, sa mère et son père. Elle n’osait pas le dire à son amie, de peur de la vexer, mais elle ne considérait ni Minatsuko, ni Ichigo, comme de sa famille. Et puis pourquoi est ce que Minatsuko était autant intéressé par la rouquine et pas autant par sa sœur. Ça aussi ça l’énervait parfois. Après tout elles ne se connaissaient quasiment pas, alors c’était quoi cette idée d’enfermer Suichi ?! Qu’est ce qu’elle pouvait détester Minatsuko !

Pendant toute la journée, elle n’eut que cette pensé une tête et, les cours terminés, elle demanda à aller sur Yukino.

- Tu veux retourner voir ta sœur ? Lui demanda Sho avec crainte.
- Non, la rassura la jeune fille, mais j’ai promis à un garçon de l’aider et je ne vais pas le laisser en plan.
- Il est comment ce garçon ? Continua Sho qui s’imaginait avoir un rival.
- Beau, intelligent, gentil et plus vieux que moi, commença à inventer la rouquine en rigolant devant l’air inquiet de son petit ami.
- Elle dit n’importe quoi, rigola Ichigo. Il ne doit pas avoir plus de sept ans.

Le rouquin poussa un soupir de soulagement et proposa d’accompagner la rouquine pour plus de sûreté. En parlant ainsi ils étaient arrivés devant la grille de l’école et Sakura commença à prêter l’oreille au chuchotement qu’elle entendait

- Il est vraiment mignon !! Disait une fille à coté d’elle.
- A votre avis il attend qui ? Demanda une fille qui était dans sa classe à ses deux amies.
- J’espère que c’est moi, commença à rêver l’une de ses camarades.
- C’est ça Yumiko, pouffa la première qui avait parlé, et moi je suis la reine d’angleterre.
- Il y a l’air d’y avoir un événement incroyable, remarqua Ichigo en regardant autour d’elle.
- Excusez moi, fit Tatsuya en interpellant deux jeunes filles. Qu’est ce qui se passe ? D’où vient toute cette agitation ?
- Un garçon super mignon est à l’entrer, répondit la jeune fille tout excitée.
- Haa … les filles, soupira Suichi. Être dans cet état pour un gar … Masato-kun ?!

La rouquine se détacha du groupe de ses amis et courut vers son frère qui était juste à coté de la porte. Elle lui sauta dans les bras sans s’occuper des filles qui la regardait, jalouse et envieuse. Sakura rigolat un peu. Depuis qu’elle connaissait les Yokoyama, Masato avait toujours fait tourner la tête des filles sur son passage. Un attroupement c’était formé autour des deux jeunes gens et les filles y allaient chacune de leurs questions. Suichi répondit d’abord à celle qui revenait le plus souvent c'est-à-dire « vous êtes ensemble »

- Bien sur qu’on est ensemble … on habite ensemble même.

Les adolescentes poussèrent des cris et ceux qui étaient au courant qu’elle sortait avec Sho voulurent en savoir plus sur le « couple » qui venait de se former. Le jeune rouquin écarta la foule avec un regard furieux et prévint Suichi que tout le monde était en train de s’imaginer des choses sur les deux jeunes gens.

- Bah quoi ? C’est vrai non, lui répondit la rouquine. Tu vis bien avec Yukito-kun toi. Alors pourquoi je pourrais pas être avec Masato ?

De nouveau les filles crièrent et posèrent des questions à Sho sur ce mystérieux Yukito. Sakura soupira. La naïveté de Suichi apportait bien des problèmes parfois.

- Et bien oui, continua la rouquine, c’est normal d’habiter avec son frère je trouve … sinon ça sert à rien d’être de la même famille.

Ceux qui étaient en train de questionner Sho se retournèrent vers la rouquine et la dévisagèrent avec un regard meurtrier. Elle leur avait fait peur pour ça ?! Reiko laissa échapper un petit rire et les filles commencèrent à se disperser, comprenant qu’il n’y avait rien d’intéressant et que ce garçon, bien que très beau, était inaccessible à moins de vouloir se faire taper par sa sœur, ce que personne ne souhaitez. Suichi demanda alors à Masato se qu’il venait faire ici et il lui répondit qu’il était venu la chercher, parce qu’après ce qu’il avait appris il ne trouvait pas prudent de la laisser toute seule.


Dernière édition par le Dim 10 Fév - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Dim 10 Fév - 21:22

- Je suis désolé, s’excusa la jeune. Je ne voulais pas te causer de soucis Aniki. Et puis … aujourd’hui j’avais prévu de retourner sur Yukino parce que j’ai promis à un petit garçon de retourner le voir. Mais tu peux venir avec nous si tu veux.

Masato soupira mais finit par accepter. Tekemoto s’excusa parce qu’il n’avait pas le droit de rentrer tard et qu’il devait donc y aller, et les jumeaux préférèrent aller réviser leurs examens, qui arrivaient à grand pas. Un fois sur Yukino, Suichi passa plus d’une demi-heure à cherche le jeune garçon dans tous les coins de la ville, surtout qu’il fallait faire attention à ne pas tomber sur Minatsuko ou quelqu’un d’autre de peu recommandable, mais finit par le trouver dans un des coins les plus pourrit de la ville. Il était devant une sorte de décharge avant plein de morceau de plâtre et avait les yeux fixant ce qui ressemblait à un ancien bâtiment. Suichi hésita un instant mais fini par lui toucher l’épaule. Le jeune garçon sursauta et reconnu la jeune fille qu’il avait vu deux jours avant ainsi que le garçon qu’elle recherchait.

- Tiens … tu as retrouvé son frère à ce que je vois. Félicitation.
- Merci Akemi, lui répondit la rouquine en souriant. Mais … qu’est ce que tu fais là ? Tu ne devrais pas être en train de jouer avec tes amis ?
- Je peux pas jouer aujourd’hui. J’ai mal au bras et mon frère m’a dit d’éviter de faire des mouvements qui pourraient de faire plus mal. Je crois que c’est depuis que Minatsuko m’a tapé … c’est vieux, ça devrait partir bientôt.
- Je suis désolé Akemi-kun. C’est de ma faute si tu t’es fait mal … c’était pour protéger mon frère.
- Bah … ça m’arrive à chaque fois qu’elle passe en ville. Je ne supporte pas sa sale tête. Ni celle des deux autres d’ailleurs. Rien que de les voir se promener librement ça m’énerver, donc à chaque fois je laisse mes sentiments surgirent et je vais les attaquer … et à chaque fois c’est mon frère qui doit me protéger.

La roussette eu un petit rire qui étonna tout le monde. Il n’y avait pourtant rien de drôle dans les paroles du petit garçon. La jeune fille se courba en guise d’excuse et expliqua la raison de son rire.

- Il n’y a rien de drôle c’est juste que ça me fait plaisir que contrairement à tes amis tu n’es pas honte de dire ce qui te passe par la tête. Mais … qu’est ce que tu fais ici ?
- Et bien, balbutia le jeune châtain en montrant les débris par terre, en fait c’était mal maison ici. Elle a été détruite pour faire comprendre à mes parents qu’ils devaient arrêter de contester les décisions des trois nouveaux seigneurs. Ils sont morts quelques jours après en attaquant le châtain … et je n’ai aucun moyen de les venger.
- Tu devrais faire attention à toi, lui recommanda Sho en lui caressant ses cheveux, qui – soit disant passant – étaient doux. Je ne crois pas que Takuyanashi, Sinistra et Minatsuko aime beaucoup ta famille, alors à ta place je tâcherais plutôt de me faire oublier, sinon tu vas réellement te faire tuer.
- ça je m’en fiche, cria le petit châtain en colère. La seule chose que je veux c’est libérer notre monde, et ce à n’importe quel prix ! Mon frère aussi se bat et je ne vais pas le laisser tout seul quand même !
- Oui, approuva Ichigo compatissante, mais tu es petit, ne l’oublis pas.
- J’ai déjà 8 ans, corrigea fièrement Akemi. C’est mon anniversaire aujourd’hui.
- Alors joyeux anniversaire petit trouble fête, résonna une voix derrière eux.

Suichi se retourna et lança un rayon rose sur l’endroit d’où venait la voix. Elle ne fut gère étonné que sa sœur l’esquive avec une facilité déconcertante. Takuyanashi et Sinistra étaient à coté d’elle et rigolaient ouvertement. Ichigo leur balança une jolie flamme en leur demandant ce qu’il y avait de si drôle. Un combat commença alors à coté des débris de la maison de Akemi. Le jeune garçon voulu participer mais Sho lui ordonna de ne pas bouger et ne céda pas à ses caprices. Etrangement, Minatsuko avait l’air plus intéressait pas le petit résistant que par Ichigo ou Suichi, qui ne lui laissait pourtant pas un instant de répit.
N’ayant pas de pouvoir, Masato avait attrapé Akemi et mit en lieu sur. Depuis leur cachette ils pouvaient voir toute la bataille sans aucune chance d’intervenir. Masato s’en voulait. Il n’était même pas capable de protéger sa sœur ! Akemi de son coté, avait une mine triste.

- Qu’est ce qu’il t’arrive ? Lui demanda gentiment Masato.
- C’est toujours pareil, renifla le petit garçon. Avec mon frère c’est la même chose … je ne sais rien faire d’autre que causer des ennuis. Si seulement j’étais plus fort … si seulement j’étais moins chétif … et si je n’avais pas ces fichus problèmes de cœur … je pourrais les aider.
- Calme toi petit gars, le réconforta Masato en lui caressant les cheveux. Se sont ces points faibles qui font que tu es toi … Tu ne peux peut être pas te battre mais tu peux surment faire d’autre chose. Je suis sur que tu fais un espion génial et un messager hors pair ! Il faut juste que tu fasses tes preuves.

Le jeune châtain eu un petit sourire. Masato avait surment raison … et puis il avait du temps pour devenir plus costaud.
Sakura transpirait à grosse gouttes à force d’esquiver les attaques de Sinistra. Ces bourrasques ne la touchaient jamais et les tornades se retournaient contre elle. A ce rythme là elle allait bientôt devoir abandonner. Si ce n’était pas pour Suichi, il y a longtemps qu’elle serait retournée sur terre. Et puis elle n’allait quand même pas laisser ces gens s’en prendre à Akemi alors que c’était son anniversaire quand même ! Et puis huit ans, ça se fête ça ! Décidément, elle n’avait pas le droit d’abandonner. Surtout que même de loin, elle voyait qu’il était difficile pour Ichigo et Suichi de se battre contre Minatsuko.
En effet, Suichi peinait à éviter les attaques que lui lançait sa sœur. Comme si la situation n’était pas assez gênante, la rouquine était prise d’un mal de tête à chaque attaque qu’elle lançait … sans compter qu’elle ne pouvait pas s’arrêter de penser « et si la mère de Ichigo m’avait laissé tomber parce que je n’étais pas importante … si ça se trouve elle préférait Ichigo à moi alors elle m’a oublié. Je suis sur qu’elle n’a aucun regret. Et puis de toute façon j’ai déjà une nouvelle vie. »
Elle savait qu’elle n’avait pas le droit de laisser tomber pour le moment. C’était la vie de Akemi qui était en jeu, en tout cas c’était quelque chose en rapport avec le petit garçon. Elle lança un nouveau rayon et de nouveau sa tête lui fait très mal. Et ce n’était surment pas une migraine qu’on faisait passer avec de l’aspirine. Au moment où elle allait rassembler toutes ses forces, elle vit Sho se prendre une attaque très puissante venant de Takuyanashi. Elle poussa un cri et courut jusqu’au garçon, suivit par Ichigo, et les deux filles oublièrent complètement Minatsuko.

- Sho … Sho … daijobu ? Dis quelque chose, pleurait la rouquine. Ouvre les yeux ! S’il te plait Sho … t’en va pas !!!! Réveille toi ! Je t’en pris.

Le rouquin respirait encore mais la panique de sa petite amie montait au fur et à mesure qu’elle parlait. Elle ne savait pas quoi faire pour le réanimer et avait tellement peur qu’elle ne se contrôlait plus. Lorsque Ichigo voulu la prendre dans ses bras pour la calmer, elle l’envoya valser quelques mètres plus loin sans s’inquiéter de si elle risquait d’être blessée.
Quand enfin, elle leva les yeux du garçon en entendant une voix, se fut pour voir Minatsuko attraper Akemi, malgré les efforts de Masato, et l’emmener avec elle vers le château en remerciant Suichi pour sa « coopération ». La roussette sentit éclater en elle une colère qu’elle ne soupçonnait même pas.

- Kuso, commença t’elle en chuchotant. Kuso … Akemi … SHO !!!!!!!!!

Elle avait hurlé le prénom du jeune garçon toujours étendu par terre, respirant péniblement. Sans même qu’elle s’en rende compte, Suichi commença à dégager une énergie très puissante dont elle ne c’était jamais servit … un pouvoir qui vivait au fond d’elle mais ne se faisait pas remarquer. En pleurant de colère, elle avait réveillé un pouvoir particulièrement dangereux.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Jeu 14 Fév - 20:36

Note des auteurs : --->
Ray-chan : Je me pose une question... Vu qu'on est - logiquement - des filles, "auteurs", ça devrait pas s'écrire "auteures" ? Bon... je vais voir.... [Otorii : Du coup, je tiens l'antenne ! Salut les enfants !] Taisez-vous, Otorii, j'ai fini. Alors, je crois que c'est un nom masculin invariable... Enfin bon. Ce chapitre se finit un peu par un coup sec, avec la mort de... [ CHUT ! Dites rien, vous allez gâcher la surprise] Ok, Otorii... Bon, ensuite, il faudrait un chapitre basé sur Haruka, Tetsuo, les Idoro, Tekemoto et Aoyama car on les voit pas beaucoup XD J'ai djà des idées pour le prochain chapitre... Après celui de momo, bien sûr. Je lui laisse l'antenne, d'ailleurs.
Otaku-chan --> merci chère consoeur ... pour en revenir au mot "auteur" on garde le masculin puisque je m'exprime toujours au masculin - par explemple je dit "je suis fou" - et ça me pose souvent des problèmes au niveau des accords, dans mes copies - quand on demande de parler de soit - ou sur le forum quand je dis "je suis fatiguée" ... j'oublis toujours le "e" ... et aussi quand j'étais plus jeune - l'an dernier - je disais que je voulais être chanteur, sans compter que je parle de moi en utilisant "boku" (quand je parle en jap') qui est le pronom masculin ... Enfin bref.
Après avoir passé mon cours de musique à réfléchir, j'ai choisi d'appeler le frère d'Akemi, Atsushi (XD des souvenirs de TP) ... ensuite, j'ai beau mettre traquassé la tête en cours toute la journée, j'ai pas encore d'idée ... désolé - sans compter que mon carnet à idée a maintenant une page déchiré T^T -



Chapitre 32 : La flamme s'éteint


Suichi laissa Sho en compagnie des Tomodachi Ryoku et de son frère, et courut vers le château sombre de Yukino.

- Je ne laisserais plus jamais quelqu'un se faire tuer par ma faute ! cria-t-elle haut et fort à travers le pays

Elle était plus déterminée que jamais et cette force inconnue lui donnait plus de confiance en elle. Elle arriva enfin près de la porte noire du château. Elle dégagea de ses mains une onde rose explosive qui fit sauter la porte. Elle volait. Suichi volait au-dessus du sol. Elle avançait rapidement, ses yeux rouges fixés sur la porte du fond. Elle la défonça, puis entra. Elle vit un spectacle horrible. Akemi était suspendu au-dessus d'un matière violette, certainement le pouvoir de Sinistra, de la même couleur mauve. Suichi ne réfléchissa pas ; elle fonça sur Minatsuko, la jeta dans la substance violette et sortit Akemi de là. Puis, sur Takuyanashi et Sinistra, elle envoya une onde verte, plus puissante que tout. Sinistra s'effondra. Takuya tomba en arrière. Suichi prit Akemi dans les bras et repartit sans demander son reste. Juste avant de repartir du château, elle prit un garde au hasard et dit violemment :

- Quel est le moyen de rentrer sur Terre ?
- Pourquoi vous le dirais-je ? fit le garde, secoué
- Parce que je suis la soeur de votre maîtresse, répondit Suichi du tac-au-tac
- Ah... Alors... (le garde marqua une pose) prenez par la forêt et vous trouverez un portail. Je ne vous mens pas, je vous le jure ! dit le garde précipitemment

Suichi sortit du château et dit à ses amis où passer. Elle déposa Akemi au sol et lui proposa de venir habiter chez Rika et Mitsune avec son frère. Le jeune garçon accepta et il rejoignit le portail avec son frère. Les Tomodachi Ryoku, Masato, Akemi et son frère entrèrent en même temps dans le portail et se retrouvèrent chez Rika et Mitsune. Suichi expliqua à tout le monde ce qui s'est passé dans le château et dit à Mitsune la force qu'elle avait ressenti tout à coup. Mitsune lui répondit que c'était l'Existoradyte. Sinistra et Takuyanashi risquaient de mourir. Ce pouvoir peut tuer, c'est sûr. Suichi regrettait presque son geste. Elle déposa Sho sur le lit de Rika, qui allait le guérir du mieux qu'elle pouvait.

- Mais... Il va s'en remettre, n'est-ce pas ? demanda Suichi, inquiète
- T'inquiète pas, Shû. Cela prendra peut-être du temps, mais il s'en remettra. Sho est très fort, tu sais. Il est résistant. Et n'oublie pas qu'il a le pouvoir de la Vie, rassura Rika
- C'est vrai. Merci Rika, dit Suichi en s'inclinant.

Les Idoro rentrèrent vite chez eux ; leur mère était stricte au niveau de l'heure à laquelle ils rentraient. Ichigo rentra chez elle, s'excusant auprès de Suichi pour n'avoir rien fait, et Mia rentra aussi. Reiko partit sans même dire au revoir. Aoyama rentra lui aussi, avec Tetsuo. Haruka et Tekemoto sortirent plus tard de chez les deux soeurs, Tekemoto devait promener son chien. Enfin, Sakura, Masato et Suichi rentrèrent ensemble.
Le lendemain matin, quand Suichi se leva pour aller à l'école, elle ne se sentait pas bien. Pas car elle avait mal à la tête ou au ventre, mais elle avait un mauvais présentiment. Arrivée à l'école, vingt minutes plus tard, tous ses amis étaient là sauf Ichigo. Mia avait les larmes aux yeux. Suichi n'osa pas demander pourquoi mais eu la réponse un peu plus tard. Masha Itorii était revenue et elle donnait son cours. Mais avant, elle prononça ces sombres paroles :

- J'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer. Beaucoup d'entre vous le savent déjà, mais je dois le dire à tous. La jeune Miyazaro est morte.
- NANI ?! cria Suichi
- C'est horrible... disait une voix au fond de la classe.

C'était Tetsuo, qui avait perdu tout exentricité. Il était tout chamboulé. Haruka avait la tête dans les mains, et Reiko n'affichait plus son sourire narquois. Suichi aussi pleurait, et n'avait pas peur de le montrer. Rika, à côté de Suichi, essayait de la consoler. Sakura semblait dépressive. Elle était blanche comme un linge. La nouvelle avait produit comme un éclair dans la pièce.

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
megamomo
Admin ~ a little sadistic
Admin ~ a little sadistic


Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 23
Passion(s) : : Manga, Japon, embêter les gens, écriture et rp
Humeur ? : Fatigué, heureusement que les calendriers permettent de compter les jours ...
Date d'inscription : 06/06/2006

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Lun 18 Fév - 22:50

Notes des auteurs:
Momo-chan --> Alors ... bon bah voilà un chapitre que j'aime pas vraiment T^T il est trop court, pas assez dévellopé et surtout, on ne parle pas assez de Ichigo. Sinon ... j'ai vu l'épisode 1 de la saison 5 de NCIS !!! Vous vous rendez compte un peu que la petite amie de Tony est ... ano ... je vais éviter les spoiler sinon je vais me faire tuer, et en plus la moitier d'entre vous ne doivent pas connaitre.
J'ai pas encore trouvé le chapitre 183 de tsubasa et ça me déprime trop ... je veux absolument le trouver ce *bip* de chapitre.
Hime-chan --> Moi je connais NCIS ! (à moins qu'il y aie un manga du même nom XD) Mais je préfère R.I.S. Police Scientifique ou mieux : COLD CASE AFFAIRES CLASEÉS ! En parlant de Cold Case... J'en reviens pas que Lily va rester avec Joseph... Bon, vous devez encore moins connaître que NCIS ou RIS donc passons à TR... Moi je l'aime bien ce chapitre. Mais j'ai prévu un super chapitre Harukaisé ! C'est celle qu'on voit le moins, après tout. Je vais me rapeller des personnages... Suichi-Sakura-Haruka-Sho-Tatsuya-Tetsuo-Ichigo-Mia-Reiko-Suishi-Tekemoto-Aoyama-Sinistra-Minatsuko-Takuyanashi-Rika-Mitsune-Yume-Akemi-Atsushi (le frère d'Akemi, donc) AH !!! J'oubliais Mitsune (Ao) et Yukito. Je trouve dommage que Mitsune Ao soit méchante dans TR. Eh, pour ceux et celles qui connaissent Tsubasa Reservoir Chronicle eet Sakura Card Captor... Vous ne trouvez pas que TR ça devient un peu ça ? Akemi et Atsushi de TP sont ados dans TP mais dans TR, ils sont enfants ! (comme Sakura et Shaolan de TRC deviennent des enfants dans SCC) Comme Yukito. Dans PM il est un allié de Sinistra et doit ramener Ayumi à sa maîtresse mais dans TR, c'est Ichigo qu'il doit ramener. Voilà, j'ai fini ma note et je vous laisse lire tranquilement ^^


Chapitre 33 : La tristesse de l’absence.

- Suichi ! Suichi !!! Calme toi un peu !! T’es dangereuse quand tu t’énerves alors reste calme !!
- Imoto-chan … onegai …

Masha, en voyant l’état des tomodachi ryoku, leur avait demandé de rentré chez eux jusqu’à se que le choc soit passé. Sakura avait été obligée de raccompagner Suichi jusqu’à sa maison et avait téléphoné au travaille de Masato, qui bossait comme serveur pendant une semaine, pour lui dire de rentrer immédiatement. Maintenant, ils étaient tous les deux en train de tenter de consoler la roussette qui pleurait. La veille c’était la colère de l’impuissance qui avait éclaté en elle, aujourd’hui c’était la tristesse d’avoir perdu une personne qu’elle aimait.

- Je … je ne la considérais même pas comme ma sœur … pourquoi est ce que ça me fait cet effet là ?

La roussette balbutiait, cherchait ses mots, ne savait plus comment s’exprimer à travers les larmes. Sakura repensa à l’accident de Reiko, et au chagrin qu’avait pu ressentir son amie à se moment là. Masato pris sa sœur dans ses bras, malgré que celle-ci se débattait.

- Pauvre Suichi, pensa son frère en la tenant près de lui comme il pouvait pour calmer le chagrin de sa jeune sœur. Je la comprend … elle a vécu beaucoup d’événement traumatisant ses derniers temps.
- Sakura, ajouta t’il tout haut. Tu peux partir, je m’occupe de ma sœur rassure toi. Et je pense que Akemi a besoin de compagnie. Son frère et lui doivent s’ennuyer à mourir avec cette femme comme seul compagnie.

Sakura esquissa un sourire et sortit en se demandant comment le jeune garçon faisait pour réussir à plaisanter dans un moment pareil. Peut être que c‘était qu’il ressemblait à Suichi, même si il n’avait aucun lien de sang. La roussette avait toujours caché ses émotions depuis toute petite. Ça avait toujours était très difficile pour elle de feindre le sourire quand elle était à deux doigts d’exploser en sanglot, et quand elle craquait il n’était pas simple de la calmer.
Aujourd’hui, de nouveau, ses cheveux roux se collaient à ses joues humides. Après une heure passée dans les bras de son frère, la roussette s’endormis de fatigue à force d’avoir trop pleuré. Elle avait une petite fièvre et ses yeux étaient rouges et gonflés. Masato posa délicatement une serviette humide dessus pour éviter qu’ils la piquent quand elle se réveillerait. Pendant un instant, il passa ses doigts chauds sur le visage de sa petite sœur avec une envis terrible de la reprendre dans ses bras. Plus le temps passé et moins il arrivait à lui résister. Il aimait vraiment sa sœur, et sans qu’il ne s’en rende compte, il avait commencé à être attiré par elle … se qui n’était pas normal pour un frère. Alors qu’il la regardait dormir, il vit quelques larmes coulées et s’entendit murmurer « Sho ».
Mais Suichi n’était pas la seule dans un état pareil … chez les Idoro, Tatsuya avait déchiré son livre de grammaire sous le coup de la colère. Il était réellement énervé et ne savait pas à qui s’en prendre pour ce qui était arrivé à Ichigo. Plus le temps passait et moins il arrivait à se maîtriser. Dans sa chambre, il attrapa le réveil de son frère qu’il avait sous la main et le lança, brisant sur le coup le vase qui était sur son bureau. L’eau coula sur son cahier de mathématique … et alors ? L’Iris qui se trouvait à l’intérieur était cassé, qu’est ce qu’il en avait à faire ? Ce n’était pas ses ognons. Sa mère entra en entendant le fracas du verre et plaqua sa main sur sa bouche en voyant l’état de la chambre du jeune garçon. Tatsuya, quand à lui, était allongé sur le lit, et sa mère ne le gronda pas quand elle remarqua qu’il pleurait. C’était dure pour lui de comprendre qu’il ne reverrait plus Ichigo. Elle vint le voir et s’assit à coté de lui. Elle lui caressa les cheveux, lui tendit une vielle peluche. Le garçon la pris et le serra très fort contre lui. Il avait sommeil … très sommeil. Il avait besoin de dormir. Il ferma les yeux et se souvint de sa première rencontre avec Ichigo. Suishi et lui était dans la ville depuis peu de temps. Ils avaient cinq ans et, pendant une pause déjeuné, quelqu’un avait surpris Tatsuya qui buvait avec un biberon … en effet, malgré son age avancé, Tatsuya n’avait pas encore le courage de s’en séparer … mais celui qui l’avait vu ne l’entendit pas comme ça et en quelques minutes, toute l’école était au courant. Tatsuya avait pleuré quand le plus fort de la classe le lui avait volé pour s’amuser. Ichigo était arrivé à se moment là, suivit de Reiko et de Mia. Elle avait rigolé de se grand balaise qui se trouvait intéressant à piquer les affaires des petits. Le garçon en question avait rougit de honte et était partit en rendant son bien à Tatsuya dont les yeux étaient plein de larmes.
C’était sa première rencontre avec la jeune fille. Depuis ce jour il c’était concentré sur elle avec beaucoup d’attention, se qui faisait rire son frère. Tatsuya se souvenait de tout ça et il essayait, dans ses rêves, de retracer la rencontre et tout ce qui avait suivit … mais il avait peur de se rappeler de cet instant où la prof avait apprit cette funeste nouvelle.

------------------------------

- Tetsuo !! Tu vas sortir de ton bain oui ?!

Tsubasa criait sur son petit frère. Il venait à peine de rentrer de cours et avait besoin de se détendre mais, d’après sa mère, il n’avait pas bougé de la baignoire depuis son arrivé. De derrière la porte, le châtain entendait sangloter son petit frère et il comprenait bien que quelque chose n’allait pas … mais il ne pouvait pas défoncer la porte pour savoir se qui se passait. Ichigo … morte ? Tetsuo ne pouvait pas le croire. Et l’état dans lequel la nouvelle mettait Suichi était pire encore. Suichi triste, Sho était automatiquement dans un état étrange et cela ne présageait rien de bon à Tetsuo. Ça remontait à longtemps déjà, sa première rencontre avec la rouquine et le garçon avec qui Tetsuo jouait souvent.

- Qu’est ce que t’as encore ?! Tu veux ma photo ?

Tels avaient été les premières paroles que Suichi avait prononcé quand elle avait vu Tetsuo. La classe l’avait regardé d’un air gêné, et il avait comprit tout de suite que c’était une mauvaise idée de s’attirer les foudres de la rouquine. Il était nouveau dans le lycée de Sakujima. Il y avait peu de monde dans cette petite ville et, venait d’Osaka, il ne connaissait personne. Normal … Osaka c’était tellement loin. Et puis de toute façon, il allait bientôt déménager, il le savait. Ses parents et lui étaient de passage pour un an ou deux et le jeune garçon n’avait pas envis de se faire des amis si c’était pour les quitter. En tout cas, sa première rencontre avec la roussette avait été électrisante. Il n’appris que plus tard qu’elle était souvent comme ça depuis la mort de l’une de ses amies … mais quand même … comme elle pouvait être insolente pour une enfant de quatre ans !! A la récréation, elle restait seule. C’était nouveau, d’après les autres élèves. Avant, elle était toujours avec une fille qui avait les cheveux roux comme les carottes et quand on l’approchait, elle souriait et vous invitait à jouer. Depuis une à deux semaines, elle avait changé du tout au tout. Elle s’isolé dès qu’elle pouvait et jetait un regard particulièrement glacial quand on s’avisait de la regarde de trop près … ou trop longtemps. Sho, un garçon plus malin que les autres, avait expliqué au châtain qu’elle se conduisait comme ça pour cacher sa tristesse, qu’il ne fallait pas lui en vouloir et que, dans sa tête, elle faisait ça pour protéger les autres.

- les protéger de quoi ? Avait demandé Tetsuo, curieux.
- Les protéger d’elle.

Tetsuo n’avait jamais compris cette phrase et n’avait jamais imaginé revoir une Suichi en pleine forme après son déménagement … la jeune fille avait changé du tout au tout depuis leur dernière rencontre, et elle paraissait plus ouverte.
Tetsuo sortit de son bain et s’enveloppa dans sa serviette … il se demandait comment Haruka prenait la chose et était bien décidé à l’appeler.

-------------------------

- Mais oui, je vais bien … Je te laisse, ma mère arrive.

Haruka raccrocha le téléphone, une boule dans la gorge. Elle avait inventé un prétexte pour raccrocher parce qu’elle commençait à ne plus réussir à parler. La perte de Ichigo, qu’elle considérait comme sa meilleure amie, était très douloureuse pour elle. Les larmes avaient recommencé à coulé. Elle se demandait comment allé Suichi, elle qui était la sœur de la défunte … évidemment, personne n’allait pensé à adresser ses condoléance à la jeune fille puisqu’elle n’avait jamais été officiellement sa sœur. Pourtant, quelque chose en Haruka l’empêchait de téléphoner pour prendre de ses nouvelles. Au fond d’elle, elle n’avait jamais eu confiance en la roussette. En tout cas pas depuis sa « trahison ». Elle était partit bien calmement … Haruka n’avait pas envis de s’avoir si elle allait mieux parce qu’en elle, une petite voix lui disait qu’elle était mieux si la rouquine n’était pas là … et que se serait encore mieux si elle disparaissait complètement. Elle ne pouvait plus garder ces pensés pour elle … elle avait besoins de les confier à quelqu’un … mais qui pourrait l’écouter à part peut être … Sinistra. Non … c’était une folie. Elle ne devait pas partir chez l’ennemie seulement pour se débarrasser de Suichi. Et puis … qu’est ce que c’était que cette idée ? Elle se passa la tête sous l’eau pour se remettre les méninges en place.

---------------------

Suichi se réveilla en sursaut. Elle avait fait un cauchemard. Elle avait rêvé que, après Ichigo, c’était Masato et Sho qui n’abandonné. Les larmes recommençaient à couler, ses yeux à la piquer. Masato entra brusquement dans la chambre de sa sœur en entendant renifler et la repris dans ses bras.

- Calmes toi Shû-chan … se n’est qu’un mauvais rêve.
- Masato … pourquoi ma mère m’a abandonné ? Pourquoi a-t-elle gardé ma sœur ? Pourquoi est ce que ce n’est pas moi qui est morte ? Pourquoi est ce qu’elle est morte ? Pourquoi est ce que je ne peux jamais rien faire pour les autres ? C’est parce que je suis trop petite ?

Les larmes étaient salés et lui faisait mal … mais elle ne pouvait plus les arrêter. De même que les questions sortaient de sa bouche sans qu’elle s’en rende compte, ses pleures coulaient sans qu’elle ne puisse rien faire … pourtant … sa mère, Mana, était dans la pièce d’a coté. Elle avait expliqué la vérité à Masato sur les origines de sa sœur et maintenant … elle avait tout entendu. Elle soupira. Il allait bien falloir tout expliquer un jour !
Suichi pleurait, Masato la consolait et Mana réfléchissait. Tout le monde, dans cette petite maison, était fort occupé au moment où le téléphone sonna. Masato lâcha Suichi … qui sait … peut être c’était il trompait de personne … Ichigo était peut être encore en vie.
Il revint vers sa sœur avec un sourire radieux :

- Suichi … c’était Akemi. Sho c’est réveillé et il va bien puisqu’il veut te voir.

Suichi essuya ses larmes. Elle enfila ses chaussures en quatrième vitesse et ne s’occupa pas de Mana qui était assise dans le canapé. Elle courut jusqu’à l’endroit où était Sho, frappa à la porte avec force et se précipita vers le garçon dès que la porte fut ouverte.

- Sho, murmura la rouquine à l’oreille de son petit ami, promet moi que toi … promet moi que tu resteras toujours avec moi.

_________________



Mise en place du service minimum, je suis désolé. Je ferais de mon mieux pour répondre malgré tout aux questions de chacun s'il y en a. Ma boite à MP reste donc ouverte.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rumiko-takahashi.webnode.com
Cornelia-witch
Admin ~ That's all, folks !
Admin ~ That's all, folks !


Féminin
Nombre de messages : 3693
Age : 19
Passion(s) : : Writing. Video Games. Dance. Et peu d'autres choses.
Humeur ? : MOTHE-ivée ou MORte de rire :)
Date d'inscription : 06/01/2007

Feuille de membre
Ton humeur aujourd'hui:

MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Jeu 6 Mar - 16:15

Note des auteurs : ---->
Hime-chan : Ce chapitre est très court, très nul, très brouillon... Toutefois, j'ai aimé jouer Haruka. Elle me ressemble un peu. Et... WOUAAAAAAAH !!! J'ai découvert ce que dit Reflux à Rayman quand il le voit pour la première fois ! (J'aime pas quand il parle par contre... La voix d'André, de Reflux et de Rayman sont nulles...) Il dit : "Tu as l'air malin étranger, et... C'est que... J'aime les esprit malins (à manger, donc ^^' -_-) leur cerveau n'en est que meilleur. Nous allons voir comment tu te débrouilles dans les Arènes du Destin." La classe de parler comme ça XD Non mais, c'est un bouffeur de cerveau, lui aussi ?! O_o Déjà que je l'aimais plus beaucoup, maintenant je crois que je le déteste. Enfin bon, à part Reflux tout va bien. J'ai eu un plutôt bon carnet de notes... Bon, à toi momo ^^
Momo-chan --> et bien ma chère consoeur ... tout va bien pour moi aussi à part que j'ai pas fait mes devoirs et de Kagetsu (ça faisait longtemps) m'embêtte de plus en plus ["Yokoyama-san !! J'ai besoin de vous sur la plateau dans cinq minutes !!! c'est très important"] vous voyez T^T A part ça ... et bien j'ai regardé School days (épisode 1 et 2) hier ... je m'attendais à mieux que ça quand même !! Pourris !! Enfin ... non mais ... franchement j'imaginais bien mieux ! Et Makoto a l'air d'un gentil garçon dans l'épisode 1 mais dans le 2 il arrête pas de penser à des trucs pervers !! Il devient vraiment insuportable ! C'est une anim' à regarder si vous avez rien à faire mais quand même !! Autant dans le premier épisode j'étais "ça à l'air bien ... Makoto est sympatique finalement" et là je suis "Vivement que ce sal type crêve !" Serieusement ... ça craint. Enfin bon ... un chapitre de TR que j'aime bien ^^ Haruka nous montre que finalement elle a du caractère ^^ et grace à ça j'ai une super suite ... le seul spoiler ... Le nom du prochain chapitre est "plus jamais seul"


Chapitre 34 : Déclarations

Tout le monde alla à l'école le lendemain mais à contrecoeur. Ils voulaient rester en deuil. Mais beaucoup comme Tatsuya et Suichi voulaient savoir comment Ichigo était morte. En cours de physique, le dernier de la matinée, ils demandèrent à Masha la raison de la mort de la jeune Miyazaro.

- Elle s'est noyée dans la rivière. Les pêcheurs l'ont retrouvées avant-hier, dit Masha les larmes aux yeux

Après tout, Masha avait aussi le pouvoir du feu. Sa suivante comptait beaucoup pour elle. Le soir venu, Tatsuya et Suishi se dirigèrent vers la rivière. Des fleurs étaient posées par terre. C'étaient celles de Mana. Tatsuya effleura de ses doigts la surface lisse de la rivière. Là s'était produit l'accident. Suishi posa une main sur l'épaule de son frère.

- Tatsu-kun ? dit-il
- Laisse-moi !"répondit violement Tatsuya
- Non, mais là, faut regarder, insista Suishi
- Mais tu te rends pas compte que je reverrai jamais Ichigo et je ne pourrais donc jamais lui révéler mon amour ?"cria Tatsuya en se retournant

Et là il vit une Ichigo plus belle que jamais, avec les cheveux bien brossés, comparé à d'habitude. Ses yeux éclataient et semblaient pétillants. Tatsuya rougit mais lui sauta au cou. Il l'embrassa. Ichigo parut surprise au début mais après, souria.

- Moi aussi je t'aime Tatsuya ! dit-elle en rigolant
- Mais... tu es encore vivante ? demanda Tatsuya, très étonné
- Sinistra m'avait empoigné. Elle me porta jusqu'à cette rivière. Quand j'ai vu que j'allais me noyer, je me dédoubla, raconta Ichigo
- Mais... Comment savais-tu que tu pouvais le faire ? demanda Suishi
- Je me disais que pouvoirs égalaient la "panoplie" générale... Comme voler, dédoublement et force plutôt surhumaine, expliqua la brunette
-Voler, non. Mais se dédoubler, oui, dit une voix familière

C'était Rika. Elle était en petite robe rouge et en collant noirs. Elle s'avança vers les trois amis, et elle leur dit que les autres Tomodachi Ryoku venaient d'être prévenus. Suichi paraissait en colère. Masha venait d'effacer la mémoire des sans-pouvoirs qui étaient au courant de la mort d'Ichigo et Mana, Masato, les Tomodachi Ryoku, Akemi, son frère et Mitsune arrivèrent.

- Mais qu'est-ce que t'as foutu ? cria Suichi à Ichigo
- Je... commença Ichigo
- Tu nous as fait un sang-d'encre ! On croyait que tu étais vraiment morte ! Pourquoi tu nous l'as pas dit ? continuait Suichi
- Je voulais pas arriver comme ça en plein cours alors que tout le monde me croyait morte ! On aurait cru que j'étais une revenante ! répondit Ichigo sur le même ton.
- Les filles, calmez-vous. J'aimerais vous en dire plus sur le dédoublement. Sur Yukino, on appelle ça du Goutte à Goutte, dit Mitsune
- Du Goutte à Goutte ? C'est pas glauque, ça, remarqua Tekemoto
- La ferme, dit Suishi
- Donc, cela s'appelle le Goutte à Goutte car ce sont des gouttes de sang qui forment votre double. Trois gouttes suffisent si c'est un sang magique élémental, dix si c'est de la magie autre., expliqua Rika
- Ah, d'accord, dit calmement Haruka
- Donc si par exemple, on doit se dédoubler pour combattre un monstre un jour d'école, on doit gaspiller dix gouttes de sang ? demanda Tetsuo
- Dépend qui c'est. Tous les élus sauf Ichigo, Tekemoto, Mia et Sakura - qui possède donc un pouvoir élémental - utilisent dix gouttes de sang, expliqua Mitsune
- En fait... J'ai une nouvelle à annoncer à Masato. Il a des pouvoirs, dit Rika en se tournant vers le frère de Suichi
- Nani ?! s'étonna Masato
- Oui. Atsushi et moi nous l'avons remarqué. Vous avez le pouvoir de l'esprit, comme Mana, disait Akemi

Une longue discution se continua autour du nouveau pouvoir de Masato. Mana lui expliquait comment maîtriser son pouvoir, tandis que Suichi s'acharnait sur Ichigo. Rika et Mitsune se retirèrent chez elles, suivies de près par Akemi et son frère Atsushi. Masato rentra avec Suichi et Sakura, tout boulversé. Quand il rentra chez lui, il sortit son journal intime et écrivit.

Cher journal,
Ces jours-ci, rien ne semble tourner rond. Une fille réscussite, juste après que j'ai appris que ma soeur a des pouvoirs, comme sa bande de potes. Au moins, elle a un amoureux. Elle est heureuse, et elle en a besoin ces temps-ci. Elle a une vague d'émotions qui a jailli en elle et cela la fragilise. Dire que Suichi n'est même pas ma vraie soeur... On dirait que l'on se connait depuis toujours. Le pire, c'est que j'ai l'impression que je l'aime. Si je suis amoureux de ma soeur, c'est vraiment bête. Je sais depuis longtemps que ce n'est pas ma soeur, mais ce que je trouve vraiment étrange, c'est qu'Ichigo est sa soeur de sang ! Sa vraie soeur ! Et aujourd'hui, on me sort que je suis un dépositaire du pouvoir de l'Esprit. Je lis dans les pensées, je vois l'esprit de chacun, je peux lire en eux comme dans un livre ouvert. C'est vraiment handicapant... Je n'en peux plus. J'aimerais me réveiller et me rendre compte que tout ça n'était qu'un rêve. Mais il faut faire la différence entre le rêve et la réalité. Bon. Je vais rejoindre Suichi.


Masato referma son cahier rouge. Il descendit les escaliers et vit Suichi assise sur le canapé, les bras croisés. Elle semblait furieuse. Furieuse contre Ichigo. Elle détestait être la soeur d'Ichigo. Elle voulait être soeur avec Masato, fille de monsieur et madame Yokoyama, pas de monsieur et madame Miyazaro. Pas être la princesse de Yukino. D'ailleurs, si Mana était l'ancienne reine de Yukino, qui de Minatsuko, Ichigo, ou elle était la princesse ? Mana avait-elle choisi Ichigo et pas elle ? Ou Minatsuko, ce pourquoi elle est en train de reigner sur Yukino à présent ? Suichi avait tant de questions... Et elle n'avait personne à qui les poser. Masato, voyant qu'elle n'allait pas bien, se posa à côté d'elle et lui passa la main dans les cheveux. Il lui dit de se rassurer et de se calmer, quoique qu'il ne savait pas vraiment s'il avait bien fait de dire ça.
Du côté de chez Haruka, qui pensait toujours que sans Suichi, tout irait mieux, la jeune fille se posait des questions. Elle voulait aller maintenant à la dimension négative, pour parler à Sinistra. Elle savait comment créer un portail. C'était une nouvelle face de ses pouvoirs. Elle prétexta d'aller faire un tour au parc pour sortir créer le portail. Une fois sortie, elle se concentra, ferma les yeux et mis ses mains devant elle. La glace se forma autour de l'air et devint peu à peu bleue. Un portail bleu éléctrique flottait au-dessus du sol. Elle entra dedans et subit tout à coup un sentiment de froid - après tout, ça avait été de la glace. Quelques secondes plus tard, elle se retrouva dans un monde hostile, sombre et froid. Elle vit au loin le château de Sinistra. Elle se dirigea vers le palais, puis poussa la grande porte du château. Elle fut assaillie par une horde de gardes. L'un deux plaça une hache sous son coup.

- Que faites-vous ici ? demanda le garde violement
- Je veux parler à votre reine, expliqua Haruka
- Bien. Mais vous serez surveillée de près, répondit le garde en plissant les yeux

Haruka fut conduite à une salle circulaire, faite en onyx. C'était la salle du trône de Sinistra. Elle se posta devant le trône et dit à la reine :

- Voilà, Sinistra... Je...J'ai des doutes envers Suichi et j'ai l'impression que cela serait mieux si elle disparaissait, expliqua maladroitement la jeune fille
- Alors comme ça tu ne lui fait plus confiance... Hin hin... Ne t'inquiète pas... Je t'aiderais. Mais pas encore. Laisse-moi le temps. Vois-tu, Minatsuko rêve de vivre avec sa mère et ses deux soeurs. Nous n'avons donc pas le droit de les tuer. J'ai essayé de tuer Ichigo, avant-hier. "Heureusement" qu'elle s'est dédoublée avant de mourir, sinon Minatsuko m'aurait égorger... Laisse moi donc le temps de réfléchir. Au revoir, dit Sinistra

Haruka tourna les talons et retourna sur Terre. Elle semblait troublée. Elle appela Tetsuo et lui expliqua ses doutes.

- Haru-chan... Suichi est certainement un peu lunatique, mais c'est une fille gentille... Elle n'est pas méchante, jamais elle ne nous trahierait. Ne t'inquiète pas, dit Tetsuo
- Mais... Tetsu-kun... J'ai toujours... voulu te dire que je... Je t'aime, Tetsuo ! cria Haruka, les larmes aux yeux.


Et elle racrocha le téléphone. Elle regretta presque ses paroles et regrettait son geste. Après avoir fait sa déclaration, elle racrochait le téléphone au nez du garçon qui lui plaisait ! Ca ne se fait pas ! Haruka ne se sentait pas bien ces jours-ci, mais là, elle ne savait même plus qui elle était. Elle alla se coucher sans dîner.

Fin du chapitre

Image de Masato parce que ça peut toujours servir XD

_________________


Spoiler:
 

Have fun =P:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ray-chan.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)   Aujourd'hui à 19:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Tomodachi Ryoku (En français : Le pouvoir de l\'amitié)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 1/3 des pères français aimeraient pouvoir porter un enfant
» Les forces françaises en OPEX
» Les actualités de la Marine Française
» Shadow cabinet de François Bayrou
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE GROW :: Multimédia :: vos fictions :: Fictions abandonnées-
Sauter vers: